Asperge

Infos
L’asperge est une plante potagère originaire de l'est du bassin méditerranéen. Connue des Romains, elle est cultivée en France depuis le . Le terme désigne aussi ses pousses comestibles, qui proviennent de rhizomes d'où partent chaque année les bourgeons souterrains ou turions qui donnent naissance à des tiges s'élevant entre 1 m et 1, 5 m.
-Synonymes : esparge, esperge...
Asperge

L’asperge est une plante potagère originaire de l'est du bassin méditerranéen. Connue des Romains, elle est cultivée en France depuis le . Le terme désigne aussi ses pousses comestibles, qui proviennent de rhizomes d'où partent chaque année les bourgeons souterrains ou turions qui donnent naissance à des tiges s'élevant entre 1 m et 1, 5 m.
-Synonymes : esparge, esperge...

Description

L'asperge est une plante vivace aux nombreuses racines charnues rayonnant en étoile (l'ensemble est appelé « griffe »), aux tiges droites pouvant atteindre 1, 5 m de hauteur et au feuillage fin et ramifié. C'est une espèce dioïque, seuls les pieds femelles portent des fruits : petites baies rouges contenant plusieurs graines noires.

Origine

Cette espèce est originaire de régions tempérées de l'Eurasie : Europe centrale et méridionale, Afrique du Nord, Asie centrale et occidentale. Elle pousse dans les terrains sablonneux à l'état sauvage. Elle est cultivée depuis l'Antiquité mais la mise au point des variétés de cultivar date du . À partir de 1805, elle a fait la réputation d'Argenteuil, où elle n'est plus cultivée. Elle est aujourd'hui largement cultivée dans de nombreux pays et dans tous les continents. À l'état sauvage il en existe 12 espèces en Europe, dont 4 en France, Asparagus officinalis, Asparagus acutifolius très commune dans le midi, Asparagus scaber et asparagus tenuifolius. Toutes sont comestibles mais l'asperge rude est très amère. Asperges blanches et vertes

L'asperge en cuisine

En cuisine, on utilise les pousses vertes ou blanches, les tiges doivent toujours être fermes et cassantes, de même épaisseur, avec des pointes resserrées, afin d'obtenir une cuisson homogène. Son goût évoque une saveur d'artichaut. Lors de l'achat, l'asperge doit exhaler une agréable senteur d'épi de blé mûr, le toucher doit être à la fois ferme et souple sous le doigt et résistant à la rupture, le talon ne doit pas être trop sec, ce qui montrera une cueillette récente.
- L'asperge blanche a poussé entièrement sous terre et l'absence de lumière lui donne un goût délicat et très fin.
- L'asperge violette est très fruitée. C'est une asperge blanche qu'on a laissé échapper de sa butte et dont la pointe devient mauve sous l'effet de la lumière. Elle prend une légère amertume.
- L'asperge verte a poussé à l'air libre et doit sa coloration au processus normal de synthèse chlorophyllienne qui se développe à la lumière du soleil. Elle offre une saveur marquée et un bourgeon presque sucré. C'est la seule asperge qu'il est inutile d'éplucher.

La cuisson des asperges

Dans tous les cas, il faut couper les extrémités ligneuses (le talon) pour les rafraîchir, éplucher la partie blanche, jusqu'à 4 cm sous le bourgeon, et les asperges les plus vieilles et les plus grosses. Pour conserver leur couleur et leur texture, il faut les faire cuire aussi peu de temps que possible. La cuisson des asperges doit de préférence se faire dans un cuit-vapeur pour garder toute leur délicatesse. Elle peut se faire aussi dans un faitout étroit et haut, au mieux doublé d'un panier perforé. Sinon, placez les asperges liées en botte, debout, l'eau devant affleurer légèrement en-dessous des pointes afin qu'elles cuisent à la vapeur. Utiliser de l'eau bien salée, faire bouillir à vive allure, pour une cuisson rapide qui préservera au mieux la texture et la saveur des asperges. Une fois l'eau à ébullition, prolonger la cuisson de 12 à 18 minutes selon la grosseur des tiges. Astuce : pour conserver leur belle couleur aux asperges vertes, les arroser d'eau glacée juste après les avoir retirées de l'eau de cuisson.

Quelques idées de préparation

Asperges vertes dans le marché de Lausanne.
- Les servir de façon classique accompagnées d'une vinaigrette à la moutarde, d'une sauce mousseline ou d'une sauce beurre blanc.
- Préparer les tiges en mousse ou en velouté et les pointes en salade tiède.
- Servir les asperges vertes accompagnées d'une sauce maltaise ou d'une vinaigrette au jus de citron et à l'huile d'olive.
- Si elles sont fines, les faire sauter avec des champignons des bois, et les servir en accompagnement d'une pintade.

La production d'asperges

Culture d'asperges aux Pays-Bas (Reusel) L'asperge se cultive en plein champ ou sous châssis dans une aspergeraie. Celle-ci peut se créer de deux façons.
- Par semis de mars à juin dans une terre riche et meuble en les éclaircissant d'environ 10 cm, puis en repiquant les griffes obtenues.
- Par repiquage de griffes, sur un sol bien drainé, sans humidité. Une aspergeraie peut produire dès la deuxième ou troisième année et durant une dizaine d'années. La production par are (100 m²) est de 60 à 100 kg.

Production mondiale

La France, qui produisait 58, 4 mt d'asperges en 1988, n'en produisit plus que 23, 1 mt en 2001. Ceci est dû, en partie, à ce que la plus importante région de production, le Languedoc-Roussillon, qui représentait 40% de la production du pays, avait été touchée par une très importante épidémie de fusariose.

Propriétés médicinales

De la même famille que l’ail et l’oignon, l’asperge a des composantes communes avec ces deux plantes : richesse en vitamines A, B et PP, phosphore, manganèse et aussi asparagine qui donne une odeur spéciale à l'urine. Elle est diurétique, dépurative et légèrement laxative. Ce sont les racines qui étaient (peu) utilisées en herboristerie. L'asperge contient du 1, 2-dithiole, un hétérocycle obtenu lors de la cuisson des asperges. Rapidement assimilé par l’organisme et vite excrété dans les urines (odeur caractéristique). Les turions contiennent un grand nombre de vitamines (A et C), d'acides aminés et d'oligo-éléments. Pline les conseillait comme aphrodisiaques.

Voir aussi :

- Asperge blanche de Belgique
- la mouche de l'asperge (Platyparea poeciloptera)
- Asperge de Tigy
-Liste des plantes utilisées en phytothérapie

Bibliographie

- Guide des plantes sauvages comestibles et toxiques, François Couplan Eva Styner, Les guides du naturaliste, Dealachaux et Niestlé ISBN 2-603-00952-4 ==
Sujets connexes
Ail cultivé   Aphrodisiaque   Argenteuil (Val-d'Oise)   Artichaut   Asparagine   Asperge blanche de Belgique   Baie (botanique)   Beurre blanc   Carl von Linné   Citron   Diurétique   Espagne   Fusariose   Griffe   Herboristerie   Huile d'olive   Languedoc-Roussillon   Lausanne   Laxatif   Liste des plantes utilisées en phytothérapie   Manganèse   Mexique   Mouche de l'asperge   Moutarde (condiment)   Oignon   Organisation des Nations unies pour l'alimentation et l'agriculture   Phosphore   Photosynthèse   Pintade   Plante   Plante potagère   Pline   Pérou   Reusel   République populaire de Chine   Turion   Vinaigrette   Vitamine  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^