Michel Onfray

Infos
Michel Onfray, né le 1959 à Argentan, est un philosophe français contemporain. Il a publié de nombreux ouvrages. Ses cours d'histoire de la philosophie sont régulièrement diffusés sur France-Culture.
Michel Onfray

Michel Onfray, né le 1959 à Argentan, est un philosophe français contemporain. Il a publié de nombreux ouvrages. Ses cours d'histoire de la philosophie sont régulièrement diffusés sur France-Culture.

Biographie

Né d’un père ouvrier agricole et d’une mère femme de ménage à Argentan dans l’Orne, il devient docteur en philosophie et enseigne cette matière dans les classes terminales du lycée technique privé Sainte Ursule de Caen de 1983 à 2002. Refusant l’enseignement de la philosophie tel qu’il est dispensé (selon lui, l’éducation nationale enseigne l’histoire officielle de la philosophie et n’apprend pas à philosopher), il démissionne en 2002 pour créer l’Université populaire de Caen et en écrit le manifeste en 2004 (La Communauté philosophique). Michel Onfray estime qu’il n’y a pas de philosophie sans psychanalyse, ni sociologie, ni sciences. Un philosophe pense en fonction des outils de savoir dont il dispose, sinon il pense en dehors de la réalité. Ses écrits célèbrent l’hédonisme, les sens, l’athéisme, le philosophe, dans la lignée des penseurs grecs célébrant l’autonomie de pensée et de vie. Affichant un athéisme sans concession, il expose en quoi les religions sont indéfendables en tant qu’outils de domination et de coupure avec la réalité. Il parvient grâce à son sens du « mot » à expliquer ses théories au sein de médias réputés conservateurs (où il est souvent invité « pour être l’athée de service », dixit lui-même). Michel Onfray se revendique d’une lignée d’intellectuels proches du courant individualiste libertaire parmi lesquels les philosophes cyniques (Diogène), épicuriens (Épicure) mais aussi au travers de toute l’histoire de la philosophie (les Frères du Libre-Esprit, les penseurs libertins, l’École de Francfort…).

Philosophie

Michel Onfray se réclame essentiellement de l'héritage intellectuel de philosophes comme Epicure, Freud, Nietzsche. Ces trois penseurs ont en commun d'inviter à un dépassement continuel : l'important n'est pas ce qu'ils ont dit, mais le processus qui les a amené à le dire. Michel Onfray emprunte à la pensée nietzschéenne sa vision de l'Occident, de la morale et sa critique essentielle du christianisme. De Epicure, il retient l'ataraxie comme point de départ d'un hédonisme possible, placé ainsi sous le signe d'une arithmétique des plaisirs. De Freud il conserve la boîte à outils conceptuelle invitant à l'analyse psychologique permanente de la société, dans ses rapports avec la pulsion de mort, la culpabilité. Il propose une pensée résolument matérialiste dont il fait l’éloge et la présentation dans tous les domaines qui l’intéressent : éthique de vie, politique, usage du corps, rapports amoureux, etc. Pour ce philosophe, la probité et la connaissance du monde sont des clés incontournables : « Il faut partir du réel et construire avec celui-ci ». Il travaille à la déconstruction des mythes guidés par la « pulsion de mort », c’est-à-dire le refus du monde et de l’existence au profit des chimères et des contes. Position qui le conduit à un « athéisme non chrétien » (un athéisme qui ne conserve pas les usages du christianisme dans la vie courante). Lutte de Jacob avec l'Ange d'Eugène Delacroix, inspirant la couverture du Traité d'athéologie Il propose un art de vivre hédoniste axé sur l’existence, la culture des arts et du savoir, l’épanouissement, le plaisir, le rapport à soi et le rapport à autrui. En pointant du doigt les formes d’aliénations et de douleurs qu'il impute aux religions et aux dogmes politiques et économiques, il replace l’individu au centre de son existence en l’invitant à « penser sa vie et vivre sa pensée » (cette formule est d'André Comte-Sponville) : « principe d’une éthique solaire et souveraine ». Pour lui, travailler sur le rejet des contes, sur le plaisir, sur l’usage de son corps et sur le rapport aux autres, sont des éléments essentiels qui permettent de ne pas tomber sous la coupe de pensées idéalistes, « vantant des lendemains qui chantent », de prétendues existences après la mort ou des valeurs consuméristes, autant de pensées consolatrices qui remettent une vie heureuse à plus tard. Il aborde dans Théorie du corps amoureux : pour une érotique solaire la question de la sexualité et tente de réactualiser le libertinage : il y critique les philosophies qui font l'éloge de l'amour au détriment du plaisir du corps (comme Platon par exemple). Pour Michel Onfray, le bonheur est à faire dans la vie à l’instant présent. Il se construit au quotidien grâce à une patiente "sculpture de soi" qui nécessite des choix dans tous les domaines : philosophique bien sûr, mais aussi esthétique, politique, gastronomique, etc. Prônant un athéisme virulent, il décortique au cours de ses conférences à l’Université populaire de Caen la manière dont l’idéalisme ascétique platonicien, puis chrétien, et enfin allemand, influencent toujours notre manière de penser et de concevoir le monde, donc notre manière de vivre notre existence. De cette « contre-histoire de la philosophie », Michel Onfray tire des enseignements, des idées, des pensées, propres à permettre la fabrication d’une vie quotidienne heureuse.

