Neuilly-sur-Seine

Infos
Neuilly-sur-Seine est une commune située dans le département des Hauts-de-Seine. Elle est située dans la proche banlieue de Paris, au nord-ouest de cette ville, sur la rive droite de la Seine. Les habitants de Neuilly-sur-Seine sont appelés les Neuilléens.
Neuilly-sur-Seine

Neuilly-sur-Seine est une commune située dans le département des Hauts-de-Seine. Elle est située dans la proche banlieue de Paris, au nord-ouest de cette ville, sur la rive droite de la Seine. Les habitants de Neuilly-sur-Seine sont appelés les Neuilléens.

Géographie

La commune est délimitée à l'est et au sud par Paris, la Porte Maillot, la Porte des Ternes, la Porte Champerret et le bois de Boulogne; à l'ouest par la Seine; et au nord par la commune de Levallois-Perret. Elle englobe une île, l'île de la Jatte (à l'exception de sa pointe nord rattachée à Levallois-Perret) et l'extrémité nord-est de l'île de Puteaux, dont la partie neuilléenne est aussi connue sous le nom de l'île du Pont. Elle est traversée par une route nationale, la N13 et 2 routes départementales, la D908 et la D1. La N13, plus communément appelée "l'avenue Charles de Gaulle", prolongement vers la Défense et l'ouest de l'agglomération parisienne, de l'avenue des Champs-Élysées et de l'avenue de la Grande-Armée à Paris, avec un trafic de près de 200.000 véhicules par jour, a été partiellement enterrée en 1992 à l'occasion du prolongement de la ligne 1 du métro pour faciliter la circulation automobile. Un projet d'enfouissement total existe, soutenu par l'association . La D908 (boulevard Bineau), également très fréquentée, joint la Porte Champerret à l'Île de la Jatte, Courbevoie (avenue de Verdun) et La Garenne-Colombes (rond-point de l'Europe). La D1 correspond au quai de Seine, rive droite, entre le bois de Boulogne et Levallois-Perret. Image:CharlesDeGaulleLa Défense.JPG|Avenue Charles de Gaulle : vue vers la Défense Image:AvenueCharlesDeGaulleArcdeTriomphe.JPG|Avenue Charles de Gaulle : vue vers l'Arc de Triomphe Image:Boulevard d'Argenson, Neuilly-sur-Seine.jpg|Boulevard d'Argenson Image:Neuilly-sur-Seine 2.JPG|Rue de Chézy

Transports

- Lignes de métro: Porte Maillot, Les Sablons et Pont de Neuilly
- Lignes de bus: RATP:
- Noctilien (bus de nuit)
- Lignes de RER/Transilien: station Neuilly - Porte Maillot (à Paris) desservant le sud-est de la ville

Histoire

Le quartier du pont

Le nom de Portum Lulliaco apparaît pour la première fois sur une charte de l'abbaye de Saint-Denis. En 1140, les moines établissent un bac qui permettait le passage de la Seine, probablement un peu au nord de l'avenue Charles De Gaulle actuelle. Un village se forme autour de leur ancienne ferme appelée "Nully" en 1316. Nully devient un lieu de passage entre Paris et la Normandie. Un pont en bois sera construit suite à la chute du bac du carrosse d'Henri IV et de Marie de Médicis en juin 1606. En 1772, un pont en pierre de 219 mètres de long est construit par Jean-Rodolphe Perronet sous Louis XV (une statue de ce dernier se dresse au pied du pont sur la pointe orientale de l'île de Puteaux). En 1942, un pont métallique réalisé par L.A. Lévy le remplacera. En 1992, les trottoirs du pont seront rétrécis pour permettre le passage aérien du prolongement de la ligne 1 du métro jusqu'à la Défense.

Le quartier de Bagatelle-St James

En 1527, François Ier fait construire en bordure de la forêt de Rouvray (dont le bois de Boulogne correspond à ce qui en reste) le château de Madrid dont les restes furent détruits en 1795 sous la Révolution. Il n'en reste aucun vestige. Seul le nom d’une avenue en garde le souvenir. En 1777, Claude Baudard de Saint-James, financier, fait construire et aménager le domaine de dans le parc duquel sera élevé le lycée de la Folie Saint-James dans les années 1950 qui sera reconstruit et agrandi de 2005 à mars 2007.

