Casino de Paris

Infos
Affiche de Jules Chéret pour le Casino de Paris en 1891. Le Casino de Paris est une salle de spectacle et de concert du XVIIIe siècle, située au 16 rue de Clichy dans le 9e arrondissement de Paris
Casino de Paris

Affiche de Jules Chéret pour le Casino de Paris en 1891. Le Casino de Paris est une salle de spectacle et de concert du XVIIIe siècle, située au 16 rue de Clichy dans le 9e arrondissement de Paris

Historique

Vers 1730, sous Louis XV, le duc de Richelieu se fait construire un lieu où il peut organiser des spectacles de son choix dans une vaste campagne plantée d'arbres. En 1779, le baron d'Ogny achète l'endroit, qu'il rebaptise Folie-Richelieu. Elle est dirigée par Fortunée Hamelin, une jeune femme très en vue du tout Paris mondain sous le Premier Empire. En 1811, le Folie-Richelieu est transformée en parc d'attraction, puis démolie en 1851 pour y construire l'actuelle Église de la Sainte-Trinité de Paris. Le Baron Haussmann la fait démolir à son tour pour la reconstruire plus bas et la remplacer par un hall de loisirs avec entre autres une grande patinoire populaire. En 1880, une partie de la patinoire devient le Palace Théâtre, qui connaît un grand succès. Il possède un vaste hall style rococo, recouvert de verrières, une vingtaine de colonnes qui supportent des statues de femmes ailées et nues avec chacune un lustre dans la main droite, le tout dans une luxuriance de plantes exotiques. En 1914, la salle est rachetée par Raphaël Beretta, qui la transforme en salle de cinéma et de music-hall. La première revue à lieu en 1917. Elle a pour vedette Gaby Desly, la première étoile du music hall. En 1918, les bombardements entraînent la fermeture de l'établissement. Apres guerre, la salle ouvre ses portes avec Mistinguett et Maurice Chevalier et enchaîne avec vingt-quatre revues à succès. La salle est dévastée par un incendie en 1922, puis entièrement reconstruite et modernisée avec une piscine vitrée contenant cent mille litres d'eau, équipée d'un mécanisme pour la faire monter sur la scène. En 1925, Mistinguett rejoint le Moulin Rouge et Maurice Chevalier revient en 1926 comme unique vedette du spectacle. En 1930, Joséphine Baker, surnommée la « Vénus noire » connaît un succès fulgurant en tant que meneuse de revue pendant treize mois où elle est sacrée « reine du Music-hall ». Au printemps 1940, durant le Seconde Guerre mondiale, les Allemands font fermer le Casino de Paris, puis le font rouvrir pour y voir Maurice Chevalier et Mistinguett. En 1959 Line Renaud fait ses débuts au Casino de Paris en tant que meneuse de revue avec plus de cent personnes sur scène. En 1970, c'est Zizi Jeanmaire qui devient la star de la revue du chorégraphe Roland Petit, jusqu'en 1973, où Lisette Malidor lui reprend la vedette. Jean Bauchet, l'ancien directeur du Moulin Rouge, rachète la salle avec Line Renaud et son mari Louis Gasté et met au point une revue avec Line en vedette. Le 5 janvier 1980, suite à des problèmes financiers, le Casino ferme ses portes, puis rouvre en 1982. Le music-hall n'a plus assez de succès pour être rentable. Le Casino de Paris devient alors une salle de spectacles de toute nature, jazz, rock, musique classique, ballets, opéras, concerts. ==
Sujets connexes
Cinéma   Fortunée Hamelin   Joséphine Baker   Jules Chéret   Line Renaud   Maurice Chevalier   Mistinguett   Music-hall   Patinoire   Premier Empire   Revue   Rococo   Roland Petit   Rue de Clichy   Seconde Guerre mondiale   XVIIIe siècle   Zizi Jeanmaire  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^