Republic F-105 Thunderchief

Infos
Le Republic F-105 Thunderchief, surnommé Thud, est un chasseur-bombardier supersonique conçu par les Etats-Unis à la fin des années 1950. Avec ses 12 tonnes à vide, c'est le plus lourd avion de chasse monoplace et monoréacteur jamais construit en série. Il a connu une utilisation intensive pendant la Guerre du Viêt Nam tant dans le rôle d'attaque et bombardement que dans le rôle de Wild Weasel (suppression des défenses anti-aériennes ennemies). Plus de 800 ex
Republic F-105 Thunderchief

Le Republic F-105 Thunderchief, surnommé Thud, est un chasseur-bombardier supersonique conçu par les Etats-Unis à la fin des années 1950. Avec ses 12 tonnes à vide, c'est le plus lourd avion de chasse monoplace et monoréacteur jamais construit en série. Il a connu une utilisation intensive pendant la Guerre du Viêt Nam tant dans le rôle d'attaque et bombardement que dans le rôle de Wild Weasel (suppression des défenses anti-aériennes ennemies). Plus de 800 exemplaires du F-105 ont été produits, les derniers étant retirés du service en 1984.

Conception

Dès juin 1950, l'USAF demande à la société Republic Aviation Company d'étudier un successeur à son F-84F Thunderstreak, qui vient tout juste de faire son premier vol. Sous la désignation interne AP-63, les ingénieurs envisagent un grand nombre de solutions pour répondre aux exigences de vol à grande vitesse à basse altitude, et assurer la fonction principale de bombardement nucléaire avec cependant des capacités de combat aérien. L'avion est équipé d'une soute ventrale de 4, 60 mètres de long, taille imposée par les dimensions des bombes atomiques de l'époque. Le projet est accepté en mai 1952 et, quelques mois plus tard, un contrat est signé pour 200 exemplaires à mettre en service en 1955. Cependant, à cause de la fin de la Guerre de Corée, la commande est réduite à 45 exemplaires dès 1953. La même année, vu la masse imposante du futur F-105, il est décidé d'utiliser le nouveau réacteur J75 de Pratt & Whitney offrant 70% de puissance supplémentaire par rapport au Allison J-71 initialement prévu. Cependant, le J75 n'étant pas encore disponible, les premiers avions seront propulsés par le J57 moins puissant. Les 4 canons de 20 mm sont remplacés par un seul canon offrant une cadence de 6000 coups/minute. Pendant 2 ans, le projet est plusieurs fois abandonné et relancé, et le nombre d'exemplaires commandés change sans cesse. Le premier prototype YF-105A sort finalement d'usine en octobre 1955 et fait son vol inaugural le 22 octobre, dépassant facilement le mur du son. Le 26 mai 1956 décolle le premier avion de pré-série YF-105B : il dispose enfin du réacteur J75, son fuselage a été redessiné en fonction de la Loi des aires, les entrées d'air ont été améliorées, la dérive agrandie, et la tuyère modifiée. La livraison des premiers F-105B de série commence en 1958, avec trois ans de retard sur le planning initial. De nombreux problèmes avec l'électronique de bord ne sont pas encore totalement résolus, de sorte qu'il faudra attendre 1960 pour que la première unité soit déclarée opérationnelle. Dès fin 1957, une version améliorée est demandée : elle doit être capable d'emporter une bombe atomique Mk 43 sous les ailes ou sous le fuselage, et d'effectuer ses missions par tous les temps. Aux nombreux systèmes électroniques dont est déjà équipé le F-105B viennent alors s'ajouter en particulier un radar NASARR R-14A (disposant de modes air-air, air-sol et suivi de terrain) et un système de contrôle de vol General Electric FC-5. Un dispositif d'injection d'eau est ajouté au réacteur J75 pour augmenter sa puissance. Le premier F-105D fait son vol inaugural le 9 juin 1959 et l'avion commence à remplacer les F-105B dès 1960. Les premières années de service du F-105 sont difficiles et marquées par plusieurs interdictions temporaires de vol. Les nombreux systèmes électroniques (pilote automatique, système de tir, etc.) ne sont pas au point, la structure est un peu trop faible par rapport au poids de l'avion, des problèmes d'humidité perturbent le système électrique, le réacteur n'est pas des plus fiables, etc. Un programme destiné à corriger une partie de ces problèmes est mené de 1962 à 1964 et permet, en passant, d'améliorer la capacité d'emport de bombes classiques et de rendre le F-105 capable de tirer le missile air-sol AGM-12 Bullpup. Après bien des aléas, une version biplace d'entrainement F-105F fait son premier vol le 11 juin 1963 et entre en service quelques mois plus tard. Destinée à former les pilotes à l'utilisation du complexe système de navigation et de bombardement, elle dispose d'un second poste de pilotage, de doubles commandes, et conserve toutes ses capacités opérationnelles. En 1966, 85 biplaces sont modifiés dans le cadre du programme Wild Weasel : équipés de systèmes de brouillage et de missiles anti-radar AGM-45 Shrike, ils sont chargés de détruire les systèmes anti-aériens adverses. Une version F-105G destinée spécifiquement à cette mission est livrée à partir de 1967. Basée sur le F-105F biplace, elle dispose de toute une série d'équipements électroniques spéciaux et est capable de tirer le missile AGM-78 Standard ARM. En 1964, neuf F-105B sont modifiés pour être utilisés par la patrouille acrobatique des Thunderbirds : en particulier, tout l'armement et les systèmes électroniques sont retirés, tandis qu'un générateur de fumée est installé en soute. Après 6 représentations seulement, un des appareils se désintègre en vol le 9 mai, ce qui entraine l'arrêt des vols du F-105 dans la patrouille et une interdiction de vol de 2 mois de tous les exemplaires en service dans l'USAF. Largement utilisés pendant la Guerre du Viêt Nam, le F-105 est progressivement remplacé par le F-4 Phantom II à la fin des années 1960. Transférés dans les unités de réserve, les exemplaires restants sont utilisés une dizaine d'années par l'Air National Guard et l'Air Force Reserve. Les derniers F-105 sont retirés du service le 25 février 1984.

