Heinrich von Kleist

Infos
Heinrich von Kleist Heinrich von Kleist (Francfort-sur-l'Oder le 18 octobre 1777 – 21 novembre 1811) écrivain, dramaturge allemand.
Heinrich von Kleist

Heinrich von Kleist Heinrich von Kleist (Francfort-sur-l'Oder le 18 octobre 1777 – 21 novembre 1811) écrivain, dramaturge allemand.

Biographie

La tombe de Kleist avec un vers tiré de sa pièce Le Prince de Hombourg Issu d'une famille de militaires, il fait ses études à Francfort-sur-l'Oder avant d'entrer dans l'armée jusqu'en 1792, au sein de laquelle il participe au Siège de Mayence (1793) et au Blocus de Mayence. Il voyage dans divers pays d'Europe. Il écrit des nouvelles et des pièces de théâtre qu'il ne vit jamais représentées de son vivant. Il lance également plusieurs revues littéraires, qui restent éphémères. Soupçonné d'espionnage, il est incarcéré par les Français en 1807 pendant quelques mois au Fort de Joux. Après l'échec de sa dernière pièce (Le prince de Hombourg'), il se suicide dans l'Île aux Paons (Pfaueninsel en allemand) sur le lac de Wannsee, près de Potsdam avec sa compagne Henriette Vogel, atteinte d'un cancer : il lui tire une balle de pistolet puis se tue (en 1811). On peut lire sur sa tombe un vers tiré du Prince de Hombourg : " Nun, o Unsterblichkeit, bist du ganz mein " (Maintenant, ô immortalité, tu es toute à moi !)

Sa vie, son œuvre

Il est l’un des rares romantiques qui aient mis pleinement leur pensée en action. La recherche de l’absolu a été sa seule quête dans sa vie publique, littéraire et privée. Le suicide à deux, minutieusement préparé alors qu’il n’a que 34 ans, en sera l’ultime témoignage – son Penthésilée, où le vertige de l’amour est associé à celui de la mort, apparaissant désormais comme un signe prémonitoire. Il écrivit peu, mais n’en est pas moins le plus grand de la seconde génération – même si ses œuvres furent accueillies d’abord avec incompréhension. Sa vie chaotique, faite de passion et de déception aussitôt surmontée ("Tôt ou tard, il faudra que je reparte, tel est mon destin"), d’une densité extrême, est tragique comme la plupart de ses textes. De la lignée de Shakespeare, il sait à merveille faire entrer dans des canevas classiques la barbarie et le démesuré, le duel éternel du réel et de la subjectivité, l’impossible tentative de dépassement – hormis dans Le Prince de Hombourg (immortalisé par Gérard Philipe au festival d'Avignon dès 1951.) Chez lui, le rêve n’est jamais un refuge : bien plutôt un ferment de réconciliation avec le réel. L’être doit s’atteindre sans le secours de la raison, qui mène à une impasse, ni de la volonté, souvent stérile, mais à travers la grâce de l’abolition du Moi, qui seule délivre de ces vies "verrouillées de l’intérieur", si fatales à l’être humain. L’homme ne peut choisir qu’entre des maux également incurables. "Il est bien plus grand et plus parfait que Schiller. On ne peut le ranger qu’à côté de Goethe, qui a peut-être pu l’inspirer, mais auquel il n’est jamais subordonné. Seul Shakespeare l’a enfanté" (J. Grimm).

Autres

Stefan Zweig lui a consacré une biographie particulièrement psychologique dans l'ouvrage intitulé Le combat avec le démon paru en allemand en 1925 1937. Sa Correspondance complète 1793 - 1811 Le journal que tenait Kleist et qu'il appelait Histoire de mon âme ayant disparu sans doute à jamais, c'est dans sa Correspondance qu'il faut aller chercher ce que cet homme qui se disait "inexprimable" a pu tenter de livrer directement de lui-même. Kleist, en qui chacun reconnait aujourd'hui, le "vrai poète tragique de l'Allemagne", resta tout à fait incompris de ses contemporains. Rejeté par Goethe avec la brutalité meurtrière que l'on sait alors que Kleist lui soumettait sa Penthésilée dans les termes d'une humilité devenue fameuse (" je mets mon cœur à genoux devant vous " - lettre du 24-1-1808), il ne fut jamais accepté par les Romantiques eux-mêmes qu'avec réticence, gêne ou embarras. Il faudra attendre Nietzsche pour que la "singularité" encombrante de Kleist soit reconnue pour ce qu'elle est : la sublime "impossibilité de vivre" une existence privée d'absolu. Et Nietzsche cite la lettre, devenue fameuse elle aussi, où Kleist dit comment la lecture de Kant l'a réduit au désespoir, lui retirant tout but, une existence condamnée au relatif devenant l' "incurable" même.

Principales œuvres

-La Cruche cassée, 1803,
-La Famille Schroffenstein, 1801,
-Robert Guiscard, 1803 (manuscrit brûlé par l'auteur, dont il ne reste que le premier acte),
-
La Marquise d'O..., 1805 (adapté au cinéma par Éric Rohmer en 1976), traduit par Armel Guerne, Phébus, 1976
-
Michael Kohlhaas, traduit par Armel Guerne, Phébus, 1983
-
Penthésilée, 1805-1807,
-
La Petite Catherine de Heilbronn, 1808,
-
La Bataille d'Arminius, 1808,
-
Le Prince de Hombourg'', 1811 (adapté au cinéma par Marco Bellocchio en 1997.

Voir aussi

- Littérature Allemande
- Romantisme
- Stephen Vizinczey Catégorie:Écrivain allemand Catégorie:Dramaturge allemand Catégorie:Espion allemand Catégorie:Décès par suicide Catégorie:Naissance en 1777 Catégorie:Décès en 1811 bs:Heinrich von Kleist cs:Heinrich von Kleist da:Heinrich von Kleist de:Heinrich von Kleist en:Heinrich von Kleist eo:Heinrich von Kleist es:Heinrich von Kleist fi:Heinrich von Kleist he:היינריך פון קלייסט hr:Heinrich von Kleist it:Heinrich von Kleist ja:ハインリヒ・フォン・クライスト nl:Heinrich von Kleist no:Heinrich von Kleist pl:Heinrich von Kleist pt:Heinrich von Kleist ro:Heinrich von Kleist ru:Клейст, Генрих фон sv:Heinrich von Kleist tr:Heinrich von Kleist zh:海因里希·冯·克莱斯特
Sujets connexes
Allemagne   Armel Guerne   Blocus de Mayence   Dramaturge   Festival d'Avignon   Fort de Joux   Francfort-sur-l'Oder   Friedrich von Schiller   Gérard Philipe   Henriette Vogel   Johann Wolfgang von Goethe   La Marquise d'O... (film)   Littérature de langue allemande   Marco Bellocchio   Potsdam   Romantisme   Siège de Mayence (1793)   Stefan Zweig   Stephen Vizinczey   Wannsee   William Shakespeare  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^