Wikipédia

Infos
WikipédiaSeuls les francophones emploient l'accent (prononcé ou ) est un projet d'encyclopédie en ligne universelle et multilingue:meta:Liste des Wikipédias, sur le site de Wikimedia, recensait 250 versions le 2006, dont 50 avec plus de articles.. Elle est en cours de rédaction collaborative sur Internet avec la technologie wiki. Wikipédia a pour principe d'offrir un contenu libre, neutre et vérifiable.
Wikipédia

WikipédiaSeuls les francophones emploient l'accent (prononcé ou ) est un projet d'encyclopédie en ligne universelle et multilingue:meta:Liste des Wikipédias, sur le site de Wikimedia, recensait 250 versions le 2006, dont 50 avec plus de articles.. Elle est en cours de rédaction collaborative sur Internet avec la technologie wiki. Wikipédia a pour principe d'offrir un contenu libre, neutre et vérifiable.

Historique

Projet Nupédia

Wikipédia est à l'origine issue de Nupédia. Wikipédia est issue de Nupédia, projet d'encyclopédie libre en ligne fondée en mars 2000 par Jimmy Wales et soutenue par la société Bomis (dont Jimmy Wales est l'actionnaire majoritaire), qui participa au montage financier du projet et qui engagea à temps plein Larry Sanger, au titre de rédacteur en chef. L'encyclopédie Nupédia fonctionnant avec un comité scientifique, sa progression se révéla lente et, en janvier 2001, à cause de la frustration occasionnée par cette lenteur de progression, Larry Sanger proposa la création d'un wiki afin d'accroître la vitesse de développement des articles. Cette idée de mettre en application le format wiki pour élaborer une encyclopédie a germé à la suite d'une conversation que Larry Sanger eut avec le programmeur Ben Kovitz, qui lui expliqua le concept des wikiwiki lors d'un repas à San Diego, le matin du . Larry Sanger proposa alors à Jimmy Wales d'allier le potentiel du format wiki à la mise en place d'une encyclopédie plus souple, ce qui donna lieu à la création de l'encyclopédie Wikipédia. La participation de Larry Sanger à la création de l'encyclopédie (son statut de cofondateur) est remise en cause par Jimmy Wales, ce qui amène fin 2005 à de nombreux articles dans la presse anglophone, ainsi qu'à des images humoristiques sur le sujethttp://graphics8.nytimes.com/images/2005/12/24/technology/24online.jpg.

Projet Wikipédia

Jimmy Wales, l'un des deux cofondateurs de Wikipédia Fondée par Jimmy Wales et Larry Sanger, Wikipédia a vu le jour en anglais le 15 janvier 2001. La Wikipédia en français est officiellement fondée le 23 mars 2001. Elle est la première version non-anglaise de Wikipedia, suivie par les versions en allemand et en catalan, puis environ 250 langues dont environ 170 sont actives en 2007. À partir de ce moment, Larry Sanger a travaillé parallèlement à l'encyclopédie Nupedia et à l'encyclopédie Wikipédia pour laquelle il a participé à l'élaboration de la plupart des règles de fonctionnement. Suite à la suppression en février 2002 du budget de Bomis alloué à la rétribution de son travail pour Nupedia et Wikipédia, Larry Sanger a officiellement démissionné le 2002 de son titre d'éditeur en chef de Nupedia et de ses fonctions d'organisateur en chef de Wikipédia . Pendant l'année suivant son départ, Nupedia a cessé ses activités en raison de la lenteur de sa progression. Nupedia a été définitivement fermée le 26 septembre 2003 tandis que Wikipédia, elle, continuait son expansion. Dès lors, le projet Wikipédia a opéré par consensus, utilisant les règles et recommandations adaptées au cours du temps par les contributeurs. Le 20 juin 2003, la Fondation Wikimedia, , a été créée pour financer le soutien technique aux différents projets de Wikipédia. Les règlements généraux de la Fondation Wikimédia ont été établis en janvier 2004.

