Montélimar

Infos
Montélimar « Portes de Provence » (en occitan classique Montelaimar , Montelh-Aimar en vivaro-alpin) est une commune française située dans le département de la Drôme est la région Rhône-Alpes entre Valence et Avignon. Ses habitants sont appelés les Montiliens et Montiliennes.
Montélimar

Montélimar « Portes de Provence » (en occitan classique Montelaimar , Montelh-Aimar en vivaro-alpin) est une commune française située dans le département de la Drôme est la région Rhône-Alpes entre Valence et Avignon. Ses habitants sont appelés les Montiliens et Montiliennes.

Géographie

Logo de la ville Montélimar est situé dans la moyenne vallée du Rhône au confluent des rivières Jabron et Roubion sur les promontoires de Géry et de Narbonne d'où on contrôle toute la plaine de la vallée du Rhône. C'est une cité touristique située aux portes de La Provence, voisine des Gorges de l'Ardèche et au pied du Vercors. Elle est à environ 42 minutes de Valence, 1h00 d'Avignon, 1h30 de Lyon et des Alpes, de Marseille, de Grenoble, de Montpellier et de la mer Méditerranée. Le bassin de Montélimar s'étend du défilé de Cruas-Meysse au nord jusqu'au défilé de Donzère au sud et sur la plaine de la Valdaine et ses contreforts. Montélimar est la porte nord de la Provence. Son écosystème est un mélange de Dauphiné et de Provence.

Histoire

Montélimar et Rhône

Préhistoire

La présence humaine à l'emplacement de Montélimar est très ancienne. Les premières traces sont un ensemble de silex taillés datant de -50000 ans (époque du moustérien). Le site de Gournier est occupé à partir de -6000 (mésolithique). La civilisation chasséenne s'y développe à partir de -3600 ans. Gournier en est un des lieux marquants.

Antiquité

Après l'arrivée des Celtes, Montélimar devient le territoire des Ségovéllaunes. La capitale de cette tribu celte est positionnée sur les deux promontoires de la ville: l'oppidum de Géry, lieu de l'ancien confluent du Jabron et de Roubion, et sur l'extrémité de la côte de Narbonne. Sous l'influence de la domination romaine, l'emplacement de Géry (Durio de son nom latin)est progressivement abandonné au profit de la ville nouvelle à l'emplacement du centre ville actuel de Montélimar. La ville change de nom : elle est maintenant associée à Acunum le relais de poste installé près du pont sur le Roubion et qui est signalé par la table de Peutinger. La Via Agrippa sert de schéma directeur à la ville pour se développer : on y trouve un forum, une basilique civile et des thermes. La petite ville est alimentée en eau par trois aqueducs dont un dessert l'établissement thermal de Bondonneau où l'on a retrouvé une centaine de petites piscines. Pendant les grandes invasions la ville va se séparer en deux entités distinctes : la ville nouvelle autour du forum et du promontoire de Narbonne et Acunum qui va fortifier le pont sur le Roubion.

Moyen-Âge

Pendant plusieurs siècles dont nous ne savons que peu de choses, la région de Montélimar est passée de mains en mains (royaume Burgonde, royaume Franc, Comtes de Valentinois, royaume de Provence). À la fin du XI siecle, on voit apparaître la famille Adhémar, sans doute originaire du Royans et qui peu à peu assoit son autorité sur la région. Guillaume-Hugues Adhémar est le premier seigneur de Montélimar ("seigneur de Monteil"). Il est le frère d'Adhémar, évêque du Puy et légat du Pape pour la première croisade. La famille regnera sur la région de Montélimar jusqu'au XIIIe siècle. Les Adhémar font construire leur palais (XIIe siècle) sur le promontoire de Narbonne à la place d'un vieux chateau. Les Adhémar vont construire autour de leur fief de nombreux châteaux (Grignan, Châteauneuf-du-Rhône, Rochemaure et La Garde-Adhémar). La seigneurie comptera à son apogée une trentaine de châteaux. En 1198 la seigneurie est partagée entre deux frères, Giraud et Lambert Adhémar. Dès le milieu du XIIe siècle, la cité des Adhémar est désignée sous le nom de "Monteil des Aimar". La forme définitive date de 1328. En 1365 une partie de la ville (qui est une co-seigneurie) passe sous la protection de la papauté. Le Pape fait rénover le palais seigneurial et entretenir les remparts. En 1447 c'est le Dauphin, le futur Louis XI qui devient maître de la ville et de son château. En 1562, la ville est prise et pillée par le baron des Adrets, la garnison est tuée pour venger les massacres d’Orange, p 233.

