Un nommé La Rocca

Infos
Un nommé La Rocca est un film franco-italien réalisé par Jean Becker et sorti en 1961.
Un nommé La Rocca

Un nommé La Rocca est un film franco-italien réalisé par Jean Becker et sorti en 1961.

Synopsis

Roberto La Rocca, au passé trouble, s’est retiré des « affaires » à la campagne. Un jour, un informateur lui apprend que son ami Xavier Adé a été injustement incarcéré pour meurtre. Afin de venir en aide à son ami, La Rocca contacte, à Marseille, l'ex-associé de Xavier, qu'il soupçonne de cette machination. Lors de leur affrontement, La Rocca l’abat et, du coup, renoue avec le « milieu » en s’accaparant de son tripot. Il poursuit néanmoins son objectif en joignant Geneviève, la sœur de Xavier. Lors d’un racket, il est blessé et capturé. Il retrouve Xavier en prison. On leur propose d’anticiper leur libération s'ils acceptent de participer au déminage de garrigues maritimes restées piégées depuis la seconde guerre mondiale. Lors de l’une de ces dangereuses opérations, Xavier perd un bras en voulant protéger La Rocca. Cet acte héroïque leur vaut leur libération immédiate. Xavier et sa sœur souhaitent s’associer pour l’avenir avec La Rocca en achetant ensemble une grande propriété. Sans en informer La Rocca, Xavier profite de l’infirmité de Nevada, un riche truand, pour lui extorquer l’argent nécessaire. Pendant que Xavier est parti signer l’acte d’achat, les hommes de main de Nevada font irruption à son domicile où ils trouvent La Rocca et Geneviève. Durant la rixe qui s’ensuit, Geneviève est mortellement blessée en s’interposant devant le revolver qui visait La Rocca. Celui-ci rompt définitivement son amitié avec Xavier qu’il rend responsable du décès de Geneviève.

Fiche technique

Distribution

Autour du film

Insatisfait de l’adaptation cinématographique de son roman effectuée par Jean Becker, José Giovanni réalisera sa propre version en 1972, sous le titre La Scoumoune, toujours avec Jean-Paul Belmondo en vedette…

Anecdote

- Au début des années 1960, Jean-Paul Belmondo vint par deux fois à Martigues lors des tournages des premiers longs métrages de fiction des fils de deux talentueux réalisateurs. En 1961, il est en compagnie de Pierre Vaneck dans les garrigues martégalesHameau de La Couronne. pour les scènes du déminage dans le dramatique Un nommé La Rocca réalisé par Jean BeckerFils de Jacques Becker. tandis qu’en 1963 il se retrouve avec Jeanne Moreau sur un quai du centre-ville pour quelques plans de la comédie Peau de banane réalisée par Marcel Ophüls.Fils de Max Ophüls. Deux productions franco-italiennes filmées en noir et blanc par des fils qui, en dignes héritiers de leurs pères, deviendront également de talentueux cinéastes.

Lien externe

Notes

Catégorie:Film français Catégorie:Film italien Catégorie:Film policier Catégorie:Adaptation d'une œuvre littéraire au cinéma Catégorie:Marseille au cinéma Catégorie:Film sorti en 1961 Catégorie:Titre de film en U
Sujets connexes
Années 1960   Bouches-du-Rhône   Béatrice Altariba   Christine Kaufmann   Claude Piéplu   Drame (cinéma)   Edmond Beauchamp   France   Ghislain Cloquet   Gérard Hernandez   Italie   Jacques Becker   Jacques Rispal   Jean-Paul Belmondo   Jean-Pierre Darras   Jean Becker   Jeanne Moreau   José Giovanni   La Couronne (Bouches-du-Rhône)   La Scoumoune   Marcel Ophüls   Mario David   Marseille   Martigues   Max Ophüls   Michel Constantin   Monophonique   Noir et blanc   Paris   Peau de banane (film)   Pierre Lhomme   Pierre Vaneck   Policier   Rome  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^