Abattage d'un arbre

Infos
Cet article se propose d’expliquer comment abattre un arbre.
Abattage d'un arbre

Cet article se propose d’expliquer comment abattre un arbre.

L’époque d’abattage

Pour les feuillus, l’abattage se fait hors sève (du moins en théorie car de plus en plus, on abat des grumes feuillues quasiment toute l'année), car:
-l’arbre a moins de prise au vent, ses feuilles étant tombées,
-l’ébranchage est plus facile, également grâce à l’absence de feuilles,
-le bois est moins sensible aux attaques des parasites, ces derniers étant moins virulents par temps froid,
-la teneur en eau étant plus faible, les coûts en termes de transport sont moins élevés et le temps de séchage plus court. Pour les résineux, l’abattage peut avoir lieu toute l’année.

L’abattage manuel

Au niveau du matériel, les bûcherons peuvent utiliser des tronçonneuses, des machettes, des scies passe-partout ou encore des haches. Le travail préparatoire consiste à nettoyer la souche en dégageant la végétation, les pierres, la boue, etc. À ce stade, le bûcheron détermine la direction de chute de l’arbre, qui peut être différent de la direction naturelle. En effet, en abattant selon la direction naturelle, il peut arriver que cela détruise un objet de valeur (un autre arbre, une remise, etc.) La première étape proprement dite est l’égobelage, qui consiste à enlever les contreforts parfois observables à la base des troncs (surtout présents chez les essences tropicales). Cette étape est importante, car elle permet un meilleur contrôle de la direction de chute. Le bûcheron réalise ensuite l’entaille de direction qui définit la direction de chute. Cette entaille est créée par deux traits de scies. Le premier, parallèle au sol, est appelé plancher; Le second, plafond. Le plancher et le plafond doivent former un angle compris entre 30 et 45°. Enfin, la profondeur de l’entaille doit être comprise entre 1/3 et 1/5 de la valeur du diamètre de l’arbre. Il ne reste plus qu’à réaliser le trait de chute (appelé également trait d’abattage) à l’opposé de l’entaille de direction. Celui-ci doit être réalisé un peu plus haut que le plancher de l’entaille, afin de former une charnière qui va servir de pivot. Dans le cas d'arbres de petite circonférence, l’entaille de direction est remplacée par un simple trait de scie.

L'abattage mécanisé

Harvester récoltant du bois de résineux. L’abattage mécanisé est utilisé essentiellement pour l’exploitation des résineux et des bouleaux. En effet, cette technique nécessite des troncs parfaitement droits et des branches fines, facile à élaguer. Les peupliers peuvent, de manière plus marginale, être également abattus ainsi. Les machines utilisées sont des tracteurs ou des grues équipées d’un bras au bout duquel se trouve une tête d’abattage. Les têtes les plus élaborées permettre d’abattre, d’ébrancher et de billonner. Ces machines ainsi équipées sont appelées des abatteuses-ébrancheuses-billonneuses (harverster en anglais). Dans un premier temps, la tête assure la préhension de l’arbre. Puis, la scie coupe l’arbre qui est ensuite placée parallèlement au sol par un mouvement de rotation de la tête et du bras. La tête se déplace ensuite le long du tronc afin de couper les branches. Elle se déplace une seconde fois en billonnant le tronc, c'est-à-dire qu'elle en fait des billons. L’opérateur peut entrer dans son ordinateur de bord les caractéristiques que doivent avoir les billons (longueur et circonférence) en fonction de l’attente des clients. La tête d’abattage se déplace alors automatiquement afin d’obtenir les billons désirés.

Voir aussi

===
Sujets connexes
Arbre   Bois   Bouleau   Branches   Bûcheron   Eau   Exploitation forestière   Grue (engin)   Hache   Machette   Scie   Souche   Tronc (botanique)   Tronçonneuse   Vent  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^