Silésie

Infos
300px Carte de la Silésie en 1905 La Silésie (Śląsk en polonais, Schlesien en allemand, Silesia en latin, Slezsko en tchèque) est une région qui s'étend sur trois pays : la majeure partie est située au sud-ouest de la Pologne, une partie se trouve au-delà de la frontière avec la République tchèque et une petite partie en Allemagne.
Silésie

300px Carte de la Silésie en 1905 La Silésie (Śląsk en polonais, Schlesien en allemand, Silesia en latin, Slezsko en tchèque) est une région qui s'étend sur trois pays : la majeure partie est située au sud-ouest de la Pologne, une partie se trouve au-delà de la frontière avec la République tchèque et une petite partie en Allemagne.

Histoire

Peuplée de tribus slaves (La Dsiadossanie et la Bobrsanie au nord, la Slesanie qui lui a donné son nom, l'Opolanie, et les Golensicowie au sud), cette région fut au Xe siècle l'objet d'un conflit entre la dynastie tchèque des Přemyslides et la dynastie polonaise des... Piast. Mieszko Ier achète cette région à Boleslav II. Appartenant à la Pologne, la Silésie fut rattachée en 1335 à la couronne de Bohême, ensuite à l'Autriche qui domina la Bohême dès 1526, puis à la Prusse en 1742 par le traité de Hubertusburg qui mit fin aux guerres de Silésie. Après 1871, elle fit partie de l'Allemagne unifiée. Au traité de Versailles, la partie de la Silésie peuplée de polonophones (dans les campagnes, les villes étant davantage germanisées) - la Silésie dite d'Opole (Oppeln en allemand) - fut soumise à un plébiscite. Cela donna lieu à de nombreux conflits (insurrections polonaises, interventions de corps francs allemands, notamment autour de l'Annaberg).

siècle

Peuplée d'Allemands (en Basse-Silésie) et de Polonais (dans la Haute-Silésie et la Silésie d'Opole), cette région, divisée entre le Reich et la Rzeczpospolita entre 1920 et 1939, le plébiscite en 1922 en Haute-Silésie donna plus de 60% des voix en faveur du Reich (selon un clivage peu propice à un découpage : les villes comme Kattowitz/Katowice votant pour l'Allemagne tandis que des régions bien à l'ouest, plus rurales, votant en temps de temps pour la Pologne !) - mais la région fut néanmoins scindée (selon des lignes absurdes sur le plan économique). La SDN garantit pour 15 ans une protection des minorités (ce qui permit aux Juifs d'échapper à certaines persécutions durant les premières années du régime hitlérien). Cette scission créa une tension vive entre Allemands et Polonais. En septembre 1939, les Allemands envahirent la région et rattachèrent encore au Reich non seulement l'ancienne Haute-Silésie prussienne mais encore toute une zone, (incluant Oswiecim - le sinistre Auschwitz) jusqu'aux portes de Krakau/Cracovie (Reichsgau Oberschlesien). La population polonaise (la minorité) fut sujette à des discriminations (voire des expulsions si elle ne s'inscrivait pas dans la Deutsche Volksliste) et les Juifs furent massacrés.

Après 1945

En janvier 1945, les Sovietiques reprirent la région de Haute-Silésie, bien connue pour son bassin houiller, quasiment intact. Plus loin, notamment à Breslau (Wroclaw) les nazis résistèrent avec acharnement, menant à la destruction une partie de la cité. Les Allemands subirent les conséquences de la politique du IIIe Reich : à leur tour, ils subirent la discrimination, furent massacrés, emprisonnés, puis expulsés. Une grande proportion de la population d'origine de Haute-Silésie (là en 1939) reçut néanmoins le statut d'autochtone et put rester en Silésie. En Basse-Silésie, où l'écrasante majorité de la population était allemande, la région fut complètement vidée, puis repeuplée par des Polonais expulsés des régions orientales cédées à l'URSS (dont la région de Lvov). En Haute-Silésie, les maladresses du gouvernement communiste menèrent un grand nombre de polonophones (de dialecte silésien) de la région à se reconnaître comme "Allemands" (s'ajoutait à cela un puissant incitant économique, notamment dans les années 80, années pendant lesquelles les conditions de vie en Pologne se dégradèrent). Depuis la reconnaissance de la ligne Oder-Neisse par l'Allemagne (1990-91) et l'intégration de la Pologne dans l'UE. Après la défaite allemande de 1945, la population allemande fut, comme on l'a noté, chassée vers l'ouest, ou contrainte à émigrer en RFA plus tard (des mineurs gardés en Pologne pendant les années 50 pour combler des manques de main d'oeuvre). Ils se constituèrent en associations (Landmannschaften). Aujourd'hui la Silésie est répartie entre : :la Pologne :
- voïvodie d'Opole (Opolskie) - Opole
- voïvodie de Silésie (Śląskie) - Katowice
- voïvodie de Basse-Silésie (Dolnośląskie) - Wrocław
- voïvodie de Lubusz (Lubuskie) - Zielona Góra :la République tchèque :
- région de Moravie-Silésie - Ostrava :l'Allemagne :
- Haute-Lusace-Basse-Silésienne & Görlitz ---- La partie tchèque de la Silésie, rattachée au IIIe Reich de 1938 à 1945 dans le cadre de la région des Sudètes, fut également vidée de ses habitants allemands. Elle est actuellement peuplée de Tchèques et de Polonais (Silésie de Cieszyn, Těšín, Teschen) autour de Český Těšín. Elle borde la région de Moravie au nord. --- L'Allemagne a gardé une minuscule portion de la Silésie entre Hoyerswerda et Görlitz (ville principale), rattachée au land de Saxe......
- af:Silesië ar:سيليزيا bg:Силезия br:Silezia cs:Slezsko da:Schlesien de:Schlesien el:Σιλεσία en:Silesia eo:Silezio es:Silesia fi:Sleesia fy:Sileezje gl:Silesia he:שלזיה hsb:Šleska hu:Szilézia id:Silesia it:Slesia ja:シレジア ko:실레지아 la:Silesia lt:Silezija nl:Silezië no:Schlesien oc:Silèsia pl:Śląsk pt:Silésia ro:Silezia ru:Силезия simple:Silesia sk:Sliezsko sl:Šlezija sr:Шлеска sv:Schlesien uk:Сілезія vi:Silesia zh:西里西亞
Sujets connexes
Allemagne   Auschwitz   Autriche   Bohême   Boleslav II de Bohême   Cieszyn   Cracovie   Guerres de Silésie   Görlitz   Haute-Lusace-Basse-Silésienne   Katowice   Mieszko Ier de Pologne   Opole   Ostrava   Pologne   Polonais   Prusse   Rzeczpospolita   Région de Moravie-Silésie   République tchèque   Société des Nations   Sudètes   Traité de Hubertusburg   Troisième Reich   Union européenne   Voïvodie d'Opole   Voïvodie de Basse-Silésie   Voïvodie de Lubusz   Voïvodie de Silésie   Wrocław   Zielona Góra  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^