Pierre Ier de Russie

Infos
''' Pierre I de Russie peint par Paul Delaroche. Piotr Alexeïevitch Romanov (Пётр Алексе́евич Роман́ов), appelé aussi Pierre le Grand (Пётр Вели́кий, Pyotr Velikiy) est né le 9 juin 1672 (le 30 mai dans le calendrier julien) et est mort le 8 février 1725 (28 janvier). Il est le fils d'Alexis I dit « le tsar très paisible » (1629-1676) et de Natalia Narychkina (1651-1694). Il fut le tsar de Russie dès 1682 et le premie
Pierre Ier de Russie

''' Pierre I de Russie peint par Paul Delaroche. Piotr Alexeïevitch Romanov (Пётр Алексе́евич Роман́ов), appelé aussi Pierre le Grand (Пётр Вели́кий, Pyotr Velikiy) est né le 9 juin 1672 (le 30 mai dans le calendrier julien) et est mort le 8 février 1725 (28 janvier). Il est le fils d'Alexis I dit « le tsar très paisible » (1629-1676) et de Natalia Narychkina (1651-1694). Il fut le tsar de Russie dès 1682 et le premier empereur de l'empire russe de 1721 à 1725. En 1689, il épousa Eudoxia Lopoukina (1672-1731) dont il divorça en 1698. Elle lui donna un fils : le premier tsarévitch Alexis Pétrovitch (1690-1718). En 1707 il épousa Catherine Ire de Russie (Marthe Skavronski, 1664-1727). Il a profondément réformé son pays et a mené une politique expansionniste qui a transformé la Russie en puissance européenne importante. Dès 1731, Voltaire écrivit de Pierre I qu'il était beaucoup plus grand homme que le roi de Suède Charles XII, qui fut son grand adversaire.

Accession au pouvoir et vie personnelle

Il fut proclamé Tsar de Russie en 1682, avec son demi-frère Ivan V. Les sept premières années de leur règne furent conduites par leur sœur Sophia Alexeievna, alors régente. En 1689, Pierre et Ivan forcèrent Sophia à abandonner son poste de régente et à rentrer dans un couvent. Pierre et Ivan partagèrent le trône pacifiquement jusqu'à la mort d'Ivan, devenu invalide en 1696. Pierre Ier est le fils du tsar Alexis Ier de Russie, mort en 1676, et de Natalia Narychkina. Pierre était très grand (il mesurait deux mètres) et fut un homme puissant. « His gangly legs and arms prevented him from being handsome, however. » Très tôt dans son règne, Pierre réforma la Russie, poussant le pays vers la modernité. Fortement influencé par ses conseillers occidentaux, il réorganisa l'armée russe le long des lignes européennes et rêva de faire de la Russie une puissance maritime importante. Il fit face à beaucoup d'oppositions d'hommes politiques russes et réprima brutalement toutes les rébellions envers son autorité. En 1697, s'inscrivant anonymement sous le nom de Pierre Mikhaïlov dans une suite diplomatique appelée la «Grande Ambassade», il se rendit d'abord en Prusse, où il étudia essentiellement l'artillerie, puis dans l'Empire des Habsbourg, aux Pays-Bas, où il travailla comme simple ouvrier dans les chantiers navals de la Compagnie hollandaise des Indes orientales, et en Angleterre pour approfondir ses connaissances théoriques en matière de construction navale. Il étudia la construction navale à Amsterdam et Deptford (Londres). Bien qu'amicalement reçu lors de ses voyages, il ne fut pas toujours considéré comme l'égal des grands chefs couronnés d'Europe. Un des objectifs les plus importants de la «Grande Ambassade» était de recruter des spécialistes et professionnels, surtout pour la marine de guerre. Chaque visite était l’occasion de projets divers. Quand il effectuera un séjour en principauté de Liège, à Spa, en 1714, pour y « prendre les eaux », il acheta une multitude d’objets d’artisanat local (Jolités de Spa), et fit le projet d’ouvrir un Spa russe à Olonets. La source la plus célèbre de Spa, porte le nom de Pierre le Grand. Un buste du tsar, offert par le prince Anatole Demidoff, y fut placé en 1856. Après être retourné en Russie, il réforma la science en incluant les inventions d'Isaac Newton (qu'il avait apprises en Europe de l'Ouest) et réprima la rébellion des Streltsy (les gardes impériaux russes) qui avaient aidé sa sœur Sophia à essayer de l'éliminer. Le 2 novembre 1721, le sénat de Russie accorda à Pierre le titre d'Empereur de toutes les Russies, et il fut rapidement reconnu comme tel par les rois de Pologne, de Prusse et de Suède. En 1724, il couronna sa seconde femme Catherine du titre d'impératrice. Le couple était ensemble depuis 1703, année où Pierre l'avait rencontrée chez son meilleur ami, Aleksandr Menshikov (1673-1729). Elle était alors connue sous le nom de Martha Skavronskaya, ancienne paysanne, domestique et maîtresse de Menshikov. Ils tombèrent rapidement amoureux et se marièrent en 1712. Martha prit alors le nom de Catherine et déjà mère d'un enfant de Pierre donna à l'empereur un autre enfant. Après la mort de Pierre en 1725, elle monta sur le trône en tant que Catherine Ire de Russie et mourut deux ans après.