Records

Le 11 décembre 1959, un F-105B établit un nouveau record mondial de vitesse en volant à 1957 km/h sur un circuit de 100 km.

Engagements

Le F-105 a été intensivement utilisé pendant la Guerre du Viêt Nam. Les premiers avions sont déployés dès 1965 et participent notamment à l'Opération Rolling Thunder de bombardement massifs du Nord Viet-Nam. Le bilan des opérations conduit à effectuer un certain nombre de modifications sur les F-105D : renforcement du blindage, amélioration du système de tir et du siège éjectable, ajout de détecteurs d'alerte radar, etc. En 1969, un nouveau système LORAN AN/ARN-92 est installé sur 30 avions pour améliorer la précision du bombardement, le AN/ARN-85 d'origine s'avérant peu fiable. En plus des missions de bombardement menées par les F-105D, des F-105F et F-105G Wild Weasel sont déployés pour détruire les systèmes anti-aériens adverses ou simplement brouiller les communications. Alors que les F-105D sont retirés des premières lignes à la fin des années 1960, les Wild Weasel resteront engagés jusqu'à la fin de la guerre. Plus de 350 avions ont été perdus au combat pendant la Guerre du Viêt Nam, dont 126 rien qu'en 1966. Les F-105 sont crédités de 27 victoires en combat aérien.

Variantes

Un F-105G conservé au musée de l'USAF
- YF-105A - prototypes avec un réacteur J57 (2 exemplaires)
- YF-105B - version de pré-série avec un réacteur J75 et fuselage redessiné (4 exemplaires)
- F-105B - première version de série (65 exemplaires)
- RF-105B - version de reconnaissance du F-105B (17 exemplaires prévus, seulement 3 construits)
- F-105C - version biplace d'entrainement du F-105B (jamais construite)
- F-105D - version avec capacité tout-temps (610 exemplaires)
- RF-105D - version de reconnaissance du F-105D (jamais construite)
- F-105E - version biplace du F-105D (jamais construite)
- F-105F - version biplace d'entrainement du F-105D (143 exemplaires, dont 85 modifiés en Wild Weasel)
- F-105G - version biplace Wild Weasel (entre 30 et 60 F-105F modifiés) ==
Sujets connexes
Avion de chasse   Bombardier (avion)   Bombe A   F-84 Thunderjet   Guerre de Corée   Guerre du Viêt Nam   Injection d'eau-méthanol   LORAN   Loi des aires   M61 Vulcan   McDonnell Douglas F-4 Phantom II   Mur du son   Newton (unité)   Pilote automatique   Pratt & Whitney   Pratt & Whitney J57   Radar   Republic Aviation Company   Siège éjectable   Supersonique   Thunderbirds Patrouille   Turboréacteur   Wild Weasel  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^