Mulhouse

Infos
La roue de Mulhouse, emblème de la Ville Mulhouse (en alsacien Mihlhüsa, en allemand Mülhausen) est une ville de l' Est de la France, située dans le sud de la région Alsace, dans le département du Haut-Rhin. C'est une ancienne République indépendante fondée, selon la légende, en 58 av. JC et "réunie" à la France le 4 janvier 1798. Elle fait partie de la Haute-Alsace, subdivision de la province historique d'Alsace appelée en allemand Oberelsass.
Mulhouse

La roue de Mulhouse, emblème de la Ville Mulhouse (en alsacien Mihlhüsa, en allemand Mülhausen) est une ville de l' Est de la France, située dans le sud de la région Alsace, dans le département du Haut-Rhin. C'est une ancienne République indépendante fondée, selon la légende, en 58 av. JC et "réunie" à la France le 4 janvier 1798. Elle fait partie de la Haute-Alsace, subdivision de la province historique d'Alsace appelée en allemand Oberelsass. Ancien pôle industriel d'importance reconverti dans les activités tertiaires, Mulhouse a longtemps été surnommée le « Manchester Français ». Ce glorieux passé industriel a marqué pour toujours Mulhouse et a forgé l'identité de la cité. Mulhouse bénéficie d'une position géographique remarquable à quelques minutes seulement des frontières avec l'Allemagne et la Suisse. Mulhouse comptait au dernier recensement de 1999 environ 235 000 habitants dans son agglomération et constitue avec une aire urbaine de plus de 271 000 habitants le deuxième pôle économique et urbain d'Alsace après Strasbourg. La ville est souvent surnommée la « cité du Bollwerk », du nom d'une tour, vestige des anciennes fortifications. Ses habitants sont appelés les Mulhousiens et les Mulhousiennes, en dialecte Mihlhüser.

Étymologie

Mulhouse signifie étymologiquement : La Maison du Moulin. Mais le nom Mulhouse est l'adaptation du nom en dialecte: Mihlhüsa ou Mühlhuse(n), en allemand Mülhausen. Ce nom décrit une situation: un moulin (Mühle) et des maisons (Häuser). C'est un petit village avec quelques maisons seulement, qu'on a appelé -hausen. Voir: Légende de la naissance de Mulhouse

Géographie

Situation géographique

250px Mulhouse est traversée par deux cours d'eau, la Doller et l'Ill, affluent du Rhin. La ville, située au cœur de la région des 3 frontières, se trouve a seulement 30 km de la Suisse et 14km de l'Allemagne. Elle constitue ainsi l'un des carrefours les plus importants de France. Sa position stratégique fait d'elle une ville ouverte sur l'Europe et un lieu de transit incontournable.

Distances

Mulhouse est située sur l'axe rhénan à un carrefour important au niveau européen.
-Mulhouse -> Francfort (Allemagne) : 312 km
-Mulhouse -> Stuttgart (Allemagne) : 226 km
-Mulhouse -> Munich (Allemagne) : 385 km
-Mulhouse -> Karlsruhe (Allemagne) : 179 km
-Mulhouse -> Paris (France) : 481 km
-Mulhouse -> Lyon (France) : 342 km
-Mulhouse -> Strasbourg (France) : 109 km
-Mulhouse -> Bruxelles (Belgique) : 489 km
-Mulhouse -> Bâle (Suisse) : 31 km
-Mulhouse -> Zurich (Suisse) : 116 km
-Mulhouse -> Luxembourg : 287 km
-Mulhouse -> Bregenz (Autriche) : 223 km
-Mulhouse -> Vienne (Autriche) : 786 km
-Mulhouse -> Plzen (République Tchèque) : 596 km
-Mulhouse -> Prague (République Tchèque] : 686 km
-Mulhouse -> Åbenrå (Danemark) : 991 km Vu de la tour du Belvédère

Les quartiers de Mulhouse intra muros

Place de la Réunion L'hôtel-de-ville de Mulhouse Société industrielle de Mulhouse Tour de l'Europe La tour du Bollwerk Mulhouse donne une importance particulière à ses quartiers, qui depuis 1994, disposent chacun d'un conseil de quartier. Chaque quartier possède également une fête qui se déroule traditionnellement en été. Ces fêtes de quartier sont peu communes en France et sont de plus en plus imitées par les autres villes françaises. Mulhouse intra muros est divisé en 16 quartiers (nombre d'habitant) ou regroupements de quartiers (sont cités ici les ensembles disposant d'un conseil) :
-Nouveau Bassin - Nordfeld - Europe (9 108)
-Bourtzwiller (13 424)
-Brustlein (4 371)
-Centre historique (7 279)
-Cité - Briand (8 923)
-Coteaux (9 644)
-Daguerre (5 483)
-Doller (4 897)
-Dornach (5 684)
-Drouot - Barbanègre (5 013)
-La Fonderie (quartier étudiant) (3 338)
-Franklin - Fridolin (6 557)
-Haut-Poirier (quartier étudiant) (5 123)
-Rebberg (8 357)
-Vauban - Neppert (8 905)
-Wolf - Wagner (4 027)

Les autres communes de l'Agglomération Mulhousienne

Les communes de l'agglomération mulhousienne sont regroupées au sein du Pays de la Région Mulhousienne, entité constituée au sens de la loi Voynet. Le Pays de la Région Mulhousienne est constitué de 4 intercommunalités et 4 communes non rattachées à une intercommunalité. Les intercommunalités:
- La Communauté d'agglomération Mulhouse Sud-Alsace (CAMSA)
- La Communauté de communes de l'Île Napoléon (CCIN)
- La Communauté de communes des Collines
- La Communauté de communes Porte de France Rhin Sud Les 4 communes non membres d'une intercommunalité sont Galfingue, Heimsbrunn, Illzach et Pfastatt. L'intercommunalité et l'absence de réelle unité de l'agglomération sont un sujet assez délicat et quelque peu handicapant au niveau de la politique locale. Le problème donne régulièrement lieu à des conflits d'ordre politique entre les intercommunalités. Le pays de la Région Mulhousienne Avec plus de 15 000 habitants, Wittenheim et Illzach sont respectivement les quatrième et cinquième communes les plus peuplées du Haut-Rhin. Viennent ensuite avec plus de 12000 habitants Rixheim, Riedisheim et Kingersheim puis Pfastatt , Lutterbach , Brunstatt , Morschwiller-le-Bas, et Didenheim. Les zones commerciales Kingersheim-Wittenheim (Kaligone-Pôle 430), Île-Napoléon ainsi que l'Usine Peugeot-Citroën constituent les principaux pôles d'activité de l'agglomération. Les communes de la banlieue proche sont celles qui sont incluses dans la ville, celle qui sont dans la banlieue lointaine sont plus éloignées mais fortement dépendantes de Mulhouse.

La Banlieue proche

-Banlieue Nord de Mulhouse, la plus peuplée : Wittenheim, Illzach, Kingersheim, Sausheim, Pulversheim, Ruelisheim, Battenheim et Baldersheim
-Banlieue Ouest de Mulhouse : Pfastatt, Lutterbach, Richwiller et Morschwiller-le-Bas
-Banlieue Est de Mulhouse : Riedisheim, Rixheim et Habsheim
-Banlieue Sud de Mulhouse : Brunstatt et Didenheim

La Banlieue lointaine

-Au Nord: Staffelfelden, Bollwiller, Berrwiller, Ungersheim, Bantzenheim, Ottmarsheim, Chalampé, Feldkirch.
-A l'Ouest: Heimsbrunn, Reiningue et Galfingue.
-A l'Est: Zimmersheim, Dietwiller, Hombourg, Petit-Landau, Niffer et Eschentzwiller.
-Au Sud: Flaxlanden, Zillisheim et Bruebach.

