Lac

Infos
Retenue du barrage de Carbonne. Les lacs sont souvent dans les vallées, mais parfois aussi en altitude, ici près du sommet de Sunnig Grat (Canton d'Uri, Suisse). Un lac est une grande étendue d'eau, généralement douce, entourée par les terres. Le plus souvent cependant, le lac s'écoule en direction de la mer par un cours d'eau nommé émissaire. Le lac le plus profond du monde est le lac Baïkal (Sibérie). La définition d'un lac est un concept assez flou dans le
Lac

Retenue du barrage de Carbonne. Les lacs sont souvent dans les vallées, mais parfois aussi en altitude, ici près du sommet de Sunnig Grat (Canton d'Uri, Suisse). Un lac est une grande étendue d'eau, généralement douce, entourée par les terres. Le plus souvent cependant, le lac s'écoule en direction de la mer par un cours d'eau nommé émissaire. Le lac le plus profond du monde est le lac Baïkal (Sibérie). La définition d'un lac est un concept assez flou dans le langage courant : les noms locaux donnés aux plans d'eau par la population ne tiennent pas compte des définitions officielles et c'est souvent la taille qui était alors prise en compte. Un lac est ainsi plutôt plus grand et plus profond qu'un étang. Du point de vue écologique, si l'on doit différencier deux types de grands plans d'eau on peut obtenir une distinction assez claire et moins sujette à discussion : nous aurons les zones peu profondes sur lequelles le soleil apporte partout de l'énergie jusqu'au fond : l'eau est alors réchauffée et végétalisée : ce sont les étangs. Et si la profondeur est plus importante, le soleil n'atteint pas toutes les zones et des couches d'eaux froides et non végétalisées se mettent en place : c'est alors un tout autre écosystème nettement plus oligotrophe (peu riche en matière organique) qui se met alors en place. En effet la taille et surtout l'origine du plan d'eau (artificiel ou non) ont une influence nettement moins importante que la profondeur sur le type d'écosystème qui se met en place. On constate alors qu'avec les milliers d'années qui passent, les sédiments se déposent au fond des lacs, s'accumulent sur des mètres ou dizaines de mètres et le lac finit par se combler quasiment et fonctionner ainsi comme un étang, puis il devient un marais, puis une forêt. Les plus grands lacs sans débouché maritime sont aussi nommés mers intérieures, à l'instar de la mer Caspienne, mais la règle est floue puisqu'on parle de la mer Morte et du Grand Lac Salé. Il est parfois proposé de distinguer les mers des lacs par le caractère salée des eaux marines et des eaux douces des lacs.

Origines

Ensuite une classification des lacs peut se faire sur le type d'événement géologique qui a présidé à leur formation :
- océaniques, comme la mer Caspienne ou la mer d'Aral ;
- tectoniques, dus à l'effondrement de portions de la croûte terrestre, comme le lac Tanganyika , le lac Malawi et le lac Victoria ;
- volcaniques. Un lac peut se former dans une caldeira ou un volcan actif (Lac acide) :
- lacs de cratère comme le lac Albano, le lac de Nemi ou le Barombi-mbo;
- lacs polycratères ou intercratères, comme le lac de Bolsena ou le lac de Bracciano ;
- alluvionnaires, quand un cours d'eau, par exemple le Brenta en Vénétie, rencontre des dépôts alluvionnaires sur son cours, formant ainsi le lac de Levico et le lac de Caldonazzo;
- glaciaires, dus à l'érosion glaciaire, comme les lacs des régions préalpines ; c'est l'exemple des Cent lacs en Italie ;
- pro-glaciaires, quand le lac est situé devant et alimenté par un glacier ;
- morainiques, quand les matériaux transportés et déposés par les glaciers forment barrage ;
- karstiques, dus à des phénomènes d'érosion en milieu calcaire et souvent très petits ;
- de déflation, dus à l'érosion par les vents, tels ceux du Languedoc ;
- artificiels, créés par des ouvrages construits par l'homme, souvent des barrages pour la production hydroélectrique, par exemple le lac de Serre-Ponçon.

