Menton (Alpes-Maritimes)

Infos
Menton (en occitan : Menton en norme classique ou Mentan en norme mistralienne ; en italien : Mentone) est une commune française du département des Alpes-Maritimes, située à la frontière franco-italienne. Ses habitants sont appelés les Mentonnais, ou bien Mentonasques qui est l’appellation traditionnelle et littéraire (le suffixe -asque vient des anciens Ligures ; Guillaume Apollinaire l’emploie).
Menton (Alpes-Maritimes)

Menton (en occitan : Menton en norme classique ou Mentan en norme mistralienne ; en italien : Mentone) est une commune française du département des Alpes-Maritimes, située à la frontière franco-italienne. Ses habitants sont appelés les Mentonnais, ou bien Mentonasques qui est l’appellation traditionnelle et littéraire (le suffixe -asque vient des anciens Ligures ; Guillaume Apollinaire l’emploie).

Origine du nom

Il est possible, mais non certain, que le nom de la ville vienne de Mons Ottonis (reconstitué) du nom d'Otton II, comte de Vintimille de 1162-1200. La ville est appelée, en occitan mentonasque, , que l'on écrit Menton en norme classique ou Mentan en norme mistralienne. Le gentilé (singulier) est o mentonasc (norme classique) ou ou mentounasc (norme mistralienne). En italien, le nom s’écrit Mentone (prononcé ). Mentona est une forme attestée en russe (de l’italien). Une église orthodoxe témoigne de la présence russe dans la région au tournant de 1900.

Géographie

Vue de Menton 200px Les hauts de la ville Le centre Menton est située à la frontière italienne (la ville frontière du côté italien est Vintimille) et elle est surnommée « Perle de la France » (cette appellation est due au géographe Élisée Reclus dans sa Géographie universelle). La ville est ouverte sur la mer Méditerranée et possède un campanile. Le citron est un des symboles de la ville de Menton puisqu’il s’agit de la seule région en France où, grâce à un incomparable microclimat, des citronniers fructifient ; depuis plus de soixante-dix ans, la fête du citron a ainsi lieu dans la ville. Elle se déroule entre les trois derniers week-ends de février.

Histoire

Le site de Menton date du paléolithique et a été régulièrement habité depuis. Particularité archéologique : il subsiste une section visible de la via Julia Augusta, (ancienne voie romaine qui reliait Vintimille à Nice-Cimiez) et à Rome, actuellement rue Longue, qui traverse la vieille ville, dans le prolongement de la via Aurelia. C’est sur la colline de Pépin, à l’ouest de la ville actuelle, que se groupait sans doute l’agglomération primitive, autour de son château fondé sous l’impulsion du comte de Vintimille. La seigneurie de Puypin (Podium Pinum) échut avec celle de Menton au aux Vento, famille génoise qui y construisit un autre château : celui-ci donna naissance à la ville actuelle. La première mention de la ville date du 21 juillet 1262, dans le traité de paix entre Charles d'Anjou et Gênes. Sa position à la limite du comté provençal angevin et de la république de Gênes - qui revendiquait alors Monaco comme sa limite occidentale - en fait une position relativement convoitée. Acquise en 1346 par Charles Grimaldi de Monaco, Menton resta sous la suzeraineté des princes monégasques (cf. la liste des souverains de Monaco) pendant cinq siècles, jusqu’en 1848, époque où elle se proclama Ville Libre avec sa voisine Roquebrune, en se plaçant sous la protection du roi de Sardaigne. Menton n’a jamais fait partie du comté de Nice historique. Menton fut rattachée à la France durant la Révolution et le Premier Empire et fit alors partie du département des Alpes-Maritimes (qui incluait alors Monaco et Sanremo). Elle faisait partie de l’arrondissement de Sanremo. La principauté de Monaco fut reconstituée en 1814, mais passa en 1815 sous le protectorat des rois de Sardaigne et les princes durent rendre l’hommage féodal pour Menton à ces rois — de façon anachronique (mais non pour Monaco proprement dit). Rue piétonne. 1848 fut l’année des révolutions en Europe et Menton (tout comme Roquebrune) fit sécession de la principauté de Monaco avec sa voisine. Il est vrai que le prince Florestan Ier de Monaco s’obstinait à percevoir une taxe sur exportation des citrons, principale ressource de la ville... Les deux cités se constituèrent alors en Villes libres, demandèrent la protection du Royaume de Sardaigne et furent administrées de fait par la maison de Savoie. Ces deux villes libres devinrent françaises un an après le rattachement du comté de Nice en 1861. Au plébiscite organisé cette année-là, Menton se prononça massivement en faveur du rattachement à la France. Consultation qui fut clairement pilotée par les Français et par la Maison Royale italienne (Savoie). Napoléon III paya un dédommagement d’un montant de 4 millions de francs au prince Charles III de Monaco pour le préjudice territorial causé à la principauté. Suite à l'armistice du 22 juin 1940, les deux tiers du territoire de la commune furent annexés à l’Italie de l’été 1940 jusqu’au 8 septembre 1943 — où elle fut alors entièrement occupée par les Allemands jusqu’à la libération le 8 septembre 1944.

