Forces françaises de l'intérieur

Infos
véhicule des FFI à la libération de Paris Maquisards et troupes régulières se concertent après le Débarquement de Normandie Les Forces françaises de l'intérieur (FFI) est le nom donné en 1944 à l'ensemble des groupements militaires clandestins qui s'étaient constitués dans la France occupée (Armée secrète, Organisation de résistance de l'armée, Francs-tireurs et partisans, etc.). Les FFI, placées en mars 1944 sous le commandement du général
Forces françaises de l'intérieur

véhicule des FFI à la libération de Paris Maquisards et troupes régulières se concertent après le Débarquement de Normandie Les Forces françaises de l'intérieur (FFI) est le nom donné en 1944 à l'ensemble des groupements militaires clandestins qui s'étaient constitués dans la France occupée (Armée secrète, Organisation de résistance de l'armée, Francs-tireurs et partisans, etc.). Les FFI, placées en mars 1944 sous le commandement du général Kœnig, jouèrent un rôle non négligeable dans la préparation du débarquement de juin 1944 et dans la libération du territoire français. Le colonel Rol-Tanguy dirigeait les FFI lors de la libération de Paris en 1944. Le commandant des forces alliées en Europe, le général Eisenhower estima l'aide apportée par les FFI à l'équivalent de quinze divisions régulières.

Commandement central des FFI

Les instances dirigeantes des FFI n'étaient pas toujours claires en raison des luttes d'influence entre résistants de l'intérieur et de l'extérieur, des gaullistes et des communistes. On peut néanmoins relever :
- L'Etat-major des FFI (EMFFI) (créé en avril 1944), dirigé par le général Marie Pierre Koenig. Dès avant, le GPRF avait désigné :
- un Délégué militaire national (DMN) en France : le commandant Louis Mangin (1943-1944), puis le commandant Maurice Bourgès-Maunoury, puis le colonel Paul Ely, puis le général Jacques Chaban-Delmas.
- deux Délégués militaires de zone (DMZ) (mis en place par le BCRA été 1943.
-
-DMZ Nord : commandant Pierre Marchal (1943), le général Jacques Chaban-Delmas (1943) puis le colonel André Rondenay "Jarry" (1944).
-
-DMZ Sud : colonel Paul Ély (1943), puis le commandant Maurice Bourgès-Maunoury (1944).
- 12 Délégués militaires régionaux (DMR).
- des Délégués militaires départementaux (DMD).
- Le COMAC ou Comidac, censé regrouper à la fois des représentant d'Alger (CFLN-GPRA) et des résistants de l'intérieur (CNR). Membres
-mouvements de zone sud : Maurice Chevance-Bertin, Maurice Kriegel-Valrimont
-mouvements de zone nord : Jean de Vogüé dit "Vaillant".
-Front national : Pierre Villon
-représentant du CNR : Marcel Degliame, Pierre Villon
-chef de l'état-major national des FFI : général Pierre Dejussieu. Puis représentant des FFI : Alfred Malleret.
-délégué militaire national représentant le CFLN d'Alger : Louis-Eugène Mangin puis Jacques Chaban-Delmas.
-conseiller technique : général Georges Revers.
- un autre Comidac à Alger.

