Liste des chefs d'État d'Haïti

Infos
Cet article est la liste des présidents, gouverneurs, empereurs, rois d'Haïti depuis la proclamation de son indépendance en 1804.
Liste des chefs d'État d'Haïti

Cet article est la liste des présidents, gouverneurs, empereurs, rois d'Haïti depuis la proclamation de son indépendance en 1804.

Chefs d’État d'Haïti du Nord (1804-1820)

- 1804 au 22 septembre 1804 : Jean-Jacques Dessalines (Gouverneur-général)
-22 septembre 1804 au 17 octobre 1806 : Jean-Jacques Dessalines (Empereur)
-17 février 1807 au 28 mars 1811 : Henri Christophe (président), élu président, devra faire sécession avec le Sud
-28 mars 1811 au 8 octobre 1820 : Henri Christophe (roi autoproclamé)

Présidents d’Haïti

-28 décembre 1806 au 27 janvier 1807 : Henri Christophe (n'est pas entré en fonction)
-27 janvier 1807 au 10 mars 1807 : Bruno Blanchet (provisoire)
-10 mars 1807 au 29 mars 1818 : Alexandre Pétion, pris le pouvoir dans le Sud avec l'appui du sénat jusqu'à sa mort de la fièvre jaune.
- 9 mars 1811-10 mars 1811 : Jean-Chrisostôme Imbert (provisoire) (première fois)
- 9 mars 1815-10 mars 1815 : Jean-Chrisostôme Imbert (provisoire) (deuxième fois)
- 29 mars 1818-30 mars 1818 : Jean-Chrisostôme Imbert (provisoire) (troisième fois)
-30 mars 1818 au 13 mars 1843 : Jean Pierre Boyer, désigné pour succéder à la présidence du sud de l'île à la mort de Pétion, il sera président de l'île entière à la mort de Christophe
-13 mars 1843 au 4 avril 1843 : Rivière Hérard (Chef de l'exécutif) du Comité populaire de Port-au-Prince
-4 avril 1843 au 5 avril 1843 : Gouvernement provisoire
-15 avril 1843 au 16 avril 1845 : Honoré Ferry à la tête du Conseil des Secrétaires d'État
-4 janvier 1844 au 2 mai 1844 : Rivière Hérard
-3 mai 1844 au 15 avril 1845 : Philippe Guerrier
-16 avril 1845 au 1846 : Louis Pierrot
- 1846 au 27 février 1847 : Jean-Baptiste Riché
-27 février 1847 au 1847 : Céligny Ardouin à la tête du Conseil des Secrétaires d'État
- 1847 au 26 août 1849 : Faustin Soulouque

Empereur d’Haïti

-26 août 1849 au 15 janvier 1859 : Faustin Soulouque
- 23 décembre 1858-23 janvier 1859 : Fabre Geffrard ou Nicolas Geffrard (président du Comité révolutionnaire, en rébellion), le général Nicolas ou Fabre Geffrard prend le pouvoir lors d'un coup d'État et restaure la république.