La plaine des Sablons

C'est en 1785 à Neuilly, sous Louis XVI, que l'apothicaire Antoine Parmentier tentera les premières cultures de la pomme de terre dans la plaine des Sablons. Au "port Neuilly" devient une commune; le 7 février 1790 c'est l'élection de la première municipalité avec Nicolas Jean Delaizement comme maire. La municipalité tient sa première réunion dans l'église Saint-Jean-Baptiste (reconstruite de 1827 à 1831). La mairie est ensuite transférée place Parmentier, dans un bâtiment qui deviendra, tour à tour, Justice de paix, bibliothèque municipale et aujourd'hui Centre culturel Louis de Broglie.

Le quartier du Parc

Le château de Neuilly construit à partir de 1751 et modifié par la suite par Joachim Murat qui l'acheta en 1802, sera la résidence favorite du roi Louis-Philippe et à sa famille de 1830 à 1848. En 1842, c'est en se rendant à Neuilly que le prince héritier Ferdinand-Philippe d'Orléans fut victime d'un accident mortel. La chapelle commémorative, près de la porte des Ternes, a été déplacée de son emplacement originel lors du percement du boulevard périphérique. Neuilly a récupéré, après l'indépendance de l'Algérie, la statue équestre du Prince qui se trouvait à Alger. Elle a été remontée au milieu du carrefour Inkermann-Victor Hugo. Le château fut incendié lors de la Révolution de 1848. Ne subsiste qu'une des ailes occupée aujourd’hui par la Congrégation des Sœurs Saint-Thomas de Villeneuve (52, boulevard d'Argenson). De nombreuses rues de Neuilly, Louis-Philippe, Orléans, Chartres, Amiral-de-Joinville… rappellent l'attachement de la municipalité avec la famille d'Orléans. Le parc du château fut loti au Second empire.

Le Second Empire

En 1859, le quartier des Ternes est détaché de la commune pour être absorbé dans le nouveau Paris d'Haussmann. En 1866, les environs de la porte Champerret seront détachés pour constituer une partie de la nouvelle commune de Levallois-Perret. Les funérailles de Victor Noir, en 1870, attirent à Neuilly cent mille personnes. Cette manifestation est un prélude à la chute du Second Empire.