Hapax existentiel

L'hapax existentiel est un concept créé par Michel Onfray. Il s'agit d'un événement qui se produit une fois dans la vie d'un individu et qui fait naître brusquement et nécessairement un cheminement de vie et de pensée original et personnel. Onfray cite comme exemple la fameuse chute de cheval de Michel de Montaigne, où ce dernier, à travers le choc étrange qu'elle produit, prend subitement conscience de la matérialité fragile de son être, de l'unité de son âme et de son corps, et de la forte contingence des faits qui composent l'existence humaine. Onfray évoque également le philosophe Jules Lequier, qui enfant, posa sa main sur un buisson, faisant débusquer un petit oiseau qui s'envola, puis se fit happer par un autre oiseau de proie qui passait au même moment. Cet évènement terrorisa Lequier autant qu'il l'obséda, ainsi il effectua toute sa vie des travaux sur le déterminisme et la liberté humaine. Dans Le portrait du philosophe en libertinPrésentation de L'Art de Jouir de Julien Offray de La Mettrie, Éditions Arléa, 2007, il présente l'origine de la pensée hédoniste et matérialiste de ce philosophe, qu'il fait remonter à 1742, au moment où La Mettrie est médecin aux gardes françaises auprès du duc de Gramont pendant la guerre des Flandres. Sur le champ de bataille, La Mettrie constate alors que lorsque « la chair fait défaut, la pensée n'a pas lieu ». Enfin, il mentionne la conversion d'Augustin d'Hippone, lorsque le vent aurait ouvert sa Bible à une page particulièrement frappante, alors qu'il se trouvait dans un jardin.

Personnage conceptuel

Michel Onfray reprend le concept de personnage conceptuel à Gilles Deleuze, en le développant. Il désigne des personnages fictifs, ou semi fictifs, créés par un ou plusieurs auteurs afin de véhiculer une ou des idées.

Points de vue politiques

Il a déclaré avoir voté (élection présidentielle française de 2002) pour le candidat de la LCR Olivier Besancenot estimant que « la gauche doit être de gauche » pour combattre ce qu’il appelle « la misère sale » (voir son livre Politique du rebelle), et une gauche qui se réactualise en permanence. Parmi ses dernières déclarations Michel Onfray explique être favorable à ce qui pourrait être « un capitalisme libertaire », à une « gestion libertaire du capitalisme » opposée à une gestion libérale du capitalisme. Invité de Stéphane Paoli sur France Inter mercredi 22 mars 2006, Michel Onfray déclare « ne pas être contre le capitalisme » et pour la « propriété privée ». En 2006, à la Fête de l'Humanité, au cours d'un débat avec Régis Debray, il déclare soutenir activement l'entreprise de construction d'une alternative unitaire à gauche, laquelle a pour objectif de désigner un candidat unique à la gauche antilibérale, qu'il appelle « radicale », pour l'Élection présidentielle française de 2007. Il appelle de ses vœux une grève générale en cas d'un deuxième tour confrontant Jean-Marie Le Pen à Nicolas Sarkozy. En décembre 2006, au cours d'une interview au journal Le Monde du 22 décembre 2006 (document audio). accordée au journal Le Monde, Michel Onfray déclare qu'il considère catastrophique l'incapacité de la gauche de la gauche à présenter un candidat unique à l'élection présidentielle de 2007. Il y voit essentiellement un problème d'ego et d'état major au sein du parti communiste et de la ligue communiste révolutionnaire. Il dit penser que cette absence d'unité entraînera une hausse importante du vote utile à gauche par un report massif de voix en faveur de Ségolène Royal. En ce qui le concerne, il déclare exclure de voter en faveur de Marie-George Buffet, Olivier Besancenot ou Arlette Laguiller dont l'idéologie relève, selon lui, d'un cryptomarxisme assez délirant. Le 7 janvier 2007, Michel Onfray signe une pétition lancée par le collectif "Unis avec Bové" pour demander le retour de José Bové qui avait annoncé le retrait "provisoire" de sa candidature le 24 novembre 2006 pour s'opposer aux comportements respectifs du PCF et de la LCR. Le 9 février 2007, Michel Onfray inaugure un blog sur nouvelobs.com présentant ses prises de positions politiques pour la présidentielle de 2007. Déçu de l'attitude de José Bové, il annonce le 4 avril 2007 sur son blog son soutien, comme en 2002, en faveur d'Olivier Besancenot, candidat de la LCR, car "il fait la meilleure campagne à la gauche de la gauche" . Au second tour de l'élection, il déclare sur son blog qu'il votera blanc, sans que cela soit un appel. Une très vive polémique va s'ensuivre.