Autres formes de diffusion de Wikipédia

DVD de la Wikipédia en allemand. La réalisation d'une version de Wikipédia en langue anglaise sur papier, CD-Rom ou DVD a été proposée en août 2003 par Jimmy Wales. En revanche, la Wikipédia en langue allemande est vendue sur CD-ROM depuis le deuxième semestre 2004. Le nombre symbolique du 10 000 CD-ROM vendu a été franchi en avril 2005. Une diffusion sous forme de DVD est également assurée depuis le printemps 2005. Toujours pour la Wikipédia en langue allemande, des « wikireaders » ont été diffusés. Ces dossiers sur support papier rassemblent des articles de Wikipédia relatifs à un thème donné. En avril 2007 est édité par Linterweb, une société française, une compilation d'environ 2000 articles sur CD. Le projet initié par IESC-Geekcorps-Mali, offre une version initiale en Français incluant réellement tout le Wikipédia francophone : 404 903 articles, réuni sur un disque ISO 554 MBs. Différents logiciels permettent également de transformer le contenu de Wikipédia sous forme de fichiers consultables sur des assistants personnels. La recherche de moyens techniques et économiques permettant de rendre accessible les informations de Wikipédia par d'autres voies qu'Internet, est liée au projet d'une diffusion la plus large possible des connaissances. Le projet de distribution sur papier est destiné en particulier aux personnes n'ayant pas les moyens de se raccorder au Web.

Nature du projet Wikipédia

Objectifs du projet Wikipédia

Les logos des différentes versions de Wikipédia Comme l'indique la première ligne de sa page d'accueil, Wikipédia a pour slogan : « Le projet d'encyclopédie librement distribuable que chacun peut améliorer ». Ce projet est décrit par son cofondateur Jimmy Wales comme « un effort pour créer et distribuer une encyclopédie libre de la meilleure qualité possible à chaque personne sur la terre dans sa langue maternelle ». Ainsi, Jimmy Wales proposa comme objectif que Wikipédia puisse atteindre un niveau de qualité au moins équivalent à celui de l'Encyclopædia Britannica. En revanche, Wikipédia n'a pas pour but de présenter des informations inédites. Comme pour les encyclopédies classiques, son ambition se limite à exposer des connaissances déjà établies et reconnues. Les travaux personnels ou originaux n'ont pas leur place dans Wikipédia.