La politique militaire

En 1697 Pierre mit sa nouvelle armée à l'essai pour la première fois en battant les Tatars de Crimée dépendants alors de l'Empire ottoman et en s'emparant du port d'Azov et fondant la forteresse et le port de Taganrog en 1698. Par le traité de Constantinople, les Russes obtiennent Azov et Taganrog, et le droit d'avoir un ministre permanent en Turquie. Cette campagne marqua la première offensive militaire réussie par l'armée russe sur un sol étranger depuis plusieurs siècles, et établit la Russie comme étant un pays important dans la politique européenne. Taganrog a été la première base de la marine de guerre russe commandée par l'amiral Golovin et vice-amiral Cornelius Cruys qui est devenu le premier governeur de Taganrog, 1698-1702 et en 1711. La Russie, alliée au Danemark et à la Pologne, entre en guerre contre la Suède du jeune Charles XII en 1700. La Suède s'était emparé de territoires russes de la mer Baltique cinquante ans auparavant. Ce faisant, il voulait laver ce qui était pour lui un affront et voulait préparer son rêve d'une Russie puissance navale (la région occupée était un obstacle). La Suède ayant une armée importante et étant conduite par le jeune mais brillant stratège Charles XII de Suède (il fut un adversaire important de Pierre), la guerre fut plus longue et plus dure que ne le prévoyait Pierre. Monument à Pierre le Grand par Mark Antokolski à Taganrog. L'armée russe non préparée à la guerre devait faire face à une armée suédoise professionnelle et la première tentative pour saisir la côte baltique se termina par la bataille de Narva en 1700, au cours de laquelle Charles XII, à la tête de 8 000 suédois, battit 38000 Russes. Charles attaqua alors Pierre et son allié, le roi Auguste II de Pologne. Pendant les huit années qui suivirent, les Suédois ravagèrent la Pologne et la Saxe et forcèrent Auguste à abandonner son trône. Finalement en 1708, Charles envahit la Russie afin de prendre Moscou et de détrôner Pierre. Dans le même temps, Pierre engagea une nouvelle campagne dans les pays baltes contre un nombre réduit de soldats suédois. Il conquit alors les terres de l'actuelle Estonie et l'embouchure du fleuve Neva, où il fonda la ville de Saint-Pétersbourg en 1703. Pensant qu'il pourrait battre Pierre à tout moment, Charles ignora ces campagnes. Après l'avoir rencontré en Russie en 1708, Charles battit Pierre à Golovchin le 3 juillet 1708 mais essuya sa première défaite à la bataille de Lesnaya le 28 septembre 1708, lorsque Pierre écrasa l'aile gauche de l'armée suédoise qui s'en allait rejoindre l'armée principale de Charles à Rīga. En raison de cette défaite, Charles fut forcé d'abandonner sa marche sur Moscou. Ne pouvant plus avancer vers l'Est, Charles envahit l'Ukraine. Pierre utilisa alors la technique de la « terre brûlée » qui eut comme conséquence l'impossibilité pour l'armée suédoise de se ravitailler. L'armée suédoise souffrit considérablement de l'hiver particulièrement froid de 1708-09, mais reprit la campagne ukrainienne pendant l'été 1709, espérant forcer Pierre à abdiquer. Lorsque Charles eut repris la campagne, il trouva Pierre beaucoup plus belliqueux et les deux armées se livrèrent bataille à Poltava, le 27 juin 1709. Les années de labeur de Pierre pour améliorer l'armée russe furent récompensées lorsqu'il infligea une défaite écrasante aux Suédois, causant près de 10 000 morts et capturant la plupart des soldats restants dans l'armée ennemie. Charles s'enfuit alors dans l'Empire ottoman jusque là neutre et demanda de l'aide au Sultan Ahmet III pour une nouvelle campagne. Pierre lança une attaque contre les Ottomans en 1711 mais subit une lourde défaite. Dans le traité de paix signé ensuite, la Russie concéda les ports Azov et Taganrog dont elle s'était emparé en 1697.Cependant, le Sultan ne se joignit jamais à Charles XII. Il expulsa même le roi suédois de son empire en 1714. Au nord les armées de Pierre conquirent la province suédoise de Livonie (la moitié nord de la Lettonie moderne et de l'Estonie méridionale) et attaquèrent à nouveau les Suédois dans l'actuelle Finlande alors territoire suédois. Charles refusait toujours de signer un traité de paix et ce fut sa mort en 1718 qui permit l'arrêt des hostilités. Sa soeur, Ulrique Eléonore lui succéda et en 1721, le traité de Nystad mit fin à la "Grande Guerre du Nord" et les côtes de la mer Baltique qui vont jusqu'à la frontière finlandaise et qui appartenaient alors à la Suède furent données à la Russie.

