Orion (constellation)

Infos
Orion, le Chasseur, est une magnifique constellation, peut-être la plus connue du ciel. Situées quasiment sur l'équateur céleste, ses nombreuses étoiles brillantes sont visibles partout dans le monde (à l'exception des terres polaires inhabitées) et sont universellement reconnues comme formant une constellation.
Orion (constellation)

Orion, le Chasseur, est une magnifique constellation, peut-être la plus connue du ciel. Situées quasiment sur l'équateur céleste, ses nombreuses étoiles brillantes sont visibles partout dans le monde (à l'exception des terres polaires inhabitées) et sont universellement reconnues comme formant une constellation.

Histoire

Johannes Hevelius , Uranographia, 1690 Avec autant d'étoiles brillantes facilement visibles de par le Globe, Orion est peut-être la constellation la plus ancienne et de nombreuses civilisations l'ont tracée, quoique sous des images différentes. Les sumériens y voyaient un mouton. Les égyptiens la considéraient comme une offrande à Osiris, dieu de la Mort et de l'outre-monde. En Chine, Orion est l'une des 28 Xiu (宿) du Zodiaque chinois traditionnel et est connue sous le nom de Shen (參), ce qui signifie littéralement « trois », peut-être en référence aux trois étoiles du Baudrier. Pour les mayas, elle représentait un dieu. Orion était mentionnée sous cette dénomination dans Odyssée d'Homère, les Odes d'Horace et lÉnéide de Virgile. Elle était bien entendue répertoriée parmi les 48 constellations de lAlmageste de Ptolémée. Orion est aussi citée dans la Bible, dans les livres de Job (9.9) (38.31-32) et d'Amos (5.8) . Pour la mythologie grecque, elle représente Orion, un chasseur légendaire qui se vantait de pouvoir tuer n'importe quel animal. Dans certaines versions de la légende, il fut tué par le Scorpion, qui a été placé à l'opposé de la voûte céleste par les dieux qui les ont ainsi séparés afin qu'ils ne soient jamais au-dessus de l'horizon en même temps. Il a été également avancé que le nom de la constellation dérive de l'akkadien « Uru-anna », la lumière des cieux.

Observation des étoiles

Orion est une très belle constellation, et son observation aux jumelles est un spectacle encore plus magnifique. ;Localisation de la constellation Orion fait partie des rares constellations immédiatement reconnaissables par leur forme. Les quatre étoiles les plus brillantes forment un rectangle très caractéristique, et les trois "rois mages" qui en forment le centre sont une signature facilement identifiable. Orion ;Forme de la constellation C'est à vrai dire la superposition de trois formes assez indépendantes. Le corps d'orion est facilement visible, marqué par quatre étoiles brillantes qui sont (dans le sens des aiguille d'une montre) Rigel, Saiph (κ Ori), Bételgeuse et Bellatrix (γ Ori). Les deux plus brillantes, Rigel et Bételgeuse, occupent respectivement les coins Sud-Ouest et Nord-Est. Ces deux étoiles sont nettement colorées, Bételgeuse est rouge et Rigel est bleu. Au centre du corps, trois étoiles (δ à l'ouest, ε au centre et ζ à l'est) forment un alignement immédiatement reconnaissable. Alnitak (ζ Ori), Mintaka (δ Ori) et Alnilam (ε Ori)) (appelée également « les trois rois » ou « les trois mages ») constituent à elles-trois l'astérisme de la Ceinture ou du Baudrier d'Orion. Sous cet alignement, un autre alignement Nord-Sud, plus faible, marque l'épée d'Orion, qui se termine sur ι Ori. Un demi degré au nord de ι Ori, on trouve θ Ori, autour de laquelle est centrée la fameuse nébuleuse d'Orion, visible (faiblement, et par de bonnes conditions) à l'œil nu. Rattaché au « corps », la « tête » d'Orion est formée par un faible triangle d'étoiles en formation serrée, λ (au nord), φ1 (à l'Ouest) et φ2 (à l'est). L'arc d'Orion est assez facile à tracer, si les conditions sont satisfaisantes (mag 4). C'est un chapelet d'étoiles dont la plus visible (π3 Ori) est sensiblement dans l'axe Bételgeuse - Bellatrix, à une dizaine de degrés plus à l'ouest. π1, π², π³, π4, π5 et π6 Orionis ne forment pas un système multiple mais sont disposées plus ou moins selon une ligne Nord-Sud, à l'ouest d'Orion. Partant de cette étoile π3 Ori, qui marque la "main" tenant l'arc, on repère un petit alignement vers le sud, entre π4 et π5, 5° plus au sud. π6 est située deux degrés plus au SE, et marque la fin de la courbure sud de l'arc. Côté nord, l'alignement est moins évident. On rencontre successivement π2 et π1, en arc de cercle à intervalle de 2°; et 3° plus au nord, ο2 Ori, à 5° au SE d'Aldébaran du Taureau. La "massue" d'Orion est beaucoup plus faible et plus difficile à tracer (et sans grand intérêt). Elle se situe au pied des Gémeaux, et l'extrêmité de la massue forme un petit alignement vers ζ Tau, le nez du Taureau. Guide d'Orion ;Alignements à grande distance Bételgeuse est l'un des sommets de l'astérisme du Triangle d'hiver, avec Sirius (α CMa) et Procyon (α CMi). Orion est très utile pour déterminer la position d'autres étoiles. En prolongeant la ligne de la Ceinture au sud-ouest, on trouve Sirius (α Canis Majoris); au nord-est, on trouve Aldébaran (α Tauri). Une ligne vers l'est à travers Bételgeuse et Bellatrix indique la direction de Procyon (α Canis Minoris). Une ligne partant de Rigel à travers Bételgeuse indique Castor et Pollux (α et β Geminorum).