Depuis 1870

Les combats de la Commune sont violents à Neuilly et les bombardements principalement des Versaillais détruiront une grande partie des habitations (cinq cents maisons) où les fédérés s'étaient retranchés. Les années 1870 à 1890 voient la construction de nombreux bâtiments de Neuilly : la synagogue de la rue Jacques Dulud (l'agrandissement sur la rue Ancelle sera réalisé en 1937), œuvre d'Émile Ulmann, sera inaugurée en 1878, la mairie actuelle, en 1882, (œuvre de Victor Dutocq et Charles Simonet). La construction de l'église Saint-Pierre, œuvre d'Henri Alfred Dauvergne, débutera en 1887. Le lycée Pasteur, boulevard d'Inkermann, œuvre de style Louis XIII de Gustave Umbdenstock, sera achevé en 1914, mais n'ouvrira ses portes qu'en 1923. Le bâtiment servira d'hôpital à l'Ambulance américaine pendant la première guerre mondiale. Prolongement du traité de Versailles, le traité de Neuilly entre les Alliés et la Bulgarie fut signé, le 27 novembre 1919, dans la salle des fêtes de la mairie. Comme partout en France de nombreux Neuilléens sont victimes des deux guerres mondiales. Citons Édouard Nortier, ancien maire et député, tombé au champ d'honneur en novembre 1914, le rabbin de Neuilly Robert Meyers et son épouse Suzanne Bauer déportés en 1943 et Madeleine Michelis, jeune professeur de lettres et résistante. La 2e division blindée du général Leclerc perd 3 hommes à Neuilly lors des combats pour la libération de Paris. En 1936, lors du Front populaire, le maire de Neuilly, Edmond Bloud (60 ans) "alla seul, de son petit pas tranquille, prêcher le calme aux ouvriers occupant les usines… Lorsque la crise fut passée, il reçut des lettres de remerciement émouvantes signées par de nombreux grévistes" (Pierre Coulomb, Neuilly Journal Indépendant). Le 12 juin 1940, Edmond Bloud s'oppose aux Allemands et fait afficher partout : "Ville de Neuilly-sur-Seine - Quoi qu'il arrive, je reste au poste d'honneur que vous m'avez confié. Mes fils se battent à côté des vôtres… On les aura ! Dieu protège la France. Edmond BLOUD Maire, Ancien député". Bien que les Allemands aient installé 550 centres à Neuilly et tenté de faire partir les édiles, Edmond Bloud les en dissuade dans leur propre langue et empêche ainsi la réquisition de la mairie et de l'hôpital de Neuilly, qu'il avait fait construire en 1935. En raison de ces actes de résistance, il est révoqué en 1942 par le gouvernement de Vichy (qui nomme Max Roger) mais réhabilité en 1945 jusqu'à l'élection d'Achille Peretti en 1947. Edmond Bloud meurt le 16 mai 1948, matin de la Pentecôte, dans sa maison du passage Saint-Ferdinand. En 1949, son petit-fils Denis Bloud (8 ans) coupe le ruban tricolore inaugurant la rue Edmond Bloud, qui longe l’hôtel de ville de Neuilly. Le 7 août 1991, Shapour Bakhtiar, dernier premier ministre du shah d'Iran Mohammad Reza Pahlavi est assassiné dans son domicile du boulevard Bineau. Le 13 mai 1993, une prise en otage d'une classe d'enfants à l'école de rue de la Ferme par un déséquilibré fait la une des media (l'affaire de la maternelle de Neuilly). La campagne pour les élections présidentielles de 2007 attire l'attention à plus d'un titre sur Neuilly-sur-Seine. Le candidat UMP qui sera finalement élu, Nicolas Sarkozy a été maire, député et conseiller général de Neuilly et y est électeur. Le candidat de la Ligue communiste révolutionnaire Olivier Besancenot y est employé de la Poste. Enfin et surtout, l'application de la loi SRU y a fait polémique. Le journal Neuilly indépendant a publié en mai 2007 les informations suivantes : « La ville de Neuilly s'est acquittée de ses engagements en matière de logements sociaux. Les réalisations et les projets en cours lui permettent de ne pas payer la pénalité au titre de la loi SRU. Le nombre de logements sociaux sur la ville va passer de 391 en 2001, à 1165 en 2007 puis 1344 en 2008 ». Neuilly-sur-Seine compte actuellement 800 habitations HLM, soit à peine 2, 5% de son parc immobilier alors que la loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains (SRU) fixe l'objectif à 20%. Pour les élections municipales de 2008, Louis-Charles Bary ne briguant plus le poste de maire, le porte-parole de l'Elysée David Martinon a été préféré par Nicolas Sarkozy à l'adjoint au maire Arnaud Teullé pour être tête de liste. Image:Mairie de Neuilly extérieur.JPG|La mairie de Neuilly - photo prise comme la suivante le soir de l'élection de Nicolas Sarkozy à la présidence de la République. Image:Mairie de Neuilly Réception au château de Neuilly - 6 mai 2007.JPG|Peinture murale à la mairie de Neuilly représentant une réception organisée pour le Premier Consul au château de Neuilly.

Héraldique

Démographie

Économie

La ville compte plusieurs sièges sociaux et grands immeubles de bureaux (M6, Havas, Deloitte, UGC, JCDecaux, Cartoon Network, Boomerang…). Neuilly ville quartier d'affaires compte 6480 commerces et 2 400 entreprises, soit 550 000 m² de bureaux pour 49 000 emplois.

Administration

La 6 circonscription des Hauts-de-Seine couvre Neuilly-sur-Seine et Puteaux ; elle est détenue par Joëlle Ceccaldi-Raynaud, maire de Puteaux et ancienne suppléante de Nicolas Sarkozy. Neuilly-sur-Seine est divisée en deux cantons :
- Le canton de Neuilly-sur-Seine-Nord compte 32 604 habitants ;
- Le canton de Neuilly-sur-Seine-Sud compte 27 244 habitants.

Liste des maires

Budget et fiscalité

La fiscalité directe locale est située sous la moyenne départementale pour les communes de population équivalente. La taxe d’habitation en 2006 s’élevait à un taux de 4, 81 % pour la part communale et 5, 80% pour la part départementale. Les taux communaux étaient de 2, 34% pour le foncier bâti, et de 3, 17% pour le foncier non bâti. La ville est la 1 de France de plus de 20 000 habitants pour la proportion d'assujettis à l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF), soit 116, 6 redevables pour mille habitants en 2006.