Population

Mulhouse est une ville très cosmopolite : avec 15, 2% d'étrangers elle possède le taux le plus important d’Alsace et surtout de France dans sa catégorie. En 2004, la ville comptait près de 21 000 étrangers pour 112 002 habitants. (source "La présence étrangère en Alsace" ) Mulhouse est une ville très métissée et riche d'une importante diversité culturelle, en effet la majorité des mulhousiens sont étrangers ou ont des origines étrangères proches. Place de la Réunion - Le coeur de la vielle ville

Histoire

Légende de la naissance de Mulhouse

Peter Becker, Fondation légendaire de Mulhouse Selon la légende, en 58 av. JC, Jules César arriva en Alsace par la Trouée de Belfort afin de bouter les Germains au delà du Rhin. Les troupes des Germains étaient dirigées par le terrible et sanguinaire roi Suève Arioviste. Les deux armées les plus redoutables de l'époque s'affrontèrent dans un terrible combat dans le sud de l'Alsace dans l'actuel lieu-dit de l'Ochsenfeld entre Wittelsheim et Cernay. L'armée d'Arioviste fut vaincue et les Romains victorieux pourchassèrent et massacrèrent les Germains dans toute la plaine. Un jeune guerrier Suève qui fuyait les Romains et tentait de regagner le Rhin, aurait alors été retrouvé blessé près d'un moulin à l'emplacement actuel de Mulhouse. La fille du meunier l'aurait recueilli et se serait mariée avec lui, entre-temps d'autre Suèves en errance dans la région vinrent les rejoindre et se marièrent avec des femmes de la région. Ils s'établirent autour de la "maison du moulin". Leurs descendants seraient les Mulhousiens. Ceci explique le terme de Mülhausen qui veut dire maison du moulin en allemand, et le blason de la ville, représentant une roue de moulin à eau.

Histoire de la ville

left Les environs de Mulhouse étaient habités depuis le paléolithique. Les premières traces écrites remontent au . La première mention de la ville date de l'an 803 lorsqu'un certain Achito fit don de propriétés, dont Mulinhuson (Mulhouse), au monastère de Fulda. En 1354 elle devient membre de la Décapole, association des villes libres d'Alsace. En 1515, Mulhouse se retire de la Décapole pour s'allier aux cantons suisses. Ce fut une république libre et indépendante jusqu'à son annexion par la France le 4 janvier 1798, à l'époque du Directoire. En raison de ce rattachement tardif à la France (et aussi parce que la ville était de moindre importance à l'époque) son rôle administratif est resté limité. Ainsi Colmar, aujourd'hui beaucoup moins peuplée, est toujours la préfecture du département, alors que Mulhouse n'est devenue sous-préfecture qu'en 1857. Le développement de Mulhouse peut être comparé à celui d'une ville champignon, stimulé par l'expansion de l'industrie textile (draperie) et du tannage, puis par les industries chimiques et mécaniques à partir du milieu du . Mulhouse entretient alors des relations privilégiées avec la Louisiane, d'où elle importe du coton, ainsi qu'avec le Levant. Ceci explique que son centre historique est petit par rapport à la taille de la commune. Mulhouse est principalement constituée d'une ville basse et d'une ville haute.
- La ville basse était autrefois le quartier des marchands et des artisans. Elle se développe autour de la place de la Réunion (nommée aujourd'hui ainsi en souvenir de son annexion à la France). Aujourd'hui, c'est un espace piéton.
- La ville haute s'est développée à partir du . Divers ordres monastiques y ont autrefois implanté leurs établissements, notamment les Franciscains, les Augustins, les Clarisses et les Chevaliers de Malte.
- Le Nouveau Quartier est le premier exemple d'urbanisation planifiée à Mulhouse, à partir de 1826, après la destruction des remparts (comme dans de nombreuses villes françaises). Il se concentre autour de la place de la République. Sa trame viaire et sa forme triangulaire démontrent bien la volonté de planification de la municipalité. Les plans sont confiés aux architectes G. Stolz et Félix Fries. Ce quartier est investi par les riches familles du patronat industriel, libéraux et républicains.
- Le quartier du Rebberg comprend des maisons de maître inspirées par les résidences à portiques et colonnes des planteurs de coton en Louisiane. À l'origine, cet espace occupé par le vignoble de la ville (reb: vigne ; berg: colline). On y trouve aussi des maisons d'inspiration anglaise : les cottages, en référence au rapprochement avec Manchester, notamment lors des voyages des fils de familles d'industriels en Angleterre pour leurs études. L'hôtel de ville (1553) est de style Renaissance rhénane. En le voyant, Montaigne le qualifie de « palais magnifique et tout doré » en 1580. Ses peintures en trompe-l'œil et les allégories représentant les vices et les vertus font sa renommée. Les fresques de la salle du Conseil représentent les armoiries des cantons suisses avec lesquels la ville était alliée. Généralités historiques
- Mulhouse, dont le site a été occupé de toute antiquité depuis le néolithique, apparaît en 803 sous le nom de "Mulinhuson" (de l'allemand "Mühle", moulin, et "Hausen", habitation).
- La ville se développa à partir de deux noyaux dont l'un appartenait aux évêques de Strasbourg et l'autre aux empereurs Hohenstaufen.
- Ville fortifiée vers 1223 qui profita des luttes entre l'Empire et l'évêché au 13 pour affermir son autonomie ; en 1261, les bourgeois détruisirent le château de l'évêque.
- Définitivement ville impériale sous le roi Rodolphe de Habsbourg, Mulhouse reçoit d'importants privilèges de son successeur, Adolphe de Nassau (1293).
- Le 14 fut marqué par des luttes intestines entre bourgeois et nobles, ces derniers furent expulsés en 1346.
- En 1466, l'autonomie de Mulhouse fut menacée par les Habsbourg, soutenus par les nobles du voisinage, qui déclarèrent la guerre à la ville sous un prétexte futile (6 deniers dus par un meunier mulhousien, d'où le nom de « Guerre des Six deniers »).Merian.
- Abandonnée par la Décapole dont elle faisait partie depuis sa fondation en 1354, Mulhouse fut secourue efficacement par Berne et Soleure (1468) et finit par s'affilier à la Confédération helvétique en 1515.
- Après l'introduction de la Réforme en 1523, le 16 siècle fut marqué par des conflits internes et des heurts avec les cantons suisses catholiques.
- En 1746, Koechlin, Schmaltzer et Dollfus fondèrent la première fabrique d'indiennes (toiles de coton imprimées).
- Ce fut le point de départ d'une industrialisation énorme, qui fera de la petite cité artisanale que Mulhouse était encore au 18 la deuxième ville d'Alsace.
- Le rattachement volontaire de Mulhouse à la France en 1798 accéléra ce processus en supprimant les barrières douanières qui handicapaient le commerce.
- Au 19, l'industrie se développa et se diversifia : le textile, qui resta dominant, suscita pour ses besoins la création d'industries mécaniques et chimiques.
- La découverte de gisements de potasse en 1904 amena un nouvel essor : Mulhouse devint le premier centre industriel d'Alsace.
-Septembre 1970 - 11 novembre 1918 : L'Alsace est sous domination allemande.
-11 novembre - 17 novembre 1918 : Mulhouse sous la République soviétique alsacienne est organisée en soviet.
-17 novembre 1918 : Mulhouse redevient française
- Importantes destructions en 1944.
- Après 1945 le grand canal d'Alsace orienta vers l'est (île Napoléon, zone industrielle de la Hardt) le développement industriel ininterrompu de la ville.
- L'essor culturel suivit avec la création de l'université de Haute Alsace, la multiplication des musées, et de nombreuses activités intellectuelles.
- Ville natale de l'architecte François Spoerry (1912-1999).