Organisation régionale des FFI

Régions Zone sud
- Région R1 : Rhône-Alpes (Lyon).
-Chefs FFI R1 : colonel Albert Chambonnet (mécanicien militaire, résistant à Combat, AS, Compagnon de la Libération, fusillé 07/1944). Puis Alban Vistel.
-DMR R1 : Maurice Bourgès-Maunoury (X, ingénieur, compagnon de la Libération) (vers 09/1943).
- Région 2 : Provence-Côte d'Azur (Marseille) R2 couvre : Alpes-Maritimes, Bouche du Rhône, Basses Alpes, Gard, Hautes Alpes, Vaucluse, Var.
-Chef FFI R2 : Rossi.
-DMR R2 : xxxx dit "Circonférence".
- Région R3 : Languedoc-Roussillon (Montpellier) (Aude, Aveyron, Hérault, Lozère, Pyrénées orientales).
-Chef FFI R3 :
-DMR R3 : Lucien Cambas (pompier, compagnon de la Libération) (06/1944) dit "Trapèze", puis colonel J. Picard dit "Sultan".
- Région R4 : Sud-Ouest (Toulouse)(Lot, Lot-et-Garonne, Tarn, Tarn-et-Garonne, Gers, Hautes-Pyrénées, Ariège et Haute-Garonne).
-Chefs FFI R4 : Serge Ravanel (communiste), puis Jean-Pierre Vernant dit colonel Berthier.
-DMR R4 : à compléter.
- Région R5 : Limousin (Brive-la-Gaillarde puis Limoges)(Corrèze, Creuse, Dordogne, Vienne, Haute-Vienne)
- Chef FFI R5 : colonel Rousselier, alias "Rivier".
- DMR R5 : Eugène Déchelette, alias "Ellipse" ou "Chasseigne" (administrateur de société, compagnon de la Libération)
- Région R6 : Auvergne (Clermont-Ferrand)(Allier, Cantal, Haute-Loire, Puy de Dôme).
-Chef FFI R6 : Emile Coulaudon, alias "colonel Gaspard" (directeur commercial, résistant du mouvement Combat, compagnon de la Libération).
- DMR R6 : à compléter. Zone nord En zone Nord, les régions étaient définies par des lettres : P : région de Paris. A : région d'Amiens. B : région de Bordeaux. C : région de Châlons-sur-Marne. D : région de Dijon. M : Région de Le Mans
- Région Bretagne (M2) : général Audibert, puis colonel Eon.
-Délégué militaire régional pour les Pays de Loire, l'Anjou et la Normandie : Jean-François Clouet des Pesruches (officier d'aviation d'active, Compagnon de la Libération).