Équilibre hydrique

Lac artificiel Tcharvak en Ouzbékistan. Les lacs sont généralement alimentés soit par un ou des cours d'eau en amont, soit par des résurgences, soit par des glaciers. L'eau s'évacue naturellement, principalement par un cours d'eau appelé émissaire, mais aussi par évaporation. Les lacs constituent une importante réserve d'eau douce utilisée par l'homme pour l'irrigation des cultures, comme source d'eau potable et dans certains cas pour produire de l'énergie électrique.

Courants

La masse d'eau des lacs n'est pas immobile. Outre les courants créés par les cours d'eau, en amont ou en aval, et les sources souterraines, il peut se produire des tourbillons ou des ondes dus à diverses causes, parmi lesquelles l'action du vent à la surface de l'eau. En outre, les lacs sont sujets à une série de mouvements, véritables déplacements périodiques d'eau d'un côté à l'autre du bassin, observables comme de réelles dénivellations d'une partie à l'autre de la côte. Dans le lac de Bolsena, malgré sa taille relativement limitée, on a ainsi enregistré des variations de niveau allant jusqu'à 50 cm. Deplus l'eau des grands lacs dans les villes métropolitaines sont des lacs artificiels (cf. lac du parc buttes chaumont), dont l'eau ne va pas au sol (source Bodo Groening, 2004, Madrid). Enfin les différentes couches d'eau se déplacent en profondeur en raison des différences de température en fonction de la profondeur, de la journée et des saisons.

Activités sportives

Lac du barrage de Caramany, (Pyrénées-Orientales). Dans les lacs, outre la pêche, on pratique de nombreuses activités sportives, parmi lesquelles le canotage, la voile ou la planche à voile, des promenades en barque ou en bateau, et de la plongée. Ces activités se pratiquent plutôt l'été. Néanmoins, de nombreux lacs appartenant au domaine privé, sont utilisés en hiver et, plus généralement, pendant la période de fermeture de la première catégorie) pour la pêche à la mouche. Les lacs sont relativement plus dangereux que les côtes maritimes, pour diverses raisons : l'eau est plus froide, il peut y avoir des courants ou des tourbillons inattendus, ils sont souvent sans surveillance, sans petit bain ni équipements de sauvetage. Grâce aux nouvelles technologies de géolocalisation (GPS et outils tels que Google Earth), il est possible d'accéder à des centaines de positions (longitude, latitude) et images aériennes de lacs, pour balade ou pêche, via des sites communautaires de référencement comme http://www.geo-peche.fr www.geo-peche.fr.

Expressions

- L'étude des lacs est la limnologie, science crée par François-Alphonse Forel
- On parle de lac de lave dans le cas de certains volcans de type basaltique à lave fluide.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Bain   Barque   Barrage   Bateau   Caldeira   Caramany   Carbonne   Cours d'eau   Eau   Eau potable   François-Alphonse Forel   Glacier   Global Positioning System   Google Earth   Grand Lac Salé   Grands Lacs (Afrique)   Grands Lacs (Amérique du Nord)   Géolocalisation   Hypolimnion   Irrigation   Italie   Lac Baïkal   Lac Malawi   Lac Tanganyika   Lac Victoria   Lac acide   Lac de Bolsena   Lac de Bracciano   Lac de Nemi   Lac de Serre-Ponçon   Lac de cratère   Lac salé   Languedoc   Latitude   Limnologie   Liste des lacs d'Europe de l'Ouest par taille   Liste des lacs d'Irlande   Liste des lacs d'Islande   Liste des lacs de Belgique   Liste des lacs des Pyrénées   Liste des lacs des États-Unis d'Amérique   Liste des lacs du Canada   Liste des lacs du Sénégal   Liste des lacs du monde   Liste des lacs et mers intérieures   Liste des lacs par taille   Longitude   Mer   Mer Caspienne   Mer Morte   Mer d'Aral   Nautisme (voile)   Ouzbékistan   Planche à voile   Plongée sous-marine   Pyrénées-Orientales   Pêche (halieutique)   Pêche à la mouche   Résurgence   Sibérie   Source (eau)   Suisse   Thermocline   Volcan   Vénétie  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^