Jumelages

-
-
-
-
-

La vie en ville

En 2003, on comptait 450 RMIstes, mais 5 800 redevables de l'Impôt de solidarité sur la fortune. Compte tenu de l'histoire de la commune, il n'y a pas de véritable centre-ville à Neuilly, mais des quartiers différenciés. On peut distinguer par exemple le quartier de la place du marché-Sablonville, le quartier de Bagatelle-Saint-James, le quartier du pont, les alentours de la rue Louis-Philippe, les alentours de la rue des Huissiers et le quartier de l'île de la Jatte. Le secteur le plus prisé est le pourtour du Bois de Boulogne, et dans une mesure moindre ceux de Saint-James et du Parc. Le secteur le plus recherché par ses facilités (commerces, écoles) reste le voisinage de l'avenue du Roule. L'île de la Jatte, secteur anciennement industriel, a pris ces dernières années de la valeur malgré son enclavement et la faiblesse de ses commerces. Aucune zone piétonne n'a encore été réalisée sur la commune mais de nombreuses avenues bordées de larges trottoirs souvent plantés d'arbres permettent une circulation aisée aux piétons. Trois voies ont été aménagées en voie à 30km/h : la rue des Huissiers, une section de la rue Madeleine-Michelis et une section de la rue de Longchamp. Un début de récupération des trottoirs livrés au stationnement automobile dans les années 1960-70 a été mise en œuvre sur l'avenue du Roule. La circulation en vélo est délicate, voire dangereuse, en ville compte tenu de l'absence de piste cyclable.

Monuments et lieux de visite

- La folie Saint-James (34, avenue de Madrid)
- Le château de Neuilly (Boulevard d'Argenson) - il ne reste qu'une aile aujourd'hui transformée en couvent.
- Le temple de l'amour (île de la Grande Jatte)
- L'église Saint-Pierre
- L'église Saint-Jean-Baptiste
- La chapelle Notre-Dame-de-la-Bonne-Délivrance

Personnalités vivant ou ayant vécu à Neuilly

-Claude Baudard de Saint-James, financier du , dans son château de la folie Saint-James;
-Antoine-Augustin Parmentier, promoteur de la pomme de terre
-Pauline Borghèse, sœur de Napoléon Ier, au château de Neuilly
-Louis-Philippe, roi des Français et sa famille, au château de Neuilly
-(1812-1860), compositeur et chef d'orchestre médiatique du fut interné dans un asile au 6 rue Saint-James où il mourut. Il fut enterré au cimetière de Neuilly.
-Théophile Gautier, peintre, écrivain, critique d'art et poète, au 32 rue de Longchamp, de 1857 à sa mort
-Georges Bernanos, écrivain
-Charles Baudelaire, poète, au 4, rue Louis-Philippe en 1860
-Gustave Courbet, artiste peintre, emprisonné en 1872 sur parole dans la clinique du Docteur Duval au 34 de l'avenue du Roule, accusé d'avoir fait détruire la colonne Vendôme pendant la Commune de Paris
-Maurice Barrès, écrivain
-Albert Cohen, écrivain, 9 rue Casimir Pinel
-Pierre Fresnay et Yvonne Printemps enterrés au cimetière ancien
-Louis de Broglie, prix Nobel de Physique
-Jacques Prévert et Pierre Prévert
-Ali Khan et Rita Hayworth
-Anaïs Nin, écrivain
-André Maurois, écrivain, membre de l'Académie française, boulevard Maurice Barrès
-Christian Morel de Sarcus, écrivain, avenue du Roule
-Raymond Queneau, écrivain et poète (il a de plus situé l'action de deux de ses romans, Pierrot mon ami (1942) et Les Fleurs bleues (1965), partiellement à Neuilly)
-Henri Troyat, écrivain, membre de l'Académie française
-Barbara, chanteuse
-Darry Cowl, musicien et comédien
-Johnny Halliday et Sylvie Vartan, à l'époque où ils étaient mariés, place Winston-Churchill
-Bernard-Henri Lévy, dans sa jeunesse (ancien élève du Lycée Pasteur)
-Nicolas Sarkozy, homme politique (23 président de la République)
-Gérard Depardieu, comédien
-Dominique Strauss-Kahn, homme politique
-Chantal Goya, chanteuse
-Jean Reno, comédien
-Christian Clavier, comédien
-Jacques Martin, présentateur télé
-Lindsay Owen-Jones, ex-PDG de l'Oréal
-Liliane Bettencourt, la dame la plus riche de France et du monde, actionnaire de l'Oréal et fille d' Eugène Schueller
-Martin Bouygues, PDG de Bouygues
-Vincent Perrot, animateur télé/radio
-Franck Dubosc, humoriste, comédien
-Patrick Poivre d'Arvor, présentateur télé
-Patrick Sabatier, animateur télé
-Lara Fabian, chanteuse
-Michèle Alliot-Marie, Ministre de l'Intérieur, de l'Outre-mer et des Collectivités territoriales
-Patrick Bruel, chanteur
-Michel Sardou, chanteur
-Richard Prasquier, président du CRIF
-Guy Bedos, humoriste
-Clémence Saint-Preux, chanteuse
-Ophélie Winter, chanteuse
-Mickael Winter, auteur, compositeur, interprète
-Marc-Olivier Fogiel, présentateur de télévision
-Gérard Miller, psychanalyste, maître de conférences et chroniqueur dans les émissions de Laurent Ruquier
-Richard Anconina, comédien
-Louis Aragon, poète, romancier
- L'hebdomadaire Le Monde 2 (7 mai 2005) a publié un dossier sur la "capitale de la bourgeoisie" suite à l'élection législative partielle de son ancien maire, Nicolas Sarkozy, dans la 6 circonscription des Hauts-de-Seine.
- L'hebdomadaire Marianne (514, du 24 février au 2 mars 2007 ) a publié un reportage sur « La fracture sociale vue de Neuilly ».

