Nuremberg

Infos
Kaiserburg, le château de Nuremberg Nuremberg (Nürnberg en allemand) est une ville allemande, de la Bavière, située dans la région administrative de la Franconie, où elle est le principal centre économique. C'est la deuxième ville en importance en Bavière après Munich. La ville est située sur la rivière Pegnitz.
Nuremberg

Kaiserburg, le château de Nuremberg Nuremberg (Nürnberg en allemand) est une ville allemande, de la Bavière, située dans la région administrative de la Franconie, où elle est le principal centre économique. C'est la deuxième ville en importance en Bavière après Munich. La ville est située sur la rivière Pegnitz.

Histoire

Première mention

Bien que certaines légendes locales fassent remonter les origines de la ville de Nuremberg à l'époque romaineselon les versions, au général romain Nero Claudius Drusus, ou aux habitants de la province romaine de la Norique, des fouilles archéologiques ne permirent pas de trouver d'établissement antérieur au début du . Le premier document mentionnant la ville de Nuremberg sous le nom de nórenbercdu moyen haut-allemand nuor qui signifie la falaise est dû à l’empereur Henri III et daté du 16 juillet 1050 (Le document est rédigé à l’occasion de l’affranchissement d’une femme de basse condition nommée SigenaUn noble nommé Richolf souhaitait la prendre en mariage, l'empereur lui aurait rendu sa liberté. L'acte d'affranchissement se termine par ces mots : Actum Nórenberc. Feliciter Amen). Dans l'état actuel des connaissances, nous pouvons donc dire que Nuremberg semble être une création politico-militaire de l’empereur Henri III (1039-1056) servant au ravitaillement de ses armées lors de ses campagnes contre le duc de Bohème. La ville occupait une position centrale entre les évêchés de Bamberg, Wurtzbourg, Eichstätt et Ratisbonne, et les empereurs de la dynastie salienne souhaitaient récupérer et mettre en valeur des terres précédemment données à l'église impériale par les empereurs ottoniens.

Moyen Âge

Nuremberg aux alentours de 1895.La ville s'étend autour de la proéminence sur laquelle le château est construit. Terre d’Empire, Nuremberg fait partie des villes impériales préférées et en 1219, le futur empereur Frédéric II remet à Nuremberg, qui n’était encore que ville royale sans autonomie, sa célèbre Grande Charte de franchise. Elle n’obtient toutefois son indépendance complète qu’au milieu du , durant les luttes acharnées qui opposent l’empereur au pape. C’est en 1256 qu’il est fait pour la première fois mention d’un conseil à Nuremberg qui entre, la même année, dans la ligue des Villes Rhénanes. Portes et remparts sont également signalés pour la première fois en 1256, rapidement remplacés par des murailles. La Bulle d'or de l’empereur Charles IV, un siècle plus tard (1356), fait de Nuremberg la ville de la première diète d’empire de chaque nouveau souverain. En 1424, l’importance de la ville est à nouveau renforcée et soulignée lorsque l’empereur Sigismond lui confie la garde du Trésor impérial contenant les insignes du pouvoir, les joyaux de la couronne et la collection de reliques de l’empereur. La ville achève à cette époque ses grands travaux d'architecture : le chœur oriental de l'église Saint-Laurent, et la chapelle du couvent des Augustins. Les églises s’embellissent grâce aux fondations pieuses dues à la bourgeoisie fortunée de la ville. L'empereur lui-même et quelques princes, soucieux de leur postérité, offrent des vitraux aux églises..

Renaissance

Durant l'âge d'or de Nuremberg, la ville devient une vraie cité artistique, un berceau de l’humanisme allemand. En effet, de grands artistes tels que le peintre Albrecht Dürer, qui se fera connaître comme peintre et graveur, le sculpteur sur bois Veit Stoss et le tailleur de pierre Adam Kraft créent à Nuremberg des œuvres d’une grande notoriété. De Revolutionibus Orbium Coelestium, De la révolution des sphères célestes, un livre de Nicolas Copernic est publié en 1543 à Nuremberg, ainsi que les Chroniques de Nuremberg de Hartmann Schedel en 1493.Nuremberg en 1493, par Hartmann Schedel Dans la seconde moitié du , Nuremberg profite tout particulièrement de l'essor économique des villes allemandes et accroît au siècle suivant très largement son territoire aux dépens des pays du Haut-Palatinat en prenant part, contre Robert du Palatinat, à la guerre de succession de Landshut aux côtés des vainqueurs, le Duc Albert IV de Bavière-Munich et l'empereur Maximilien Ier. Nuremberg reçoit en partage six villes et surtout quelques marchés, en plus de nombreuses terres de moindre importance. La disposition de nouveaux monopoles se révèle capitale pour la ville qui, comme Lunebourg, est une cité commerciale importante, au carrefour de grandes voies de communication : la route des Balkans à Anvers par Vienne, celle de Venise à Hambourg par le col du Brenner, celle de la France vers Prague par Strasbourg et enfin celle qui relie la Suisse à la Saxe et à la Pologne. Au début du , Nuremberg atteint sa plus grande prospérité. C’est, comme pour Venise, la découverte du cap de Bonne-Espérance qui, bouleversant les relations commerciales de l’Europe et l’Orient, contribue à la déchéance de la ville face aux ports de l’Europe occidentale. Les marchands nurembergeois choisissent d’investir dans le Nouveau Monde pour échapper à ce déclin mais les empereurs ne résident plus dans la ville à partir de 1571. La ville est ravagée au par la guerre de Trente Ans. L’arrivée du chemin de fer va cependant faciliter son industrialisation. Marché de Noël de la ville au

