Liste des livres de la Bible

Infos
L'établissement d'une liste de canonicité de livres fondateurs est toujours le fait d'une autorité. Il en va ainsi tant pour le canon de la Septante, peut-être imité d'une chronologie Alexandrine, que pour le canon de la Bible hébraïque ou encore pour le canon des écritures défini au Concile de Trente.
Liste des livres de la Bible

L'établissement d'une liste de canonicité de livres fondateurs est toujours le fait d'une autorité. Il en va ainsi tant pour le canon de la Septante, peut-être imité d'une chronologie Alexandrine, que pour le canon de la Bible hébraïque ou encore pour le canon des écritures défini au Concile de Trente.

Pseudépigraphes et apocryphes

Catholiques et protestants n'ont pas le même canon des livres de l'Ancien Testament. Les catholiques reconnaissent des livres deutérocanoniques, c'est-à-dire admis secondairement dans le canon (du grec deutéros second), que les protestants désignent au contraire comme apocryphes. Des divergences existent aussi entre les églises orientales. Les catholiques reconnaissent la plupart des livres contenus dans la Septante qui contenait des livres écrits en grec. À partir de la Réforme, Luther, et, par suite, les protestants, n'ont retenu que les livres contenus dans le Tanakh, se fondant sur le principe, donné par Jérôme, le traducteur de la Vulgate, de la veritas hebraica. Cette différence de corpus de texte fondateur tient à la publication en 1504 par Elias Levita, connu aussi sous le sobriquet de Eliahu Bakhur (le célibataire) ou Elijahu ben Ascher ha-Levi (1469-1549), de la célèbre famille de massorete Ben Ascher d'une révision de la grammaire hébraïque de Moshe Kimchi rabbin et érudit juif du XIIe siècle, né à Montpellier] à une date inconnue, mort vers 1190 à Toulouse. Cette révision serait passée inaperçue si Eliahu n'avait précisé que seul le texte consonnantique du Tanakh est de la rédaction d'Esdras tandis que la vocalisation du texte est l'œuvre des Massorètes, achevée vers le VIe siècle. Les protestants devinrent adeptes de la version hébraïque au nom de sa plus grande antiquité tandis que les catholiques déniaient cette antiquité du fait des voyelles plus tardives. Ils argumentaient contre les protestants que la Septante était en usage chez les premiers chrétiens avant la fixation définitive du canon hébraïque et que la Bible ne saurait se comprendre sans la tradition fixée par le magistère à l'imitation de la tradition massorète.

Études sur la canonisation de l'Ancien Testament

Cette affaire de voyelles tardives lança l'examen du dogme talmudique qui postulait que le Pentateuque était écrit par Moïse. Cet examen fut lancé par Gilbert Génébrard (1535–1597) qui postula une canonisation de la Bible hébraïque en 3 étapes :
- après la rédaction d'Esdras,
- le grand prêtre de Jérusalem avait convoqué les 72 traducteurs de la Septante pour les envoyer en Égypte canoniser Tobit, Qohelet et les autres Ketoubim,
- Enfin, un dernier synode, sous Shammaï et Hillel aurait canonisé les livres Macchabées. La problématique essentielle, à cette époque, tentait de connaître le cheminement des apocryphes jusqu'à la version latine du canon, en dépit de l'estime de Jérôme pour le canon hébreu. John Cosin (1595-1672) évêque anglican de Durham, théologien, et liturgiste tenait que la Diaspora Juive les avaient elle-même introduits, dans un premier temps dans la version grecque de Théodotion, et que de là ils étaient passés dans la version latine. Le facteur grec fut souligné par John Ernest Grabe (1666-1711) qui, à l'hypothèse de Génébrard d'un sanhédrin de Jérusalem pour mandater les septantes, substitua celle d'un sanhédrin alexandrin, après avoir observé que la plupart des apocryphes venaient d'Alexandrie. Le traducteur en anglais de la Lettre d'Aristée, Thomas Lewis, affirmait que de nombreux écrits de l'Ancien Testament étaient en usage au Temple juif de Léontopolis et, par ce biais, avaient trouvé leur chemin vers la Palestine.

