Marcel Alexandre Bertrand

Infos
Marcel Alexandre Bertrand Marcel Alexandre Bertrand, né à Paris le 2 juillet 1847 et mort à Paris le 13 février 1907, est un géologue français, fondateur de la tectonique moderne par ses études sur les Alpes et sa découverte des charriages.
Marcel Alexandre Bertrand

Marcel Alexandre Bertrand Marcel Alexandre Bertrand, né à Paris le 2 juillet 1847 et mort à Paris le 13 février 1907, est un géologue français, fondateur de la tectonique moderne par ses études sur les Alpes et sa découverte des charriages.

Biographie

Fils du mathématicien Joseph Bertrand, il entre en 1867 à l'École polytechnique, puis en 1869 à l'École des Mines de Paris. Après différents emplois dans l'est de la France, il entre en 1877 au service de la carte géologique de France. Il étudie particulièrement le Jura, la Provence et les Alpes. En 1888, une réunion de la Société Géologique de France se tient à Lons-le-Saunier, au cours de laquelle un hommage fut rendu à Marcel Bertrand présidée par Louis Abel Girardot, géologue et auteur de nombreuses fouilles dans le Jura. Il porte alors son attention sur les montagnes et cherche à comprendre leur formation (Orogenèse). Il réussit à expliquer le double pli des Alpes de Glaris, puis l'anomalie stratigraphique du Beausset, élabore des théories nouvelles et les présente aux congrès géologiques de Zurich et de Saint-Pétersbourg. Sa découverte des nappes de charriage le fait considérer comme le fondateur de la tectonique moderne. Il précise l'hypothèse d'Eduard Suess et avance que l'Amérique du Nord et l'Europe sont formées de trois plissements successifs situés au bord sud d'un vieux continent primitif. Marcel Bertrand devient en 1886 professeur de géologie à l'École nationale des mines. En 1886 et 1888, il reçoit successivement le prix Vaillant (concours de géologie) et le prix Fontannes (de la Société géologique de France). Il reçoit de nouveau le prix Vaillant en 1890, puis le prix Petit d'Ormoy en 1893. En 1896, il est élu à l'Académie des sciences. Il avait épousé en 1886 Mathilde Mascart, fille du physicien Éleuthère Mascart. En 1900, il perdit sa fille aînée Jeanne, âgée de treize ans, ensevelie dans un éboulement presque devant ses yeux, et il ne s'en remit pas. Il est mort à Paris en 1907. Ses trois autres enfants sont Fanny Bertrand, qui épousa le peintre William Laparra (1873-1920), Claire Bertrand (1890-1969), peintre, qui épousa le peintre Willy Eisenschitz (1889-1974), et Louise Bertrand, qui épousa le géologue Eugène Raguin (1900-2001).

Sources

- , avec deux biographies .

Lien externe

- Catégorie:Géologue Catégorie:Géologue français Catégorie:Membre de l'Académie des sciences (France) Catégorie:Polytechnicien Catégorie:Famille Bertrand - Hermite Catégorie:Naissance en 1847 Catégorie:Décès en 1907
Sujets connexes
Académie des sciences (France)   Alpes   Amérique du Nord   Claire Bertrand   Eduard Suess   Eugène Raguin   Europe   Géologue   Joseph Bertrand   Lons-le-Saunier   Louis Abel Girardot   Massif du Jura   Nappe de charriage   Orogenèse   Paris   Provence   Saint-Pétersbourg   Tectonique   William Laparra   Willy Eisenschitz   Zurich  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^