Stéphane Giusti

Infos
Stephane Giusti est un réalisateur français. Né en août 1964 à Toulon dans le Var, de parents d'origine italienne, Stephane Giusti cherche toujours dans ses films et ses scénarios à retrouver ses racines perdues. L'Italie est présente dans ses oeuvres comme un pays d'enfance, un vieil eldorado disparu mais qu'on ne cesse jamais de rechercher. Ses films s'apparentent parfois à ceux de Pedro Almodovar, dans le traitement de l'image - les couleurs sont toujours brillantes
Stéphane Giusti

Stephane Giusti est un réalisateur français. Né en août 1964 à Toulon dans le Var, de parents d'origine italienne, Stephane Giusti cherche toujours dans ses films et ses scénarios à retrouver ses racines perdues. L'Italie est présente dans ses oeuvres comme un pays d'enfance, un vieil eldorado disparu mais qu'on ne cesse jamais de rechercher. Ses films s'apparentent parfois à ceux de Pedro Almodovar, dans le traitement de l'image - les couleurs sont toujours brillantes, vives, les femmes magnifiées - et dans le traitement sonore - les musiques sont italiennes ou espagnoles et chacune nous renvoient à des émotions visuelles très fortes.

Filmographie

- 1997 : son premier film, L'Homme que j'aime, est une production Arte et traite de l'homosexualité et du sida avec douceur et finesse. Martin, gardien dans une piscine de Marseille, tombe amoureux de Luca, le maître nageur. Mais Luca préfère les femmes. Martin décide tout de même de le séduire. Le film évoque cet amour naissant et sincère, sur fond de maladie et de révolte. Avec Martial Di Fonzo Bo, Jean-Michel Portal, Mathilde Seigner et Vittoria Scognamiglio.
- 1997 : La Ballade de Titus.
- 1999 : Pourquoi pas moi ? traite aussi de l'homosexualité mais sur le thème de la comédie. Plusieurs filles et garçons homosexuels décident d'annoncer leur homosexualité à leurs parents. Le film traite de tolérance et d'amour, avec une image choc : celle de Johnny Hallyday en torero et bas roses dans les arènes de Barcelone. Avec Amira Casar, Alexandra London, Bruno Putzulu, Julie Gayet, Johnny Hallyday, Vittoria Scognamiglio.
- 2001 : Bella Ciao évoque l'histoire de la famille de Stephane Giusti. En 1930, sous le régime fasciste, une famille italienne quitte la Toscane pour s'installer à Marseille. Le film suit les trois générations des Mancini, entre déchirement, guerre, amours fous et fidélités familiales. Bella Ciao possède un style assez original, poétique et parfois surréaliste, évoquant certains univers de Jean Cocteau. Le film a été mal compris à sa sortie par une partie de la presse française, sûrement décontenancée par cette originalité rare dans le cinéma français d'aujourd'hui. À noter une autre image choc : celle d'Isabelle Carré en Statue de la Liberté déjantée. Avec Jacques Gamblin, Yaël Abecassis, Jalil Lespert, Vahina Giocante, Isabelle Carré.
- 2006 : Fort comme un homme, tourné en 2006 pour la chaîne Arte, traite du rugby et, plus principalement, de l'évolution du sport de haut niveau en usine à rêve et à désillusion. Avec Marc Ruchmann.
- 2006 : il crée avec Alain Robillard la série Les Bleus, premiers pas dans la police.
- 2007 : Stephane Giusti prépare actuellement un film appelé Made In Italy, qui sera en tournage en début d'été 2007.

Lien externe

sur IMDB Catégorie:Réalisateur français Catégorie:Réalisateur en G Catégorie:Naissance en 1964
Sujets connexes
Alain Robillard   Alexandra London   Amira Casar   Arte   Barcelone   Bruno Putzulu   Fascisme   Fort comme un homme   Homosexualité   Isabelle Carré   Jacques Gamblin   Jalil Lespert   Jean-Michel Portal   Jean Cocteau   Johnny Hallyday   Julie Gayet   L'Homme que j'aime   Les Bleus, premiers pas dans la police   Marseille   Mathilde Seigner   Pourquoi pas moi ?   Rugby   Réalisateur   Statue de la Liberté   Syndrome d'immunodéficience acquise   Torero   Toscane   Toulon   Vahina Giocante   Yaël Abecassis  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^