Annexions communales

L'ancienne commune de Dornach, à l'ouest de la ville, a été rattachée à Mulhouse en 1914 et celle de Bourtzwiller (au nord), en 1947.

Monuments et lieux touristiques

Musée des Beaux-Arts : Flore et Zéphyr (1875), par William Bouguereau
-La place de l'Europe, au pied de la tour de l'Europe, place comptant des armoiries de plusieurs villes d'Europe. Elle estaujourd'hui détruite (février/mars 2007) et laissera place au centre commercial Europe d'Altaréa. Les armoiries seront quant à elles toujours visibles puisque apposées sur les murs intérieurs des galeries du centre commercial.
-Hôtel de ville du qui accueille le Musée historique de Mulhouse
-Temple protestant Saint-Étienne du , d'une hauteur de 97 m, construit par Jean-Baptiste Schacre
-Cité ouvrière du milieu du XIXe inspirée de celle de Manchester
-Place de la Bourse et bâtiment de la Société industrielle de Mulhouse du
-Cité de l'Automobile (collection des frères Schlumpf), plus de 500 véhicules Musée National de l'Automobile - Une des plus grande collection de la planète
-Cité du train
-Musée de l'électricité "Electropolis", l'aventure de l'électricité
-Musée de l'impression sur étoffes
-Musée historique dans l'ancien Hôtel de Ville : archéologie, surtout néolithique, histoire régionale ; arts et traditions populaires
-Musée Minéralogique de la Société Industrielle de Mulhouse
-Musée des Beaux-Arts : peinture 19
-Musée de la Radio
-Musée de la Céramique au Centre d'art international, dans une ancienne tuilerie.
-Parc zoologique et botanique
-Nombreuses friches industrielles
-Écomusée d'Alsace dans la CAMSA
-Parc d'attractions ludo-éducatif du Bioscope sur le thème de l'écologie
-Tour du Belvédère au panorama de 360° Au centre de la ville se dresse la Tour de l'Europe, d'une hauteur de 100 mètres et achevée en 1972 par l'architecte François Spoerry. Cet immeuble d'habitation (180 logements) d'une structure de béton armé est surmonté d'un restaurant panoramique qui a la particularité d'avoir un plancher pivotant sur 360° permettant au visiteur d'observer tout le panorama (Jura, Forêt-Noire, Alpes suisses) pendant le repas. (Au-dessus du restaurant se trouve un réseau d'antennes dont la plus haute est à 112 m du sol).Visible de loin, elle est devenue depuis sa construction le symbole de la ville de Mulhouse. Héritage de ses relations avec les cantons suisses, l'utilisation de la fresque pour embellir les murs de la ville est fréquent. Le plus bel exemple en est l'hôtel de ville aux murs dotés de peintures en trompe-l'œil, mais c'est également le cas de nombreux pignons aveugles de la cité. Ces fresques peuvent être anciennes ou récentes et modernes, avec, dans certains cas, l'emploi de la technique du marouflage (toile collée). D'après certains historiens, cette tradition est le symptôme d'une ville ayant longtemps souhaité dissimuler le peu de noblesse de son histoire et de ses murs par des couleurs vives et des fresques relatant les épisodes glorieux de son passé. Place de la Réunion

Architecture civile

- Tour du Diable et tour de Nessel, vestiges de l'ancien château fort épiscopal détruit en 1261, reconstruites début 20.
- Bollwerk ou Tour du Cochon 14.
- Hôtel de Ville
- 1552 : pignons en volutes ; bâtiment principal, salle du Conseil avec ses lambris et les peintures murales
- 1552 rénovées par Jean Gabriel de Mulhouse en 1698, passage sur la rue des Archives, 2 salles à baies tiercées (MH) ; reproduction de la "pierre des médisants" (Klapperstein), dont l'original
- est au musée, pendue au cou des calomniateurs condamnés à traverser la ville la pierre au cou.
- Cour des Chaînes, rue des Franciscains : façades et toitures, tourelle d'escalier, vestiges du mur d'enceinte avec chemin de ronde.
- Tribunal d'instance.
- Tribunal de grande instance : façade principale (sans l'attique), hall d'entrée et escalier d'honneur.
- Place de l'Europe 1966 : marqueteries de marbre ; tour de l'Europe 1972 par François Spoerry, avec restaurant panoramique tournant.
- Ecole Cour-de-Lorraine, 21 rue des Franciscains : façade, escaliers A et B avec les rampes en fer forgé.
- Cour des Chaînes, 11-13-15 rue des Franciscains : couloir et pièce au décor peint.
- Maison Loewenfels 18, 42 rue des Franciscains.
- Immeuble, 44 rue des Franciscains.
- Place de la Réunion
- : n° 9, ancienne corporation des tailleurs.; n° 11 ancienne maison Mieg avec oriel Renaissance .
- Place Lambert : maison natale du mathématicien Johann Heinrich Lambert, maison 16.
- Théâtre municipal 1919.
- Ancienne académie préparatoire au commerce 18 (petit lycée).
- Fontaine 1992 surmontée d'un hallebardier, copie d'une fontaine 16, place de la Réunion.
- Square de la Bourse : immeubles Charles X. Monument de la Ière Division blindée 1959.

Architecture sacrée

Le temple Saint-Etienne sur la place de la Réunion
- Eglise catholique Saint-Etienne 1860 néo-gothique.
- Temple français réformé 1836 : orgue de Silbermann 1766.
- Chapelle Saint-Jean 1269, musée lapidaire : ancienne chapelle de la commanderie des chevaliers de Malte, peintures murales
- vers 1515 (vie de saint Jean-Baptiste, scènes de la Passion).
- Eglise du Sacré-Coeur 1959.
- Eglise Sainte-Marie, ancienne église des franciscains 13, entièrement transformée 19.
- Eglise Saint-Jeanne-d'Arc.
- Eglise Sainte-Geneviève.
- Eglise de Tabor.
- Eglise Saint-Fridolin.
- Temple réformé Saint-Etienne néo-gothique 1866 : vestiges de l'ancienne église médiévale, vitraux
- 14 ; stalles 17 ; belle vue de la tour.
- Temple Saint-Martin.
- Temple Saint-Paul.
- Synagogue 1849.

Sites

- Berges de l'Ill.
- Le Belvédère : vue sur la ville depuis le haut du Rebberg.
- Forêt communale.
- Forêt du Tannenwald : parcours VTT, sportifs, sentier botanique.

