Exploitation forestière

Infos
L’exploitation forestière est un processus de production s’appliquant à un ensemble d’arbres en vue de leur acheminement vers un site de valorisation. right
Exploitation forestière

L’exploitation forestière est un processus de production s’appliquant à un ensemble d’arbres en vue de leur acheminement vers un site de valorisation. right

Exploitation forestière et sylviculture

La gestion des forêts est la base de la sylviculture. Une forêt bien gérée sera exploitée selon un plan de gestion de la forêt. Ce plan de gestion inclut le système de sylviculture qui va être utilisé : système d'aménagement équienne ou inéquienne, disposition des route d'exploitation, et dans le cas d'une coupe sélective le marquage des arbres à abattre.

Méthodes de récoltes

Les opérations d'abattage peuvent être effectuées selon trois méthodes: En grande longueur Les arbres sont abattus puis ébranchés et éhoupés sur place. La grume est alors transportée dans la zone de dépôt où elle est tronçonnée et chargé sur un camion. Cette méthode laisse les rémanents sur la zone de coupe. En arbre entier Les arbres sont abattus est transporté directement en zone de dépôt où seulement ils seront ébranché et tronçonnés. Cette méthode laisse une grande quantité de rémanent sur la zone de dépôt. En bois court Les arbres sont abattus, ébranchés, tronçonnés et triés sur la zone de coupe, laissant les branches et le houppier dans la forêt.

Opérations

flottage de grume à Vancouver Une récolte de bois comprend les opérations suivantes, mais pas nécessairement dans l'ordre donné: Pré-abattage
- Planification : Identification du timing optimal, des accès et de l'aménagement de la récolte.
- Autorisation : Notification au public, évaluation environnementale, paiement de taxes.
- Commercialisation : Beaucoup de propriétaires fonciers emploient leurs propres bûcherons, tandis que d'autres louent ou vendent le droit d'exploitation à une compagnie forestière.
- Accès : Chemin d'exploitation, camps forestiers, stations de pesée sont construits si nécessaire.
- Marquage : Les zones ou arbres à être récolté sont clairement identifié. Opération d'abattage
- Abattage : L'arbre sur pied est coupé à l'aide d'une tronçonneuse ou d'une abatteuse.
- Traitement : L'arbre transformé est ébranché et tronçonné.
- Débardage : Le bois est déplacé de la souche au dépôt. Des véhicules peuvent tirer, transporter ou débusquer. Un système de câble peut tirer les grumes jusqu'à la zone de dépôt. Il peut aussi être transporté par hélicoptère (très rare).
- Transport : Le bois est transporté à une scierie ou un port, en général par camion mais aussi par train, par flottage vers l'aval d'un cours d'eau ou tiré par bateau. Post-abattage
- Brûlage : Brûlage les débris de l'abattage et autre bois réduit des futurs risques d'incendie.
- Dégagement : Élimination de végétation concurrente pour augmenter la croissance des arbres plantés.
- Reboisement : Épandage de graines ou plantage manuel de plants d'arbres.
- Destruction des routes : L'érosion et les glissements de terrain dus à de vieilles routes d'exploitation peuvent être considérablement réduits en installant des barrages à eau et en repoussant le matériel excavé tel qu'il était à l'origine.

Débardage

Porteur forestier Le débardage consiste à prendre en charge les arbres (entiers ou sous forme de billons) depuis le lieu de coupe jusqu’à l’aire de dépôt. Dans certaines situations, il s'effectue en deux temps et on distingue alors le débuscage et la vidange. La première étape, le débuscage, consiste à tirer le tronc jusqu'à la piste ou jusqu'au câble porteur. Cette étape n'a pas toujours lieu en Europe, mais elle est quasiment systématique en Afrique. Dans les forêts tropicales, on utilise pour la réaliser des machines du type bulldozer Caterpillar D7G. Ensuite, la vidange, consistera à amener la grume jusqu'à un lieu accessible aux camions. Le débardage est actuellement réalisée par des machines, le cheval est encore en service de nos jours, notamment dans les Ardennes belges où l’on compte environ 350 chevaux. En Asie, l’éléphant est également utilisé. Toujours parmi les techniques au sol, on compte le dévaloir qui sert en montagne. Le principe consiste à mettre en place une sorte de toboggan géant par lequel les billons peuvent descendre. La vidange peut se faire par les airs à l’aide de câbles, il s’agit du téléphérage. Cette technique est utilisée en cas de forte pente ou de sols à faible portance. De manière plus marginale, l’hélicoptère peut être utilisé dans les zones de montagnes pour les bois de haute qualité mais s’avère être la méthode la plus dangereuse et la moins rentable.

