Prisonniers palestiniens en Israël

Infos
Les autorités israéliennes ont arrêté depuis 1967 plus de 700.000 Palestiniens, et depuis l'Intifada al-Aqsa, plus de 50.000 Palestiniens. Au 20 juillet 2006, plus de 9850 prisonniers sont répartis dans plus de 30 prisons et centres de détention et d'arrestation, dont 720 prisonniers de la bande de Gaza, les autres étant de la Cisjordanie, de Jerusalem-Est, et de pays arabes, dont 553 détenus avant l'Intifada al-Aqsa.
Prisonniers palestiniens en Israël

Les autorités israéliennes ont arrêté depuis 1967 plus de 700.000 Palestiniens, et depuis l'Intifada al-Aqsa, plus de 50.000 Palestiniens. Au 20 juillet 2006, plus de 9850 prisonniers sont répartis dans plus de 30 prisons et centres de détention et d'arrestation, dont 720 prisonniers de la bande de Gaza, les autres étant de la Cisjordanie, de Jerusalem-Est, et de pays arabes, dont 553 détenus avant l'Intifada al-Aqsa.

Répartition statistique

Parmi les prisonniers 4430 prisonniers ont été condamnés, et 4575 prisonniers sont arrêtés et détenus sans jugement. Plus de 845 sont en détention administrative. Selon la répartition sociale des prisonniers :7262 prisonniers sont célibataires, 2588 sont mariés. Selon la répartition de la nature des condamnations : 610 prisonniers sont condamnés à plus de 50 ans de prison, 698 prisonniers condamnés à des peines allant de 15 à 50 années de prison. Le nombre des prisonnières s'élève à 105, soit 1% de l'ensemble des prisonniers, et 500 femmes ont été arrêtées au cours de l'Intifada al-Aqsa. 97 prisonnières sont de la Cisjordanie, 5 de Jerusalem-Est, 3 de la bande de Gaza ; 76 prisonnières sont condamnées, 24 arrêtées, 5 détenues administratives. Trois prisonnières ont accouché à l'intérieur de la prison. 359 enfants sont toujours détenus, soit 3, 7 % des prisonniers, et 4000 enfants ont été détenus depuis l'Intifada al-Aqsa. Parmi les 359 enfants, 3 sont des filles. 131 enfants ont été condamnés, et 223 enfants sont arrêtés, 5 enfants sont détenus administratifs. Parmi les enfants détenus, 90 sont malades et privés de soins. 500 enfants détenus ont dépassé l'âge de 18 ans et sont toujours détenus. Les enfants sont privés de tous les droits garantis par les traités internationaux. 40 députés du conseil législatif palestinien sont détenus. 27 d'entre eux ont été arrêtés fin juin après l'opération de la résistance "l'illusion dissipée" et la capture du soldat israélien, et 13 députés sont détenus avant cette date. 7 ministres du gouvernement palestinien sont détenus, un seul ministre, Samir Abu Aysha, ministre de la planification, a été libérée après le versement d'une amende de 5000 shekels. 7 prisonniers ont passé plus de 25 ans en prison, le plus ancien étant Sa'id Atabeh, détenu depuis 29 ans. 57 prisonniers sont détenus depuis plus de 20 ans et moins de 25 ans.

Questions sanitaires

A propos de l'état de santé des prisonniers, plus de 1000 prisonniers souffrent de maladies chroniques et diverses, 200 prisonniers qui souffrent de graves maladies. Les prisonniers sont privés de soins, des interventions chirurgicales dont ils ont besoin ainsi que des analyses médicales que leur état de santé exige.

Avis d'amnesty International

Extrait du rapport 2006 de l'organisation indépendante Amnesty International: De très nombreux Palestiniens ont été arrêtés par l’armée israélienne. Une grande partie d’entre eux ont été remis en liberté sans que des poursuites soient engagées, mais des centaines ont cependant été inculpés d’infractions liées à la sécurité. Bien souvent, les procès qui se déroulaient devant des tribunaux militaires ne respectaient pas les normes d’équité internationalement reconnues. Les allégations de torture et de mauvais traitements infligés à des prisonniers palestiniens ne faisaient pas l’objet d’enquêtes sérieuses. Quelque 1 000 Palestiniens ont été maintenus en détention administrative sans inculpation ni jugement. Les visites des familles étaient strictement limitées, voire souvent interdites, les proches se voyant refuser un permis d’entrée en Israël, où des milliers de Palestiniens étaient détenus. Israël a adopté, en juillet 2005, une loi discriminatoire ne reconnaissant pas aux Palestiniens victimes de violences infligées par les forces israéliennes le droit d’obtenir réparation.

Sources

-Rapport du ministère palestinien aux affaires des détenus et anciens détenus de juillet 2006
-Rapport 2006 d'Amnesty International catégorie:Histoire palestinienne
Sujets connexes
Amnesty International   Bande de Gaza   Cisjordanie   Conseil législatif palestinien   Intifada  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^