Enseignement

Université, Grandes Ecoles et formation supérieure

L'Université de Haute-Alsace (UHA)

Campus de La Fonderie Logo de l'Université Répartie sur trois campus: Le campus de Colmar, réparti sur les sites Grillenbreit et Bipôle et les deux campus de Mulhouse, le campus de l'Illberg et le tout nouveau campus de La Fonderie. L'UHA comprend différentes écoles d'ingénieur, plusieurs facultés et autres organismes de formation dont :
Sur le Campus de La Fonderie
Logo de la FSESJ
-La FSESJ : Faculté de Sciences Economiques, Sociales et Juridique. Campus de La Fonderie. Nouvelle Faculté "vitrine" de l'UHA, fière de sa proximité avec le monde professionnel, elle forme des économistes, des gestionnaires, des commerciaux, des managers et des juristes. Elle a été inauguré le 6 septembre 2007 par le président de la République Nicolas Sarkozy.
-CUFEF : Centre Universitaire de Formation des Enseignants et des Formateurs. Campus de La Fonderie.
Sur le Campus de L'Illberg
Logo de l'ENSCMu
-l'ENSISA : École Nationale Supérieure d'Ingénieurs du Sud Alsace. Campus Illberg. L'Ecole forme des ingénieurs dans le secteur des hautes technologies.
-l'ENSCMu : École Nationale Supérieure de Chimie de Mulhouse. Campus Illberg. Grande Ecole qui forme des ingénieurs chimistes.
-L'IUT de Mulhouse : Institut Universitaire de Technologie de Mulhouse. Campus Illberg. Forme des techniciens dans différents secteurs.
-FLSH : Faculté des Lettres, Langues et Sciences Humaines
-FST : Faculté des Sciences et Techniques
-PEPS : Pluridisciplinaire d'Enseignement Professionnalisé Supérieur
-IUT de Colmar
-SERFA

Autres écoles et organismes de formation supérieure

- CFEJE : Centre de Formation d'éducateurs de Jeunes Enfants
- ISSM : Institut Supérieur Social de Mulhouse. Institut de formation d'assistants sociaux, d'éducateurs Spécialisés et d'autres professionnels dans le champs du travail social.
-ISTA : Institut Supérieur du Textile Alsacien. Sur le campus Illberg mais non rattaché à l'UHA.
-École d'infirmières
-École supérieure d'Art Le Quai.

Enseignement primaire et secondaire

A développer

Transport

Mulhouse bénéficie d'une situation géographique privilégiée qui en fait un important carrefour européen, à l'intersection de quelques uns des principaux axes de communication du continent. Au cœur des trois frontières, la ville se devait, dès les années 1970, de se doter d'un réseau autoroutier digne d'une région tri-nationale.

Transports en commun

Réseau de tramway

Tramway de Mulhouse devant la tour de l'Europe Le réseau moderne du tramway de Mulhouse, inauguré en 2006, compte actuellement deux lignes pour un total de 12 km et 24 stations. Les particularités du tramway de Mulhouse sont que sa couleur (jaune et rouge) et la forme de son nez sont issues d'une consultation de la population. Une première extension, fin 2006, doit conduire à la création de 3 nouvelles stations vers le nord pour irriguer l'ensemble du quartier de Bourtzwiller en 2008. Une seconde extension, programmée à l'horizon 2011, doit permettre d'atteindre les villes de Kingersheim et Wittenheim au nord, ainsi que le quartier Drouot a l'est de la ville. Ces deux extensions vont permettre au réseau, dit urbain, d'atteindre 20 km de longueur et de desservir 37 stations. Enfin, un tram-train de "type Karlsruhe", devrait irriguer dès 2011 le nord-ouest de l'agglomération et la vallée de Thann. Le tram-train est le grand projet de l’agglomération mulhousienne pour les années à venir et sera le premier de France. Il permettra aux habitants de la vallée de Thann de se rendre au centre-ville de Mulhouse sans changer de moyen de transport. De plus il sera l'alternative a l'automobile car la saturation de la N66 est un des gros problèmes de la vallée.

Réseau de bus

Par ailleurs, un réseau de bus, exploité par l'entreprise SOLEA dessert l'ensemble de l'agglomération mulhousienne. Réorganisé avec l'arrivée du tramway et autour de celui-ci, il compte aujourd'hui 25 lignes, 871 arrêts et dessert 24 communes. Le réseau soléa est en interconnexion avec plusieurs autre compagnie de car qui desservent la banlieue lointaine.

Vélo en milieu urbain

Réseau cyclable

100px Proches de l'Allemagne, les villes alsaciennes ont naturellement emprunté la politique du vélo typiquement allemande. On retrouve en Alsace 2 villes classées dans les 10 premiers réseaux cyclables de France (dont Strasbourg qui est première). Mulhouse possède un réseau cyclable de 86 km (dont 46 km de piste cyclable et 40 km de zone 30 et rues piétonnes). La ville fait partie du Club des Villes Cyclables. La ville s'est également dotée des sas vélos aux carrefours à feux et a créé de nombreux contresens cyclables. De nombreuses associations de cyclistes existent à Mulhouse dont notamment le Cyclistes Associés pour le Droit de Rouler.

Vélo et tramway

Le transport des vélos est autorisés dans les tramways en dehors des périodes de pointe ce qui permet un complémentarité des différents moyens de transport mis en place. Arrivée du Tour de France 2005 à Mulhouse

Stationnement, surveillance et sécurité

La politique récente en matière de déplacement urbain à poussé à l'intégration d'équipement à destination des cyclistes urbains. 1 700 arceaux à vélo ont donc été mis en place à travers la ville. A cela s'ajoute les parcs à vélos surveillés pour plus de sécurité. 3 parcs de 15 à 50 emplacements ont été créés en centre-ville, Rue du Ballon, Place de la Concorde et Place de la Réunion. A la gare, l'association Locacycles se charge de garder des vélos des personnes se rendant à Mulhouse en train ou utilisant le combiné vélo+train.

Vélocité

A l'image du vélib' parisien, Mulhouse d'un système de vélos en libre-service : 200 vélos, parkés dans des 20 stations, accessibles à la location. Ce système est appelé Vélocité. Vélocité est la version mulhousienne du système Cyclocity développé par JCDecaux. Les vélos sont accessibles de 6h à minuit tous les jours y compris les dimanches et jours fériés.

Locacycles

A côté du système de location en libre service Mulhouse dispose également d'un service de location de vélo classique baptisé Locacycles.

Réseau routier

Les autoroutes A35 et A36 se croisent au nord-est de la ville grâce à un des rares échangeurs autoroutiers à 3 niveaux en France, offrant un accès aisé vers Strasbourg, l'Allemagne, la Suisse et la France. Plus de 400.000 personnes se déplacent chaque jour dans l'agglomération mulhousienne, c'est donc face à cet accroissement constant de la circulation automobile que l'agglomération met en œuvre de nombreux projets comme le tram-train et la déviation sud. Mulhouse dispose d'un réseau de communications dense lui permettant de nourrir des relations transfrontalières très développées avec Bâle et Fribourg.

Réseau de car longue distance

Car du réseau Eurolines Mulhouse fait partie du réseau européen Eurolines qui pemet de rallier à bas coût la plupart des grandes villes et capitales européennes. Le guichet eurolines se situe place de la République et le point d'embarquement des cars pour les destination européennes se situe à la Gare Centrale à l'angle du pont Jules Ehrmann. Le point d'embarquement pour le Maroc se situe lui sur le parking de l'ancienne poste côté canal.