Opérations sur aires de dépôt ou bord de route

- Manutention des produits (découpe, tri…).
- Traitements de préservation.

Les chemins forestiers

Les chemins forestiers sont construits pour fournir un accès à la forêt pour l'exploitation forestière et d'autres opérations de gestion. Ce sont généralement des chemins en terre. Ces chemins jouent des rôles multiples dans les massifs forestiers. Elles sont un moyen de valorisation de la forêt en offrant un accès aux engins d'exploitation et aux bûcherons, pour les coupes de bois ou les éclaircies puis pour le reboisement. Les agents forestiers les utilisent également pour surveiller l'évolution des peuplements, réaliser des inventaires... Ces chemins sont très utiles pour la lutte contre les feux de forêt. Le public peut également les utiliser pour des promenades et découvrir la richesse de l'écosystème. La construction de ces chemins, surtout sur les pentes raides, peut augmenter l'érosion et les glissements de terrain, ce qui augmente la sédimentation en aval. Les chemins sont généralement la plus importante source de sédiments des opérations d'exploitations, qui peut continuer longtemps après la fin des opérations dans la zone. Cependant, des méthodes sont souvent utilisées pour limiter ces effets telle la construction de fossés. La déconstruction de ces routes implique de restaurer l'habitat naturel, et est généralement plus cher que le coût de la construction.

Exploitation forestière et environnement

;Effets négatif L'exploitation forestière impacte l'environnement à la fois en supprimant des arbres et par les perturbations causées par les opérations d'abattage. La suppression d'arbres altère la composition spécifique, la structure de la forêt, le terrain, et peut causer un épuisement du sol. Elle peut également mener à une perte d'un habitat, particulièrement dans les zones écologiquement sensibles. Les machines utilisées perturbent souvent le sol, les plus lourdes peuvent provoquer un compactage du sol. L'exploitation sur pente raide peut provoquer une érosion du sol, des glissements de terrain, une turbidité de l'eau. Sur sols saturés, elle peut créer des ornières et perturber le drainage. L'abattage d'arbres près de cours d'eau peut provoquer l'augmentation de la sédimentation, de la température de l'eau et dégrader l'habitat ripicole. Une forêt gérée principalement pour la production de bois consistera typiquement en des arbres jeunes, vigoureux et à croissance rapide. Une telle forêt peut manquer de zones avec des caractéristiques d'anciennes forêts, comme de vieux arbres requis par quelques espèces. Une bonne gestion de forêt nécessite que de telles zones soient laissées de côté pour protéger des espèces rares ou en danger. ;Effets positifs L'exploitation forestière a aussi des effets positifs sur l'environnement par la suppression d'arbres endommagés ou malade, en ouvrant la canopée pour promouvoir la croissance d'arbres plus petits et plus sains. Les branches et autres parties non commercialisables de l'arbre fournissent un abri pour une partie de la faune. La broussaille, qui autrement n'aurait pas pu grandir faute de lumière, prospère, et c'est une importante source de nourriture pour les herbivores. Une coupe sélective peut améliorer la forêt et apporter sur le marché du bois qui autrement se serait décomposé. Les nouvelles avancées en matériels d'exploitation permettent de réduire la formation d'ornières et la perturbation du sol. Des abatteuses et porteuses sur pattes avec de larges pieds permettent de réduire au maximum la dégradation du sol.

Voir aussi

- Bûcheron
- Flottage du bois
- Exploitation forestière au Canada ==
Sujets connexes
Abatteuse   Afrique   Arbre   Asie   Billon   Biodiversité   Bûcheron   Canopée   Drainage (agricole)   Débardage   Environnement   Europe   Exploitation forestière au Canada   Faune (biologie)   Feu de forêt   Flottage du bois   Forêt   Glissement de terrain   Grume   Habitat (écologie)   Hélicoptère   Plan simple de gestion   Port (marine)   Reboisement   Rémanent   Scierie   Sol (pédologie)   Sylviculture   Sédiment   Sédimentation   Tronçonneuse   Turbidité   Vancouver  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^