Mongol

Infos
Le mongol (Монгол хэл, mongol khel) est une langue appartenant au groupe très controversé des langues altaïques. Il est parlé en Mongolie, pays dont il est la langue officielle sous le nom de khalkha ou xalx, mais aussi en Chine (plus spécifiquement en Mongolie-Intérieure, et en Russie (Bouriates et Kalmouks). Le nombre total de locuteurs est évalué à plus de 6 millions.
Mongol

Le mongol (Монгол хэл, mongol khel) est une langue appartenant au groupe très controversé des langues altaïques. Il est parlé en Mongolie, pays dont il est la langue officielle sous le nom de khalkha ou xalx, mais aussi en Chine (plus spécifiquement en Mongolie-Intérieure, et en Russie (Bouriates et Kalmouks). Le nombre total de locuteurs est évalué à plus de 6 millions.

Écriture

L'écriture traditionnelle mongole remonte au et dérive de l'écriture ouïgour.

Caractères chinois

Le texte le plus ancien en mongol est l'Histoire secrète des Mongols (mongγol-un niγuca tobciyan), qui fut écrit en utilisant les caractères chinois pour représenter la prononciation du mongol (voir langue Han'er).. Voici un exemple de cet usage avec la translittération du mongol classique en dessous :
-成吉思 中合罕讷 忽扎兀尔 L'origine de Gengis Khan.
-迭额舌列 腾格舌里额扯 扎牙阿秃 脱舌列克先 孛儿帖赤那 阿主兀 Börte Tchinoua naquit par décret divin,
-格尔该 亦讷 中豁埃 马舌兰勒 阿只埃 Sa femme était Qugha Maral. Comme on peut le voir, cette transcription s'est faite dans un dialecte chinois mandarin, où les consonnes finales -p -t -k du chinois médiéval avaient déjà disparu, puisque cette écriture est obligée de faire usage de caractères en exposant tels que 克 (mandarin kè) pour indiquer ces consonnes. Pour distinguer les r des l, on rajoute le caractère « langue » en exposant 舌 devant un caractère à initiale l- en mandarin.

Alphabet traditionnel

Wikipédia en mongol traditionnel L'écriture traditionnelle mongole (dite uiguir) remonte au . Elle est issue de l'écriture ouïgour. En Mongolie, elle a été remplacée le 25 mars 1941 par l'alphabet cyrillique (légèrement remanié), puis rétablie en 1990 par le gouvernement. Cet alphabet fait aussi l'objet d'une grande promotion en Mongolie-Intérieure (Chine) depuis 1991. C'est un alphabet phonétique, qui comporte 8 voyelles et 27 consonnes, soit 35 lettres au total. Les lettres de l'alphabet mongol ont trois formes, comme en syriaque ou en arabe :
- initiale ou isolée, quand la lettre est placée en début de mot ou citée
- médiane, quand elle est dans un mot
- finale, quand elle finit un mot Les voyelles et les consonnes forment des groupes de 2 lettres (exemple sur l'image : Wi-Ki-Pe-Di-Ah). Certaines lettres ne peuvent pas finir un mot (par exemple la voyelle A ou la consonne P).

Alphabets modernes

Le mongol classique tel qu'il est représenté dans l'écriture est quasiment l'ancêtre commun à tous les dialectes, mais il lui manque certains traits tels que le h- initial (dans des mots tels que arban « dix » ou odu-n « étoile »), et il a simplifié déjà certains groupes de consonnes tels que dans yisün « dix » ou mösün « glace » venant respectivement de
-yersUn et
-mölsUn en proto-mongol, conservés dans des dialectes tels que le khamnigan. L'apparentement du mongol avec les langues turques et langues toungouses fait l'objet d'une controverse. Même si l'hypothèse altaïque n'est pas certaine, le mongol n'en est pas pour autant une langue complètement isolée. Grâce aux travaux de Louis Ligeti, on sait que la langue des Xianbei 鲜卑 était apparentée au mongol, mais le corpus de cette langue se limite à des noms dans les textes chinois. La seule langue para-mongolique attestée par des textes suivis est le khitan 契丹, langue de la dynastie Liao, mais du fait du manque de textes bilingues, le déchiffrement de cette langue à écriture logographique avance lentement. Une autre langue mongoloïde est attestée dans les emprunts mongols en toungouse. Par exemple, les numéraux de 11 à 20 du djürchen ressemblent aux numéraux du mongol sans leur être tout à fait semblable. Dans les emprunts en mandchou, le h- initial du vieux mongol correspond à f-, comme dans (h)oimasu-n « chaussette », en mandchou fomoci. Cela suggère que le h- initial provient d'un
-p- en proto-mongol.

Phonologie

Les voyelles seront décrites dans la partie sur le marquage casuel. On ne trouve pas en mongol de groupe de consonnes initiaux. Les consonnes du mongol classique sont : Tout comme dans les langues turques, les consonnes l-, r- n'apparaissent pas au début des mots, mais à la différence de celles-ci, le ng- n'apparaît qu'à l'intérieur d'un mot et le n- peut apparaître au début de mot. Les occlusives sourdes ne peuvent apparaître en fin de mot.

Marquage casuel

Nous présentons ici la situation du mongol classique, d'où sont issus les dialectes modernes. Le mongol est une langue à harmonie vocalique. Il compte 7 voyelles réparties en trois groupes :
-a o u
-e ö ü
-i Les groupes 1 et 2 ne peuvent pas apparaître dans un même mot, mais i est une voyelle neutre qui peut apparaître partout. Les consonnes vélaires et uvulaires sont en distributions complémentaires par rapport aux voyelles : k et g n'apparaissent qu'avec les voyelles du deuxième groupe, tandis que q et γ n'apparaissent qu'avec celles du premier groupe. Les noms du type modu, modunu sont dit à n secret. Les pronoms ont une formation très irrégulière, notamment ceux de la première personne qui présentent une alternance b ~ m ~ n à l'initiale : Toutefois, il convient de noter qu'un mot ayant b- comme consonne initiale suivi d'une nasale n'existant pas en mongol classique en dehors des emprunts, les formes minu et manu proviennent sans aucun doute de
-binu et
-banu : il se produit une assimilation régressive de nasalité.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Ablatif   Accusatif   Alphabet cyrillique   Arabe   Assimilation (phonétique)   Bouriates   Cas   Chinois médiéval   Comitatif   Consonne latérale   Consonne nasale   Consonne vélaire   Datif   Dentale   Dialecte   Dynastie Liao   Empire moghol   Gengis Khan   Génitif   Han'er   Harmonie vocalique   Histoire secrète des Mongols   Instrumental   Jurchen (langue)   Kalmouks   Langue   Langues altaïques   Langues par famille   Langues toungouses   Linguistique   Mandchou   Mongolie   Mongolie-Intérieure   Mongols   Nominatif   Pronom   Prononciation du mongol   Russie   République populaire de Chine   Syriaque   Table des caractères Unicode/U1800   Voisement   Xianbei  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^