Caractéristiques de Wikipédia

« Wikipédia » est un mot-valise conçu à partir de « Wiki », un système de gestion de contenu de site Web qui permet la modification du contenu par l'intermédiaire d'un navigateur Web, et de la racine « pedia » du mot anglais ', pour « encyclopédie ». Le projet Wikipédia vise à être encyclopédique, c'est-à-dire à refléter de manière aussi exhaustive que possible l'ensemble du savoir humain. Wikipédia n'est donc pas un dictionnaire, un forum de discussion ou un annuaire Web ; c'est d'ailleurs par une série de critères négatifs que le caractère encyclopédique d'un article est défini. Le projet est universel, en traitant tous les domaines de la connaissance, y compris la culture populaire, multilingue et gratuit dans sa version en ligne, afin de favoriser l'accès du plus grand nombre à la connaissance. Il vise à être une encyclopédie libre. Cela signifie que chacun est libre de recopier l'encyclopédie, de la modifier et de la redistribuer. Ainsi, toutes langues confondues, des centaines de sites Web reprennent l'ensemble ou une partie du contenu de Wikipédia.La page Wikipédia:Site miroir liste de nombreux sites hébergeant une copie de Wikipédia. Le nom Wikipédia lui-même est légalement protégé, et les sites miroirs doivent héberger le contenu sous leur propre nom. Cette notion de contenu libre découle de celle de logiciel libre, formulée avant Wikipédia par la Free Software Foundation. Elle signifie aussi que chacun est libre d'écrire ce qu'il veut dans sa propre copie de l'encyclopédie. En revanche, chaque site qui héberge une copie de Wikipédia a sa propre politique éditoriale ; dans wikipedia.org en particulier, l'édition est soumise à de nombreuses règles.La page Wikipédia:Règles énumère ces nombreuses règles d'édition. Juridiquement, la liberté de contenu est octroyée par des licences libres, principalement la licence de documentation libre GNU et les licences Creative Commons.Le texte de Wikipédia est disponible sous GFDL. Les autres médias sont disponibles sous diverses licences. Les conditions de réutilisation de Wikipédia sont expliquées à la page Wikipédia:Citation et réutilisation du contenu de Wikipédia. La version en ligne est réalisée collaborativement sur Internet, grâce au système des wikis. Un wiki permet la création et la modification des pages d'un site Web par tous les visiteurs autorisés. Wikipédia fut la première encyclopédie généraliste à ouvrir, grâce à ce système, l'édition de ses articles à tous les internautes. Il y a une surveillance constante, mais pas de système de validation par des experts ; aussi l'encyclopédie est-elle l'objet de nombreuses critiques quant à l'exactitude et la vérifiabilité de son contenu Rui Nibau, , 2006, page consultée le 8 octobre 2006. . Au niveau du contenu, l'encyclopédie se veut respectueuse de la « neutralité de point de vue », définie par Jimmy Wales comme le fait de Francis Pisani, Les deux principes de bases de Wikipedia, Transnets, 14 février 2005 (page consultée le 3 novembre 2006) . Dans la mesure du possible, toute contribution à Wikipédia doit se garder de prendre parti dans une discussion argumentée. La neutralité de point de vue consiste à présenter les idées et les faits de manière indépendante des préjugés et opinions idéologiques, culturels, religieux, identitaires, philosophiques, etc. de façon à satisfaire aussi bien les détracteurs que les partisans d'un point de vue particulier et à éviter toute polémique. Bien entendu, il est difficile de parvenir dans tous les cas à un accord. Sur Wikipédia, les règles d'écriture visent à convenir aux personnes rationnelles, même si celles-ci ne sont pas toujours du même avis. La politique de neutralité de Wikipédia stipule que l'on doit évoquer toutes les facettes d'une question controversée, et ne jamais en aucune façon déclarer ni insinuer que l'un ou l'autre des points de vue est a priori le bon. La neutralité de point de vue n'implique pas cependant une représentation égalitaire de toutes les opinions. Wikipédia accordera évidemment plus de place aux opinions les plus répandues, notamment chez les spécialistes, et les mieux étayées, qu'à celles de groupes minoritaires. Par ailleurs, de nombreux autres projets d'encyclopédie existent (ou ont déjà existé) sur Internet. Certains, tels que la ' ou la défunte Nupedia, ont adopté une politique éditoriale traditionnelle, avec par exemple un seul auteur par article. D'autres, tels que Susning, et l' sont, à l'instar de Wikipédia, des wikis dans lesquels les articles sont écrits par de nombreux collaborateurs sans processus formel de révision. D'après le site Alexa, Wikipédia fait partie en 2006 des 15 sites les plus visités du World Wide Web. sur le site d'Alexa Internet. La même année, le nombre d'articles a dépassé les 6 millions, dont plus de dans Wikipédia en anglais, plus de dans Wikipédia en allemand et plus de dans Wikipédia en français.

Filiations culturelles

Le C « inversé » est le symbole du copyleft, par opposition au copyright. Par ses objectifs et son fonctionnement, le projet Wikipédia s'inscrit dans une série de filiations culturelles :
- ;
- le concept du copyleft Stéphane Foucart, Olivier Zilbertin, « Une illustration du mouvement pour le "copyleft" », dans Le Monde , 2 janvier 2007 (page consultée le 2 janvier 2007) , inventé par Don Hopkins et popularisé par Richard Stallman de la Free Software Foundation, par lequel un auteur autorise tout utilisateur à copier, modifier et distribuer son œuvre, mais aux mêmes conditions d'utilisation, y compris dans les versions modifiées ou étendues ;
- la pratique du travail collaboratif sur Internet, développé notamment chez les informaticiens par les adeptes du logiciel libreprojet GNU : , quatrième paragraphe : le projet GNU s'est développé par la collaboration de centaines de programmeurs, utilisant le "potentiel du réseau informatique" ;
- le laissez-faire comme modèle d'organisationLe cofondateur de Wikipédia, Jimbo Wales, fut influencé par l'objectivisme d'Ayn Rand., qui implique un égal droit de participation pour tous, sans égard à l'âge, la compétence ou l'origine, en même temps qu'un minimum de règles, qui peuvent d'ailleurs être ignorées si elles nuisent au travail (Ignorez toutes les règles) est une politique officielle de Wikipédia en anglais qui recommande d'ignorer les règles qui empêcheraient de maintenir ou d'améliorer Wikipédia (page consultée le 15 octobre 2006). ;
- .