Blasonnement

Le blason représente une bulle papale surmontée d'une croix.

Administration

De gueules au monde d'azur cintré d'argent bordé d'or et croisé du même. |- | colspan="3" align="center" | |- | align=right| 1787 1790 ||Jean-Louis Cheynet||||Maire, député aux États Généraux || |- | align=right| 1852 1861 ||Jean-Eugène Chabaud||||Maire || |- | align=right| 1865 1869 ||Louis-Augustin Marre-Desmarais|||| Maire || |- | align=right| fév-sept 1870 ||Louis-César Grasset |||| Maire || |- | align=right| 7-28 sept 1870 ||M Josserand |||| Maire || |- | align=right| 1870 1899 ||Émile Loubet |||| Maire || |- | align=right| 1899 1908 ||Paul Gauthier |||| Maire || |- | align=right| 1908 1925 ||Ferdinand Ravisa |||| Maire || |- | align=right| 1925 1935 ||Roger Chancel |||| Maire || |- | align=right| 1935 1944 ||Edouard Tardieu |||| Maire || |- | align=right| 1944 1945 ||Marius Spezini||SFIO|| Maire || |- | align=right| 1945 1947 ||Raymond Crozier|||| Maire || |- | align=right| 1947 1953 ||Marius Spezini||SFIO|| Maire || |- | align=right| 1953 1958 ||Louis Chancel||RAD|| Maire || |- | align=right| 1958 1959 ||Me Rabatel|||| Maire || |- | align=right| 1959 1989 ||Maurice Pic||PS || Maire || |- | align=right| 1989 1999 ||Thierry Cornillet ||UDF-RAD|| Maire || |- | align=right| 1999 2001 ||André Orts||RPR|| Maire || |- | align=right| 2001 - ||Franck Reynier ||UMP|| Maire || |

Démographie

| align="center" rules="all" cellspacing="0" cellpadding="4" style="border: 1px solid
-999; border-right: 2px solid
-999; border-bottom:2px solid
-999; background:
-f3fff3" |+ style="font-weight: bold; font-size: 1.1em; margin-bottom: 0.5em"| Évolution démographique |-style="background:
-ddffdd"

Transports

La ville est située dans le sillon rhodanien, ce qui lui procure un accès facile à de nombreuses infrastructures. Voies ferrées Montélimar dispose d'une gare SNCF. Jusqu'à l'arrivée des TGV dans la Vallée du Rhône, certains trains rapides s'y arrêtaient. Depuis la mise en place de la desserte par TGV, ce sont 4 AR quotidiens vers Paris qui sont assurés. La mise en service de la ligne TGV Méditerranée en juin 2001 a vu naître une desserte spécifique à la Vallée du Rhône, desservant Valence-Ville, Montélimar, Orange, Avignon-Ville, Arles et Miramas, puisque les TGV pour Marseille et Montpellier circulent maintenant sur une voie dédiée à quelques kilomètres à l'est de la ville. Un projet de gare sur la ligne TGV Méditerranée existe à Allan (à proximité de l'échangeur autoroutier Montélimar-Sud). Cette gare verrait alors se reporter une partie des dessertes existant actuellement sur la ligne classique. Cependant, des discussions sont en cours afin d'améliorer la desserte de cette gare nouvelle (liaison TER, desserte depuis le sud de l'Ardèche...). Routes et Autoroute Montélimar est située à l'intersection de la Route Nationale 7 (Lyon-Valence / Avignon-Aix) et de la Route Nationale 102 (Aubenas-Le Puy-Clermont), une des principales voies de traversée du Massif Central. Cependant, c'est bien la première qui a le plus marqué la ville, que ce soit par les fameux "bouchons" dans les années 1960 ou par l'emballage des traditionnels nougats dans une boîte en forme de borne kilométrique "N7". L'ouverture d'une déviation Poids Lourds (plus tard intégrée dans la RN7) et de l'autoroute A7 vers 1968 a permis de réduire sensiblement les embouteillages. Voies d'eau La ville est située à proximité du Rhône. La dérivation de Montélimar entre Rochemaure et Châteauneuf-du-Rhône construite à la fin des années 1950 a contribué à la navigabilité du Rhône. Même si un quai a été établi le long du canal, l'utilisation de la voie d'eau au départ ou à l'arrivée de Montélimar reste faible. Aérodrome Un aérodrome de tourisme existe à Montélimar-Ancône (nord-ouest de la ville). Il est en particulier connu pour son "Musée Européen de l'Aviation de Chasse". Transports Urbains Depuis 1988, un réseau de transports urbains s'est développé progressivement. Début 2007, ce réseau "Montélibus" comporte 5 lignes régulières. Un Renault R312 circule sur le reseau . Il a ete vendu par la RATP.