Voir aussi

Notes et références de l'article

===
Sujets connexes
Académie française   Achille Peretti   Acteur   Affaire de la maternelle de Neuilly   Albert Cohen   Alger   Anaïs Nin   André Maurois   Antoine Parmentier   Assemblée nationale (France)   Avenue de la Grande-Armée   Avenue des Champs-Élysées   Barbara   Bernard-Henri Lévy   Bois de Boulogne   Boomerang (chaîne de télévision)   Boulevard périphérique de Paris   Bouygues   Bulgarie   Canton de Neuilly-sur-Seine-Nord   Canton de Neuilly-sur-Seine-Sud   Cartoon Network (France)   Chantal Goya   Charles Baudelaire   Charles de Gaulle   Christian Clavier   Christian Morel de Sarcus   Château de Madrid   Château de Neuilly   Claude Baudard de Saint-James   Clémence Saint-Preux   Commune de Paris (1871)   Compagnon de la Libération   Conseil constitutionnel   Courbevoie   Darry Cowl   David Martinon   Deloitte   Dominique Strauss-Kahn   Eugène Schueller   Ferdinand-Philippe d'Orléans   Franck Dubosc   François Ier de France   Gare de Neuilly - Porte Maillot   Gentilé   Georges Bernanos   Gustave Courbet   Gustave Umbdenstock   Guy Bedos   Gérard Depardieu   Gérard Miller   Hauts-de-Seine   Havas   Henri Troyat   Impôt de solidarité sur la fortune   Iran   JCDecaux   Jacques Prévert   Jean-Rodolphe Perronet   Jean Reno   Joachim Murat   Joëlle Ceccaldi-Raynaud   L'Oréal   La Commune   La Défense   La Garenne-Colombes   Lara Fabian   Laurent Ruquier   Les Sablons (métro de Paris)   Levallois-Perret   Libération de Paris   Ligne 1 du métro de Paris   Ligue communiste révolutionnaire   Liliane Bettencourt   Lindsay Owen-Jones   Loi relative à la solidarité et au renouvellement urbains   Louis-Charles Bary   Louis-Philippe Ier   Louis Aragon   Louis XVI de France   Louis XV de France   Louis de Broglie   M6   Madeleine Michelis   Marc-Olivier Fogiel   Marie de Médicis   Martin Bouygues   Maurice Barrès   Michel Sardou   Michèle Alliot-Marie   Mohammad Reza Pahlavi   Musicien   Nanterre   Napoléon Ier   Nicolas Sarkozy   Noctilien   Olivier Besancenot   Ophélie Winter   Ornans   Paris   Patrick Bruel   Patrick Poivre d'Arvor   Patrick Sabatier   Pauline Bonaparte   Philippe Leclerc de Hauteclocque   Pierre (apôtre)   Pierre Fresnay   Pierre Prévert   Pomme de terre   Pont de Neuilly (métro de Paris)   Porte Maillot (métro de Paris)   Porte de Champerret (métro de Paris)   Poste   Prince Aly Khan   Président de la République   Président de la République française   Puteaux   Quartier d'affaires   Rassemblement du peuple français   Rassemblement pour la République   Raymond Queneau   Revenu minimum d'insertion   Richard Anconina   Richard Prasquier   Rita Hayworth   Route nationale 13   Révolution française   Révolution française de 1848   Seine   Shapour Bakhtiar   Sylvie Vartan   Taxe d'habitation   Théophile Gautier   Traité de Neuilly   UDR   Union générale cinématographique   Union pour la nouvelle République   Union pour un mouvement populaire   Victor Noir   Vincent Perrot   Yvonne Printemps  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^