Cent-Suisses

Infos
En 1497, le roi Charles VIII créait la compagnie des Cent-Suisses de la garde. Il s'agissait de la première unité suisse permanente au service d'un souverain étranger, corps de parade plutôt que militaire. Il faisait partie de la maison militaire du roi. Il fut supprimé en 1792 par l'Assemblée nationale, rétabli en 1814 par Louis XVIII et subsista jusqu'en 1830. Les Cent-Suisses servirent de modèle à la création en 1579 d'une unité comparable au service de la Savoi
Cent-Suisses

En 1497, le roi Charles VIII créait la compagnie des Cent-Suisses de la garde. Il s'agissait de la première unité suisse permanente au service d'un souverain étranger, corps de parade plutôt que militaire. Il faisait partie de la maison militaire du roi. Il fut supprimé en 1792 par l'Assemblée nationale, rétabli en 1814 par Louis XVIII et subsista jusqu'en 1830. Les Cent-Suisses servirent de modèle à la création en 1579 d'une unité comparable au service de la Savoie puis du royaume de Piémont-Sardaigne, dissoute en 1798. On trouvait encore des Cent-Suisses en Toscane, en Autriche (1745]), ou en Brandebourg (1696-1713). La Garde suisse pontificale, créée en 1506, fait partie de cette tradition.

Organisation

La garde était commandée par un capitaine suisse avec deux lieutenants sous ses ordres (un Suisse et un Français). Lors du sacre, le capitaine et ses officiers étaient vêtus de satin blanc avec de la toile d'argent dans les entaillures, les soldats portaient des casques de velours. La milice jouissait des mêmes privilèges que les sujets nés dans le royaume, dont l'exemption d'imposition pour le garde et sa famille, même en cas de décès Encyclopédie, ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers, Diderot, d'Alembert, 1751 — 1772. Lors des parades, la milice avec 100 hommes se présentait comme suit :
- le capitaine
- les deux lieutenants
- le premier sergent
- quatre trabans (hallebardiers) pour la défense du capitaine
- les caporaux
- les anspessades (grade inférieur au caporal)
- les tambours
- les mousquetaires
- deux trabans pour la défense de l'enseigne
- deux tambours
- l'enseigne
- les piquiers
- les mousquetaires de la seconde marche
- les sous-lieutenants à la fin de la compagnie
- des sergents sur les côtés

Colonels généraux des Cent-Suisses et Grisons

Henri II de Rohan
- 1568 - 1596 : Henri Ier de Montmorency, maréchal de France
- 1596 - 1605 : Nicolas de Harlay sieur de Sancy, surintendant des finances
- 1605 - 1614 : Henri II de Rohan
- 1614 - 1632 : François de Bassompierre, maréchal de France
- 1632 - 1642 : César du Cambout (1613-1641), marquis de Coislin, comte de Crécy, neveu de Richelieu, père de Pierre IV du Cambout de Coislin
- 1642 - 1643 : Edmé de La Châtre (+1645), comte de Nancey
- 1643 - 1647 : François de Bassompierre, maréchal de France
- 1647 - 1656 : Charles de Schomberg, maréchal de France
- 1657 - 1673 : Eugène-Maurice de Savoie-Carignan, comte de Soissons
- 1674 - 1710 : Louis Auguste de Bourbon, duc du Maine
- 1710 - 1755 : Louis Auguste de Bourbon (1700-1755), prince de Dombes
- 1755 - 1762 : Louis Charles de Bourbon (1701-1775), comte d'Eu
- 1762 - 1771 : Étienne François de Choiseul-Stainville, duc de Choiseul
- 1771 - 1790 : Charles, comte d'Artois, frère du roi Louis XVI

Références

Cent Suisses Catégorie:Maison militaire du roi de France Cent Suisses Cent Suisses
Sujets connexes
Armand Jean du Plessis de Richelieu   Assemblée nationale (France)   Autriche   Brandebourg   Caporal   Charles VIII de France   Charles X de France   Charles de Schomberg   Colonel général   Enseigne   Eugène-Maurice de Savoie-Carignan   François de Bassompierre   Garde suisse pontificale   Hallebardier   Henri II de Rohan   Henri Ier de Montmorency   Liste des comtes de Soissons   Louis Auguste de Bourbon   Louis Auguste de Bourbon (1700-1755)   Louis Charles de Bourbon (1701-1775)   Maison militaire du roi de France   Maréchal de France   Mousquetaire   Nicolas de Harlay sieur de Sancy   Pierre IV du Cambout de Coislin   Piquier   Prélèvements obligatoires   Sacre   Satin   Surintendant des finances   Tambour   Toscane   Velours  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^