Étoiles principales

Photographie d'Orion

Bételgeuse (α Orionis)

Bételgeuse (α Orionis), à l'épaule droite d'Orion, est une supergéante rouge. 630 fois plus grande que le Soleil, 14 fois plus massive, elle s'étendrait au-delà de l'orbite de Mars si elle était située à sa place; Bételgeuse est l'une des étoiles les plus larges que l'on connaisse et, malgré sa distance (environ 430 années-lumière), elle est la seule (mis à part le Soleil, bien sûr) dont le disque a été photographié par le télescope spatial Hubble. Par conséquent, sa chromosphère est elle-même immense et s'étendrait, selon les dernières études, sur 150 ua (à titre de comparaison, Pluton ne s'éloigne jamais à plus de 50 ua du Soleil). Il s'agit également de la 9 étoile la plus brillante du ciel. Bételgeuse est légèrement variable, ce qui est prévisible compte tenu de sa taille. Sa magnitude oscille entre 0, 4 et 0, 9 sur une période de 2 070 jours. C'est également une étoile sextuple, mais ses cinq compagnons sont trop faibles pour être vus facilement. On a émis l'hypothèse que l'un d'eux évoluerait à l'intérieur de sa chromosphère.

Rigel (β Orionis)

Gravure de Johann Bayer Uranometria (1661) Rigel (β Orionis), au genou gauche d'Orion, est une supergéante bleue, large comme 80 Soleil et massive comme 20. Située à 770 années-lumière de nous (même si, à cette distance, l'imprécision sur cette valeur est forte), elle atteint la magnitude apparente de 0, 18, ce qui la classe 7 parmi les étoiles les plus brillantes. Avec une magnitude absolue de -6, 7, Rigel est réellement l'une des étoiles les plus lumineuses que l'on connaisse. Rigel possèderait entre deux et quatre compagnons, noyés dans son éclat.

Autres étoiles

Bellatrix (γ Ori), « la Guerrière » en latin, se situe à l'épaule gauche d'Orion. L'épée est constituée des étoiles multiples θ1 et θ² Orionis. Ce système quadruple forme l'astérisme appelé le Trapèze''. σ Orionis est au moins un système quintuple. σ-A et σ-B, les deux composantes principales, orbitent à 90 ua de distance l'une de l'autre. σ-C est distante de 3 900 ua du couple, σ-D de 4 600 ua et σ-E de 15 000 ua. σ Orionis est d'ailleurs la composante la plus brillante d'un petit amas d'étoiles situé à environ 1 150 années lumière de notre Système solaire. U Orionis est une variable de type Mira et sa magnitude évolue entre 5, 2 et 12, 9 sur une période de 372 jours.