Organisation départementale des FFI

- Méthodologie
-La liste des chefs départementaux des FFI est difficile à établir car fluctuante au grès des arrestations et des combats. Il peut y avoir des confusions entre chef des FFI (chefs aux profils militaires) et chef des Comités départementaux de Libération (CDL) (chefs aux profils plus civils).
-Nous les avons regroupés, par facilité selon les régions administratives actuelles de la France (éventuellement différentes de "régions" de la Résistance).
-Cette liste illustre bien la diversité de la Résistance, d'où l'intérêt de retrouver la profession et l'engagement politique de ces hommes :
-Il apparaît que les chefs départementaux des FFI portaient souvent le grade de commandant ou de colonel de la Résistance.
-Ile de France Chef FFI de l'Ile-de-France : Henri Rol-Tanguy (ouvier communiste).
-Paris : Henri Rol-Tanguy, Aimé Lepercq (ingénieur, industriel). Chef du Comité parisien de la Libération : André Tollet (communiste, secrétaire de l’Union des Syndicats CGT clandestins de la Région parisienne).
-Région Nord-Pas-de-Calais
- Nord :
- Pas de Calais :
-Région Picardie
- Somme :
- Aisne :
- Oise :
-Région Champagne-Ardennes
- Marne : commandant Pierre Bouchez (résistant de CDLR, officier de réserve, responsable patronal de Reims). Le Président du Comité départemental de Libération (CDL) est Michel Sicre (syndicaliste communiste).
- Ardennes : commandant Fournier (garçon coiffeur, résistant de l'OCM). Président du Comité départemental de Libération (CDL) : docteur Jullich (ancien président radical-socialiste du conseil général).
- Haute Marne : colonel de GROUCHY (résistant de l'ORA, officier à la retraite). Président du CDL : Robert Vauthier (Parti socialiste).
- Aube : commandant Alagiraude (directeur du Centre de libération des prisonniers de guerre de Troyes, résistant de l'Armée secrète). Président du CDL : Gabriel Thierry (Libé-Nord).
-Région Lorraine
- Meuse : Yvan Beausire (Dit "Leclerc) (Ancien chef des groupes F.F.I. et du maquis de Senon)
- Vosges :
- Meurthe-et-Moselle : Charles Thomas (Dit " César") ( Ancien Capitaine régiment étranger)
- Moselle : Alfred Krieger ("commandant Grégor") (venu du réseau Mithridate).
-Région Alsace (annexée au Reich)
-Région Franche-Comté
- Haute-Saône : Paul Guépratte.
- Doubs :
- Jura : commandant Foucaud (officier d'active) (tué en avril 1944). Puis en mai 1944 : Romuald Vandelle (dit "commandant Louis") ( polytechnicien, compositeur de musique).
-Région Bourgogne
- Saône-et-Loire :
- Côte d'Or :
- Nièvre : le Colonel Roche. Président du CDL de la Nièvre : P.Gauthe.
- Yonne : Commandant Chollet (05/1944, puis tué) puis Colonel Chevrier. FFI de l'Yonne deviennent le 1 Régiment du Morvan (à préciser).
-Région Centre
- Loiret :
- Cher Nord: le colonel "Colomb" (Arnaud de Vogüé).
- Indre : le colonel Chomel.
- Eure-et-Loire : Pierre July
- Loir-et-Cher :
- Indre-et-Loire :
-Région Haute-Normandie
-Seine-maritime : lieutenant colonel Michel Multrier (polytechnicien et officier, chef de FORA de la Seine-Inférieure). Chef du CDL : Guénard (Front national (résistance)). "Effectifs de la Résistance en Seine-Inférieure : 15 octobre 1943, 3800 hommes et femmes. 1 juin 1944, 10 330 hommes et femmes. (..) Le 20 juin 1944, les FFI disposaient environ 2500 hommes mal armés qui provenaient des FTPF, de l’ORA, du BOA, et Libé-Nord et de divers groupes FN ou indépendants. Jusqu’au 2 septembre, les pertes allemandes sont chiffrées par le lieutenant-colonel Multrier, commandant les FFI, à 625 tués et 8649 prisonniers. Du 6 juin au 13 septembre, les pertes FFI furent de 149 tués et 97 blessés" .
-Eure : Marcel Baudot, archiviste départemental, dit "commandant Breteuil".
-Région Basse-Normandie
-Orne : Daniel Desmeullesn arrêté juin 1944. Puis André Mazeline (20/06/1944).
-Calvados :
-Manche : Président CDL Manche : Yves Gresselin ("Colibri") (épicier à Cherbourg).
-Région Bretagne
- Morbihan : commandant Bourgoin puis le capitaine de frégate Paul Chenailler, alias Morice.
- Ille-et-Vilaine : général Allard ?
- Finistère : colonel Paul Jules Fonferrier (officier de la Coloniale, dit "Rossignol ") puis Henri Provostic. Daniel Trellu. Chef d’arrondissement de Brest : Garion (avoué à Brest), dit "commandant Somme-Py " Chef des arrondissements hors Brest : commandant Faucher, dit "commandant Louis ".
- Côtes-du-Nord (Côtes d'Armor) : Jean Métairie Président du CDL Côtes-du-Nord : Henri Avril.
-Région Pays de Loire
- Mayenne : Jean Seailles ("Commandant Grégoire") (chef adjoint du réseau Aristide-Buckmaster) ; M. Counord.
- Sarthe :
- Maine-et-Loire : Jean Eynaud de Faÿ dit 'Rousseau" (officier de marine d'active, résistant OCM, ORA). Puis le "commandant Blanche". Les FFI du Maine-etLoire deviennent le 135 RI.
- Loire-Inférieure (actuelle Loire-Atlantique) : Jacques Chombart de Lauwe, alias "colonel Félix".
- Vendée :
-Région Poitou-Charentes
- Deux-Sèvres : Edmond Proust, alias " Gapit" ou" Chaumette" (résistant OCM, AS).
- Vienne :
- Charente-Maritime :
- Charente :
-Région Limousin
- Haute-Vienne : Georges Guingouin (instituteur communiste)
- Creuse (et sud du Cher) : lieutenant colonel Albert Fossey (commercial aux PUF, SFIO, compagnon de la Libération).
- Corrèze : colonel Rivière
-Région Auvergne
-Allier :
-Puy-de-Dôme :
-Cantal : colonel Thollon.
-Haute-Loire :
-Région Aquitaine
- Dordogne : Roger Ranoux ("colonel Hercule").
- Lot-et-Garonne :
- Gironde :
- Landes :
- Pyrénées-Atlantique :
-Région Midi-Pyrénées
- Lot : commandant Georges ; Roger Lecharbonnier (instituteur, résistant FTP) en 07/1944.
- Aveyron : Bonnafous (Commandant "Richard")
- Tarn : Maurice Redon Dont Zone A du Tarn (sud) : Charles d'Aragon, puis Pierre Dunoyer de Segonzac.
- Tarn-et-Garonne
- Hautes Pyrénées :
- Haute Garonne : Jean-Pierre Vernant, dit "colonel Berthier" (universitaire, grand spécialiste de la Grèce antique, Compagnon de la Libération).
- Ariège : Camille Sourys dit lieutenant-colonel Aubert.
-Région Languedoc-Roussillon
-Pyrénées-Orientales :
-Aude : Jean Bringer.
-Hérault :
-Gard :
-Lozère : colonel Emile Peytavin.
-Région Provence
- Vaucluse :
- Bouches-du-Rhône :
- Var : capitaine Salvatori (ex-chef départemental de l’AS). Président du CDL du Var : Louis Martin-Bret.
- Alpes-Maritimes :
- Alpes-de-Haute-Provence : André Melen dit "Denan".
- Hautes-Alpes :Paul Héraud dit "commandant Dumont" ( tué en opération le 09/08/44 , compagnon de la libération).
-Région Rhône-Alpes
- Savoie : Général Héritier, dit "capitaine Blanchard".
- Haute-Savoie : colonel Nizier. et Jean Rosenthal (compagnon de la Libération).
- Ain (et Haut-Jura) : colonel Henri Romans-Petit.
- Isère : Albert Seguin de Reynies (arrêté par la Gestapo), Alain Le Ray (officier d'active), Sam Job (officier de réserve)
- Drôme : Jean-Pierre de Lassus Saint Geniès (dit "Legrand") (officier d'active)
- Ardèche : René Calloud.
- Rhône : Raymond Basset dit "commandant Mary" (compagnon de la libération).
- Loire : Raymond Basset dit "commandant Mary" ; Jean Marey (ancien instituteur devenu officier).
- de l'Ain, du Jura, de la Saône-et-Loire : Henri Jaboulay (industriel, compagnon de la Libération).