Réseau ferroviaire

La ligne Bâle-Mulhouse-Colmar-Strasbourg (TER Alsace) bientôt prolongée, avec la réorganisation du réseau liée au TGV Est Européen, vers Nancy (seconde agglomération du Nord-Est) et Metz, est l'une des lignes les plus fréquentées de France. La gare de Mulhouse voit passer chaque jour 17.400 voyageurs. Depuis juin 2007, le TGV-est (LGV Est européenne) permet à Mulhouse d'être à 3h de la gare de l'Est. En 2011, Mulhouse accueillera son deuxième TGV : le TGV Rhin-Rhône qui mettra la ville à environ 2h 20 de Paris et 3h 30 de Marseille. La gare est déjà de desservit par un TGV par jour qui fait Strasbourg - Marseille. Enfin, une rocade ferroviaire complète encercle la ville et des lignes très fréquentées vont vers les directions de Belfort, Colmar et Strasbourg, Bâle et Thann. (cf : Gare de Mulhouse)

Réseau fluvial

Le port de Mulhouse-Rhin contient 3 ports : le port de l'Île Napoléon à Illzach , le port d'Ottmarsheim et le port d'Huningue. Le Canal Rhin-Rhône permet une liaison avec le Rhin. Ce port est en 2006, un des premiers ports fluviaux de France avec plus de 8, 4 millions de tonnes de fret (trafics ferroviaire et routier inclus)http://www.mulhouse.cci.fr/fileadmin/redacteurs/PMR/PMR/Ports_Mulhouse_Rhin_Bilan_trafic_2006.pdf. On y trouve le plus grand portique à conteneurs français.

Trafic aérien

Aéroport International de Mulhouse-Bâle-Fribourg L'Aéroport International de Basel-Mulhouse-Freiburg (EuroAirport) est le seul aéroport binational au monde. Il s'agit du 5 aéroport français en termes de voyageurs et du 2 en terme de fret. Il dessert 46 lignes régulières. L'aéroport a souffert de la faillite de Swissair, mais a pu redémarrer en termes de fréquentation grâce à l'installation d'une base de la compagnie aérienne EasyJet. Cette installation a permis à l'EuroAirport un gain considérable puisque le trafic est passé de 2, 49 à 3, 99 millions de passagers entre 2004 et 2006http://www.acnusa.fr/aeroports/aeroport_bale-mulhouse.asp.

Les travaux actuels dans la ville


-Le centre commercial Place de l'Europe : 25000m² de commerces en plein centre de la ville. (ouverture fin 2008 )
-Quartier d'affaire, pôle Multimodale de la Gare de Mulhouse pour l'arrivée du TGV Rhin-Rhône (2011)
-La voie Sud : voie de contournement sud de la ville. (opérationnelle fin 2010 )
-Le Trident : ensemble composé de 3 bâtiments à l'entrée ouest de la ville. ( 2008 )
-Agrandissement du PARC DES COLLINES : Zone Franche Urbaine qui emploie plus de 2000 personnes
-Université de la Fonderie : restauration de l'ancien bâtiment de la fonderie pour accueillir la future Faculté de Sciences Economiques, Sociales et Juridiques (FSESJ) ( rentrée 2007 )
-Prolongement de la ligne 1 du tramway de Mulhouse vers Bourtzwiller. ( mi 2009 ) et aussi la rénovation des quartiers mulhousiens ( Brossolette, Neppert, Franklin-Fridolin...).

Économie

Secteur secondaire

L'essor de l'industrie, moteur du développement de la ville, a d'abord été le fait de l'industrie du textile (frères Schlumpf ect), puis des activités attenantes : mécanique et industrie chimique. Quelques éléments de ce secteur ont survécu jusqu'à nos jours, mais la crise qui a frappé le textile après la Seconde Guerre mondiale a frappé durement Mulhouse. Une réorientation majeure s'est opérée avec l'implantation d'un centre de production automobile en 1962, qui a entraîné une restructuration d'une grande partie du tissu économique local. A noter la proximité du bassin potassique au nord qui fut un grand pourvoyeur d'emploi tout au long du . PSA Peugeot Citroën
-Automobile (Usine de PSA (Peugeot Citroen) de Sausheim, premier employeur d'Alsace avec 12 580 salariés dont 1 630 intérimaires fin août 2004) plus les sous-traitants.
-Chimie (ICMD). Clemessy
-Électronique (Clemessy).
-Mécanique (SACM - Mitsubishi).
-Textile (DMC, Superba, Frères Schlumpf) Mulhouse est le siège de la Chambre de commerce et d'industrie Sud Alsace Mulhouse. Elle gère le CFA Sud Alsace, le GIFOP et Cahr Formation, les entrepôts ainsi que les ports de Huningue, d’Ottmarsheim et celui d’Île Napoléon à Illzach.

Secteur tertiaire

A développer

Tourisme

D'un point de vue architectural, Mulhouse est une ville qui dénote avec le reste de l'Alsace. L'une des principales raisons provient de son histoire marquée par une croissance urbaine extrêmement rapide au XIXe siècle, la faisant passer du statut de bourg à celui de ville importante en quelques décennies. Mulhouse est connue mondialement pour son musée de l'automobile (collection des frères Schlumpf) qui regroupe 500 véhicules et son musée de chemin de fer qui lui possède la plus grande collection de matériel ferroviaire de l'Europe continentale.