Héraldique

Blasonnement des armes traditionnelles de la ville de Menton :« Parti : Au 1 d’azur au saint Michel archange le bras dextre levé tenant un glaive, la pointe en bas, la senestre tenant une balance, terrassant le démon armé de sa fourche, le tout d’or ; au 2 d’argent au citronnier au naturel fruité d’or posé entre deux monts de sinople, le tout soutenu d’une mer d’azur mouvant de la pointe, au comble du même chargé de trois étoiles d’argent. »

Langue: la classification du mentonasque

On considère généralement le mentonasque (nom du parler local) comme un parler de l’occitan (provençal niçois), faisant la transition vers le ligure (intémélien). Il est plus proche de l'occitan niçois, parlé à Nice, que du ligure, parlé dans la vallée de la Roya et à Vintimille. Il y a cependant des traits de transition avec les dialectes ligures environnants (ceux parlés à Vintimille et à Sanremo, plus éloigné de celui de Monaco) et surtout ceux de la vallée de la Roya, de la Bévéra et de Pigna). Néanmoins, les traits centraux du provençal (maritime et niçard) ont influencé substantiellement le parler mentonasque (apocope généralisée, diphtongaison, vocabulaire) — ce qui fait qu’à l’oreille des traits occitans manifestes caractérisent ce parler.

Administration

Opposition

Depuis le début de l'année 2007, il semblerait que l'administration de la ville de Menton soit sérieusement mise en cause par la publication d'un journal intitulé . Les articles rédigés y affichent clairement une "hostilité" à l'égard de la politique menée depuis les années 1990 à Menton. Un site Mentonnais sur l'histoire de Menton.Osant dire des vérités sur les affaires Mentonnaises touchant la gestion municipale . Désormais, une liste pour les élections municipales de 2008 s'est même formée contre l'équipe municipale en place: la liste , avec à sa tête Thierry Giorgio

Démographie

Lieux et monuments

Menton est classée ville d'art et d'histoire. ; Monuments : Menton vue de la mer Basilique Saint-Michel
- Bastion : à présent face à la mer, sur le port de Menton. Il fut construit en pleine mer alors, par les Princes de Monaco, comme défense avancée du port en 1636. Il abrite aujourd’hui le musée Jean Cocteau.
- Casino.
- Palais de Carnolès : ancienne demeure d'Antoine Ier de Monaco, aujourd'hui musée et principale collection d'agrumes de France.
- Basilique Saint-Michel (ensemble baroque).
- Mairie, peintures murales de la salle des mariages par Jean Cocteau. ; Parcs et jardins : Serre de la Madone ; Quartiers :
- Faubourg de Garavan, vieux bourg plaqué en corniche jusqu’à la frontière est surtout remarquable par les belles propriétés et les jardins somptueux qui les entourent. Les fruits tropicaux y parviennent à maturité grâce à son climat, le plus tempéré de France.
- Monti, hameau de Menton auquel on accède par l’une des plus jolies routes de l’arrière-pays vers Sospel. ; Plages :
- Garavan
- Les Sablettes
- Casino
- Borrigo ; Vallées :
- Vallée du Borrigo
- Vallée du Careï
- Val de Menton
- Val de Gorbio
- Vallée du Fossan ; Villages de l'arrière-pays mentonnais :
- Castellar
- Castillon
- Gorbio
- Sainte-Agnès
- Sospel

