Toccata et Fugue en ré mineur de Bach

Infos
La toccata et fugue en ré mineur BWV 565 de Johann Sebastian Bach est l'œuvre pour orgue seul la plus connue à travers le monde. Cette dernière est datée entre 1703 et 1707. Il pourrait donc s'agir d'une œuvre de jeunesse du génie allemand.
Toccata et Fugue en ré mineur de Bach

La toccata et fugue en ré mineur BWV 565 de Johann Sebastian Bach est l'œuvre pour orgue seul la plus connue à travers le monde. Cette dernière est datée entre 1703 et 1707. Il pourrait donc s'agir d'une œuvre de jeunesse du génie allemand.

L'œuvre pour orgue

Le début de l'œuvre est tout particulièrement caractéristique et aisément reconnaissable par la plupart des auditeurs. Voici ce que cela donne sur la partition : Premières mesures de la Toccata et Fugue BWV 565 d'après la plus ancienne copie connue de RingckJohannes Ringck (1717-1778) ; Manuscrit Bach P 595, Berlin, Staatsbibliothek Preußischer Kulturbesitz

Écouter la Toccata et Fugue en ré mineur

Registration utilisée pour la toccata :
-Grand Orgue : Plenum de 8, anches 8 et 4
-Positif : Plenum de 8
-Pédale : Bombarde, Soubasse
-Accouplements et tirasses. Registration utilisée pour la fugue :
-Grand Orgue : Plenum de 8 (plus anches à la fin)
-Positif : Montre, Prestant, Doublette (plus mixtures et anches à la fin)
-Pédale : Fonds de 16 et tirasses (plus anches à la fin)

La trace d'autres compositeurs

L'inspiration d'une telle œuvre n'est pas si difficile à trouver. A ses débuts, Bach fut un très grand admirateur de Dietrich Buxtehude, au point de s'absenter plusieurs mois, alors qu'il travaillait pour la ville d'Arnstadt, afin d'aller l'écouter à Lübeck. Les œuvres pour orgues de Buxtehude, comme la plupart des œuvres de cette époque, sont caractérisées par la présence du Stylus Fantasticus, un style dérivé de l'improvisation. Ce dernier comprend des passages héroïques, aux harmonies recherchées et aux changements soudain de rythme. Ces pièces débutent généralement par une partie où le compositeur fait preuve de beaucoup de liberté. Dans sa composition, la toccata de Bach utilise énormément le stylus Fantasticus.

Une œuvre test pour les orgues

Certains musicologues avancent l'hypothèse que l'œuvre de Bach a été écrite afin de mettre à rude épreuve la mécanique des orgues ainsi que le son et la jouabilité de l'instrument. En effet, on a souvent affirmé qu'avant de jouer sur un instrument, Jean Sébastien Bach tirait tous les jeux de l'orgue afin d'en évaluer la puissance et la suffisance de vent produite par les soufflets. La toccata et fugue BWV 565 de Bach aurait été une œuvre permettant de tester les orgues: il n'y a qu'à écouter l'ampleur, la puissance, la magnificence des premières notes de l'œuvre pour comprendre.

Un succès incontestable

L'œuvre a un succès immense auprès des auditeurs. Pas seulement en raison du génie dont a fait preuve son compositeur, mais également à cause de ses nombreuses apparitions dans divers films ou bandes originales :
- Fantasia, arrangement pour orchestre symphonique par Leopold Stokowski ;
- 20 000 lieues sous les mers, un extrait de la toccata est jouée par le capitaine Némo à l'orgue du Nautilus ;
- Il était une fois... l'Homme, générique ;
- Le Fantôme de l'Opéra (1962...) ;
- Rollerball, générique (1975 et remake de 2002) ;
- Monty Python : Le Sens de la vie (1982) pour souligner avec humour le côté dramatique du match de rugby profs-élèves ;
- Aviator de Martin Scorcese, 2005. Cette toccata et fugue n'est pas facile à jouer. Pourtant, paradoxalement, elle est l'une des plus simples, comparée aux œuvres que Bach composera par la suite.

Controverse sur la paternité

Du fait de l'ancienneté de l'œuvre, il subsiste de nombreuses inconnues sur les conditions de sa composition. En particulier, la partition n'est pas signée, et la version la plus ancienne connue était détenue par l'élève d'un élève de Bach auquel on attribue une réputation sulfureuse. L'idée que BWV 565 puisse être une transcription d'un concerto pour violon, ou une simple composition originale d'un musicien mineur, frauduleusement attribuée à Bach, a même été émisePeter Williams, ''« BWV 565, une œuvre de Bach ? »'. Cependant, il n'en demeure pas moins qu'un très large consensus ne s'est jamais départi de l'idée que le BWV 565 est bien une œuvre originale de Jean-Sébastien BachLionel Rogg et Marie-Claire Alain ont enregistré plusieurs intégrales de l'œuvre d'orgue de Bach, dont ils ont éliminé les œuvres douteuses, notamment les huit petits préludes et fugues (BWV 553 à 560) dont on sait aujourd'hui avec certitude qu'ils ne sont pas de Bach et lui ont été attribués par erreur. Ça n'a pas été le cas de la toccata et fugue en ré mineur.. Certes, œuvre de jeunesse, elle est particulièrement empreinte des influences dont Bach aimait à s'imprégner. Cependant, les indices de la paternité de Bach abondent, la ressemblance avec d'autres œuvres de Bach sont nettes (toccata en mi majeur BWV 566, toccata en do majeur BWV 564), et la formule initiale de trois notes (aller-retour descendant sur deux notes voisines) est retrouvée dans BWV 538 et BWV 540. De manière générale, la solidité et la longueur de la fugue (notamment le petit labyrinthe contrapuntique allant des mesures 97 à 109) étaient probablement inimitables à l'époque, et ne peuvent que témoigner du génie du compositeur.

Satanisme

Cette pièce est recommandée dans le livre The Church of Satan, qui est beaucoup utilisée dans les sectes sataniques.

Notes

À voir

- transcription pour contrebasse seule par Mauricio ROMERO (Paris 2003)
- Partition «urtext» complète gratuite sur le site WIMA : http://icking-music-archive.org/ByComposer/J.S.Bach.php
- ===
Sujets connexes
Allemagne   Aviator   Dietrich Buxtehude   Fantasia (Disney)   Fugue   Il était une fois... l'Homme   Johann Sebastian Bach   Le Fantôme de l'Opéra   Leopold Stokowski   Lübeck   Marie-Claire Alain   Musique d'orgue en tant que musique de film   Orgue   Rollerball   Toccata  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^