Critiques à l'égard de Wikipédia

Détail du portail multilingue http://www.wikipedia.org, montrant les plus importantes éditions de Wikipédia. Le statut de Wikipédia en tant que source de référence est un sujet de controverse. En effet, l’audience grandissante de Wikipédia a conduit un grand nombre de personnes à formuler des avis critiques sur la fiabilité des informations présentées dans cette encyclopédie. Ces critiques étant récurrentes, une page spéciale de Wikipédia est consacrée aux réponses aux objections les plus fréquentes.

Anonymat des contributeurs

L'anonymat de la majorité des contributeurs est une des principales critiques adressées au principe de fonctionnement de Wikipédia. Ainsi, Guillaume Lecointre, professeur au Muséum national d'histoire naturelle à Paris, écrit« Charlie ramène sa science » Guillaume Lecointre et Antonio Fischetti. Éd. Vuibert - Charlie Hebdo ; ISBN 2711771598 - L'article intitulé « Encyclopédies libres : après le fast-food, la fast-science », initialement publié dans le journal Charlie-Hebdo (n° 650 du 1 décembre 2004) présente Wikipédia comme un projet ultralibéral, et critique l'anonymat des contributeurs, le manque de rigueur des contributions et la mise en œuvre du principe de neutralité de point de vue. à propos de Wikipédia : « L'identification du signataire fait partie de l'information scientifique, puisqu'elle permet de retourner aux sources pour toute vérification et recoupement », et « Il vaut mieux un mauvais texte signé, plutôt qu'un texte moyen non signé. Les ultralibéraux et les « anarchistes » autoproclamés des encyclopédies libres récusent que des intellectuels puissent avoir pour tâche de délivrer gratuitement de la connaissance. Connaissance pour laquelle ils ont un haut degré d'expertise. Cela s'appelle les chercheurs payés par l'État. » Le manque apparent de responsabilité des auteurs et de références bibliographiques comparé à d’autres encyclopédies, paraît favorisé par l'anonymat de la majorité des contributeurs. À la suite de la découverte sur Wikipédia de l'article le concernant, le journaliste Daniel Schneidermann exprime Daniel Schneidermann, Ciel, j’ai ma notice dans Wikipedia ! Quelques mots à mon biographe anonyme, Big Bang Blog, 19 février 2006 (page consultée le 15 octobre 2006), . ainsi sa réaction : « D’abord, ça fait drôle. Ensuite, ça glace un peu. Ça glace, parce que ce texte est anonyme. Je ne sais pas qui a écrit ça. Je ne sais pas qui a choisi, dans les mille actes publics qui composent ma carrière, cette poignée de faits et de mots, plutôt qu’une autre » et « Mais chacune de vos phrases, monsieur (ou madame) le (la) biographe anonyme, en apparence purement informative, est pourtant un éditorial masqué. Chacun de vos choix (longueur, brièveté, ou absence de tel ou tel épisode) est… un choix, justement. Raconter, c’est choisir un récit, parmi mille possibles. »

