Claude de France (1499-1524)

Infos
Marguerite et Madeleine au deuxième plan, Éléonore de Habsbourg au dernier plan. Portrait posthume réalisé trente ans après la mort de Claude dans la Livre d'heures de Catherine de Médicis
Claude de France (1499-1524)

Marguerite et Madeleine au deuxième plan, Éléonore de Habsbourg au dernier plan. Portrait posthume réalisé trente ans après la mort de Claude dans la Livre d'heures de Catherine de Médicis

Biographie

Claude de France, née le 13 octobre 1499, morte le 20 juillet 1524, fut en titre duchesse de Bretagne en 1514, reine de France en 1515, comtesse de Soissons, Blois, Coucy, Étampes et, Montfort, duchesse de Milan. Fille du roi Louis XII et de la duchesse Anne de Bretagne, elle ne peut comme fille succéder à son père sur le trône de France, mais l'absence d'un frère lui permet la succession de la Bretagne. Héritière de Bretagne, elle est fiancée à l'archiduc Charles d'Autriche (le futur Charles Quint), duc de Bourgogne et petit-fils de l'empereur Maximilien (lui-même premier mari d'Anne de Bretagne). Ces fiançailles auraient fait passer la Bretagne à la mort d'Anne dans les mains de ce prince déjà héritier de l'Autriche, de l'Espagne et de l'"empire" bourguignon. En 1505, voulant éviter l'encerclement du royaume et la perte de la Bretagne, Louis XII très malade fait annuler ces fiançailles par les États généraux, au profit du jeune comte d'Angoulême, le futur François I, auquel Claude était promise depuis quatre ans par une disposition restée secrète Philippe Tourault. Anne de Bretagne. Paris : Perrin, 1990. p 255 : une déclaration datée du 30 avril 1501 à Lyon, et non publiée, déclarait nulle toute union de Claude de France avec un autre prince que le futur François I. Claude épouse donc le 8 mai 1514 le comte François d'Angoulême, futur François Ier de France, dont elle est la première femme, lui assurant la Bretagne au moins, au cas où Louis XII et sa nouvelle reine, Marie d'Angleterre auraient conçu un dauphin. La duchesse Claude ne gouverna jamais la Bretagne et en céda l'usufruit à son mari, puis à titre perpétuel en 1515. Au contraire de sa sœur cadette Renée, elle semble ne s'être jamais intéressé à son héritage maternel et n'avoir montré aucune disposition à la politique, tandis qu'elle préférait se dévouer à la religion, sous l'influence, d'après certaines sources, de Cristoforo Numai, qui avait été le confesseur de Louise de Savoie, mère de François I. Son fils aîné le dauphin François lui succéda sur le trône de Bretagne sous le nom de François III, son père le roi conservant l'usufruit du duché. À propos de la reine Claude de France, Pierre de Brantôme a écrit : « Il faut parler de madame Claude de France, qui fust très bonne et très charitable, et fort douce à tout le monde, et ne fist jamais desplaisir ny mal à aucun de sa court ny de son royaume. Elle fust aussy fort aymée du roy Louys, et de la royne Anne, ses pere & mere, et estoit leur bonne fille et la bien-aymée, comme ilz luy monstrarent bien; car amprès que le roy fust paisible duc de Milan, ilz la firent déclarer et proclamer en sa court de parlement de Paris, à huys ouverts, duchesse des deux plus belles duchez de la chrestienté, qui estoient Milan et Bretaigne, l’une venant du pere et l’autre de la mere. Quelle heritiere! s’il vous plaist. Ces deux duchez joinctes ensemble eussent bien faict un beau royaume » Autant François était grand et athlétique, autant Claude était petite. Ses maternités successives la faisaient paraître continuellement bien en chair aux dires de la Cour, qui en faisait un sujet de moquerie. Les ambassadeurs étrangers notent sa "forte corpulence", sa boîterie, le strabisme de son oeil gauche, sa très petite taille, sa laideur et son effacement, pour ne souligner que ses qualités de coeur. Elle fut peu aimée à la cour après la mort de ses parents. Brantôme témoignera "que le roy son mary luy donna la vérolle, qui lui advança ses jours. Et madame la régente (Louise de Savoie), la rudoyait fort (...)" Le roi lui imposera l'omniprésence de sa maîtresse, Françoise de Châteaubriant. La race de pruniers Reine-Claude lui doit son appellation.

Enfants

- Louise (19 août 1515- 21 septembre 1518)
- Charlotte (23 octobre 1516-1524)
- François (28 février 1518 - 10 août 1536), dauphin de France, couronné à Rennes duc de Bretagne sous le nom de François III
- Henri (31 mars 1519-10 juillet 1559) dauphin de France, dernier duc de Bretagne en titre à la mort de François III duc de Bretagne, roi de France
- Madeleine (10 août 1520-2 juillet 1537), reine d'Écosse par son mariage en 1537 avec Jacques V d'Écosse
- Charles (22 janvier 1522-9 septembre 1545), duc d'Orléans
- Marguerite (5 juin 1523-14 septembre 1574), duchesse de Savoie par son mariage en 1559 avec Emmanuel-Philibert de Savoie La reine Claude est morte en couches d'un huitième enfant mort-né en 1524. Elle n'était plus que l'ombre d'elle-même, épuisée par ses grossesses successives dont la première avait été portée alors qu'elle n'avait que 15 ans.

Voir aussi

Bibliographie

- T.A.Neret, Claude de France, Paris, 1942.

Sources

- Philippe Tourault, Anne de Bretagne, Perrin, Paris, 1996,
- Jean Jacquart, François I, Fayard, Paris, 1994,

Notes

2- La thèse de M. André Arnaud, exposée dans la
Revue de l'Art'' n° 209 d’Octobre 1981, numéro spécial Magie de la tapisserie, soutient que la mystérieuse Dame de La Dame à la Licorne du musée de Cluny serait Mary Tudor, troisième épouse de Louis XII et sœur d’Henry VIII, qui fut reine de France d’août à décembre 1514. Les tapisseries de La Dame à la Licorne auraient été tissées pour Antoine Le Viste, peut-être à Bruxelles, Tournai ou Bruges. Elles pourraient être l’œuvre du peintre Jean Perréal, dit Jehan de Paris. La Suivante serait Claude de France, épouse de François 1. Les six tapisseries actuellement visibles au Musée du Moyen Age et des Thermes de Cluny à Paris, rescapées d’une série de huit tapisseries, raconteraient divers épisodes de la vie de Mary en France. Cette interprétation est développée et à discuter sur le site http://perso.orange.fr/dame.licorne/ ===
Sujets connexes
Anne de Bretagne   Bretagne   Catherine de Médicis   Charles Quint   Cristoforo Numai   Emmanuel-Philibert de Savoie (1528-1580)   France   François Ier de France   François de France (1518-1536)   Henri II de France   Jacques V d'Écosse   Liste des comtes de Blois   Liste des comtes de Soissons   Liste des reines de France   Louise de France (1515-1518)   Louise de Savoie   Madeleine de France (1520-1537)   Marguerite de France (1523-1574)   Marie d'Angleterre (1496-1533)   Maximilien Ier du Saint Empire   Pierre de Brantôme   Reine-claude  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^