Għargħur

Infos
Għargħur (prononcé approximativement ar-ur, le għ ne se prononçant pas dans la langue maltaise) est une des plus petites et plus vieilles villes de Malte. Għargħur se situe sur le sommet d'une colline entre deux vallées et a une population de 2 500 habitants. Ses armoiries dépeignent une étoile rouge au dessus d'un triangle de la même couleur, sur un bouclier argenté avec la devise "Excelsior" ("Le plus Haut"). Cette devise fait référence au fait que la vill
Għargħur

Għargħur (prononcé approximativement ar-ur, le għ ne se prononçant pas dans la langue maltaise) est une des plus petites et plus vieilles villes de Malte. Għargħur se situe sur le sommet d'une colline entre deux vallées et a une population de 2 500 habitants. Ses armoiries dépeignent une étoile rouge au dessus d'un triangle de la même couleur, sur un bouclier argenté avec la devise "Excelsior" ("Le plus Haut"). Cette devise fait référence au fait que la ville est bâtie sur l'un des points géographiques les plus haut de Malte. Quelques artéfacts romains retrouvés pendant la construction d'une route furent amenés au Domus Romana, un musée et villa romaine, dans la vieille ville de Rabat. On trouve des références à la ville de Għargħur aussi loin que 1419, dans les listes du Dejma, une milice chargée de protéger les locaux des raids pirates. Cette localité a en effet souffert d'une sévère crise de dépopulation pendant le haut Moyen Âge et dans les années suivantes à cause des attaques incessantes des pirates. Għargħur était une petite communauté vivant dans un endroit où l'eau potable et les sols fertiles étaient particulièrement rares. Malgré tout, les habitants ont financé la construction d'une église paroissiale et de quelques autres chapelles qui abritent des beaux-arts Baroque. L'attraction principale du village, à part sa campagne, est l'église de Saint-Bartholomé l'Apôtre. Son intérieur est de l'ordre dorique, mais elle a une fine façade baroque. La façade originelle fut détruite et celle que l'on peut voir de nos jours date de 1743. L'église elle-même date du début du dix-septième siècle, entre 1610 et 1638 pour être précis, et a été dessinée par l'architecte maltais Tumas Dingli. Parmi ses trésors, on trouve une statue de Saint-Bartholomé faite à Rome, attribuée à l'artiste maltais Melchiore Gafa. Elle fut faite autour de l'an 1666 et est considérée comme étant le modèle pour une statue similaire à San Giovanni Laterano, à Rome; elle est en outre la seconde plus lourde du pays. Elle fut amenée à Għargħur en 1772 et restorée une première fois en 1912; la statue et sa niche furent restaurés en 2005. Les Lignes de Victoria, qui tirent leur nom de la Reine Victoria, et qui divisent l'île de Malte d'est en ouest, passent par cette localité. D'autres fortifications s'y retrouvent aussi. De nos jours, vu sa situation géographique avantageuse, Għargħur est l'hôte de la plupart des infrastructures de télécommunications de Malte. Avant l'installation du radar, un mur concave fut construit à Għargħur pour détecter l'arrivée d'avions italiens pendant la Deuxième Guerre mondiale. Cette construction fut baptisée "il-Widna" ("L'Oreille") par les insulaires; le village accueuillit également bon nombre de réfugiés de la région du port au cours de la guerre qui fuyaient les bombardements continus des Forces de l'Axe. C'est l'école publique qui fut utilisée pour abriter tous ces gens. Le principal évènement ayant lieu au village est la fête du village, célébrée le 24 août si c'est un dimanche, ou alors le dernier dimanche d'août. La statue de Saint-Bartholomé est portée dans les rues illuminées, accompagnée de groupes musicaux; un feu d'artifice coloré vient plus tard clore les festivités. Plusieurs touristes prennent part aux célébrations en visitant l'église et en assistant aux feux d'artifice. Une controverse s'est élevée dans les temps modernes au sujet du vrai nom du village, à savoir si ce devrait être Gargur ou Ħal-Għargħur. Le nom d'origine est le second. "Ħal" est une vieille abréviation du mot "Rahal", signifiant "village/petite ville"; Għargħur est plus ambigu. Cela pourrait être un dérivé de "Gregorio", ce qui n'est pas dépourvu de sens si l'on considère le fait que le village se nommait Casal Gregorio au quinzième siècle. La prononciation actuelle viendrait du régime anglais (1800-1964). Il est aussi possible que le nom de Gregorio soit apparu au cours du processus d'italianisation que le maltais a subi. Des exemples similaires sont les villes de Żurrieq, qui apparaissait sous le nom de Zurico sur les documents officiels, et de Naxxar, qui se retrouve nommée sur de nombreux documents et cartes Nascario. Mais l'origine la plus probable du nom Għargħur est qu'il serait dérivé du nom de l'arbre national de Malte, le Għargħar. Il est d'ailleurs bon de noter que d'autres localités septentrionale de Malte font référence à l'arbre dans leur nom, à savoir San Ġwann ta' l-Għargħar et Il-Ħotba ta' l-Għargħar. Catégorie:Ville de Malte de:Għargħur en:Għargħur es:Għargħur it:Gargur mt:Għargħur nl:Għargħur scn:Għargħur
Sujets connexes
Baroque   Empire romain   Italie   Maltais   Malte   Moyen Âge   Naxxar   Pirate   Rabat   Radar   Rome   San Ġwann  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^