Arabie saoudite

Infos
L'Arabie Saoudite ou Arabie Séoudite, en forme longue le Royaume d'Arabie SaouditeNotons que la graphie « Arabie-Saoudite », avec 1 traits d'union et 2 majuscules, est plus conforme à la tradition française de marquer l’unité d’une entité administrative ou politique, française ou étrangère, par des traits d’union entre les différents éléments du nom (« Pays-Bas », « Grande-Bretagne», « Bouches-du-Rhône
Arabie saoudite

L'Arabie Saoudite ou Arabie Séoudite, en forme longue le Royaume d'Arabie SaouditeNotons que la graphie « Arabie-Saoudite », avec 1 traits d'union et 2 majuscules, est plus conforme à la tradition française de marquer l’unité d’une entité administrative ou politique, française ou étrangère, par des traits d’union entre les différents éléments du nom (« Pays-Bas », « Grande-Bretagne», « Bouches-du-Rhône », ...). La majuscule à l’adjectif saoudite indique qu’il ne s’agit pas d’un qualificatif relatif au régime politique mais que c’est la continuité du nom intégral du pays. (al-Mamlakat al-'Arabīyat as-Sa'ūdīya ) est le plus grand des pays de la péninsule arabique, au Moyen-Orient. Il est limitrophe de l'Irak, de la Jordanie, du Koweït, d'Oman, du Qatar, des Émirats arabes unis et du Yémen, et est bordé par la mer Rouge et le Golfe Persique.

Toponymie

L'Arabie est le nom de la péninsule arabique. Saoudite évoque la dynastie des Âl Saoud toujours au pouvoir. On trouve « saoudite » et « séoudite », avec ou sans majuscule.
-Arabie saoudite
- Liste annexée à l'arrêté du 4 novembre 1993
- Pays et capitales du monde au 1 janvier 2006, par la Commission de toponymie de l’Institut géographique national françaishttp://www.ign.fr/telechargement/education/donnees/pcm.pdf
- Code de rédaction interinstitutionnel, annexe A5, Liste des États (au 9.3.2005), par l’Office des publications officielles des Communautés européenneshttp://publications.eu.int/code/fr/fr-5000500.htm
- Liste alphabétique des pays membres de l'OIThttp://www.ilo.org/public/english/standards/relm/country.htm et Alphabetical list of other countries, territories and areashttp://www.ilo.org/public/english/standards/relm/countryb.htm
-Arabie Saoudite
-Lexique des règles typographiques en usage à l'Imprimerie nationale (3 édition, 1990) La traduction littérale du nom (le nom officiel long) arabe du pays serait Royaume arabe saoudien où « arabe » ne renvoie pas à l’Arabie (référence géographique), mais au monde arabe (référence culturelle) : comme le Royaume jordanien est hachémite, le Royaume du Maroc est chérifien, le Royaume saoudien, lui, est arabe. Les Arabes appellent d’ailleurs le pays la Saoudite ou la Saoudie.

Histoire

L'état Saoudien trouve sa source aux alentours de 1744. Un chef tribal local, Mohammed ibn Saoud, s'associe avec le fondateur d'un courant idéologique revendiquant un retour aux origines de l'islam (appelé Wahhabisme), Mohamed ibn Abd al-Wahhab, pour créer une nouvelle entité politique. La famille des Saoud et le royaume connaîtra ensuite des hauts et des bas en fonction des accords et désaccords avec l'Égypte, l'Empire ottoman et d'autres familles arabes pour le contrôle de la péninsule. Trop instable, le royaume finira par disparaître un siècle plus tard. L'Arabie saoudite moderne est fondée par le roi Abdul Aziz Al-Saoud (connu internationalement comme Abdul Aziz Ibn Saoud). Dans la nuit du 15 au 16 janvier 1902, Abdel Aziz ibn Saoud, souhaitant restaurer l'ancien état de son aïeul, s'empare de Riyad, la capitale ancestrale de la dynastie des Al-Saoud, alors occupée par la famille rivale Al-Rashid (de Haïl). Abdelaziz fonde alors avec l'appui des bédouins l'ordre des Ikhwân (frères) qui lui permet d'agrandir son domaine. En 1904, il s'empare de l'oasis de Buraydah, capitale de la région du Qasim, au nord du Nejd. Les Ikhwân sont progressivement installés dans environ 200 colonies agricoles (les hujjar). En 1913, Abdelaziz s'empare de la province du Hasa, dans l'est, dont la majorité de la population est chiite. Son poids politique est reconnu par les Ottomans en mai 1914 lorsque ceux-ci le nomment wali du Nejd. Avec le déclenchement de la première guerre mondiale, Abdelaziz se rapproche graduellement des Britanniques. Un traité de protection est signé avec ces derniers en 1915. Suite à ses conquêtes de 1924-1925, il finit par se faire reconnaître en 1927 roi du Hedjaz, ancien état fragile résultant d'une révolte contre les ottomans, et indépendant depuis seulement 1916. Une fois toutes les provinces conquises, l'état devait être consolidé. L'appui des oulémas, essentiellement par une fatwa de 1927, profita énormément à Abdel Aziz Ibn Saoud. Les oulémas, en décrétant qu'il était interdit de se révolter contre le détenteur du pouvoir, dirent qu'il était licite de faire la guerre contre les Ikwhân, qui voulaient étendre les frontières de l'état à toute la communauté des croyants. C'était contraire aux projets d'Abdelaziz, leur ancien allié, qui avait pour ambition de fonder un pays puissant et surtout acteur de la scène internationale. Les Ikwhân seront écrasés en 1929, et l'état put se stabiliser. L'Arabie Saoudite est fondée officiellement le 22 septembre 1932 par la fusion des provinces du Nejd et du Hedjaz (Abdel Aziz ibn Saoud en deviendra officiellement roi par la suite). La découverte de pétrole en mars 1938 transforme le pays sur le plan économique et marque le début d'une alliance stratégique avec les USA devenus le protecteur armé de la dynastie. L´esclavage a été aboli en 1968. Pendant des siècles, les habitants de la péninsule arabique avaient importé des esclaves étrangers en masse, notammment des Noirs d´Afrique orientale dont les descendants sont encore nombreux dans le royaume.

