Marché

Infos
Un marché à Toulon Un marché à Berlin Karl-August-Platz Le marché est à l'origine un lieu où des commerçants, des artisans, des paysans se réunissent pour proposer leurs produits directement aux consommateurs, c'est l'équivalent du souk arabe ou du bazar turc. Les marchés se distinguent des foires qui sont (historiquement) des « marchés aux bestiaux ».
- marché couvert : ou "halle" (ou "halles")
- marché de gros : marché où des grossistes vendent
Marché

Un marché à Toulon Un marché à Berlin Karl-August-Platz Le marché est à l'origine un lieu où des commerçants, des artisans, des paysans se réunissent pour proposer leurs produits directement aux consommateurs, c'est l'équivalent du souk arabe ou du bazar turc. Les marchés se distinguent des foires qui sont (historiquement) des « marchés aux bestiaux ».
- marché couvert : ou "halle" (ou "halles")
- marché de gros : marché où des grossistes vendent leurs produits à des détaillants ou des revendeurs
- marché gare : marché de gros pour l'alimentation des grandes villes (MIN, marché d'intérêt national, de Rungis pour Paris)
- marché aux puces : marché où l'on trouve des articles d'occasion ou de seconde main (meubles, vêtements, livres...) Par extension, le terme désigne également un système d'échanges économiques ou financiers.

Économie

Étalage de fruit
- Dans le vocabulaire courant, « passer un marché », est l'opération par laquelle deux parties font un échange librement accepté. L'opération est généralement économique, mais elle peut porter sur tout type d'activité ou de biens (par exemple une décision politique). On devrait réserver le terme de « contrat » à ce type d'opération.
- Pour les économistes, le « marché » est :
- l'ensemble des règles (juridiques ou informelles) par lesquelles ce type d'opération économique peut se réaliser ;
- le « lieu » d'interaction entre acheteurs et vendeurs ;
- le « lieu » de confrontation de leurs offres et de leurs demandes, réelles ou potentielles ;
- le « lieu » aboutissant à déterminer le prix d'un produit, service ou actif, ou d'un ensemble de produits, services ou actifs (prix du marché). Certains estiment que le marché n'est pas aussi naturel et spontané qu'on l'imagine : « Si le système de marché est une danse, c’est l’État qui fournit la piste et l’orchestre » écrit Charles Lindblom dans The Market System (2001). Ils se placent dans un cadre où la relation contractuelle n'est pas bilatérale, mais soumise à la surveillance et la garantie d'un tiers (une société de Bourse, un arbitre, un État, etc.). Cependant, de même que des gens peuvent disputer un match sans arbitre, il est possible de conclure des marchés sur la base de la confiance réciproque que les clauses en seront respectées, et de la menace directe en cas de violation : ainsi fonctionne toute l'économie dite « souterraine », non garantie par les procédures légales. Le marché est un concept central en économie. Le marché porte tout aussi bien sur les échanges de biens que de services et d'actifs financiers et immobiliers, tant au niveau local que mondial. On parle aussi par extension du marché du travail pour l'échange de la force de travail contre rémunération. Les tenants du libre-échange estiment que lorsque des contraintes étatiques portent sur les échanges, au niveau des quantités pouvant être offertes ou achetées, ou du niveau des prix, on s'éloigne en partie ou totalement du concept de marché. Dans cette vision, on considère que le marché est dit efficace (en franglais efficient), s'il concourt à approcher le juste prix et une allocation des ressources optimum. Voir efficience du marché

Marketing

Le marketing propose trois visions du marché : - optique produit : le marché est alors découpé en quatre catégories. :Marché principal : ensemble des produits semblables entrant directement en concurrence les uns par rapport aux autres (exemple : le marché des chaussettes) :Marché environnant : ensemble des produits différents mais concourant à la satisfaction d'un même besoin (ex: les collants, les bas, etc.) :Marché support : ensemble des produits dont la présence est nécessaire à la consommation des produits du marché principal (ex: les pantalons, les jupes, etc.) :Marché générique : ensemble des produits issus du marché principal et environnant (ex: l'habillement) - optique demande : le marché englobe tous les clients capables et désireux d'effectuer un échange marchand en vue de satisfaire un besoin ou un désir. - optique échange : le marché correspond au volume d'affaires total d'une activité.

Prise de décision

Le marché est un système de prise de décision : il suffit que chacun y vienne avec une ou plusieurs options, et pour chacune le prix qu'il est prêt à payer pour la voir adoptée ou, au contraire, le prix qu'il demande si elle est adoptée (sachant qu'il préfère donc son rejet). Par défaut, on reste dans la situation antérieure. On retient, si elle existe, l'option qui produit la plus grande valeur ajoutée apparente (i.e. différence entre les offres d'adoption et les demande de rejet), on paye les demandeurs du rejet à proportion de leur exigence, et on fait ce qu'on veut de la valeur ajoutée (partage égal entre tous, versement au trésor public, etc.) Il n'y a pas de perdants, chacun repartant soit dans la même situation qu'au départ, soit avec une compensation supérieure à ce que lui coûte l'option retenue. Cependant, ce système ne permet pas de se soustraire au Théorème d'impossibilité d'Arrow : de ce point de vue son seul défaut est qu'il ne respecte pas le critère le plus faible (l'insensibilité aux options non pertinentes). Le résultat final peut dépendre de l'ordre des échanges.