Absence de filtrage des éditeurs et de comité de validation

L'absence de filtrage des éditeurs en fonction de leurs compétences, et plus généralement de comité de validation garantissant la qualité des articles, est considérée comme portant atteinte à la fiabilité des informations présentées dans Wikipédia, car ces informations ne sont pas soumises à une démarche de validation scientifique, mais à une régulation collective. Cette critique est résumée par la formule de l'écrivain Pierre Assouline : Pierre Assouline, « Wikipédia, l'erreur à haut débit », dans L'Histoire , N° 318, mars 2007. .. Par exemple, pendant près de 10 mois, un article sur une mystérieuse île nommée Porchesia attira la curiosité de nombreux lecteurs, jusqu'au jour où un administrateur découvrit que l'île en question n'avait jamais existé, et supprima ce texte. L'article est toutefois lisible sur le site Answers.com. D’une façon plus générale, l’ouverture à tous du contenu de Wikipédia présente des risques liés à la véracité de ce contenu qui n'est pas systématiquement vérifié, à la distinction classique entre producteurs et consommateurs d'informations, et à l'absence de médiateur entre les deux. Ainsi, le journaliste Daniel Schneidermann questionne Daniel Schneidermann, « Wikipedia, ses espoirs, ses menaces », dans Libération , 14 octobre 2005. à propos des articles de Wikipédia : L’absence de filtrage a priori et le filtrage non garanti a posteriori induit également le risque de voir des sectes ou des extrémistes utiliser Wikipédia pour faire de la propagande, ou bien des génies autoproclamés diffuser des informations farfelues. Daniel Schneidermann s'inquiète à ce sujet : Concernant le risque de voir se propager des informations erronées ou tendancieuses, cette interrogation se pose notamment à l'égard des élèves et des étudiants à la recherche de connaissances sur le Web. Le site , consacré à l'actualité pédagogique sur Internet, déconseille François Jarraud, Internet : Qui noyaute Wikipedia ?, Le café pédagogique, octobre 2005 (page consultée le 15 octobre 2006), . François Jarraud, Wikipédia tente de pénétrer le milieu éducatif, Le café pédagogique, décembre 2005 (page consultée le 15 octobre 2006), . aux enseignants l'utilisation de Wikipédia après la lecture de l'article consacré au Maréchal Pétain (dans sa ). Les termes employés sont les suivants : , et .

Neutralité de point de vue et recherche du consensus

Une conséquence du franco-centrisme : la sur-représentation de la France sur les autres pays, et de Paris et les principales villes du monde dans la wikipédia francophone. Sur cette carte, réalisée le 15 novembre 2005, les carrés sont proportionnels aux nombres de liens vers les articles correspondants (calculé sur les 1000 ). La Neutralité de point de vue peut être considérée comme une illusion ou un préjugé politique ou culturel. Mais son application incomplète est aussi critiquée. Ainsi, un biais systémique observé de façon récurrente est le caractère trop franco-centré de la Wikipédia francophone. Pour les sujets polémiques, le principe de neutralité de point de vue conduit à rechercher le consensus des éditeurs après un débat raisonné, plutôt que de l’éviter en employant des arguments d'autorité. Cette démarche risque de viser à atteindre le consensus social plutôt que la vérité, et de favoriser le relativisme Florent Latrive, Laurent Mauriac, « Le détracteur : Ellisllk (France) », dans Libération , 27 février 2006. , quitte à tolérer des discours infondés sur des sujets relevant de la science, ou du prosélytisme pour des sectes par exemple. Une erreur est de croire que la neutralité est un critère incontournable ou premier de Wikipédia, puisque c'est la pertinence qui est décrite comme telle dans les pages Wikipédia : :« Un autre principe fondateur est qu'un article doit être pertinent, et donc que les points de vue présentés doivent être pertinents. » Ainsi la pertinence est-elle première par rapport à la neutralité (qui peut même apparaître marginale), c'est-à-dire le savoir des experts, par opposition aux points de vue divers des non-experts : :« Par exemple dans un article d'histoire, c'est l'avis des historiens, à la compétence reconnue sur le sujet qui doit être exposé. La neutralité vient après : lorsque les historiens débattent de certains points, Wikipédia ne doit pas prendre parti pour l'un ou l'autre point. Les avis des associations de victimes, des gouvernements, des partis politiques... n'auront par exemple qu'une pertinence tout à fait marginale dans ce type d'article. »

Vandalisme

Le vandalisme est pratiqué par un grand nombre de personnes qui exploitent la nature ouverte de Wikipédia pour en dégrader le contenu, le plus souvent de façon anonyme. Les actes de vandalisme semblent perçus comme un jeu par une partie de leurs auteurs. Plus rarement des modifications intempestives sont utilisés pour tester la réactivité des contributeurs, ainsi par exemple, le 17 octobre 2005, lors de l'émission en direct Le Grand Journal sur Canal+, la journaliste Ariane Massenet insérait des erreurs dans Pour voir la première modification d'Ariane Massenet, consulter l'article consacré à Elvis Presley. Ou comme en juillet 2007 où des étudiants de Science-Po Paris mettent Wikipedia à l'épreuve . Cette pratique est fortement découragée.

