Lydie

Infos
Position de la Lydie en Asie Mineure La Lydie est un ancien pays d'Asie Mineure, situé sur la mer Égée et dont la capitale était Sardes. Elle était connue par Homère sous le nom de Méonie. La Lydie est évoquée dans les légendes d'Héraclès et Omphale, ou de Tantale et Pélops (ancêtres des Atrides).
Lydie

Position de la Lydie en Asie Mineure La Lydie est un ancien pays d'Asie Mineure, situé sur la mer Égée et dont la capitale était Sardes. Elle était connue par Homère sous le nom de Méonie. La Lydie est évoquée dans les légendes d'Héraclès et Omphale, ou de Tantale et Pélops (ancêtres des Atrides).

Géographie

La Lydie était une région occidentale de l'Asie Mineure, bordée au nord par la Mysie, au sud par la Carie et à l'est par la Phrygie. Comprenant les vallées de l'Hermos et du Méandre, la Lydie était située sur le parcours des grandes routes commerciales, et disposait de nombreuses ressources minières propres.

Histoire

Les Lydiens sont un peuple indo-européen qui a d'abord été sous domination phrygienne. Selon Homère, leur nom vient de Lydos, fils d'Attis. Après la chute de la Phrygie, ils repoussent les Cimmériens au C'est le début de l'empire lydien, qui culmine avec le règne de Crésus. La Lydie s'étend alors sur toute l'Asie Mineure, Lycie exceptée. Les guerres de Crésus laissent pourtant la Lydie en piteux état, et elle est conquise par Cyrus le Grand (546 av. J.-C.) et annexée à la Perse. Après les conquêtes d'Alexandre le Grand, elle fait partie du royaume des Séleucides, puis de celui de Pergame (260), et enfin de l'Empire romain en 129 av. J.-C.

Langue

Liste des rois de Lydie

La Lydie forma de 1579 à 548 av. J.-C. un royaume dont les limites varièrent, mais qui, sous Crésus, s'étendait de la mer Égée à l'Halys. Le royaume eut trois dynasties de rois, les Atyades (1579 à 1292), les Héraclides (1292 à 708), les Mermnades (708 à 547).
- Atyades :
- v. 1579 - ? : Moeon ou Manès
- v. 1292 : Pylémène
- Héraclides :
- 1292 - 1219 : Argon
- 1219 - 797 : Dix-huit rois inconnus
- 797 - 761 : Ardyssos I
- 761-747 : Alyatte I
- ? - ? : Mélès
- 714/685 : Candaule
- Mermnades :
- 685/644 : Gygès
- 644/615 : Ardyssos II
- 615/610 : Sadyattès
- 610/561 : Alyatte II
- 561/547 : Crésus

Économie

Située sur la route commerciale entre le bassin méditerranéen et l'Asie centrale, la Lydie a su tirer les avantages de sa situation géographique, grâce à des taxes et des droits de douane. Disposant d'importantes ressources minières propres, notamment en électrum (mélange d'or et d'argent), onyx et mica dans le fleuve Pactole et le mont Tmolos, la Lydie fut l'eldorado de la Grèce, avec qui elle entretenait de nombreux échanges commerciaux, notamment par l'intermédiaire des cités grecques du littoral anatolien. Puissance économique, la Lydie était aussi une puissance bancaire, puisque les Lydiens inventèrent l'usage de la monnaie.

Voir aussi

- Camblès
- Crésus
- Pactole
- Lydie (prénom) Catégorie:Asie mineure Catégorie:Empire achéménide am:ልድያ ca:Regne de Lídia cy:Lydia da:Lydien de:Lydien el:Λυδία en:Lydia es:Lidia et:Lüüdia fa:لیدیه fi:Lyydia gl:Reino de Lidia he:לידיה hu:Lüdia it:Lidia ja:リディア la:Lydia (terra) nl:Lydië no:Lydia pl:Lidia (kraina) pt:Lídia (Anatólia) ru:Лидия sl:Lidija sr:Лидија (краљевина) sv:Lydien tr:Lidya uk:Лідія zh:呂底亞 zh-classical:呂底亞
Sujets connexes
Alexandre le Grand   Alyatte II   Alyatte Ier   Anatolie   Asie centrale   Atrides   Attis   Atyades   Camblès   Candaule   Carie (Antiquité)   Cimmériens   Crésus   Cyrus II   Empire romain   Gediz   Grèce antique   Gygès   Homère   Héraclides   Héraclès   Indo-Européens   Kızılırmak   Lycie   Lydie (prénom)   Mer Méditerranée   Mer Égée   Mica   Monnaie   Mysie   Méandre (mythologie)   Omphale   Onyx (minéral)   Or   Pactole   Pergame   Perse   Phrygie   Pélops   Sardes   Séleucides   Tantale (mythologie)  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^