Personnalités liées à la commune

-Charles Trenca, né à Menton, chef du gouvernement des Villes Libres de Menton et Roquebrune en 1848.
-Jean Cocteau a longtemps fréquenté Menton, il y a d'ailleurs laissé son mémorial et décoré la salle des mariages de l'hôtel de ville.
-William Webb Ellis, l'inventeur du rugby moderne, y a terminé sa vie et est enterré dans le vieux cimetière de la ville.
-Blasco Ibanez, écrivain espagnol, y séjourna longtemps dans sa propriété de Fontana Rosa.
- Louis Caperan-Moreno (1948 - ) est un historien mentonnais. Il a publié une Histoire de la population mentonnaise (1981), et une Histoire de Menton (SAHM 1986). Il écrit également en mentonnais (A Madarena, publié dans Armana prouvençau 1999), et il est auteur d'un manuel de cette langue : Ou Mentounasc a scora : parlema mentounasc : manuel de langue mentonnaise (Société d'art et d'histoire du Mentonnais : Scora felibrenca mentounasca, 1987).
- Gérald Ariano né à Menton, animateur de télévision.
- Richard Anconina avant de connaitre la carrière cinématographique qu'on lui connait, a été pendant plusieurs années animateur d'un centre de vacances pour personnes agées à Menton.
- Jérôme Alonzo gardien de but de football de 1 division francaise est né à Menton le 20 novembre 1972. Formé à l'O.G.C. Nice, il a successivement gardé les buts le l'Olympique de Marseille, de l'A.S. St Etienne, et du P.S.G.
- Cédric Varrault arrière latéral et capitaine de l'O.G.C. Nice a effectué ses débuts au Rapid de Menton.
- Olivier Echouafni milieu de terrain de football de 1 division francaise est né à Menton le 13 septembre 1972. Formé à l'AS Monaco qu'il quitte pour rejoindre les rangs amateurs de l'AS Roquebrune Cap Martin, il est ensuite recruté par l'Olympique de Marseille, puis évolue au R.C. Strasbourg, au Stade rennais et actuellement à l'O.G.C. Nice.

Divers

200px 200px ; Spécialités : Le célèbre citron de Menton célébré chaque année avec la fête du citron, les barbajuans, la socca et la fougasse mentonnaise. ; Ville fleurie : Menton est classée 4 fleurs depuis 15 ans et est lauréate du Grand prix national du fleurissement depuis 1995. ; Jumelages :
- Baden-Baden (Bade-Wurtemberg, Allemagne)
- Montreux (Suisse)
- Namur (Belgique)
- Sotchi (Russie) ; Société d’art et d’histoire du Mentonnais (SAHM) : Créée en 1975, la Société d’art et d’histoire du Mentonnais est présidée par Rolland Ghersi et comptait 968 adhérents en 2002. Ses objectifs sont les suivants : créer un lien entre ceux qui s’intéressent au passé et à la vie du pays mentonnais, faire connaître le patrimoine culturel régional, promouvoir le parler du terroir. Périodiques :
-Païs Mentounasc - trimestrielle
-Cahiers spéciaux de la SAHM - irrégulière
-Ou Mentounasc per ou Bachelerà, le mentonasque au baccalauréat, choix de textes, 4 éd., 35 p., 2002
- Lexique Français-Mentonnais, Jean-Louis Caserio et la Commission du vocabulaire mentonnais, 239 p. SAHM, 2001
-Vocabulaire du parler mentonnais, (10 fascicules pour toutes les lettres de l’alphabet)
-Joseph Maccari et le théâtre mentonnais : A Namouna, cahier spécial n° 2, 50 p., 1981 ==
Sujets connexes
Agrume   Allemagne   Alpes-Maritimes   Antoine Ier de Monaco   Apocope   Archéologie   Armistice du 22 juin 1940   Arrondissement de Nice   Bade-Wurtemberg   Baden-Baden   Baroque   Belgique   Blasonnement   Bévéra   Campanile   Canton de Menton-Est   Canton de Menton-Ouest   Castellar   Castillon (Alpes-Maritimes)   Charles Grimaldi   Charles III de Monaco   Charles Trenca   Charles d'Anjou   Chef-lieu   Citron   Communauté d'agglomération de la Riviera française   Communes des Alpes-Maritimes   Comté de Nice   Cédric Varrault   Diphtongue   Divers droite   Emmanuel Aubert   Florestan Ier de Monaco   Fontana Rosa   France   Francis Palmero   Fruit tropical   Février   Garavan   Gentilé   Gorbio   Guillaume Apollinaire   Gênes   Histoire   Héraldique   Intémélien   Italie   Italien   Jean-Claude Guibal   Jean Cocteau   Jérôme Alonzo   Ligure   Ligures   Liste des députés des Alpes-Maritimes   Liste des souverains de Monaco   Liste des sénateurs des Alpes-Maritimes   Maison de Savoie   Mentonasque   Mer Méditerranée   Microclimat   Monaco   Montreux (Vaud)   Namur   Napoléon III   Nice   Niçois   Norme mistralienne   Occitan   Olivier Echouafni   Paléolithique   Pigna   Plébiscite   Premier Empire   Provence   Provence-Alpes-Côte d'Azur   Provençal   Rassemblement pour la République   Richard Anconina   Rome   Roquebrune-Cap-Martin   Roya   Royaume de Sardaigne   Russe   Russie   Révolution française   Sainte-Agnès (Alpes-Maritimes)   Société d'art et d'histoire du Mentonnais   Sospel   Sotchi   Suisse   Union pour la démocratie française   Union pour un mouvement populaire   Via Aurelia   Via Julia Augusta   Villes et Pays d'Art et d'Histoire   Vintimille   Voie romaine   William Webb Ellis  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^