Anduze

Infos
Anduze, en occitan Andusa, est une commune française, située dans le département du Gard et la région Languedoc-Roussillon.
Anduze

Anduze, en occitan Andusa, est une commune française, située dans le département du Gard et la région Languedoc-Roussillon.

Géographie

Place des halles Anduze est le chef-lieu d'un des cantons du Gard dans l'arrondissement d'Alès, la ville est située sur la rivière nommée « le Gardon d'Anduze ».

Histoire

Cadran solaire La seigneurie d'Anduze qui fut établie au début du était l'une des plus anciennes et des plus puissantes du Languedoc. Elle était alliée aux comtes de Toulouse et a participé à la croisade contre les Albigeois, en 1266, elle fut rattachée à la couronne de France. Puis chef-lieu de viguerie, Anduze était aussi le berceau de la sériciculture française qui y apparut dès la fin du . La cité devint alors le centre régional du négoce de la soie et de la laine. Aux , Anduze était un centre important du protestantisme cévenol. La ville fortifée, qui comptait 6 000 habitants en 1570, devint le quartier général des forces protestantes du Midi. Elle fut la base de la résistance du duc de Rohan en 1622, et en 1629 avec la paix d'Alès, elle vit ses remparts démantelés. Au , avec les révolutions industrielles, Anduze connut un nouveau développement économique (filatures de soie, bonneterie, chapellerie), avant d'être frappée par la récession, comme l'ensemble des Cévennes.

Administration

Démographie

Économie

La ville est connue pour sa fonderie de zinc, ses poteries et son château datant du .

Lieux et monuments

- Bambouseraie de Prafrance Patrimoine
- La tour de Pézène : elle fait partie du "château de Pézène", vieille maison seigneuriale et résidence des comtes de Beaufort du XV-XVI siècle. La tour date du XIII-XIV siècle.
- Le château Neuf : c'est une demeure seigneuriale du XVII siècle. À l'occasion de sa construction, il fut intégré dans les remparts. Il comprend deux tours.
- Les Casernes : elles furent construites en 1740 sur le Plan de Brie, pour abriter les troupes royales. La partie qui demeure à gauche du temple abrite actuellement l'Office de tourisme, la partie de droite est devenue la Mairie.
- L'église St Étienne : elle fut construite entre 1686 et 1688 sur l'emplacement de l'ancien temple démoli à la suite de la Révocation de l'Édit de Nantes en 1685. Le clocher date de 1588.
- Le Temple : un des plus grands de France, construit entre 1820 et 1823 sur l'emplacement de la cour des Casernes. La grande nef est partagée en trois voûtes prenant appui sur de puissants pilastres.
- La Tour de l'Horloge : elle date de 1320, elle a trois niveaux et présente la même architecture que les remparts d'Aigues-Mortes. Devenue horloge de ville en 1569, elle fut épargnée lors de la destruction des remparts en 1629.
- La Méridienne : horloge de la ville depuis 1569, épargnée en 1629 lors de la destruction des remparts, la méridienne fut restaurée en 1989.
- La Place couverte : construite en 1457, appelée "l'Orgerie" ou marché aux grains. Elle fut le lieu du marché aux châtaignes et aujourd'hui celui des produits locaux (le jeudi). Les Fontaines
- La Fontaine du Bicentenaire : réalisée en 1989 par un compagnon pour la commémoration du bicentenaire de la Révolution française. Les trois colonnes illustrent chacune un style : le dorique, le ionique, le corinthien.
- La Fontaine Pagode : de style oriental, elle fut construite en 1648, sans doute d'après les dessins (et avec les deniers) d'un Anduzien qui était allé chercher des graines de vers à soie en Orient.
- La Fontaine des Potiers : située entre la rue Gaussorgues et la rue Fusterie, elle couvre la base de l'arête d'une maison faisant l'angle. Elle doit son nom au fait que de nombreux ateliers de potiers occupaient ce quartier il y a encore quelques décennies.
- La Fontaine de l'église : datée de 1715, elle se situe sur l'emplacement d'un ancien cimetière autrefois "Place du Cimetière". La pyramide qui surmonte la fontaine présente un effet d'optique surprenant sous un certain angle, ceci en raison des trois boules de pierre qui en forment la base.
- La Fontaine de Notre-Dame : date de 1715. Elle doit son nom à une ancienne chapelle disparue.
- La Fontaine Pradier : de style classique, elle date de la première moitié du XIX siècle. Elle est composée d'un vaste bassin circulaire au centre duquel, sur un socle ouvragé, prend place une vasque, supportant elle-même une colonne de style composite.

Personnalités liées à la commune

-Jean-Jacques Paulet, auteur d'une Histoire de la ville d'Anduze, parue en 1847

Voir aussi

- Communes du Gard ==
Sujets connexes
Aigues-Mortes   Arrondissement d'Alès   Bambouseraie de Prafrance   Canton d'Anduze   Cantons du Gard   Château   Clocher   Communauté de communes autour d'Anduze   Commune française   Communes du Gard   Croisade des Albigeois   Cévennes   Fontaine (bassin)   France   Gard   Gardon (rivière)   Jean-Jacques Paulet   Laine   Languedoc   Languedoc-Roussillon   Liste des comtes de Toulouse   Occitan   Poterie   Protestantisme   Révolution française   Révolution industrielle   Seigneurie   Soie   Sériciculture   Ver à soie   Viguerie   Zinc  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^