Entreprises de rang mondial originaires de Mulhouse et environ

BNP : Les origines de la BNP remontent à 1848, date de la création du Comptoir National d'Escompte de Paris et du Comptoir National d'Escompte de Mulhouse. DMC : En 1746, Jean-Henri Dollfus, fonde une entreprise textile avec deux autres jeunes entrepreneurs Jean-Jacques Schmalzer et Samuel Koechlin. Profitant de l'engouement de l'époque pour les tissus peints et du talent artistique de Jean-Henri, ils deviennent les pionniers en Europe de la fabrication industrielle des imprimés indiens peints à la main. CLEMESSY : En 1908, Eugène CLEMESSY, ancien salarié de la SACM (Société Alsacienne de Construction Mécanique mulhousienne), qui transformait durant ses loisirs un vieux moulin près de Brunstatt en centrale électrique pour alimenter plusieurs communes, pressent l’avenir de cette source d’énergie. Il fonde les Etablissements CLEMESSY. Un siècle plus tard, l'entreprise familiale a cédé la place à un groupe international appelé à œuvrer dans tous les secteurs clés de développement de notre planète, notamment les secteurs de l’énergie et de l’environnement, dans le sillage de son actionnaire principal, DALKIA, au sein du Groupe VEOLIA. ALSTOM : André Koechlin ouvre un atelier de construction de locomotives à Mulhouse en 1839. Les affaires se développeront vite et Koechlin fusionne avec les Ateliers de Graffenstaden pour créer la Société Alsacienne de Construction Mécanique (SACM). L'annexion de l'Alsace-Lorraine par l'Allemagne, en 1871, entraîne le repli de la SACM à Belfort dans les années 1878-79. En 1893, la traction électrique ferroviaire commence à prendre un certain essor, l'Américain General Electric s'associe à la Compagnie française Thomson-Houston. Passée la première guerre mondiale, les électrifications prennent de l'ampleur. En 1928, Thomson-Houston fusionne avec une partie de la SACM pour former une nouvelle entreprise. Ce sera Als-Thom contraction d'ALSace-THOMson. ALSTHOM deviendra ALSTOM lors de l'introduction de son titre à la bourse de New York en 2001, le "th" étant plus difficile à prononcer pour les anglophones. SCHLUMBERGER: Nicolas Schlumberger s'établit à Mulhouse en 1545, où il devient tanneur. C'est la naissance de l'une des plus grandes dynasties indutrielles françaises active dans le textile, la mécanique, l'électronique, le pétrole, la banque et la viticulture. LOUIS DREYFUS : Les sociétés du Groupe Louis Dreyfus sont présentes dans plus de 53 pays. Leurs principales implantations se trouvent à Buenos Aires, Londres, Paris, São Paulo, Wilton (Connecticut) et Memphis (Tennessee). Depuis quelques années, le chiffre d'affaires annuel brut du Groupe est proche de 20 milliards de dollars. Créé il y a plus de 150 ans à Sierentz près de Mulhouse par Leopold Louis Dreyfus, le contrôle du Groupe est toujours resté entièrement entre les mains de la famille Louis Dreyfus. Neuf telecom est une filiale du groupe Dreyfus. DELMAS-VIELJEUX : Suite à l'annexion de l'Alsace, Émile Delmas quitte à son tour l'Alsace en 1871 où il s'était installé pour rejoindre ses frères à La Rochelle qui avaient créé en 1867 la Compagnie Navale Delmas. En souvenir de la province perdue, il proposa que la roue de moulin qui figure sur les armoiries de Mulhouse, "la ville des moulins", devienne l'emblème de la société navale DELMAS Frères. En 1991, la Compagnie entre dans le groupe BOLLORE. Delmas est le 2 armateur français et s'affirme comme le numéro 1 mondial sur l'axe Nord-Sud. Le Crédit Mutuel : S’inspirant de l’expérience des caisses de crédit développées par F. G. Raiffeisen, le curé H. Cetty créa la première Caisse de Crédit Mutuel (Saint Joseph) en 1896 à Mulhouse. Il réussit à mettre en place un système de prévoyance, assurances contre la maladie, pensions pour les veuves. Mais surtout, la Caisse de Saint Joseph, sans subventions de l’État, permit la construction ou la rénovation de mille logements entre 1897 et 1909. APAVE : En 1867, la Société Industrielle de Mulhouse crée le les bureaux de l'Association Alsacienne des Propriétaires d'Appareils à Vapeur qui est devenue l'APAVE. Le Groupe APAVE est aujourd'hui présent partout en France (120 agences et bureaux, 8 laboratoires, 100 espaces de formation) et dans le monde. 8 000 collaborateurs, dont 5 800 ingénieurs et techniciens. Mobilier Européen : Le Groupe Rapp, est issu de la menuiserie ébenisterie familiale fondée en 1925 dans le Sundgau. Aujourd'hui, le Groupe Mobilier Européen est le premier franchiseur de l'ameublement et le troisième distributeur de meubles français avec les marques FLY, ATLAS et CROZATIER. Boeing : Un industriel allemand du nom de Wilhelm Boïng était le propriétaire de la filature de Dornach. Il émigra aux USA et "américanisa" son nom en Boeing, il devint le père de William Boeing créateur de la firme aéronautique Boeing.

Innovation

Le lettrage conversationnel 1962 de qualification des écritures comptables est une invention des années 1960 qui a ouvert la voie à la tenue de comptabilité sur ordinateur. Il ne ressemble en rien au lettrage comptable classique. Il a vu le jour en 1962 à la SACM de Mulhouse - Alsace - et a été reconnu en 1965 suite au rejet d’un Cahier de Charges IBM par Gilbert Bitsch, chef de projets des travaux administratifs et comptables. Celui-ci a pu lui opposer des solutions qu'il avait déjà mises en œuvre sur tabulatrices IBM 421 - un outil mécanographique. Le cahier des charges refusé correspondait à l'état de l'art de l'époque qui ne permettait pas de tenir de comptabilité sur ordinateur. Il abolissait simplement la notion de comptes au profit d'un fichier historique sur cartes perforées interrogeable sur demande et purgé manuellement. Cette solution ne faisait donc pas de tenue de compte et ne permettait pas non plus la tenue des comptabilités auxiliaires par l’informatique. Il rendait nécessaire l'acquisition ou le maintien de machines comptables réservées à cause de leurs coûts prohibitifs aux seules grandes entreprises. lettrage comptable

Administration

-

Cantons et Démographie

Mulhouse est divisée en 4 cantons :
- Le canton de Mulhouse-Est est formé d'une partie de Mulhouse (28 270 habitants);
- Le canton de Mulhouse-Nord est formé d'une partie de Mulhouse (34 066 habitants);
- Le canton de Mulhouse-Ouest est formé d'une partie de Mulhouse (25 473 habitants);
- Le canton de Mulhouse-Sud est formé d'une partie de Mulhouse et des communes de Bruebach, Brunstatt, Didenheim, Flaxlanden, Galfingue, Heimsbrunn, Morschwiller-le-Bas et Zillisheim (38 792 habitants). Démographie (chiffres INSEE 1999) :
- Commune de Mulhouse : 110 359 habitants;
- Intercommunalité (Communauté d'Agglomération Mulhouse Alsace Sud) :170 231 habitants (2004);
- Pôle urbain : 234 445 habitants ;
- Aire urbaine : 271 024 habitants ;

Maires de Mulhouse

La salle du Conseil de l'hôtel de ville contient sur son mur principal un vaste tableau représentant les armoiries de tous les bourgmestres et maires qui se sont succédé à la tête de la république, puis de la commune mulhousienne, depuis 1349.
-Jean-Marie Bockel (1989 à aujourd'hui) - GM. Malgré son appartenance au Parti socialiste, il a accepté le poste de Secrétaire d'Etat chargé de la Coopération et de la Francophonie dans le gouvernement de François Fillon - UMP et a créé le mouvement Gauche moderne.
-Joseph Klifa (1981-1989) - UDF -PSD
-Émile Muller (1956-1981) - UDF-PSD

International

Jumelages

-
-
-
-
-
-
- (coopération décentralisée)
- (coopération décentralisée)
- (coopération décentralisée)

