Vajrapani

Infos
Vajrapani sous la forme d’Héraclès, art du Gandhara, II siècle, British Museum Vajrapāni ou « vajra en main » (ti. Chana Dorje ; ch. 金刚手 Jingangshou ou Jingang ; ja. 執金剛神 Shukongōshin ou Kongo) est l’un des huit grands bodhisattvas du vajrayana.
Vajrapani

Vajrapani sous la forme d’Héraclès, art du Gandhara, II siècle, British Museum Vajrapāni ou « vajra en main » (ti. Chana Dorje ; ch. 金刚手 Jingangshou ou Jingang ; ja. 執金剛神 Shukongōshin ou Kongo) est l’un des huit grands bodhisattvas du vajrayana.

Protecteur du Bouddha

Il apparait dès le dans l’iconographie mahayana comme doué d’une grande force et protecteur du Bouddha. Il est représenté dans l’art gréco-bouddhique sous une forme similaire à celle d’Héraclès, tenant en main une courte massue en forme de vajra. On l'identifie au protecteur « puissant comme un éléphant » qui aurait veillé sur Shakyamuni à sa naissance. De même, on prétend que c’est lui qui protégea le Bouddha d’un éboulement lors de son prêche au Mont du vautour. Sa force le fait parfois confondre avec Mahasthamaprapta ; comme lui, il est représenté accompagné d’Amitabha et d’Avalokiteshvara.

Émanation de bouddha

Vajrapani sous sa forme courroucée, accompagné d’un garuda Dans le bouddhisme vajrayana, il peut être considéré comme une émanation d’Akshobhya, l’un des cinq bouddhas de méditation, chef de file de la lignée du vajra. Il peut aussi être vu comme la forme courroucée de Vajrasattva ou Vajradhara. Il a alors l’aspect d’une divinité protectrice féroce qui maintient les démons à distance et aide le méditant à vaincre ses pensées négatives. Dans cette fonction, on le représente dans la pose du guerrier (pratayalidha), une jambe repliée et l’autre tendue, tenant à bout de bras un vajra et dans l’autre main un lasso (vajra-pasha) pour capturer les démons. Il porte une couronne de crânes, un collier de serpents, un pagne en peau de tigre. Sa peau est bleu foncé ou noire, un troisième œil s'ouvre sur son front. Comme Vajrasattva, il est « Seigneur des secrets » (Ghuyapati). Émanation du Bouddha primordial Vajradhara ou Samantabhadra, il concentre en lui la sagesse et la force de tous les bouddhas. Il souvent représenté accompagné de Manjusri, manifestation de la sagesse, et d’Avalokitesvara (compassion). Sous sa forme non courroucée, il se confond en pratique avec Vajrasattva.

Influence hindoue

Connu également dans l’hindouisme, il a hérité de certains traits du dieu Shakra ou Indra. Comme lui, il commande la pluie. Le Bouddha l'a mis en charge des Nagas (et serpents) qui contrôlent les précipitations. Pour les contrer, il est capable de prendre la forme de leur ennemi le garuda. C’est également un dieu protecteur, ennemi des titans qui possèdent le poison halahala. Les tangkas où il apparaît avec Hayagriva, avatar de Vishnou (identifié à Avalokiteshvara) et un garuda (identifié à Vairocana) protègent contre les maladies.

Autres

Il est parfois confondu avec le bodhisattva Sarvanivarana-Vishkambhin (Dripa Namsal), « celui qui renverse les obstacles ». Il est alors représenté avec Avalokiteshvara à qui il rend hommage à Varanasi. Au Japon, son image a inspiré les Niōs (仁王 roi bon), deux figures courroucées qui gardent l’entrée des temples.

Lien externe

- Catégorie :bouddhas et bodhisattvas Catégorie:vajrayâna de:Vajrapani en:Vajrapani et:Vadžrapani it:Vajrapani
Sujets connexes
Akshobhya   Amitabha   Avalokiteshvara   Bodhisattva   British Museum   Dharmapala (tantrisme)   Garuda   Gautama Bouddha   Gréco-bouddhisme   Hindouisme   Héraclès   Indra   Japonais   Kongōrikishi   Mahasthamaprapta   Manjusri   Naga   Samantabhadra   Sarvanivarana-Vishkambhin   Shakra   Tibétain   Vairocana   Vajra   Vajrasattva   Vishnou  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^