Henri Dutilleux

Infos
Henri Dutilleux, né à Angers (Maine-et-Loire) le 22 janvier 1916, est un compositeur français.
Henri Dutilleux

Henri Dutilleux, né à Angers (Maine-et-Loire) le 22 janvier 1916, est un compositeur français.

Biographie

Son impérieuse vocation, découverte de bonne heure et intelligemment encouragée par des parents attentifs, lui fait suivre tout d'abord une formation classique — piano, théorie d'harmonie et contrepoint — au Conservatoire de Douai avant d'entamer des études de composition auprès de Henri Busser au Conservatoire de Paris. Il remporte en 1938 le Premier Prix de Rome avec la cantate l'Anneau du Roi. Avant de partir pour la guerre en 1939, il approfondit intensément la musique de d'Indy, de Stravinski et de Roussel. En 1942, Dutilleux assume pour quelques mois les fonctions de chef de chœur de l'Opéra de Paris et, en 1944, il est au service de la Radiodiffusion française où il est responsable du service des Illustrations Musicales (banc d'essai pour de nombreux jeunes musiciens qui deviendront célèbres). Il quitte ce travail en 1963 pour pouvoir se consacrer entièrement à la composition. En 1961, il est appelé par Alfred Cortot comme professeur de composition à l'École Normale de Musique de Paris puis, à partir de 1970, il est professeur associé au Conservatoire. Grand Prix national de la Musique en 1967 pour l'ensemble de son œuvre, Dutilleux compte parmi les compositeurs français les plus marquants et les plus joués du , notamment par son épouse, la pianiste Geneviève Joy. Sa renommée est internationale. Il obtient en janvier 2004 la dignité de Grand-croix de la Légion d'honneur. Henri Dutilleux a reçu le Prix Ernst von Siemens le 29 janvier 2005 (à l'âge de 89 ans). Ce prix, considéré comme le « Nobel de la musique » a récompensé, selon le jury, « un des grands artistes de la musique française contemporaine » dont la production « organique » se distingue par sa « clarté poétique ». Henri Dutilleux est le troisième compositeur français (après Olivier Messiaen et Pierre Boulez) honoré par ce prix, qui a été attribué la première fois, en 1974, au Britannique Benjamin Britten. Arrière-petit-fils de Constant Dutilleux, peintre proche de Delacroix, Henri Dutilleux est aussi un ami de Maurice Boitel aux expositions duquel il s'est régulièrement rendu.

Œuvres principales

Son œuvre est essentiellement orchestrale et ne comporte qu'un relativement petit nombre de pièces.
-Sonate pour piano (1947) créée par son épouse Geneviève Joy.
-Symphonie n° 1 (1951)
-Le Loup (1953), ballet écrit pour la compagnie Roland Petit.
- Chansons de bord (1954), ensemble de dix chansons harmonisées pour chœur d'enfants à trois voix.
-Symphonie n° 2 « Le Double » (1959) où un groupe réduit d'instrumentistes répond à un grand orchestre. Commande de la Fondation Koussevitzky pour l'Orchestre symphonique de Boston, direction Charles Münch.
-Métaboles (1965) cinq pièces pour orchestre, commande de l'Orchestre de Cleveland, direction George Szell.
-Tout un monde lointain… (1970) pour violoncelle et orchestre, d'après les Fleurs du mal de Charles Baudelaire. Commande de Mstislav Rostropovitch.
-Trois strophes sur le nom de Sacher (1976) pour violoncelle seul. Commande de Mstislav Rostropovitch.
-Ainsi la Nuit (1977) pour quatuor à cordes. Commande de la Fondation Koussevitzky pour le Juilliard String Quartet.
-Timbres, espace, mouvement ou « La Nuit Étoilée » (1978) pour orchestre, inspiré du tableau éponyme de Vincent van Gogh.
-L’Arbre des Songes (1985) pour violon et orchestre. Commande de l’Orchestre National de France pour Isaac Stern, direction Lorin Maazel.
-Mystère de l’Instant (1989) pour cymbalum, orchestre de 24 ou 48 cordes et percussions. Commande de Paul Sacher pour le Collegium Musicum de Zurich.
-Les Citations (1991) pour hautbois, clavecin, contrebasse et percussions.
-The Shadows of Time (1997) pour orchestre et voix d'enfants. Commande de l'Orchestre symphonique de Boston, direction Seiji Ozawa.
-Sur le même accord (2002), nocturne pour violon et orchestre, dédié à Anne-Sophie Mutter.
-Correspondances (2003) pour voix et orchestre, cycle de cinq mélodies dédié à la soprano Dawn Upshaw sur des textes de Prithwindra Mukherjee, Soljenitsyne, Rilke et Vincent van Gogh. Commande de l'Orchestre philharmonique de Berlin, direction Sir Simon Rattle.
-Le Temps l'horloge (2007) pour voix et orchestre, dédié à la soprano américaine Renée Fleming sur des textes de Jean Tardieu. Commande conjointe de l'Orchestre symphonique de Boston, de l'Orchestre national de France et du festival Saito Kinen. Création le 6 septembre 2007 par l'Orchestre international Saito Kinen sous la baguette de Seiji Ozawa. ==
Sujets connexes
Albert Roussel   Alexandre Soljenitsyne   Alfred Brendel   Alfred Cortot   Angers   Anne-Sophie Mutter   Artiste-peintre   Benjamin Britten   Cantate   Charles Baudelaire   Charles Münch   Chef de chœur   Chœur d'enfants   Compositeur   Constant Dutilleux   Eugène Delacroix   Geneviève Joy   George Szell   Igor Stravinski   Isaac Stern   Janvier 2004   Jean Tardieu   Les Fleurs du mal   Liste des grands-croix de la Légion d'honneur   Lorin Maazel   Maine-et-Loire   Maurice Boitel   Mstislav Rostropovitch   Olivier Messiaen   Opéra Garnier   Orchestre de Cleveland   Orchestre international Saito Kinen   Orchestre national de France   Orchestre philharmonique de Berlin   Orchestre symphonique de Boston   Paul Sacher   Pierre Boulez   Prix Ernst von Siemens   Prix de Rome   Rainer Maria Rilke   Renée Fleming   Seiji Ozawa   Simon Rattle   Symphonie n° 1 de Dutilleux   Symphonie n° 2 de Dutilleux   Timbres, espace, mouvement (Dutilleux)   Vincent d'Indy   Vincent van Gogh  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^