Lieux et monuments

- Le Palais des Bonbons et du Nougat
- Le château des Adhémar est un important exemple d'architecture médiévale de la moyenne vallée du Rhône. Parmi ses éléments architecturaux : une chapelle du et un logis du au décor exceptionnel.
- La tour de Narbonne
- La porte Saint Martin
- La maison dite "Diane de Poitiers"
- Musée de la Miniature
- Centre d'art contemporain (dans le château des Adhémar)
- Le temple de Montélimar
- La gare de Montélimar

Économie

- La ville possède une antenne de la Chambre de commerce et d'industrie de la Drôme.

Évènements

Montélimar a accueilli le Tour de France le 15 et 16 juillet 2006 (arrivée et départ). Détails des étapes :
-Béziers-Montélimar
-Montélimar-Gap

Spécialité

La grande spécialité de la ville est le nougat, une confiserie à base de miel et d'amandes, très proche du turrón espagnol.

Jumelage

- Aberdale Pays de Galles
- Racine (Wisconsin), É.-U. en cours
- Ravensburg, Baden wutenberg, Allemagne
- Nabeul, Tunisie
- Rivoli, Piémont, Italie

Personnalités


- Jean-Louis Cheynet, avocat au parlement de Grenoble, avocat du roi puis avocat (1785) en la sénéchaussée de Montélimar, maire de Montélimar de janvier 1787 à 1790, député du Dauphiné aux États Généraux de 1789 puis député de la Drôme à l'Assemblée constituante, y est né en 1741 et mort en 1809.
- Margot Delaye, de son vrai nom, Marguerite Catherine Ponsoye. Héroïne montilienne qui sauva la ville en avril 1570.
- Louis Claude de Saulces de Freycinet, géologue et géographe français, y est né le 8 août 1779.
- Émile Loubet, député-maire, président du Sénat et président de la République française, y est mort le 20 décembre 1929.
- Marianne James, de son vrai nom Marianne Gandolfi, une célèbre auteur-compositeur interprète et guitariste française, y est née le 18 février 1962.
- François Hilarion Point, général de Napoléon I, tué à la tête de ses grenadiers attaquant le pont de Popoli (né le 14 avril 1759 à Montélimar et mort le 24 décembre 1798 à Popoli).
- Charles Moulin (1909-1992), dont le plus fameux rôle fut celui de l’amant peu scrupuleux dans la Femme du boulanger, avec Raimu.

Galerie

Voir aussi

- Communes de la Drôme ==
Sujets connexes
Adhémar   Allemagne   Alpes   Arrondissement de Nyons   Assemblée constituante   Autoroute française A7   Avignon   Canton de Montélimar-1   Canton de Montélimar-2   Celtes   Chambre de commerce et d'industrie de la Drôme   Chef-lieu   Château des Adhémar   Châteauneuf-du-Rhône   Communauté de communes Montélimar-Sésame   Commune française   Communes de la Drôme   Croisade   Cruas   Dauphiné   Donzère   Drôme (département)   Franck Reynier   François Hilarion Point   François de Beaumont, baron des Adrets   Gare de Montélimar   Gentilé   Gorges de l'Ardèche   Grenoble   Grignan   Italie   Jabron   Jean-Louis Cheynet   La Garde-Adhémar   Louis Claude de Saulces de Freycinet   Lyon   Légat   Margot Delaye   Marianne James   Marseille   Massif du Vercors   Maurice Pic   Mer Méditerranée   Meysse   Montpellier   Montélimar   Moustérien   Nabeul   Nougat   Occitan   Orange (Vaucluse)   Palais des Bonbons et du Nougat   Pape   Parti radical valoisien   Parti socialiste (France)   Pays de Galles   Popoli   Provence   Racine (Wisconsin)   Rassemblement pour la République   Ravensburg   Rhône   Rhône-Alpes   Rivoli   Rochemaure   Roubion (rivière)   Royans   Section française de l'Internationale ouvrière   Société nationale des chemins de fer français   Table de Peutinger   Thierry Cornillet   Tour de France 2006   Tunisie   Turrón   Union pour un mouvement populaire   Valence (Drôme)   Valentinois   Vallée du Rhône   Via Agrippa   Vivaro-alpin   Wisconsin  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^