Réutilisation et mention

Des informations provenant de Wikipédia sont aussi utilisées dans des travaux universitaires, des livres, des conférences et des affaires juridiques. Le site web du parlement canadien fait référence à l’article de Wikipédia sur les mariages homosexuels dans la section « liens connexes » de sa liste « lecture complémentaire » de la loi sur le mariage civil. Les contenus de l’encyclopédie sont de plus en plus utilisés comme source par des organisations comme les cours fédérales américaines et l’Organisation mondiale de la propriété intellectuelle, bien que ce soit principalement pour soutenir une information précise plutôt que pour faire un choix décisif lors d’une affaire. Wikipédia est aussi utilisée comme source dans le milieu du journalisme En juillet 2007, Wikipédia était le sujet d’un documentaire d’une durée d’une demi-heure sur la station de radio BBC Radio 4 qui expliquait qu’avec la connaissance et l’utilisation croissante de Wikipédia, le nombre de références dans la culture populaire est tel que le nom fait parti des quelques noms du qui sont si familiers qu’il n’est pas nécessaire de les expliquer. Parmi ces références, certaines parodient la nature ouverture de Wikipédia, avec des personnages qui modifient les articles du projet d’encyclopédie en ligne voire les dégradent. En particulier, l’humoriste Stephen Colbert a parodié ou fait référence à Wikipédia de nombreuses fois dans son émission The Colbert Report et a même inventé le term "wikiality" (« wikialité »). Des sites web comme Uncyclopedia (Désencyclopédie dans sa version francophone) ont aussi été lancés dans le but de parodier Wikipédia. La page principale en anglais de ce site affirme qu’il s’agit d’une « content-free encyclopedia that anyone can edit » (une encyclopédie sans-contenu que tout le monde peut changer) en faisant un jeu de mots sur l’expression "free content" (qui peut se traduire par contenu libre).

Ampleur du projet Wikipédia

La croissance de Wikipédia a été exponentielle pour plusieurs des éditions les plus vastes. Place de Wikipédia dans le World Wide Web. Il existe environ 200 éditions de Wikipédia localisées par langue, et parmi elles une centaine sont actives. La liste suivante indique les langues comptant plus de 100 000 articles au 13 octobre 2007.
-
-
- , voir Wikipédia en français
-
-
-
-
-
-
-
-
-
-
- Pour l'ensemble des éditions de Wikipédia, le total des articles s'élève à plus de 8 millions. Consultez aussi :meta:Complete list of language Wikipedias available pour une liste complète. Le projet Wikipédia ne concerne pas seulement les langues comptant un très grand nombre de locuteurs, de grande diffusion, officielles ou attachées à un pays, ni les seules langues vivantes. Ainsi, des encyclopédies sont rédigées dans les langues , , , , , , , , en , ou en .

Aspects techniques

Principe des wikis

Wikipédia et ses projets parallèles sont des wikis libres. Inventé en 1995 par Ward Cunningham, le premier wiki, appelé WikiWikiWeb, tirait son nom du mot hawaïen wiki wiki, qui signifie « rapide ». Créés à l'origine par des communautés de développeurs de logiciels libres, les wikis sont des sites Web dynamiques, dont tout visiteur peut modifier la page qu'il a sous les yeux. Dans Wikipédia, par exemple, la syntaxe utilisée pour modifier une page est beaucoup plus simple que celle du HTML, et il suffit de quelques instants pour l'apprendre (deux apostrophes pour mettre en italique, trois pour mettre en gras, deux crochets pour un lien, etc.). Grâce à cette caractéristique, la distinction entre lecteur et auteur tend à disparaître sur un wiki. Le fonctionnement de Wikipédia est assuré par le logiciel libre MediaWiki. La maintenance et le développement du logiciel sont confiés à une équipe d'une soixantaine de développeurs, répartis en quatre groupes : Root, Shell, CVS, MySQL Support. C'est Brion Vibber, un des salariés de la fondation Wikimédia, qui est à la fois le « Chief Technical Officer » et le principal développeur de MediaWiki ; ce Californien est par ailleurs capable de s'exprimer en français et d'intervenir dans les listes de diffusion francophones. Les informations contenues dans Wikipédia, toutes langues confondues, sont conservées dans une base de données et peuvent être téléchargées à partir de http://download.wikipedia.org.