Polémique suite à la publication du Traité d'athéologie

Le succès médiatique du Traité d'athéologie a conduit à faire penser que la question de la religion était centrale dans la pensée d'Onfray, voire qu'Onfray était avant tout un théoricien de l'athéisme. Si Onfray est athée, c'est la défense de l'hédonisme qu'il met d'abord au cœur de son travail. Le Traité d'athéologie avait été écrit en 2005 suite aux débats qui avaient suivi la parution de son ouvrage Fééries anatomiques dans lequel il remet en question les a-priori chrétiens dans le domaine des questions bioéthiques. Le Traité d'athéologie, vendu à plus de 300 000 exemplaires, a clairement montré un regain d'intérêt, en France, en 2005, pour les questions sur les religions, que les analyses soient menées par des tenants de l'athéisme ou par des religieux. Dans sa Contre Histoire de la Philosophie, il défend particulièrement la Thèse mythiste (Jésus non historique). Il considère que Jésus est un personnage conceptuel (concept qu'il reprend à Gilles Deleuze), tout comme le Zarathushtra de Friedrich Nietzsche ou le Socrate de Platon. Sa critique du christianisme, s'adressant au catholicisme en particulier, se veut objective. Elle est néanmoins reçue avec réserve ou hostilité par d'autres intellectuels (cf. "Dieu avec esprit, réponse à Michel Onfray" de Irène Fernandez) qui lui reprochent un aveuglement passionnel et un manque excessif de connaissance de la nature même du phénomène religieux, chrétien en particulier. Pour autant, la pensée de Michel Onfray est particulièrement suivie dans certains milieux intellectuels en Italie, où se trouve le Vatican Articles de Wikipédia consacrés à et à son traité.. Le succès médiatique du Traité d'athéologie fait écho à celui d'autres livres athées publiés en anglais récemment, et qui ont été des très grands succès de publication, tel que The God Delusion de Richard Dawkins, Breaking the Spell: Religion as a natural phenomenon de Daniel Clement Dennett, The end of faith de Sam Harris ou God is not great: How religion poisons everything de Christopher Hitchens. On peut voir dans le succès éditorial de ces publications le sentiment, particulièrement dans le monde anglo-saxon, que les athées doivent être plus revendicatifs de leurs droits en tant que citoyens à ne pas croire en une religion, défendre la séparation de l'église et de l'État contre les mouvements fondamentalistes, et doivent donc pour cela être plus actifs en tant que mouvement.

Citations

- Extrait de conférence de l'Université populaire de Caen.

