Pluie

Infos
Pluie tombant dans une rue de Kolkata en Inde. Pluie tombant dans une flaque d'eau. Une pluie de mousson à Kerala en Inde. Rideau de pluie sous un ciel orageux. Image:Weather-Rain.png La pluie désigne généralement une précipitation d'eau à l'état liquide tombant de nuages vers la Terre.
Pluie

Pluie tombant dans une rue de Kolkata en Inde. Pluie tombant dans une flaque d'eau. Une pluie de mousson à Kerala en Inde. Rideau de pluie sous un ciel orageux. Image:Weather-Rain.png La pluie désigne généralement une précipitation d'eau à l'état liquide tombant de nuages vers la Terre.

Formation de la pluie

La pluie résulte de l'évaporation de l'humidité qui existe dans la nature et plus particulièrement des grandes étendues d'eau (lacs, mers...). Cette vapeur d'eau s'élève et, au contact d'air plus froid, se condense autour de noyaux de condensation (poussières, pollens, aérosols...) et donne des nuages. Lorsque la condensation est trop importante et que les gouttes d'eau alors formées sont trop lourdes (environ 0, 5 mm de diamètre), elles tombent, formant ainsi une pluie, si les conditions météorologiques s'y prêtent. Des variations de température sur le parcours de la pluie peuvent ainsi occasionner d'autres formes de précipitation : neige, grêle, grésil... Selon les conditions rencontrées lors de sa chute, la goutte de pluie peut éventuellement s'évaporer ; toute la pluie n'atteint alors pas le sol. Le phénomène nommé virga est un cas extrême, où toute la pluie se vaporise et n'atteint pas du tout le sol ; cela se produit souvent dans les déserts chauds et secs.

Mesures quantitatives

La mesure de la pluie, appelée pluviométrie, se fait avec un simple appareil nommé pluviomètre. Cette mesure correspond à la hauteur d'eau recueillie sur une surface plane ; elle s'exprime en millimètres, et parfois en litres par mètres carré (1 l/m² = 1 mm). En station météo, cette mesure est faite quotidiennement. Les pluies se caractérisent aussi par leur durée et leur fréquence tout au long de l'année. Ces données sont notamment utilisées afin de dimensionner les réseaux d'assainissement des villes. Pour comparer la pluviosité de régions géographiques différentes, on utilise un cumul annuel de la quantité de pluie ; on l'exprime alors en millimètres par an (par exemple, environ 2500 mm/an en forêt tropicale humide, moins de 200 mm/an dans une zone désertique).

Mesures qualitatives

L'eau de pluie est initialement comparable à de l'eau distillée mais en tombant elle se charge de différents éléments minéraux et polluants qui la rendent moins pure et parfois non potable (pluies acides). Les poussières collectées par la pluie peuvent être suffisamment abondantes pour la teinter, ou la transformer en pluie de boue. Les particules riches en oxyde de fer ont pu donner naissance aux légendes de pluies de sang.

Culture

La Place de l'Europe, temps de pluie, Gustave Caillebotte. L'attitude des populations vis-à-vis de la pluie diffère selon les régions du monde. Dans les régions tempérées, comme l'Europe, la pluie a une connotation triste et négative — « Il pleure dans mon cœur comme il pleut sur la ville », écrivait Paul Verlaine — alors que le soleil est synonyme de joie. En marge de cette vision traditionnellement négative de la pluie, elle est parfois associée à des valeurs positives (apaisement, fertilité, propreté) ou esthétiques. Dans les régions sèches, comme certaines parties de l'Afrique, de l'Inde, du Moyen-Orient, la pluie est considérée comme une bénédiction et reçue avec euphorie. Elle a un rôle économique fondamental, là où les cours d'eau sont rares et la distribution de l'eau potable et l'irrigation sont conditionnées par les précipitations. Vision artistique de la pluie, Japon. De nombreuses cultures ont développé des moyens de se protéger de la pluie (imperméables, parapluies), et élaboré des systèmes de canalisation et d'évacuation (gouttières, égouts). Là où elle est abondante, soit par sa fréquence, soit par sa violence (mousson), les gens préfèrent instinctivement se mettre à l'abri. L'eau de pluie bénéficie naturellement à l'agriculture. Elle peut être aussi stockée pour faire face à des périodes sèches. Son acidité et la présence de poussières la rendent fréquemment impropre à la consommation, et nécessitent des traitements. L'urbanisation doit prendre en compte une gestion de la pluie. Les sols rendus étanches dans les villes nécessitent le développement de réseaux d'évacuation et d'assainissement. En changeant la proportion entre l'eau ruisselée et l'eau absorbée par le sol, le risque d'inondation est augmenté si les infrastructures sont sous-dimensionnées.

Autres usages du terme

Dans le langage imagé, la pluie peut désigner une précipitation abondante d'objets, voire une abondance elle même, comme dans le cas d'une pluie d'or. La pluie d'or est aussi l'avatar que Zeus a adopté pour séduire Danaé.

Voir aussi

Bibliographie

-Patrick Boman, Dictionnaire de la pluie, Seuil, 2007. ===
Sujets connexes
Afrique   Agriculture   Avatar   Condensation   Danaé   Distribution des gouttes de pluie   Désert   Eau   Eau distillée   Eau pluviale   Eau potable   Forêt tropicale humide   Goutte (physique)   Grésil   Grêle   Gustave Caillebotte   Humidité relative   Inde   Inondation   Irrigation   Japon   Kerala   Lac   Limite pluie/neige   Mer   Mousson   Moyen-Orient   Nature   Neige   Nuage   Or   Paul Verlaine   Place de l'Europe   Pluie acide   Pluie d'animaux   Pluviomètre   Pluviométrie   Précipitation   Saison humide   Terre   Urbanisation   Vapeur d'eau   Virga   Zeus  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^