Gabriel Ier de Montgomery

Infos
Gabriel de Lorges, comte de Montgomery (Calvados), seigneur de Ducey (Manche), né à Ducey, Normandie en 1526 et exécuté à Paris en 1574, était un homme de guerre français régicide involontaire d’Henri II.
Gabriel Ier de Montgomery

Gabriel de Lorges, comte de Montgomery (Calvados), seigneur de Ducey (Manche), né à Ducey, Normandie en 1526 et exécuté à Paris en 1574, était un homme de guerre français régicide involontaire d’Henri II.

Biographie

Fils de Jacques I de Lorges, comte de Montgomery, originaire d’Écosse, capitaine distingué de la Garde écossaise attachée au service de François I et de Claude de La Bouxière, dame de Ducey, il est l’auteur du coup fatal à l’œil, lors d’un tournoi à Paris, près de l'hôtel des Tournelles, qui coûta la vie à Henri II le 1 juillet 1559 qui agonisa plusieurs jours durant malgré les soins de son chirurgien Ambroise Paré. Bien que le roi ait exonéré Montgomery de toute faute et l’ait absous de tout blâme sur son lit de mort, la femme du roi, Catherine de Médicis qui, jusque là, n’avait joué qu’un rôle mineur, ne cessa jamais de pourchasser Montgomery de sa vindicte : banni de la cour dès le lendemain, celui-ci ne dut son salut qu’à une fuite prudente en Angleterre, où il adhéra à la Réforme dont il devint, de retour en France, l’un des fers de lance en Normandie ainsi que l’un des commandants les plus capables de l’amiral de Coligny, s’illustrant du côté protestant dans les Guerres de religion. Il transforma la chapelle Saint-Germain de son château en prêche protestant. Il épousa Isabeau de La Tiral (appelée aussi Elisabeth de la Touche) (1550-1593), dont il eut quatre garçons et quatre filles, dont Gabriel II de Montgomery, bâtisseur du château de Ducey. En mai 1562, il prit, au cours de la première guerre de Religion, la ville de Bourges que ses troupes saccagèrent. Il affronta le maréchal de Matignon en Normandie et fut, lors de la troisième guerre de Religion (1569-1570), un des grands capitaines du camp protestant dans les campagnes en Guyenne, Périgord, Quercy et Béarn. Durant la bataille de Jarnac, il tenta sans succès de dégager Condé. Il fut parmi les quelques réfugiés à survivre au massacre de la Saint-Barthélemy lorsque, sagement retiré de la ville après la tentative d’assassinat de son mentor Coligny, un Huguenot blessé traversa la Seine à la nage pour l’avertir. Sa tête fut mise à prix et des chasseurs de prime le pourchassèrent jusqu’en Angleterre où Catherine de Médicis réclama à plusieurs reprises son extradition. La reine Élisabeth lui fit répondre : « Dites à la Reine-mère que je ne serai pas le bourreau de la France. » Catherine de Médicis, devenue entre-temps un personnage-clé de l’histoire de France, finit par obtenir satisfaction en 1574 lorsque, assiégé dans Domfront le 9 mai après l’échec d’une insurrection en Normandie, il se rendit le 27 mai au maréchal de Matignon. Conduit à Paris, il fut décapité en place de Grève le 26 juin 1574. Informé sur l’échafaud qu’un édit royal confisquait ses biens et privait ses enfants de leurs titres, il dit à ses bourreaux : « Dites à mes enfants que s’ils ne peuvent reprendre ce qui a été pris, je les maudis de ma tombe. » Gabriel de Montgomery eut plusieurs enfants avec sa femme :
- Jacques II, 1551-1590
- Gédéon, mort en 1596
- Gilles, 1558-1596
- Gabriel II, 1565-1635, père de 6 enfants
- 4 filles : Suzanne, Elisabeth et Claude, le nom de la quatrième fille est inconnu, on sait seulement qu’elle se maria avec Jehan de Refuge, baron de Galardon Gabriel II de Montgomery eut à son tour 6 enfants : Louise, Gabriel III (1560-1635), Suzanne, Louis Ier (1601-1682), Jean (1605-1664) Jacques III (1609-1682)

Descendants

Le descendant le plus célèbre de Gabriel de Montgomery fut Bernard Montgomery, général britannique de la Seconde Guerre mondiale.

Anecdotes

Représentation picturale de l’époque

Il existe un tableau d’époque, représentant Gabriel Ier de Montgomery, son nom y est orthographié MR DE MONGOMERY

Autres lieux liés aux Montgomery

- Bourgbarré (Ille-et-Vilaine)
- Pontorson (Manche)

Époque moderne

Aujourd’hui, un collège de la ville de Ducey porte le nom de Gabriel de Montgomery.

Avant le fils, le père...

Le père de Gabriel de Montgomery, Jacques I de Lorges, est à l'origine d'une blessure causée à François I le 6 janvier 1521, alors que la cour fêtait l'épiphanie à Romorantin (ayant épuisé le stock de boules de neige, il utilisa un tison enflammé comme projectile. Celui-ci atteignît accidentellement le roi en lui infligeant une brûlure au visage et une importante hémorragie, heureusement sans conséquence fatale...).

Prophétie de Nostradamus

On a voulu faire correspondre une des multiples prophéties faites par Nostradamus avec cette mort accidentelle d’Henri II.

Roman historique

Alexandre Dumas a donné une version romancée de l’histoire de Montgomery dans le roman Les deux Dianes.

Références

- Alain Landurant, Montgommery, le régicide, Tallandier, 1988 ISBN 2235017738 ==
Sujets connexes
Alexandre Dumas   Ambroise Paré   Angleterre   Bataille de Jarnac   Bernard Montgomery   Bourgbarré   Bourges   Béarn   Calvados   Catherine de Médicis   Domfront (Orne)   Ducey   France   François Ier de France   Garde écossaise   Gaspard II de Coligny   Guerres de religion (France)   Guyenne   Henri II de France   Huguenot   Hôtel des Tournelles   Ille-et-Vilaine   Manche (département)   Massacre de la Saint-Barthélemy   Normandie   Nostradamus   Paris   Pontorson   Périgord   Quercy   Romorantin-Lanthenay   Réforme protestante   Saint-Germain-de-Montgommery   Seconde Guerre mondiale   Seine  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^