Présidents d’Haïti

- 23 janvier 1859 au 13 mars 1867 : Fabre Geffrard ou Nicolas Geffrard, démissionne devant le soulèvement de l'Artibonite.
-2 mai 1867 au 4 mai 1867 : Conseil du gouvernement provisoire
-4 mai 1867 au 16 juin 1867 : Sylvain Salnave (protecteur de la République)
- 16 juin 1867-27 décembre 1869 : Sylvain Salnave
- 20 mars 1870 au 13 mai 1874 : Nissage Saget
-13 mai 1874 au 14 juin 1874 : Conseil des Secrétaires d'État
-14 juin 1874 au 15 avril 1876 : Michel Domingue
-15 avril 1876 au 23 avril 1876 : Conseil des Secrétaires d'État
- 17 juillet 1876 au 17 juillet 1879 : Boisrond Canal (première fois)
-17 juillet 1879 au 26 juillet 1879 : Comité Central de Salut Public
-26 octobre 1879 au 10 août 1888 : Lysius Salomon (Parti National)
- 27 mars 1883-27 octobre 1883 Jean-Pierre Boyer-Bazelais (chef exécutif du Comité révolutionnaire central)
- 10 août 1888-16 octobre 1888: Boisrond Canal (président du Comité révolutionnaire) (deuxième fois)
- 16 octobre 1888-18 décembre 1888: François Denys Légitime (chef de l'exécutif)
-22 août au 23 août 1888 : Conseil des Secrétaires d'État
- 18 décembre 1888 au 22 août 1889: François Denys Légitime
-17 octobre 1889 au 24 mars 1896 : Florvil Hyppolite
-24 mars 1896 au 31 mars 1896 : Conseil des Secrétaires d'État
-31 mars 1896 au 12 mai 1902 : Tirésias Simon Sam
-12 mai 1902 au 13 mai 1902 : Cincinnatus Leconte nommé par l'assemblée nationale
-13 mai 1902 au : gouvernement provisoire dénommé "Comité de salut public" et formé de six membre, présidé par Louis Boisrond.
- 4 août 1902-15 octobre 1902 : Joseph Anténor Firmin (président du Conseil exécutif, en rébellion)
- 17 décembre 1902-23 décembre 1902: Nord Alexis (Chef du pouvoir exécutif)
- 23 décembre 1902 au 2 décembre 1908 : Nord Alexis
-2 décembre 1908 au 6 décembre 1908 : Louis Boisrond à la tête de la Commission de l'Ordre public
-6 décembre 1908 -21 décembre 1908: Antoine Simon (Chef du pouvoir exécutif)
- 21 décembre 1908-3 août 1911: Antoine Simon
- 24 juillet 1911-7 août 1911: Cincinnatus Leconte (Chef suprême de la Révolution)
- 7 août 1911-14 août 1911: Cincinnatus Leconte (Chef du pouvoir exécutif)
- 14 août 1911- 8 août 1912 : Cincinnatus Leconte
-8 août 1912 : Conseil des Secrétaires d'État
-8 août 1912 au 3 mai 1913 : Tancrède Auguste
-3 mai 1913 au 12 mai 1913 : Conseil des Secrétaires d'État
-12 mai 1913 au 27 janvier 1914 : Michel Oreste
-27 janvier 1914 au 8 février 1914 : Edmond Polynice à la tête du comité de Salut Public
-8 février 1914 au 29 octobre 1914 : Oreste Zamor
-29 octobre 1914 au 6 novembre 1914 : Seymour Pradel à la tête du comité de Salut Public
-6 novembre 1914 au 10 novembre 1914: Davilmar Théodore (Chef du pouvoir exécutif)
- 10 novembre 1914 au 22 février 1915 : Davilmar Théodore
-22 février 1915 au 25 février 1915 : Seymour Pradel et Edmond Polynice à la tête du comité de Salut Public
-25 février 1915 au 9 mars 1915: Vilbrun Guillaume Sam (Chef du pouvoir exécutif)
-28 juillet 1915 au 11 août 1915 : Comité révolutionnaire
-12 août 1915 au 15 mai 1922 : Sudre Dartiguenave
-15 mai 1922 au 15 mai 1930 : Louis Borno
- 15 mai 1930-18 novembre 1930 : Eugène Roy
-18 novembre 1930 au 15 mai 1941 : Sténio Vincent
-15 mai 1941 au 11 janvier 1946 : Elie Lescot, abandonne le pouvoir sous la pression des militaires
-11 janvier 1946 au 16 août 1946 : Franck Lavaud (président du Comité exécutif militaire), junte militaire provisoire avec Paul Magloire et Antoine Lévelt
-16 août 1946 au 10 mai 1950 : Dumarsais Estimé
-10 mai 1950 au 6 décembre 1950 : junte militaire provisoire (Paul Magloire, Frank Lavaud et Antoine Lévelt).