Serveurs

Organisation des serveurs de Wikipédia en trois couches. Notez que plusieurs serveurs portent les noms d'encyclopédistes. Le succès croissant de Wikipédia nécessite l'emploi d'un grand nombre de serveurs qui fonctionnent tous avec un système d'exploitation GNU/Linux :
- 184 machines sont situées en Floride,
- 3 près de Paris (qui ne sont plus utilisées),
- 26 à Amsterdam,
- 23 dans le site coréen d'hébergement de Yahoo!. Les serveurs sont organisés en trois couches :
- des machines munies de caches Squid, attendent des demandes de pages et d'images,
- des machines munies de serveurs Apache préparent les pages à la demande, en fonction des données présentes dans la base de données,
- une base de données maître et des bases de données esclaves stockent les données. Plusieurs sites (comme ) permettent de consulter diverses informations sur le fonctionnement des serveurs comme la charge des processeurs, la mémoire occupée. Pour plus de précisions : voir la présentation détaillée de l'architecture et du statut des serveurs en français ou, pour un exposé plus à jour, en anglais.

Organisation de l'information

- Toutes les pages de Wikipédia sont d'abord regroupées dans différents espaces de noms (Aide, Image, Modèle, Spécial, Utilisateur, etc.).
- Les pages sont également classées par catégorie, selon une hiérarchisation arborescente et thématique (Pays d'Europe, Italie, Ville d'Italie, etc.).
- Elles sont en outre reliées les unes aux autres par des hyperliens Aide:
Sujets connexes
Actionnaire   Affaire Dreyfus   Alexa   Alexa Internet   Alexandre Soljenitsyne   Amsterdam   Anglais   Annuaire Web   Anonymat   Antonio Fischetti   Août 2003   Apache HTTP Server   Ariane Massenet   Autriche   Ayn Rand   BBC Radio 4   Base de données   Bomis   Californie   Canal+   Citizendium   Connaissance   Consensus   Contenu libre   Copyleft   Creative Commons   Culture populaire   DVD   Daniel Schneidermann   Denis Diderot   Dictionnaire   Don Hopkins   Elvis Presley   Encarta   Enciclopedia Libre   Encyclopædia Britannica   Encyclopédie   Encyclopédie en ligne   Encyclopédie ou Dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers   Floride   France   Francis Pisani   Guillaume Lecointre   Hyperlien   Internet   Janvier 2001   Janvier 2004   Japon   Jean le Rond d'Alembert   Jimmy Wales   Journalisme   Journaliste   L'Histoire   Laissez-faire   Larry Sanger   Le Grand Journal   Le Monde   Libération (journal)   Licence de documentation libre GNU   Licence libre   Logiciel libre   Mars 2000   MediaWiki   Meta-Wiki   Mot-valise   Muséum national d'histoire naturelle   Médiateur   Nationalencyklopedin   Navigateur Web   Nupedia   Objectivisme   Organisation   Organisation mondiale de la propriété intellectuelle   Paris   Philippe Pétain   Pierre Assouline   Propagande   Prosélytisme   Relativisme   Richard Stallman   Référence   San Diego   Science   Sciences sociales   Secte   Site Web   Siècle des Lumières   Squid   Stephen Colbert   Système d'exploitation   Système de gestion de contenu   The Colbert Report   Travail collaboratif   Universel   Université catholique du Sacré-Cœur   Vandalisme   Ward Cunningham   Wiki   WikiWikiWeb   Wikibooks   Wikinews   Wikipédia en allemand   Wikipédia en anglais   Wikipédia en français   Wikiquote   Wikisource   Wikispecies   Wiktionnaire   World Wide Web   Yahoo!  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^