Organisation internationale

-The European Physical Society

Personnages célèbres

;Maurice Victor Achener (1881 - 1963) : artiste peintre ilustrateur et graveur ;Karl Brandt (1904-1948) : SS, médecin personnel d'Adolf Hitler. Promoteur d'un programme d'euthanasie. Exécuté comme criminel de guerre. ;Mireille Delunsch (1962) : Chanteuse d'opéra (soprano) Alfred Dreyfus ;Alfred Dreyfus (1859-1935) : Alfred Dreyfus, né à Mulhouse le 9 octobre 1859, sera injustement dégradé et condamné à la déportation perpétuelle en 1894 pour trahison au profit de l'Allemagne, avant d'être réhabilité en 1906. ;Godefroy Engelmann (1788-1839) : Le Mulhousien Godefroy Engelmann invente en 1836 un procédé de mise en couleur des images, toujours utilisé en imprimerie : la chromolithographie. ;François Florent (1937) : Homme de théatre né à Mulhouse. François Florent est le pseudonyme de François Eichholtzer. Acteur de théâtre formé au Conservatoire de Strasbourg, il dirige depuis 1967 le célèbre Cours Florent à Paris. ;Georges Friedel (1865 - 1933) : célèbre minéralogiste, fils de Charles Friedel ;Auguste Gérardin (1849-après 1898): Peintre et dessinateur, né à Mulhouse le 31 juillet 1849. Elève de Lecoq de Boisbaudran entre 1867 et 1869, il a illustré à la fin du siècle les œuvres de Villon, Hugo ou Zola. Il a débuté au Salon de 1875 et a exposé pour la dernière fois à celui de 1898. ;Charles Frédéric Girard (1822-1895) : Médecin et zoologiste américain d'origine française, né le 8 mars 1822 à Mulhouse et mort le 29 janvier 1895 à Neuilly-sur-Seine. Ses œuvres scientifiques comptent 81 titres, dont la moitié sur les poissons, une trentaine sur les reptiles et les amphibiens et le reste sur les invertébrés. ;Katia et Maurice Krafft (1942-1991) et (1946-1991) : Katia et Maurice Kraft comptent parmi les vulcanologues les plus célèbres au monde. Ils réalisèrent de nombreuses missions sur les volcans d'Italie, d'Islande, d'Indonésie et d'Afrique. Tous deux disparaîtront, lors de l'éruption du mont Unzen au Japon, le 3 juin 1991. ;Johann Heinrich Lambert (1728-1777) : Physicien, mathématicien, cartographe, astronome et philosophe, Jean-Henri Lambert fut un précurseur de la science expérimentale. En 1764, Frédéric II l'attacha à l'Académie de Berlin dont il fut, jusqu'à sa mort, un des membres les plus actifs et les plus brillants. ;Paul Meyer (1965) : Clarinettiste ;Mathilde Monnier (1959) : Chorégraphe. En 1994, Mathilde Monnier est nommée à la tête du Centre Chorégraphique National de Montpellier. Elle en fait un lieu ouvert à d’autres chorégraphes. ;Thierry Omeyer (1976 - ) : Né le 2 novembre 1976 à Mulhouse. Gardien titulaire de l'équipe de France de Handball. Sacré meilleur gardien de la planète en 2006. Champion du Monde en 2001 et champion d'Europe en 2006. Il évolue actuellement dans le club allemand de Kiel. Thierry Omeyer en 2006 ;Pierre Probst (1913-2007): Dessinateur pour enfants, créateur du célèbre personnage de Caroline. ;Napoléon Henri Reber (1807-1880) : Un compositeur français. ;Auguste Scheurer-Kestner (1833-1899) : Chimiste et personnalité politique, né le 13 février 1833 à Mulhouse. Il sera l'un des acteurs de l'Affaire Dreyfus. ;Les frères Schlumpf - Hans Schlumpf (1904-1989) et Fritz Schlumpf (1906-1992) : Industriels d'un empire du textile et collectionneurs de voitures anciennes de prestige. (Cité de l'automobile) ;Christiane Scrivener (1925) : femme politique née à Mulhouse le 1 septembre 1925. ;Jules Siegfried (1837-1922): Entrepreneur et homme politique français. Il fut maire du Havre puis ministre du Commerce, de l'Industrie et des Colonies (6 décembre 1892 au 30 mars 1893), il fonde la société Siegfried Frères au Havre et à Mulhouse, spécialisée dans le négoce du coton. Elle deviendra la Compagnie cotonnière vers 1870. Dès les années 1860, la société a une succursale à Bombay. Il sera à l’origine de la création de l’École supérieure de commerce de Mulhouse, fondée en 1866 et l’École supérieure de commerce de Rouen et celle du Havre qui existent toujours. ;François Spoerry (1912-1999) : Architecte né à Mulhouse. Il a construit Port-Cergy à Cergy-Pontoise, aménagé la tour d'Amiens réalisé par Auguste Perret, construit: la tour de l'Europe à Mulhouse, Port-Grimaud dans la baie de Saint-Tropez, Porto Cervo en Sardaigne, Port-Louis en Louisiane, village de Bendinat à Palma-de-Majorque (Baléares), Puerto Escondido au Mexique, Port-Liberté dans la baie de New York ;jean starcky (1909 - 1988) : aumônier militaire, directeur de l'Institut français d'Archéologie. Il participe au déchiffrement et à l'interprétation des "manuscrits de la Mer Morte". Officier de la Légion d'Honneur, Compagnon de la Libération, Croix de Guerre 39/45, Médaille Coloniale avec agrafes "Libye", "Tunisie", Silver Star (USA), Mérite Syrien ;Frank Ténot (1925-2004) : Homme de presse français. Il fut à l’origine avec Filipacchi du phénomène « Salut les copains » au début des années 1960, ses activités allaient de la radio à l’édition. ;Antoine Waechter (1949): Homme politique français, né le 11 février 1949 à Mulhouse (Haut-Rhin). Antoine Waechter a été candidat à la présidence de la République (élection présidentielle de 1988), soutenu par Les Verts. En 1994, il quitte les Verts et fonde le Mouvement écologiste indépendant. ; Alfred Werner (1866-1919) : Chimiste mulhousien, il a reçu le prix Nobel de chimie en 1913 pour avoir proposé une configuration octaédrale pour les complexes des métaux de transition. Werner a développé les bases de la théorie moderne de la chimie de coordination. ;William Wyler (1902-1981) : Wiliam Wyler naît à Mulhouse, le 1 juillet 1902, alors que l'Alsace se trouve sous occupation allemande. Il est éduqué à Lausanne, avant d'étudier le violon au Conservatoire de Paris. À partir de 1922, il travaille pour les studios Universal, d'abord dans les services de publicité, puis comme assistant de production. Il est notamment connu pour avoir réalisé Ben Hur. ;Christian Zuber (1930-2005): Né en 1930 à Mulhouse, mort d'un cancer le 23 juillet 2005 à Paris est un journaliste, écrivain et producteur de films animaliers. Il s'était fait connaître dans les années 1970 et 1980 principalement grâce à ses émissions Caméra au poing sur TF1. Pour faire découvrir le monde des animaux sauvages, il avait fait plusieurs fois le tour du monde. Il avait des liens avec Brigitte Bardot avec qui il se retrouvait dans ses combats pour protéger les animaux. Il était également administrateur de WWF France.

Célèbres résidents

-Raymond Domenech (1954- ) a terminé sa carrière de joueur de football au FC Mulhouse, club où il effectua également ses premières armes en tant qu'entraîneur. Entraîneur de l'équipe de France pour le Mondial 2006 et l'Euro 2008.
-Christopher Dresser (1834-1904), designer britannique.
-Madame Sans-Gêne (1755-1835), Catherine Hubscher, lingère d'origine, Duchesse de Dantzig, épouse du Maréchal Lefebvre, ayant servi sous Napoléon durant le Premier Empire.
-Maurice Koechlin (1856-1946) est le concepteur de la structure de la tour Eiffel. Le brevet d'invention fut acheté par Gustave Eiffel.
- Alfred Kastler (1902-1984) est un physicien français. Prix Nobel de physique 1966.
-Christophe-Philippe Oberkampf (1738-1815), célèbre pour avoir fondé la Manufacture Royale de Jouy-en-Josas.
-Pierre Pflimlin (1907-2000), président du Conseil (chef du Gouvernement français) et du Parlement européen.
-Isabelle Pia (1935-), actrice
- Albert Schweitzer (1875-1965), Prix Nobel de la Paix en 1953.
-Didier Bourdon (1959), Acteur, scénariste, réalisateur et producteur.
-Arsene Wenger (1949) : Entraîneur de Arsenal
-Vitaa de son vrai nom Charlotte Gonin (1983-): Chanteuse française de R'n'B née à Mulhouse

Le Sport à Mulhouse

A développer

Événements et manifestations

- février/mars
- Salon Régional du Camping (printemps)
- Traversée de Mulhouse à la nage sur 2 km (1 mai)
- Foire Exposition (de l'Ascension à la Pentecôte)
- Festival de l'Auto (début juillet)
-
- Foire kermesse (dernier samedi de juillet au 3 dimanche d'août)
- Journées d'Octobre (1 semaine d'octobre)
- Salon des Antiquaires (octobre)
-
-
-

Spécialités gastronomiques


-Le Mannala : une sorte de pain au lait en forme de petit bonhomme pour la Saint-Nicolas avec un chocolat chaud ;
-Les Fleischschnackas : un enroulement de pâte à nouilles et de viande hachée en forme d'escargot, d'où son nom qui signifie "Escargot de Viande"(souvent les restes du pot au feu en fait) cuites dans un fond de bouillon ;
-Surlawerla : tranche de foie de veau sautée et nappée d'un sauce à base d'échalote et vin rouge ;
-Lawerknapfla : quenelles de foie.
-Le Melfor : Il s'agit d'un vinaigre d'alcool aromatisé au miel et aux plantes utilisé comme condiment pour assaisonner salades et crudités. Conçu par la société Higy, à Mulhouse, il n'a longtemps pas dépassé les frontières de l'Alsace-Moselle.