Objets célestes

Julius Schiller, Coelum Stellatum Christianum, 1627 L'objet céleste le plus spectaculaire de la constellation est la nébuleuse d'Orion (M42). Visible à l'œil nu (sa magnitude atteint 4, 0), il est possible de distinguer qu'il ne s'agit pas d'une étoile. Aux jumelles, on perçoit très clairement les beaux nuages de jeunes étoiles, de gaz lumineux et de poussières de cette nébuleuse en émission et par réflexion. Au sud, elle se prolonge avec M43. Au nord se détachent NGC 1973, NGC 1975, NGC 1977 et NGC 1981. Une autre nébuleuse connue est IC 434, la nébuleuse de la Tête de Cheval, près d'Alnitak. Elle contient un nuage de poussières sombre dont la forme donne à la nébuleuse son nom. On y trouve également M78, encore une nébuleuse, la boucle de Barnard, une nébuleuse diffuse très allongée, et les amas ouverts NGC 1662, NGC 2112, NGC 2169, NGC 2175, NGC 2186 et NGC 2194.

Voir aussi

- Constellation
- Liste d'étoiles d'Orion
- Corrélation entre la position et l'orientation des pyramides de Gizeh et la position des étoiles et notamment de la constellation d'Orion Catégorie:Constellation
- bg:Орион (съзвездие) ca:Orió (constel·lació) ceb:Orion co:I Signali cs:Orion (souhvězdí) da:Orion (stjernebillede) de:Orion (Sternbild) el:Ωρίων (αστερισμός) en:Orion (constellation) eo:Oriono (konstelacio) es:Orión (constelación) fa:شکارچی (پیکر آسمانی) fi:Orion (tähdistö) ga:An Bodach gl:Orión (constelación) he:אוריון (קבוצת כוכבים) hr:Orion (zviježđe) hu:Orion csillagkép id:Orion io:Orion it:Orione (costellazione) ja:オリオン座 ko:오리온자리 la:Orion lb:Orion (Stärebild) lt:Orionas (astronomija) nl:Orion (sterrenbeeld) nn:Stjernebiletet Orion no:Orion (konstellasjon) pl:Orion (gwiazdozbiór) pt:Orion qu:Pichakunki ro:Orion (constelaţie) ru:Орион (созвездие) sk:Súhvezdie Orión sr:Сазвежђе Орион sv:Orion (stjärnbild) th:กลุ่มดาวนายพราน tr:Orion (takımyıldız) uk:Оріон (сузір'я) vi:Lạp Hộ zh:獵戶座
Sujets connexes
Akkadien   Almageste   Alpha Orionis   Amas ouvert   Année-lumière   Astérisme   Beta Orionis   Bible   Boucle de Barnard   Castor (étoile)   Chromosphère   Civilisation chinoise   Constellation   Grand Chien   Gémeaux   Homère   Horace   Latin   Licorne (constellation)   Liste d'étoiles d'Orion   Liste des étoiles les plus brillantes   Livre d'Amos   Livre de Job   Lièvre (constellation)   M43   M78   Magnitude apparente   Mars (planète)   Mythologie grecque   NGC 2169   Nébuleuse   Nébuleuse d'Orion   Nébuleuse de la Tête de Cheval   Nébuleuse en émission   Nébuleuse par réflexion   Orbite   Orion (mythologie)   Osiris   Petit Chien   Ptolémée   Pyramides d'Égypte   Scorpion (constellation)   Sigma Orionis   Sirius   Soleil   Sumer   Supergéante   Taureau (constellation)   Triangle d'hiver   Télescope spatial Hubble   Unité astronomique   Variable de type Mira   Virgile  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^