Ministre d'État (Monaco)

Infos
Le ministre d'État est le chef de gouvernement de la principauté de Monaco bien qu'il soit nommé par et subordonné au prince de Monaco. Durant son mandat, il est responsable de l’action gouvernementale et est en charge des affaires étrangères. En tant que représentant du Prince, le ministre d’État dirige aussi les services publics, commande la police, et préside, avec droit de vote, le conseil de gouvernement. Le poste a été créé en 1911 lors de l’adoption d
Ministre d'État (Monaco)

Le ministre d'État est le chef de gouvernement de la principauté de Monaco bien qu'il soit nommé par et subordonné au prince de Monaco. Durant son mandat, il est responsable de l’action gouvernementale et est en charge des affaires étrangères. En tant que représentant du Prince, le ministre d’État dirige aussi les services publics, commande la police, et préside, avec droit de vote, le conseil de gouvernement. Le poste a été créé en 1911 lors de l’adoption d’une constitution. Jusqu’à la révision constitutionnelle de 2002, ce devait être un citoyen français, choisi parmi plusieurs hauts fonctionnaires proposés par le gouvernement français. Depuis 2002, le ministre d’État peut être aussi bien français que monégasque et est choisi et nommé par le Prince, après consultation du gouvernement français. Le désir des personnes de nationalité monégasque de voir enfin l'un d'entr'eux accéder au poste de ministre d'État est aujourd'hui particulièrement vif.

Liste

- Émile Flach (février 1911 – décembre 1917)
- Georges Jaloustre (par intérim) (janvier 1918 – février 1919)
- Raymond Le Bourdon (19 février 1919 – 11 août 1923)
- Maurice Piette (11 août 1923 – janvier 1932)
- Henri Mauran (pour la 1 fois ; par intérim) (janvier 1932 – juin 1932)
- Maurice Bouilloux-Lafont (juin 1932 – juin 1937)
- Henri Mauran (pour la 2 fois ; par intérim) (juin 1937 – août 1937)
- Émile Roblot (15 septembre 1937 – 29 septembre 1944)
- Pierre Blanchy (pour la 1 fois ; par intérim) (29 septembre 1944 – 13 octobre 1944)
- Pierre de Witasse (13 octobre 1944 – décembre 1948)
- Pierre Blanchy (pour la 2 fois ; par intérim) (4 janvier 1949 – 12 juillet 1949)
- Jacques Rueff (12 juillet 1949 – 1950)
- Pierre Voizard ( 1950 – 2 septembre 1953)
- Henry Soum (15 novembre 1953 – 12 février 1959)
- Émile Pelletier (12 février 1959 – 23 janvier 1962)
- Pierre Blanchy (pour la 3 fois ; par intérim) (23 janvier 1962 – 16 août 1963)
- Jean Émile Reymond (13 août 1963 – 28 décembre 1966)
- Paul Demange (28 décembre 1966 – 1969)
- François-Didier Gregh ( 1969 – 24 mai 1972)
- André Saint-Mleux (24 mai 1972 – juillet 1981)
- Jean Herly (juillet 1981 – 16 septembre 1985)
- Jean Ausseil (16 septembre 1985 – 16 février 1991)
- Jacques Dupont (16 février 1991 – 2 décembre 1994)
- Paul Dijoud (2 décembre 1994 – 3 février 1997)
- Michel Lévêque (3 février 1997 – 5 janvier 2000)
- Patrick Leclercq (5 janvier 2000 – 2005)
- Jean-Paul Proust ( 2005 – en fonction)

Par le passé...

Certaines fonctions ont pu se rapprocher autrefois de celle de l'actuel ministre d'État :
- sous Honoré III de Monaco :
- chevalier de Grimaldi, gouverneur général de 1732 à 1784
- sous Honoré V de Monaco :
- poste de lieutenant général

Voir aussi

Source

===
Sujets connexes
Chef de gouvernement   Chevalier de Grimaldi   Constitution de Monaco   France   Gouvernement français   Honoré III de Monaco   Honoré V de Monaco   Jacques Dupont   Jacques Rueff   Jean-Paul Proust   Liste des souverains de Monaco   Michel Lévêque   Monarchie constitutionnelle   Patrick Leclercq   Paul Demange (préfet)   Paul Dijoud   Pierre Voizard   Police (institution)   Politique de Monaco   Pouvoir exécutif  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^