Emblèmes

La roue de Mulhouse La roue à moulin du blason de la ville se retrouve sur le logo de la Compagnie maritime Delmas

Anecdotes

Rivière souterraine

La plus longue rue de la ville, la rue de la Sinne, tirerait son nom d'une rivière souterraine qui la traverse. Elle servait de douve accolée aux anciens remparts et aurait été comblée ensuite pour étendre la ville.

Les Allemands et la Rue du Sauvage

Les Allemands rebaptisent la Rue du Sauvage, principale artère commerçante de Mulhouse, Adolf Hitlerstraße qui signifie en allemand Rue Adolf Hitler. Les Mulhousiens riant sous cape : Enfin, on connaît le nom du sauvage !. Les allemands se sentant ridiculisés décidèrent de rendre son ancien nom à la rue et de rebaptiser la Place de la Réunion, symbole de l'attachement à la France, Adolf Hitlerplatz.

Voir aussi

Références

===
Sujets connexes
Adolf Hitler   Affaire Dreyfus   Afrique   Albert Schweitzer   Alfred Dreyfus   Alfred Kastler   Alfred Werner   Allemagne   Allemand   Alpes   Alsace   Alsacien   André Koechlin   Angleterre   Années 1860   Années 1970   Antoine Waechter   Architecte   Arioviste   Arrondissement de Mulhouse   Auguste Perret   Auguste Scheurer-Kestner   Automobile   BNP Paribas   Baldersheim   Banlieue Est de Mulhouse   Banlieue Nord de Mulhouse   Banlieue Ouest de Mulhouse   Banlieue Sud de Mulhouse   Bantzenheim   Bas-Rhin   Battenheim   Belfort   Ben-Hur (film, 1959)   Berlin   Berrwiller   Bioscope (parc)   Bollwerk   Bollwiller   Bombay   Bourtzwiller   Bregenz   Brigitte Bardot   Bruebach   Brunstatt   Bruxelles   Buenos Aires   Bâle   CUFEF   Campus de l'Illberg   Canton de Bouxwiller   Cantons du Haut-Rhin   Cantons suisses   Chalampé   Chambre de commerce et d'industrie Sud Alsace Mulhouse   Charles Friedel   Charles Frédéric Girard   Chef-lieu   Chimie   Christian Zuber   Christiane Scrivener   Christophe-Philippe Oberkampf   Christopher Dresser   Chromolithographie   Cité de l'automobile   Cité du train   Clarisses   Clemessy   Colmar   Communauté d'agglomération Mulhouse Sud-Alsace   Communauté de communes Porte de France Rhin Sud   Communauté de communes de l'Île Napoléon   Communauté de communes des Collines   Communes du Haut-Rhin   Compagnie aérienne   Connecticut   Conseil de quartier   Coopération décentralisée   Coteaux (Mulhouse)   Coton   Cours Florent   Cyclocity   Delmas (compagnie maritime)   Didenheim   Didier Bourdon   Dietwiller   Doller   Décapole   EasyJet   Eschentzwiller   Eurolines   Europe   Euthanasie   FC Mulhouse   FC Mulhouse Basket   Feldkirch (Haut-Rhin)   Flaxlanden   Fleischschnacka   Forêt-Noire   France   Francophonie   Frank Ténot   François Fillon   François Joseph Lefebvre   François Spoerry   François Villon   Fresque   Frères Schlumpf   Frédéric-Guillaume Raiffeisen   Frédéric II de Prusse   Galfingue   Gare de Mulhouse   Gauche moderne   Gdańsk   Gentilé   Georges Friedel   Godefroy Engelmann   Gustave Eiffel   Habsheim   Haut-Poirier   Haut-Rhin   Haute-Alsace   Heimsbrunn   Histoire de Mulhouse   Hombourg (Haut-Rhin)   Horace Lecoq de Boisbaudran   Huningue   Illzach   Indonésie   Ingénieur   Isabelle Pia   Islande   Italie   JCDecaux   Japon   Jean-Baptiste Schacre   Jean-Marie Bockel   Johann Heinrich Lambert   Joseph Klifa   Jouy-en-Josas   Jules César   Jules Siegfried   Karl Brandt   Karlsruhe   Katia Krafft   Kiel   Kingersheim   LGV Est européenne   La Fonderie   La Rochelle   Lausanne   Le Havre   Locomotive   Loi Voynet   Londres   Louisiane   Lutterbach   Luxembourg (ville)   Lyon   Madame Sans-Gêne   Malte   Manchester   Mannala   Marouflage   Marseille   Massif du Jura   Mathilde Monnier   Mathématicien   Matthäus Merian   Maurice Koechlin   Maurice Krafft   Maurice Victor Achener   Memphis (Tennessee)   Michel de Montaigne   Mireille Delunsch   Mitsubishi   Modèle de Karlsruhe   Mont Unzen   Morschwiller-le-Bas   Mulhausen   Mulhouse   Munich   Mécanique   Napoléon Henri Reber   Napoléon Ier   Neuilly-sur-Seine   New York   Nicolas Sarkozy   Niffer   Ottmarsheim   PSA Peugeot Citroën   Paléolithique   Paris   Parti social-démocrate (France)   Parti socialiste (France)   Paul Meyer (musicien)   Petit-Landau   Pfastatt   Philosophe   Physicien   Pierre Pflimlin   Pierre Probst   Place de la Réunion   Potasse   Prague   Premier Empire   Prix Nobel de chimie   Pulversheim   R'n'B   Raymond Domenech   Rebberg   Reiningue   Rhin   Richwiller   Riedisheim   Rixheim   Rouen   Rue du Sauvage (Mulhouse)   Ruelisheim   République de Mulhouse   République soviétique alsacienne   Réunion (Mulhouse)   Saint-Tropez   Salon de peinture   Salut les copains   Sausheim   Schutzstaffel   Seconde Guerre mondiale   Sierentz   Sous-préfecture   Soviet   Staffelfelden   Strasbourg   Stuttgart   Suisse   Sundgau   Suèves   Swissair   São Paulo   TF1   TGV   Tennessee   Textile   Thann   Thierry Omeyer   Tour Eiffel   Tour de France   Tour de l'Europe   Tour du Belvédère   Tram-train   Tramway de Mulhouse   Trompe-l'œil   Trouée de Belfort   Ungersheim   Union pour un mouvement populaire   Université de Haute-Alsace   Urbanisme   Victor Hugo   Vienne (Autriche)   Violon   Vitaa   Volcanologie   Vélib'   William Bouguereau   William Wyler   Wittenheim   XIXe siècle   Zillisheim   Zimmersheim   Zurich  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^