Retable

Infos
Gand : retable de l'Agneau mystique par Van Eyck. Le retable est une construction verticale qui porte des décors sculptés ou peints en arrière de la table d'autel. L'étymologie du mot traduit d'ailleurs sa position (re- : « en arrière »). Le terme italien consacré est pala voire pala d'altar, bien que retablo existe aussi issu du latin retro tabula altaris. Il est fréquent qu'un retable se compose de plusieurs volets, deux pour un dip
Retable

Gand : retable de l'Agneau mystique par Van Eyck. Le retable est une construction verticale qui porte des décors sculptés ou peints en arrière de la table d'autel. L'étymologie du mot traduit d'ailleurs sa position (re- : « en arrière »). Le terme italien consacré est pala voire pala d'altar, bien que retablo existe aussi issu du latin retro tabula altaris. Il est fréquent qu'un retable se compose de plusieurs volets, deux pour un diptyque, trois pour un triptyque voire davantage pour un polyptyque.

Sens liturgique

La table d’autel est le symbole du Christ, et dans la liturgie chrétienne primitive il était interdit d’y poser quoi que ce soit. Au une autorisation pontificale admet l’exposition d’une chasse sur les autels latéraux. À la fin du on plaçait une paroi surélevée et historiée derrière les autels latéraux. Avec la Réforme et la nouvelle pratique du mystère de l’eucharistie s’ouvre la possibilité de mettre un retable derrière le maître autel, le haut clergé n’était plus derrière mais devant le maître autel.

Composition d’un retable

Depuis le , l’intérieur de la huche et de la face correspondantes des volets est partagé en compartiments verticaux comportant des reliefs sculptés qui sont couronnés par des décors architectoniques finement taillés. Le revers des volets ou portes est pourvu de panneaux peints. Jugeant que la manipulation des volets était trop lourde, leurs sculptures intérieures furent de plus en plus souvent remplacées par des peintures. Les retables de commande de la fin de l’époque gothique sont pourvus d’une double paire de portes ; l’intérieur de la première est occupé par des reliefs sculptés tandis que l’extérieur forme, avec l’intérieur des secondes portes, un polyptyque peint que l’on peut également fermer. La caisse d’un retable est toujours de forme rectangulaire. Depuis la fin du , la travée centrale est surélevée. L’encadrement profilé de la huche évolua cependant vers l’accolade. Le contour des volets fermés épouse étroitement celui de la partie antérieure de la caisse.

Prédelle

C'est la partie inférieure du retable, developpée horizontalement, qui sert de support aux panneaux principaux. Elle peut être composée d'une seule planche en longueur, ou de plusieurs éléments.

Usage

Le revers des volets était fréquemment peint en grisaille, couleur apparentée aux périodes liturgiques de pénitence pendant lesquelles les retables restaient fermés. Ce n’est que pendant certaines époques de l’année liturgique – les cycles des grandes fêtes religieuses et les jours de fête du patron d’une église ou de celui d’une guilde ou corporation qui possédait un autel – que les retables restaient ouverts ; l’éclat de l’or et de la polychromie contribuait à accentuer la signification de la commémoration ou de la fête liturgique.

Fabrication

Au l’exécution d’un retable était une entreprise qui engageait diverses personnes. En premier lieu, le huchier qui confectionne la caisse et l’ébéniste qui réalise la menuiserie décorative ; ensuite, l’imagier taille les reliefs d’après un modèle livré par un peintre ; suivent le polychromeur et le doreur qui étoffe le tout ; ils sont payés davantage que le sculpteur ou le peintre parce qu’ils travaillent la coûteuse feuille d’or ; finalement le peintre livre les panneaux peints des volets. Au début du , naît un nouvel élément de décor intérieur d'église : le retable de tuffeau et de marbre qui fera la renommée des architectes lavallois dans tout l'ouest de la France.

Retables célèbres

- Gand : retable des frères Van Eyck
- Naves en Corrèze
- Notre-Dame de Kerdévot à Ergué-Gabéric : retable anversois
- ancien couvent des Dominicains à Colmar (musée d'Unterlinden) : retable d'Issenheim ==
Sujets connexes
Autel (religion)   Benozzo di Filipuccio   Colmar   Corrèze (département)   Diptyque   Ergué-Gabéric   France   Gand   Jan van Eyck   Jésus de Nazareth   Laval (Mayenne)   Liturgie   Matthias Grünewald   Musée d'Unterlinden   Naves (Corrèze)   Polyptyque   Pénitence   Retable d'Issenheim   Triptyque  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^