Pierre Buyoya

Infos
Pierre Buyoya né le 24 novembre 1949 est un homme politique et militaire burundais. Il fut deux fois à la tête du pays, de 1987 à 1993 puis de 1996 à 2003.
Pierre Buyoya

Pierre Buyoya né le 24 novembre 1949 est un homme politique et militaire burundais. Il fut deux fois à la tête du pays, de 1987 à 1993 puis de 1996 à 2003.

Carrière politique

Buyoya parvint au pouvoir en 1987 à la suite d'un coup d'État contre Jean-Baptiste Bagaza et instaura la Troisième République. Il affirma vouloir mener des libéralisations et améliorer les relations entre Tutsi et Hutu mais son régime se révéla rapidement être une junte militaire tutsi oppressive, ce qui aboutit en août 1988 à un soulèvement de la population hutue qui causa la mort de 20 000 personnes. Buyoya chargea alors une commission de médiation de trouver une solution pour mettre un terme à la violence.

Intermède démocratique

La commission rédigea une nouvelle constitution, approuvée par Buyoya en 1992. Le nouveau texte prévoyait la mise en place d'un gouvernement non ethnique, avec un Président et un Parlement. Des élections démocratiques eurent lieu en 1993, et portèrent Melchior Ndadaye parti du Front pour la démocratie Burundi FRODEBU, un Hutu, au pouvoir. Ce dernier nomma un gouvernement composé aussi bien de représentants des deux ethnies, ainsi il nomma Sylvie Kinigi, une Tusti comme premier ministre avec pour mission de réconcilier les deux éthnies afin de construire une véritable politique économique. La parti de Pierre Buyoya était l'Union pour le progrès national, UPRONA

Guerre civile

Dans la nuit du 21 octobre 1993, des parachutistes ceinturèrent le palais présidentiel, le président Ndadaye et six de ses ministre furent assassinés par l'armée. Le Burundi replongea dans la guerre civile, qui fit près de 150 000 victimes. Sylvie Kinigi dut, de fait, assumer les fonctions de chef de l'Etat du 27 octobre 1993 au 5 février 1994. Un nouveau président du Burundi Cyprien Ntaryamira arriva au pouvoir pendant tout juste deux mois, du 5 février au 6 avril 1994 pour périr dans l'attentat sur l'avion du président rwandais Juvénal Habyarimana. Un gouvernement de coalition fut instauré avec Sylvestre Ntibantunganya mais fut dans l'incapacité de ramener la paix. Le 25 juillet 1996, Buyoya renversa Ntibantunganya et reprit le pouvoir. La guerre civile se poursuivit de manière atténuée. La communauté internationale imposa des sanctions économiques après le retour au pouvoir de Buyoya, qui furent levées après la création d'un gouvernement pluri-ethnique, avec Domitien Ndayizeye, un Hutu, comme Vice-président. Conformément à l'accord gouvernemental, Buyoya remit le pouvoir à Ndayizeye le 30 avril 2003.

Les responsabilités de Buyoya

Pierre Buyoya est soupçonné d'être responsable de l'assassinat de Melchior Ndadaye, et de ses ministres le 21 octobre 1993. En décembre 2006, le journal catholique sud-africain "The Southern Cross" met Buyoya en cause dans l'assassinat "planifié d'en haut" de Mgr Michael Courtney, nonce apostolique au Burundi le 29 décembre 2003. ==
Sujets connexes
Afrique des Grands Lacs   Burundi   Cyprien Ntaryamira   Domitien Ndayizeye   Histoire du Burundi   Hutu   Jean-Baptiste Bagaza   Juvénal Habyarimana   Melchior Ndadaye   Michael Courtney   Nonce apostolique   Sylvie Kinigi   Tutsi  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^