Rate

Infos
Position de la rate (spleen) - vue postérieure La rate (ou lien en nouvelle nomenclature) est un organe fragile, profond, situé dans l'hypochondre gauche en regard de la 10 côte (côte splénique). Elle est donc en position thoraco-abdominale. Elle a deux rôles essentiels :
-rôle dans l'immunité, notamment l'immunité cellulaire, elle fait ainsi partie des organes lymphoïdes secondaires,
-rôle dans la régulation de la fo
Rate

Position de la rate (spleen) - vue postérieure La rate (ou lien en nouvelle nomenclature) est un organe fragile, profond, situé dans l'hypochondre gauche en regard de la 10 côte (côte splénique). Elle est donc en position thoraco-abdominale. Elle a deux rôles essentiels :
-rôle dans l'immunité, notamment l'immunité cellulaire, elle fait ainsi partie des organes lymphoïdes secondaires,
-rôle dans la régulation de la formation et de la destruction des éléments figurés du sang : on dit que la rate est le « cimetière des globules rouges ». De couleur rouge ou pourpre foncé, elle mesure en moyenne 12 cm x 8 cm x 4 cm pour un poids moyen de 200 g. Lorsque celui-ci augmente et qu'il devient possible de la palper, ce qui est impossible physiologiquement, on parle de splénomégalie. Dans ce cas-là elle peut peser jusqu'à 1, 5 kg et descendre jusque dans le bassin.

Morphologie

La rate comprend classiquement trois faces et une base :
- la face antérieure se trouvant en regard de l'estomac, on la nomme donc face gastrique. C'est sur celle-ci qu'est creusé le hile de la rate, région d'où entrent et sortent les vaisseaux ;
- la face latérale, en regard du diaphragme, c'est donc la face diaphragmatique ;
- la base, en rapport avec l'angle colique gauche. Le bord antérieur est crénelé, c'est celui-ci que l'on perçoit à la palpation lors d'une splénomégalie.

Constitution

La rate est entourée d'une capsule très fragile envoyant des cloisons conjonctives à l'intérieur du parenchyme splénique. Celui-ci est constitué de deux sortes de tissus :
- la pulpe rouge,
- la pulpe blanche correspondant à des follicules lymphoïdes, intervenant dans l'immunité. La rate est en effet le plus volumineux des organes lymphoïdes périphériques.

Vascularisation et innervation

La vascularisation artérielle de la rate se fait principalement par l'artère splénique (artère liénale). Celle-ci étant l'une des 3 branches du tronc cœliaque qui naît de l'aorte au niveau de la 12 vertèbre thoracique. Après un trajet très sinueux sur le bord supérieur du pancréas, elle pénètre dans le parenchyme par le hile en se divisant en deux branches supérieure et inférieure ; ceci explique l'existence de la splénectomie partielle. Ensuite elles se divisent en artères trabéculaires qui cheminent dans les travées conjonctives. Elles mêmes donnent les artères centrales en sortant de la travée, qui s'entourent d'un manchon de pulpe blanche(surtout lymphocytes T). Cette artère donne des collatérales: pour la pulpe blanche, et d'autres qui sortent de la pulpe blanche pour se terminer dans la pulpe rouge de deux façons, on parle de circulation ouverte et fermée. La vascularisation veineuse se fait quant à elle par la veine splénique (veine liénale), qui rentre dans la constitution du tronc porte avec les veines mésentériques supérieure et inférieure. Les vaisseaux lymphatiques sont situés près des vaisseaux sanguins. Les nerfs suivent les vaisseaux et principalement les artères. Ils expliquent les points de côté (douleur à l'effort par ischémie de la rate) et les coupures de souffle lors de chocs dans l'hypochondre gauche.

Pathologie

Du fait de sa grande fragilité, les traumatismes de la rate sont très fréquents, notamment lors de traumatismes basithoraciques gauches. Étant très vascularisée, une hémorragie pourra se produire consécutive à un hématome sous-capsulaire : en effet, la rupture de cette capsule est très fréquente. Ceci peut aboutir à la formation d'un hémopéritoine. La rupture de la rate sous effort violent est une complication rare mais caractéristique de la mononucléose infectieuse.

Expression

"Courir comme un dératé". Les Anciens attribuaient à la rate de nombreuses propriétés dont celle de provoquer les points de côté et de nuire par conséquent à la course. On croyait ainsi que les Anciens desséchaient la rate des coureurs et de leurs chevaux pour en améliorer les performances. En réalité, l'ablation de la rate ne fût pratiquée que sur des chiens à la fin du XVIe siècle ; mais ceux-ci mourraient peu de temps après. On continua à imaginer malgré tout qu'un homme sans rate courrait plus vite d'où l'expression, attestée dès 1750.

La rate dans la théorie archaïque des humeurs

Voir aussi


- catégorie:Abdomen catégorie:Système lymphatique ar:طحال bg:Слезка bn:প্লীহা ca:Melsa cv:Сула da:Milt de:Milz dv:ހުންކޮށި en:Spleen eo:Lieno es:Bazo fi:Perna he:טחול id:Limpa is:Milta it:Milza ja:脾臓 ka:ელენთა la:Lien lt:Blužnis nl:Milt nn:Milt no:Milt pl:Śledziona pt:Baço qu:K'ayrapin ro:Splină ru:Селезёнка scn:Mèusa simple:Spleen sl:Vranica sr:Слезина su:Limpa sv:Mjälte te:ప్లీహము th:ม้าม tr:Dalak vi:Lách zh:脾脏
Sujets connexes
Anciens   Aorte   Bassin osseux   Diaphragme (organe)   Estomac   Hile   Humeur   Hématome   Hémorragie   Immunité   Ischémie   Organe   Panais   Pancréas   Parenchyme   Pissenlit   Point de côté   Radis noir   Sang   Splénomégalie   Tissu lymphoïde   Tronc cœliaque  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^