Boule bretonne

Infos
La boule bretonne est un sport populaire en Bretagne qui s'apparente plus à la boule lyonnaise qu'à la pétanque. Dès le Moyen Âge le "jeu de grosses boules" est très populaire en France, au point que le 23 mai 1369 Charles V "fit défense à ses sujets de se livrer au jeu de boules" sous peine d'une amende de quarante sous parisis, de façon qu'ils s'adonnent à des sports plus directement utiles pour la guerre. La Bretagne ne fait alors pas partie de la France et le jeu
Boule bretonne

La boule bretonne est un sport populaire en Bretagne qui s'apparente plus à la boule lyonnaise qu'à la pétanque. Dès le Moyen Âge le "jeu de grosses boules" est très populaire en France, au point que le 23 mai 1369 Charles V "fit défense à ses sujets de se livrer au jeu de boules" sous peine d'une amende de quarante sous parisis, de façon qu'ils s'adonnent à des sports plus directement utiles pour la guerre. La Bretagne ne fait alors pas partie de la France et le jeu de boules y reste populaire. La principale caractéristique de la boule bretonne est la grande variété dans sa pratique. Les premières boules, souvent réalisées par les sabotiers étaient en frêne, en orme, en hêtre ou en buis, mais elles avaient tendance à s'ovaliser, se fendre, voire éclater. L'utilisation du gaïac par la marine à voile fournit aux tourneurs un matériau dur et solide. La terre cuite a également été utilisée. Depuis les années 1960 on trouve des boules en résine. Les diamètres varient de 9 à 14 cm et le poids de 500 grammes à deux kilos. Les boules peuvent être lestées par un plomb qui a pour effet de décentrer fortement leur centre de gravité et de permettre par des trajectoires courbes de contourner les obstacles constitués par les autres boules. Le plombage est traditionnellement presque systématique dans la plus grande partie du Finistère et interdit dans les Côtes-d'Armor. Le cochonnet s'appelle le petit ou le maître. Le règlement autorise actuellement des boules de 92 à 110 mm de diamètre et de 600 gr à 1 kg de poids. Le terrain pouvait être un pré en herbe, une aire à battre, un chemin creux, une cour. Au cours du XX siècle des allées en terre battue de 2 à 3 mètres de large et de quinze à vingt mètres de long entourées d'une bordure en bois se sont répandues dans tous les cafés. On peut utiliser le rebond sur la bordure latérale mais pas sur celle de fond (les boules ont le droit de revenir jusqu'à un mêtre du fond, au-delà elles sont sorties du jeu). La boule bretonne se joue généralement en équipes, dont la durée de vie est au moins d'une saison et qui survivent à la défection éventuelle de leurs membres. En léger déclin aujourd'hui, la boule bretonne reste un loisir très convivial. On dénombre aujourd' hui 9 sociétés dans le Morbihan : Lanester, Auray, Theix, Vannes, Questembert, Locminé, Lorient, Pontivy et Lochrist qui participent au championnat départemental en quadrettes. Les comités départementaux viennent récemment d'interdire la pratique du sous-main, afin d'harmoniser la pratique de la boule bretonne, on tire désormais à main ouverte (à poc). Parmi les nouvelles mesures, on notera également la réduction de la longueur des jeux à 18 mètres et la limite aux deux tiers des jeux. Ces mesures ont toutes pour but d'apporter du spectacle à la boule. L'objectif principal pour les années à venir sera d'amener plus de boulistes dans les boulodromes. ==
Sujets connexes
Auray   Battage   Bretagne   Buis   Charles V de France   Chemin creux   Côtes-d'Armor   Finistère   Frêne   Gaïac   Inzinzac-Lochrist   Lanester   Locminé   Lorient   Morbihan   Navigation maritime   Orme   Pontivy   Pétanque   Questembert   Sport-boules   Terre battue   Theix   Vannes  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^