Exemple

Imaginons que quatre villes soient sollicitées pour déterminer la ville où sera construit l'hôpital devant les desservir. schéma des 4 villes avec leurs distances respectives Imaginons d'autre part que la ville A regroupe 42 % des votants, la ville B 26 % des votants, la ville C 15 % des votants et la ville D 17 % des votants. Il faut aussi, pour les besoins du calcul, faire des hypothèses sur la valeur du cadeau que représente l'hôpital pour les habitants. On peut supposer qu'il vaut 100 euros, c’est-à-dire qu'ils sont prêts à payer 100 euros pour avoir l'hôpital chez eux, mais que chaque km à parcourir réduit de 1 euro la somme offerte. Ainsi, les habitants de A ne payeraient que 70 € pour l'hôpital s'il est en B, et seulement 50 € s'il est installé en D. Enfin, il faut faire des hypothèses sur le mode d'enchère : on supposera que chaque option fait l'objet d'une promesse de dons si elle est retenue, et que si une option n'est pas retenue, les promesses de dons correspondantes sont nulles : il est donc possible de faire des promesses parallèles et contradictoires (exactement comme on peut engager plusieurs négociations commerciales pour l'achat de son futur logement). En outre les résultats n'en sont publiés qu'au terme : ainsi, il n'est pas possible de surenchérir et il faut d'emblée offrir le maximum qu'on souhaite. Enfin, on supposera que les sommes collectées sont offerte pour prix de l'hôpital commun, elles sont donc perdues pour les habitants (mais pas pour tout le monde) Le résultat des offres avec ces hypothèses est donc théoriquement le suivant : C'est B qui est le site qui a la plus grande valeur ajoutée : 8 175 € par tranche de 100 habitants (à multiplier par le nombre d'habitants et à diviser par cent pour obtenir la valeur ajouté totale en euros). C'est donc dans la ville B que sera construit l'hôpital. C'est d'ailleurs, là encore théoriquement, le résultat qu'aurait obtenu un « technocrate » procédant à un calcul d'optimisation économique et qui ne se tromperait pas dans les hypothèses de valeur à retenir (100 € moins 1 € du km).

Avantage et inconvénient

Le système est très fin et permet de s'adapter aux préférences réelles des uns et des autres. Si les sommes collectées sont suffisantes, on peut s'apercevoir qu'il est possible de construire deux hôpitaux. Inversement, on peut constater que la construction coûte plus cher que ce que les habitants estiment souhaitable. On peut enfin constater que les uns sont prêts à dépenser plus que d'autres, ou bien sont plus ou moins sensible à la distance, ce qui fait varier le site retenu. Par contre, le système est très sensible à la méthode de mise en marché, et s'il y a lieu, à la méthode d'allocation de la valeur ajoutée. Il donne des résultats variables selon l'ordre des opérations (par exemple, si on demande d'abord où construire l'hôpital, puis où construire le tramway, les résultats peuvent être très différents de ce qu'on obtiendrait si on propose la construction du tramway avant de proposer celle de l'hôpital). Voir aussi à ce sujet les anomalies de marché.

Le vote comme marché

Le marché de l'art. peinture de Honoré Daumier, . Inversement, le vote est un marché particulier
- où la proposition n'est pas libre : une procédure fixe les options admissibles,
- où le temps n'est pas libre : une procédure fixe le moment de la décision,
- où la monnaie utilisée, le « bulletin de vote », est une monnaie initialement également répartie entre tous, à usage unique et non capitalisable. L'échange est alors asymétrique. Il y a donc des gagnants (ceux qui, en échange de leur bulletin de vote, obtiennent une décision conforme à leur souhait) et des perdants (ceux qui n'ont pas réussit à bloquer l'option retenue et n'obtiennent rien en échange). Le type de contrainte appliqué permet de créer une infinité de systèmes de vote à partir des condition de marché.

Galerie

Cliquez sur une vignette pour l'agrandir. Image:Marche_Plessis1.jpg|Le nouveau marché Baltard du Plessis-Robinson, Hauts-de-Seine. Image:Marché de Saint-Denis 93.jpg|Marché de Saint-Denis(Seine-Saint-Denis). Image:Mercado.JPG|Marché de la Ribera à Bilbao (Pays basque, Espagne). Image:Riga_marché.JPG|Le marché couvert de Rīga en Lettonie dans d'anciens hangars à zeppelins. Image:La Boqueria.jpg|Marché de la Boqueria à Barcelone. Image:La Boqueria.JPG|Détail d'un étalage. Image:Tokyo Tsukuji 6 052.jpg|Le marché aux poissons de Tsukuji à Tōkyō. Image:Marche_berlin002.jpg|marché à Berlin Charlottenbourg.

Voir aussi

Wikimedia Commons

-
- ===
Sujets connexes
Actif   Allocation des ressources   Anomalie de marché   Barcelone   Bazar   Besoin   Bilbao   Clause   Désir   Efficience du marché   Espagne   Foire   Franglais   Halle (marché)   Hauts-de-Seine   Honoré Daumier   Juste prix   Lettonie   Libre-échange   Marchandise   Marché aux grains   Marché du travail   Marché financier   Marché immobilier   Marché monétaire   Marché noir   Marketing   Offre et demande   Paris   Part de marché   Pays basque   Paysan   Prix   Produit (marketing)   Rungis   Rīga   Saint-Denis (Seine-Saint-Denis)   Seine-Saint-Denis   Services (économie)   Souk   Théorème d'impossibilité d'Arrow   Vote   Zeppelin  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^