Enjeux et diversité des canons antiques

-canon dit d'Ezra
-Pentateuque Samaritain (canonisation entre -480 et -350)
-liste de Ben Sirach dit aussi le Siracide
-liste du 4QMMT
-liste de Philon d'Alexandrie,
-liste de Flavius Josèphe à suivre ---Notes

Listes de canonicité

:Voir article spécialisé :Portail des chrétiens d'Orient.

Liste des livres

Le Livre d'Isaïe dans une Bible anglaise Un décompte unique des livres de l’Ancien Testament n’est pas possible car il varie suivant le canon de chaque confession.

Ancien Testament

On peut néanmoins faire la recension suivante :
- Genèse
- Exode
- Lévitique
- Nombres
- Deutéronome
- Josué
- Juges Ces sept premiers livres sont dans cet ordre dans toutes les éditions de la Bible. Toutefois, dans les bibles produites par le judaïsme, ces livres ne portent pas le même nom. Au lieu d'un titre, ce sont les premiers mots du livre qui le désigne. :Voir article spécialisé : Tanakh Les livres suivants comprennent tous les autres livres de la Bible hébraïque et les Livres deutérocanoniques, dans des ordres différents suivants les confessions et ici par ordre alphabétique : 1Les livres hébreux des Rois et de Samuel sont édités en grecs sous la dénomination I, II, III et IV Règnes. 2Esdras, ou Ezra, est parfois nommé Esdras B (II Esdras), en relation avec l’Esdras grec, contenu dans la Septante, qui y est nommé Esdras A (I Esdras en français). L’Esdras grec ne fait pas partie des canons hébreu, catholique et protestant. Il est à noter que dans la Septante, Esdras B regroupe Esdras et Néhémie en un seul livre. 3 Comprend un psaume supplémentaire, le psaume 151. 4 Le livre de Suzanne est fusionné avec Daniel et correspond à son chapitre 13 5 Dans le canon éthiopien, le livre des Proverbes est parfois divisé en deux livres: Messale qui correspond aux chapitres 1 à 24 et Tägsas comprenant les chapitres 25 à 31. 6 Dans le canon éthiopien, les Deuxième et Troisième livres des Maccabées' sont fusionnés. Les textes de ces trois livres sont très éloignés de ceux de la Septante 7 Le découpage en psaumes est différent entre la Septante, la Vulgate, les canons catholique, orthodoxe et éthiopien d’une part, les canons hébreu et protestant de l’autre 8 Est présent en appendice. 9 Bel et le dragon'' est fusionné avec Daniel et correspond à son chapitre 14 10 Ezra et Néhémie sont regroupés sous l’unique II Esdras, ou Esdras B 11 Certaines versions syriaques contiennent cinq psaumes supplémentaires numérotés de 151 à 155. Le psaume 151 correspond à celui ajouté à d’autres versions de la Bible.

Nouveau Testament

Le Nouveau Testament n'existe que dans les Bibles chrétiennes. Les livres canoniques dans les églises occidentales sont :
- les quatre Évangiles qui racontent la vie de Jésus de Nazareth :
- Évangile selon Matthieu
- Évangile selon Marc
- Évangile selon Luc
- Évangile selon Jean
- les Actes des Apôtres, dans lesquels Pierre et Paul, sont les héros des premières années du christianisme
- les Épîtres pauliennes, lettres attribuées à l’apôtre Paul adressées aux premières communautés proto-chrétiennes. Les épîtres reconnues par tous comme étant de Paul sont celles aux Romains, aux Corinthiens, aux Galates, et la première aux Thessaloniciens (peut-être le plus ancien écrit du Nouveau Testament).
- Épître aux Romains
- Première épître aux Corinthiens
- Deuxième épître aux Corinthiens
- Épître aux Galates
- Épître aux Éphésiens
- Épître aux Philippiens
- Épître aux Colossiens
- Première épître aux Thessaloniciens
- Deuxième épître aux Thessaloniciens
- Première épître à Timothée
- Deuxième épître à Timothée
- Épître à Tite
- Épître à Philémon
- L'Épître aux Hébreux
- les Épîtres dites catholiques (c’est-à-dire universelles, terme selon lequel il faut entendre que, contrairement aux épîtres de Paul, elles ne s'adressent pas à une communauté particulière), lettres d’autres apôtres, parmi lesquels l'apocryphe de Pierre :
- Épître de Jacques
- Première épître de Pierre
- Deuxième épître de Pierre
- Première épître de Jean
- Deuxième épître de Jean
- Troisième épître de Jean
- Épître de Jude
- l’Apocalypse, nommée parfois Révélations que les églises millénaristes considèrent comme un livre prophétique sur la fin des temps et l’établissement du royaume de Dieu