-6 décembre 1950 au 6 décembre 1956 : Paul Magloire, élu à 99 % des voix, tente de resté malgré la fin de son mandat, mais dût s'exiler devant l'ampleur des grèves
-6 décembre 1956 au 12 décembre 1956 : Paul Magloire (Chef du pouvoir exécutif), junte militaire
- 12 décembre 1956-3 février 1957: Nemours Pierre-Louis (provisoire)
- 7 février 1957-2 avril 1957: Franck Sylvain (provisoire)
-6 avril 1957 au 24 avril 1957 : Conseil Exécutif de Gouvernement
-24 avril 1957 au 20 mai 1957 : Conseil militaire
-25 mai 1957 au 14 juin 1957 : Daniel Fignolé (provisoire) (Mouvement Ouvrier Paysan), renversé par le chef de l’armée qu’il avait nommé lui-même un mois plus tôt
-14 juin 1957 au 22 octobre 1957 : Antonio Thrasybule Kébreau (président du Conseil militaire du gouvernement)
-22 octobre 1957 au 15 mai 1963: François Duvalier (Parti de l'Unité nationale)
- 15 mai 1963-22 mai 1963: François Duvalier (Chef de la Révolution)
- 22 mai 1963 au 21 avril 1971 : François Duvalier, autoproclamé président à vie
-21 avril 1971 au 6 février 1986 : Jean-Claude Duvalier, succède à son père puis contraint à l'exil suite à un soulèvement populaire
-6 février 1986 au 20 mars 1986 : Henri Namphy président du Conseil National de Gouvernement
-21 mars 1986 au 7 février 1988 : Henri Namphy (Président du Conseil national) (première fois)
-7 février 1988 au 20 juin 1988 : Leslie François Manigat (Rassemblement des Démocrates-Nationaux Progressistes)
-20 juin 1988 au 17 septembre 1988: Henri Namphy (deuxième fois)
-17 septembre 1988 à 10 mars 1990: Prosper Avril, acculé au départ sous la pression américaine
-10 mars 1990 au 13 mars 1990 : Hérard Abraham (provisoire)
-13 mars 1990 au 7 janvier 1991 : Ertha Pascal-Trouillot (provisoire) (première fois)
-7 janvier 1991 au 7 février 1991 : Ertha Pascal-Trouillot (provisoire) (deuxième fois)
-7 février 1991 au 7 février 1996 : Jean-Bertrand Aristide (en exil du 30 septembre 1991 au 12 octobre 1994) (première fois) (Front National pour le Changement et la Démocratie), élu puis renversé par une junte militaire aidée de la CIA et du Vatican (il fallait enrayer l'expansion de la théologie de la libération).
- 1991 au 8 octobre 1991 : Raoul Cédras (Dirigeant de la junte militaire, en rébellion)
- 8 octobre 1991-19 juin 1992 : Joseph Nérette (provisoire, en rébellion)
-19 juin 1992 au 15 juin 1993 : Marc Bazin (provisoire, en rébellion) (Mouvement pour l'Instauration de la Démocratie en Haïti), nommé Premier ministre par l'armée, puis démissionne
- 12 mai 1994-12 octobre 1994 : Émile Jonassaint (provisoire, en rébellion)
-7 février 1996 au 7 février 2001 : René Garcia Préval
-7 février 2001 au 29 février 2004: Jean-Bertrand Aristide
- 29 février 2004 au 16 février 2006 : Boniface Alexandre (président provisoire)
-9 mars 2004 au 16 février 2006 : Gérard Latortue (premier ministre) à la tête d'un gouvernement temporaire.
-16 février 2006 à ?: René Garcia Préval, proclamé vainqueur de l'élection présidentielle après un accord entre le gouvernement intérimaire et la commission électorale ==
Sujets connexes
Alexandre Pétion   Antonio Thrasybule Kébreau   Artibonite   Boniface Alexandre   Cincinnatus Leconte   Ertha Pascal-Trouillot   Fabre Geffrard   Fièvre jaune   François Duvalier   Gérard Latortue   Haïti   Henri Christophe   Henri Namphy   Histoire d'Haïti   Jean-Bertrand Aristide   Jean-Claude Duvalier   Jean-Jacques Dessalines   Joseph Anténor Firmin   Joseph Nérette   Leslie François Manigat   Louis Borno   Lysius Salomon   Michel Oreste   Paul Magloire   Politique d'Haïti   Prosper Avril   Raoul Cédras   Sténio Vincent   Sylvain Salnave   Tancrède Auguste   Tirésias Simon Sam  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^