Politique

L'Arabie saoudite est une monarchie absolue contrôlée par la famille Saoud. La constitution du pays se fonde sur le droit musulman. Aucune manifestation ou culte d'une autre religion n'est acceptée et ceux qui expriment à ce titre une opinion différente sont déclarés apostats et passibles de la peine de mort. Le 10 février 2005 ont été organisées les premières élections démocratiques partielles dans ce pays : il s'agissait d'élire 50% des conseillers municipaux de Riyad et de sa province, les autres restant désignés par le pouvoir. Mais les femmes étaient exclues du corps électoral. D'après le journal Le Monde du 9 février 2005, "Les pressions américaines depuis le 11-Septembre, encourageant l'Arabie saoudite à s'engager dans la voie des réformes, ont beaucoup joué dans la décision d'organiser ces élections." Les élections ont lieu dans le contexte troublé de la guérilla et des élections générales en Irak. Pour la première fois, les principes démocratiques ont été modéremment respectés, les femmes étant exclues de la vie politique : une campagne électorale de douze jours utilisant la presse écrite, plus de 1 800 candidats, ... du jamais vu en Arabie. Neanmoins, sur le plan du respect des droits de l'homme et surtout du droit des femmes, l'Arabie Saoudite serait un des pays des plus en marge de la planète d'après Amnesty International, qui classe ce pays aux coudes à coudes avec Cuba et la Corée du Nord.

Subdivisions

Villes

Abqayq

Géographie

Économie

L'Arabie saoudite est membre de l'OPEP. Les revenus pétroliers du pays s'élevaient à 150, 3 milliards de dollars en 2005’’Le Monde, dossiers et documents’’, n°352, avril 2006, page 1

Démographie

FAO, 2005). Population en milliers d'habitants. Selon les statistiques officielles, 100% de la population est musulmane, principalement de rite sunnite. Mais la réalité est différente car beaucoup de travailleurs immigrés sont non-musulmans. Note : ces chiffres comptabilisent les travailleurs immigrés.

Culture

Voir aussi

Notes

Bibliographie

- Géopolitique de l'Arabie saoudite : des Ikhwans à Al-Qaïda, David Rigoulet-Roze, Paris, Armand Colin, 2005.
- L'Arabie saoudite, à l'épreuve des temps modernes, dir. Charles Saint-Prot et Zeina el Tibi. Paris: OEG- Etudes géopolitiques 3, 2004.
- Géopolitique de l'Arabie Saoudite, Guillaume Fourmont, Ellipses, 2005
- L'énigme saoudienne, Pascal Ménoret, La Découverte, 2003
- Géopolitique de l'Arabie Saoudite, Olivier Da Lage, Complexe, 2006
- Les constitutions arabes et l'Islam, Sabine Lavorel, Québec, Presses de l'université du Québec, collection Enjeux contemporains, 2005, ISBN 2760513335 ===
Sujets connexes
Aash Al Maleek   Abdallah ben Abd al-Aziz ben Abd al-Rahman Al Saoud   Arabe   Bédouins   Charles Saint-Prot   Constitution   Droit musulman   Droits de l'homme   Démocratie   Empire ottoman   Famille princière Ibn Saoud   Fatwa   France   Golfe Persique   Hedjaz   Institut géographique national (France)   Irak   Jordanie   Koweït   Liste des rois d'Arabie saoudite   Mer Rouge   Mohamed ibn Abd al-Wahhab   Monarchie   Moyen-Orient   Olivier Da Lage   Oman   Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture   Presse écrite   Pétrole   Qatar   Riyad   Toponymie   Wahhabisme   Wali   Yémen   Zeina el Tibi  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^