Souda

Infos
La Souda, également connue sous le titre Suda ou Suidas, (en grec ancien / Soũda ou / Souídas) est un lexique encyclopédique composé par un groupe d'érudits byzantins, à la fin du ou au début du . On a longtemps cru qu'il était l'œuvre d'un auteur unique appelé Souidas en raison d'une note de préface erronée, conjecture érudite d'Eustathe de Thessalonique. Le nom dérive étymologiquement du lati
Souda

La Souda, également connue sous le titre Suda ou Suidas, (en grec ancien / Soũda ou / Souídas) est un lexique encyclopédique composé par un groupe d'érudits byzantins, à la fin du ou au début du . On a longtemps cru qu'il était l'œuvre d'un auteur unique appelé Souidas en raison d'une note de préface erronée, conjecture érudite d'Eustathe de Thessalonique. Le nom dérive étymologiquement du latin, et signifie « haie » ou « fossé ». La date approximative de composition de l'ouvrage ne peut se déduire que de son contenu : sous l'article « Adam », l'auteur du lexique donne une brève chronologie de l'histoire mondiale qui s'achève avec la mort de l'empereur Jean I Tzimiskès (976), tandis que dans l'article « Constantinople » sont mentionnés ses successeurs Basile II et Constantin VIII : la question est de savoir s'il ne s'agit pas d'une interpolation plus tardive que le texte original. L'ouvrage comporte un peu plus de 30 000 notices, classées selon le système anti-stichique, à la fois alphabétique et phonétique : les diphtongues sont classées après les voyelles simples (ainsi αι après ε, ω après ο). C'est une compilation de compilations, qui utilise des biographies, bibliographies et autres renseignements sur des écrivains païens et chrétiens, dont la plupart sont disparus de nos jours : les scholies sur Aristophane, Sophocle et Thucydide ont beaucoup servi. Les notices biographiques proviennent souvent, de l'aveu de l'auteur, de Onomatologion ou du Pinax d'Hésychios de Milet Parmi les autres sources abondamment utilisées figurent les Excerpta de Constantin Porphyrogénète, la Chronique de Georges le Moine, les biographies de Diogène Laërce, les travaux d'Athénée et de Philostrate. La Souda est en partie un dictionnaire qui explicite les formes grammaticales complexes, donne les définitions des mots rares, et en partie une encyclopédie commentant des personnes, des lieux ou des institutions. Mais en vertu même des sources qu'elle utilise, souvent bibliques ou antiques, elle ne fournit que peu de renseignements sur l'époque byzantine. C'était un ouvrage très populaire, et pour cette raison de nombreux manuscrits ou extraits en ont été conservés. Des auteurs plus tardifs comme Eustathe de Thessalonique, Zonaras, Constantin Lascaris ou encore Maxime le Grec en ont largement fait usage.

Lien externe

La Souda a fait l'objet d'une édition critique du savant danois Ada Adler (Leipzig, 1928-1938), dont une version en ligne est disponible :
- . Catégorie:Littérature grecque byzantine bg:Свидас br:Souda da:Suda de:Suda el:Σούδα (λεξικό) en:Suda eo:Suido es:Suda fi:Suda hu:Szuda-lexikon it:Suda ja:スーダ辞典 la:Suda new:सुदा nl:Suda no:Suda pt:Suda ru:Суда (византийский словарь) sv:Suda zh:苏达辞书
Sujets connexes
Adam   Aristophane   Athénée   Constantin Lascaris   Constantinople   Diogène Laërce   Diphtongue   Empire byzantin   Encyclopédie   Eustathe de Thessalonique   Grec ancien   Interpolation (philologie)   Jean Ier Tzimiskès   Latin   Philostrate   Scholie   Sophocle   Thucydide  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^