Livres disparus mentionnés dans la Bible

Des écrits mentionnés comme faisant autorité dans la Bible n'y figurent pas. Il s'agit des textes suivants : le Livre de l'alliance (Ex 24:7), les Guerres de l'Éternel (No 21:14), le Livre du Juste (Jos 10:13 ; 2 S 1:18), le Livre des actes de Salomon (1 R 11:41), le Livre de Samuel le voyant (1 Ch 29:29), le Livre de Nathan le prophète (1 Ch 29:29 ; 2 Ch 9:29), le Livre de Gad le prophète (1 Ch 29:29) ; la Prophétie d'Achija de Silo (2 Ch 9:29), les Révélations de Jéedo le prophète (2 Ch 9:29), le Livre de Schemaeja le prophète (2 Ch 12:15), le Livre d'Iddo le prophète (2 Ch 12:15 ; 13:22), les Mémoires de Jéhu (2 Ch: 20:34), le Livre de Hozaï (2 Ch 33:19), les prophéties d'Hénoch/Hénoc (Jud v. 14), une épître aux Corinthiens (1 Co 5:9), une épître aux Éphésiens (Ép 3:3, 4) et une épître aux Laodicéens (Col 4:16), laquelle est retenue comme canonique par l'église syriaque.

Lien externe

- Étude du contexte historique et de l'évolution de la spiritualité hébraïque de l'Ancien Testament. Catégorie:Bible Bible Bible ar:أسفار الكتاب المقدس da:Bibelens bøger de:Liste biblischer Bücher en:Books of the Bible es:Libros de la Biblia et:Piibli raamatute loetelu fi:Luettelo Raamatun kirjoista hu:A Biblia könyvei nl:Bijbelboek no:Bøker i Bibelen sk:Zoznam kníh Biblie sw:Orodha ya vitabu vya Biblia
Sujets connexes
Actes des Apôtres   Ancien Testament   Apocalypse   Apocryphes (Bible)   Apôtre   Bible   Canon (Bible)   Cantique des cantiques   Christianisme   Concile de Trente   Deutéronome   Deuxième livre de Samuel   Deuxième livre des Chroniques   Deuxième livre des Rois   Deuxième épître aux Corinthiens   Deuxième épître aux Thessaloniciens   Deuxième épître de Jean   Deuxième épître de Pierre   Deuxième épître à Timothée   Diaspora   Dieu   Dogme   Ecclésiaste   Ecclésiastique   Esdras   Exode   Flavius Josèphe   Genèse   Gilbert Génébrard   Hillel   Judaïsme   Jérôme   Jésus de Nazareth   Livre d'Aggée   Livre d'Amos   Livre d'Esdras   Livre d'Esther   Livre d'Hénoch   Livre d'Isaïe   Livre d'Osée   Livre d'Ézéchiel   Livre de Baruch   Livre de Daniel   Livre de Job   Livre de Jonas   Livre de Josué   Livre de Joël   Livre de Jérémie   Livre de Malachie   Livre de Michée   Livre de Néhémie   Livre de Ruth   Livre de Sophonie   Livre de Tobie   Livre de Zacharie   Livre des Jubilés   Livre des Juges   Livre des Lamentations   Livre des Nombres   Livre des Proverbes   Livre des Psaumes   Livres deutérocanoniques   Léontopolis   Lévitique   Martin Luther   Millénarisme   Montpellier   Moïse   Palestine   Paul de Tarse   Peshitta   Philon d'Alexandrie   Pierre (apôtre)   Premier livre de Samuel   Premier livre des Chroniques   Premier livre des Rois   Première épître aux Corinthiens   Première épître aux Thessaloniciens   Première épître de Jean   Première épître de Pierre   Première épître à Timothée   Prière de Manassé   Prophète   Psaumes de Salomon   Pseudépigraphe   Réforme protestante   Sanhédrin   Septante   Shammaï   Siracide   Syriaque   Talmud   Tanakh   Toulouse   Troisième épître de Jean   Vulgate  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^