Notes et références

Œuvres

-Le ventre des philosophes, critique de la raison diététique (1989)
-Physiologie de Georges Palante, portrait d’un nietzschéen de gauche (1989)
-Cynismes, portrait du philosophe en chien (1990)
-L’art de jouir : pour un matérialisme hédoniste (1991)
-La sculpture de soi : la morale esthétique (1991)
-L’œil nomade : la peinture de Jacques Pasquier (1992)
-La raison gourmande, philosophie du goût (1995)
-Ars moriendi : cent petits tableaux sur les avantages et les inconvénients de la mort (1995)
-Métaphysique des ruines : la peinture de Monsu Désidério (1995)
-Les formes du temps : théorie du Sauternes (1996)
-Politique du rebelle : traité de résistance et d’insoumission (1997)
-À côté du désir d’éternité : fragments d’Égypte (1998)
-Théorie du corps amoureux : pour une érotique solaire (2000)
-Prêter un livre n’est pas voler son auteur (2000)
-Antimanuel de philosophie : leçons socratiques et alternatives (2001)
-Célébration du génie colérique : tombeau de Pierre Bourdieu (2002)
-L’invention du plaisir : fragments cyrénaïques (2002)
-Esthétique du Pôle nord : stèles hyperboréennes (2002)
-Splendeur de la catastrophe : la peinture de Vladimir Vélikovic (2002)
-Les icônes païennes : variations sur Ernest Pignon-Ernest (2003)
-Archéologie du présent, manifeste pour l’art contemporain (2003)
-Féeries anatomiques (2003)
-La philosophie féroce (2004)
-La communauté philosophique (2004)
-Traité d’athéologie, Paris, Grasset, 2005 ISBN 2-246-64801-7, Lgf (Livre de poche numéro 30637), 2006 ISBN 2-253-11557-6
-Théorie du voyage : poétique de la géographie, Paris, Galilée ISBN 2-7186-0655-X(à paraître)
-Naissance d'une université populaire (conférence ; avec la participation de Stefan Leclercq), DVD, Editions Sils Maria, 2005
-La sagesse tragique : du bon usage de Nietzsche, Paris, Livre de Poche, 2006, Biblio essais n°4388 - ISBN 2253082813 (manuscrit datant en fait de 1986, perdu un temps par l'auteur)
-Journal hédoniste :
-I. Le désir d’être un volcan (1996)
-II. Les vertus de la foudre (1998)
-III. L’archipel des comètes (2001)
-IV. La lueur des orages désirés (2007)
-Contre-histoire de la philosophie :
-1. Les sagesses antiques - de Leucippe à Diogène d'Oenanda, Grasset, 2006. ISBN 2286013756
-2. Le christianisme hédoniste - de Simon le magicien à Montaigne, Grasset, 2006. ISBN 2286013764
-3. Les libertins baroques - de Charron à Spinoza, Grasset, 2007. ISBN 9782246689119
-4. Les ultras des lumières - de Meslier au Marquis de Sade
, Grasset, 2007. ISBN 9782246689218
-5. L'eudémonisme social (à paraître)
-6. Les machines désirantes (à paraître)
-Les cours sur CDs (Contre-histoire de la philosophie):
-1. L'archipel pré-chrétien (1) de Leucippe à Épicure - éditions Frémeaux & Associés - 12 CDs
-2. L'archipel pré-chrétien (2) d'Épicure à Diogène D'Oenanda - éditions Frémeaux & Associés - 11 CDs
-3. La résistance au christianisme (1) de l'invention de Jésus au christianisme épicurien - éditions Frémeaux & Associés - 12 CDs
-4. La résistance au christianisme (2) d'Érasme à Montaigne - éditions Frémeaux & Associés - 13 CDs
-5. Les libertins baroques (1) de Pierre Charron à Cyrano de Bergerac - éditions Frémeaux & Associés - 12 CDs
-6. Les libertins baroques (2) de Gassendy à Spinoza - éditions Frémeaux & Associés - 13 CDs
-7. Les Ultras des Lumières (1) de Voltaire et Diderot à Maupertuis - éditions Frémeaux & Associés - 13 CDs
-8. Les Ultras des Lumières (2) de Helvétius à Sade et Robespierre - éditions Frémeaux & Associés - 12 CDs
-Traces de feux furieux, La philosophie féroce II, Paris, Galilée, 2006
-
La puissance d'exister, Paris, Grasset, 2006 ISBN 2-246-71691-8
-Le Pur plaisir d'exister (Conférences de Michel Onfray à la BNF en coffret de 3 CD Audio) (sortie juin 2007) - éditions Frémeaux & Associés
-Fixer des vertiges. Les photographies de Willy Ronis., Galilée (2007)
-La Pensée de midi. Archéologie d'une gauche libertaire, Paris, Galilée, 2007
-La lueur des orages désirés. Journal hédoniste IV, Grasset, 2007

Voir aussi

===
Sujets connexes
Argentan   Arlette Laguiller   Athéisme   Augustin d'Hippone   Caen   Charron   Christopher Hitchens   Conservatisme   Cynisme   Daniel Clement Dennett   Diogène   Déterminisme   Eugène Delacroix   Friedrich Nietzsche   Fête de l'Humanité   Gauche antilibérale   Georges Palante   Gilles Deleuze   Histoire de la philosophie   Hédonisme   Italie   José Bové   Jules Lequier   Julien Offray de La Mettrie   Karl Marx   Le Monde   Leucippe   Libertaire   Libertin   Liberté   Libre-Esprit   Ligue communiste révolutionnaire   Marie-George Buffet   Matérialisme   Michel de Montaigne   Mot   Média   Métaphysique   Olivier Besancenot   Parti communiste français   Personnage conceptuel   Philosophe   Philosophie   Pierre Bourdieu   Platon   Politique   Présocratiques   Psychanalyse   Religion   Richard Dawkins   Régis Debray   Sam Harris   Sens (physiologie)   Sociologie   Socrate   Stéphane Paoli   Ségolène Royal   Thèse mythiste (Jésus non historique)   Traité d’athéologie   Université populaire de Caen   Vote utile  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^