Autres chefs FFI locaux

- Etienne Poiteau, dit le "capitaine Stéphane", commandant la "compagnie Stéphane" en Isère (1 Bataillon de marche FFI de l'Isère).
- commandant André Pommiès (chef de la région de Toulouse)
- Jacques Chapou (professeur de lycée révoqué en 1941 car franc-maçon) dit "Capitaine Philippe". En mai 1944, il prend le commandement des maquis de la Corrèze, puis ceux de la Creuse, de l'Indre et de la Haute-Vienne, sous le nom de « Kléber ».

Voir aussi

-Résistance
-Liste des réseaux et mouvements de la Résistance intérieure française
-Liste des résistants
-COMAC
-Maquis (résistance)
-Maquis de Vabre dans le Tarn
-Maquis du Vercors

Sources sur la Résistance et les FFI

- Champagne-Ardennes : http://www.crdp-reims.fr/memoire/enseigner/memoire_resistance/resistance_CA.htm et
- Lorraine
-Meuse : « L’Eté des partisans. Les FTP et l’organisation de la Résistance en Meuse », Presses universitaires de Nancy; 234 pages et http://www.humanite.presse.fr/journal/1992-03-30/1992-03-30-650691 et .
- Franche-Comté
-Jura : http://jeanmichel.guyon.free.fr/monsite/histoire/e2m/vauthier.htm et
- Provence (R2) : l'ORA en R2 : http://www.stratisc.org/partenaires/ihcc/ihcc_44prov_Lecuyer.html et .
- Var : http://www.ldh-toulon.net/article.php3?id_article=131 et
- Var (sur le PCF) : http://www.rene-merle.com/article.php3?id_article=123 et
- Normandie
- Seine-inférieure : la CGT et la résistance en Seine-Maritime. Catégorie:Histoire de l'armée de terre française Catégorie:Résistance française de:Forces Françaises de L'Intérieur en:French Forces of the Interior ko:프랑스 국내군 sl:Francoske notranje sile
Sujets connexes
Aimé Lepercq   Alain Le Ray   Alban Vistel   Alfred Krieger   André Pommiès   Arnaud de Vogüé   CDL   COMAC (Résistance)   Charles Thomas   Dwight David Eisenhower   Francs-tireurs et partisans   Front national (résistance)   Garion   Georges Guingouin   Henri Avril   Henri Rol-Tanguy   Henri Romans-Petit   Jacques Chaban-Delmas   Jacques Chombart de Lauwe   Jean-Pierre Vernant   Jean Bringer   Jean Eynaud de Faÿ   Jean de Vogüé   Libération de Paris   Liste des réseaux et mouvements de la Résistance intérieure française   Maquis (résistance)   Maquis de Vabre   Maquis du Vercors   Marcel Baudot   Marcel Degliame   Maurice Bourgès-Maunoury   Maurice Kriegel-Valrimont   Michel Sicre   Organisation civile et militaire   Organisation de résistance de l'armée   Paul Chenailler   Paul Héraud   Pierre Dunoyer de Segonzac   Pierre July   Pierre Marchal   Pierre Villon   Résistance (politique)   Serge Ravanel   Yvan Beausire  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^