Époque contemporaine

Dès 1933, le régime national-socialiste exploitera le prestigieux passé de l’ancienne ville impériale au profit des gigantesques manifestations et rassemblements destinés à marquer l'opinion publique par leur importance, et cela, jusqu’en 1938. C'est probablement une des raisons qui motiva les Alliés, en plus de son importance industrielle, pour bombarder massivement la ville, notamment le 2 janvier 1945. Ces bombardements détruisirent presque complètement le centre historique de la ville. C’est dans le palais de justice épargné par les bombes que se tiendra le célèbre procès de Nuremberg entre le 20 novembre 1945 et le 1946. Le centre historique et le centre-ville sont rapidement reconstruits. Aujourd’hui, l’économie de la ville est notamment tournée vers les nouvelles technologies. En 2000 à Paris, la ville de Nuremberg s'est vu attribuer le Prix Unesco de l'éducation aux droits de l'homme. On lui a reconnu les initiatives extraordinaires prises pour encourager l'éducation aux droits de l'homme. Face à son histoire nazie, Nuremberg s'est décidée à apporter une contribution active à la paix mondiale ainsi qu'à la défense des droits de l'homme. On a créé un Centre de documentation sur les droits de l'homme, on décerne régulièrement un prix international des droits de l'homme et on organise tous les deux ans un Festival cinématographique, consacré aux droits de l'homme, pour ne citer que quelques exemples.

Monuments

La Belle Fontaine
- Le château (Burg)
- L'Hôtel de ville
- Ville fortifiée
- La Belle Fontaine
- Le Palais de justice
- Les églises gothiques
- St. Laurent (Lorenzkirche)
- St. Sébald (Sebalduskirche)
- Église Notre-Dame (Frauenkirche au Hauptmarkt)
- St. Égidien (Egidienkirche), la seule église baroque à Nuremberg

Culture

le Staatstheater
- En 1888 le groupe volapükiste de Nuremberg conduit par Léopold Einstein, face à l'échec du mouvement volapükiste qui s'entre-déchire adopte l'espéranto (qui avait été publié seulement en 1887), fondant ainsi le premier club d'espéranto ayant jamais existé.
- Richard Wagner situe l'un de ses opéras dans cette ville, Les Maîtres Chanteurs de Nuremberg (1868).
- Le Christkindlesmarkt sur le marché central, attire chaque année de nombreux touristes à l'époque de l'Avent.
- Il y a aussi la ION, la semaine internationale de l'orgue, le plus grand et le plus vieux festival de musique religieuse en Europe.
- Un grand festival de la musique rock Rock im Park. Ce festival dure trois jours.
- Fin juillet a lieu le Bardentreffen, un festival gratuit de musique du monde entier, tenu en plein air et qui attire plus de personnes durant tout un week-end.
- Au mois de septembre, il y a la fête de la vieille ville (Altstadtfest), avec des spécialités de la région et des activités sportives. Sur la Pegnitz on organise un spectacle médiéval. Deux personnes, habillées comme les pêcheurs du Moyen Age se trouvent dans une petite barque à rames en bois. L'un a la tâche de diriger le bateau tandis que l'autre, à l'aide d'une gaffe, essaie de pousser dans l'eau le pêcheur de la barque concurrente. Celui-ci est aussi armé d'une gaffe (Fischerstechen/les joutes nautiques).

Musées

- Le musée national germanique (Germanisches Nationalmuseum)
- Le musée nouveau (Neues Museum)
- La maison d'Albrecht Dürer (Albrecht Dürer Haus)
- Le musée municipal (Fembohaus)
- Le musée du jouet (Spielzeug Museum)
- Le musée de culture industrielle (Museum Industrie Kultur)
- Le musée des transports (Verkehrs Museum)
- La rue des Droits de l'Homme (Straße der Menschenrechte, près du musée national germanique et créée par l'artiste israélien Dara Karavan)

Sport

- À Nuremberg, il y a le 1. FC Nürnberg, un club de football, qui a remporté le Championnat d’Allemagne 9 fois et la Coupe d'Allemagne 4 fois.

Gastronomie

En plus de la cuisine franconienne, Nuremberg est connu pour ses restaurants où l'on mange les fameuses saucisses de Nuremberg, les Nürnberger Bratwürste, ainsi que pour ses Lebkuchen, un genre de pain d'épices.

Jumelages

Nuremberg est jumelée avec 14 villes.

Notes et références

Voir aussi

-Procès de Nuremberg
-Université Friedrich-Alexander d'Erlangen-Nuremberg
-
- Sellbytel Baskets Nürnberg ==
Sujets connexes
Adam Kraft   Albert IV de Bavière   Albrecht Dürer   Allemagne   Allemand   Avent   Bamberg   Bavière   Bulle d'or   Cap de Bonne-Espérance   Championnat d'Allemagne de football   Charles IV du Saint-Empire   Coupe d'Allemagne de football   Die Republikaner   Eichstätt   Espéranto   Franconie   Frédéric II du Saint-Empire   Guerre de Trente Ans   Hartmann Schedel   Henri III du Saint-Empire   Histoire du christianisme   La Belle Fontaine   Landshut   Les Maîtres Chanteurs de Nuremberg   Liste des villes-arrondissements d'Allemagne   Légende   Léopold Einstein   Maximilien Ier   Moyen haut-allemand   Moyenne-Franconie   Munich   Nero Claudius Drusus   Nicolas Copernic   Norique   Opéra (musique)   Ottoniens   Pain d'épices   Parti libéral-démocrate (Allemagne)   Procès de Nuremberg   Ratisbonne   Richard Wagner   Rome antique   Sellbytel Baskets Nürnberg   Servage   Université Friedrich-Alexander d'Erlangen-Nuremberg   Veit Stoss   Volapük   Wurtzbourg  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^