La modernisation de la Russie

Pour changer les vieilles coutumes russes, Pierre appliqua des mesures draconiennes: Il imposa dès le 5 septembre 1698, un impôt particulier pour les plus riches des Russes. Ceux-ci, sauf les prêtres, devaient payer cent roubles par an alors que le reste de la population ne devait s'acquitter que d'un kopeck par tête. Cette taxe, avec bien d'autres, servit à la modernisation de la Russie.Néanmoins elles étaient si importantes qu'un fossé se creusa entre l'élite russe et les paysans entraînant la réinstauration du servage. L'un des développements importants induits par Pierre fut la création du Tableau des rangs: Tandis que les autres tsars accordaient de temps en temps la noblesse à des non-nobles, Pierre instaura une base régulière et formalisée : les gens du peuple pouvaient améliorer leur position sociale dans la société basée sur le mérite au service de l'empereur. Statue équestre de Pierre I à Saint-Pétersbourg Pierre le Grand, conscient des retards de la Russie dans le domaine juridique tenta en 1700 de moderniser le code de 1649 en y incorporant les oukases promulgués depuis. Il réunit pour ce faire une première commission qui n'aboutit pas. Une seconde commission réunie en 1714 ne parvint pas non plus à rédiger un corps de lois suffisamment clair. En 1720, Pierre le Grand réunit une troisième commission dont le but était de rédiger un code général de lois russes sur le modèle suédois, puis danois. Ce fut à nouveau un échec. Il encouragea aussi l'industrie, le commerce et l'école - il envoyait les jeunes en Europe de l'Ouest afin d'améliorer leurs connaissances. Son règne connut par ailleurs l'adoption du calendrier julien, la simplification de l'alphabet cyrillique, l'introduction des chiffres arabes et la publication du premier journal en langue russe. Il ordonna, dès 1703, la construction d'une ville sur la Neva. Dans un premier temps, il ne devait s'agir que de fortifications destinées à l'armée dans la guerre contre la Suède. Puis l'idée de construire une ville sur un marécage, comme le faisaient les Hollandais, lui apparut comme un défi à relever. La nouvelle ville, Saint-Pétersbourg devint sa capitale, résolument tournée vers l'occident et la modernité. Au total, cent mille ouvriers périrent dans les marécages pour l'édification de la ville. l'Église orthodoxe russe était fortement opposée aux réformes de Pierre. Elle les estimait néfastes pour la survie des vieilles traditions russes et dangereuses pour sa puissance (Pierre ordonna même le démantèlement des clochers des églises pour en récupérer le cuivre afin de fabriquer des canons). Après la mort du patriarche Adrian en 1700, Pierre ne nomma pas de successeur, et en janvier 1721, il établit le Saint Synode pour régir l'Église, ce qui fut par ailleurs l'étape finale de ses réformes. Catégorie:Histoire moderne Catégorie:Histoire de l'Europe Catégorie:Histoire de Russie Catégorie:Monarque de Russie Catégorie:Naissance en 1672 Catégorie:Décès en 1725 ar:بيتر الأول ast:Pedro I de Rusia be:Пётр I, імператар расійскі bg:Петър I (Русия) bn:রাশিয়ার প্রথম পিটার br:Pêr Iañ (Rusia) bs:Petar I Veliki ca:Pere I de Rússia cs:Petr Veliký cu:Петръ Великыи cv:Пётр I cy:Pedr I o Rwsia da:Peter den Store de:Peter der Große el:Πέτρος Α΄ της Ρωσίας (ο Μέγας) en:Peter I of Russia eo:Petro la Granda es:Pedro I de Rusia et:Peeter I eu:Petri I.a Errusiakoa fa:پتر یکم fi:Pietari Suuri fy:Peter de Grutte ga:Peadar Mór gl:Pedro I de Rusia he:פיוטר הגדול hi:पीटर महान hr:Petar I. Aleksejevič Romanov hu:I. Péter orosz cár id:Peter I io:Peter 1ma is:Pétur mikli it:Pietro I di Russia ja:ピョートル1世 ka:პეტრე I (რუსეთი) ko:러시아의 표트르 1세 la:Petrus I (imperator Russiae) lt:Petras I lv:Pēteris I mk:Петар Велики mr:पीटर द ग्रेट ms:Peter I dari Rusia nds:Peter de Grote nl:Peter I van Rusland nn:Peter I av Russland no:Peter I av Russland pl:Piotr I Wielki pt:Pedro I da Rússia ro:Petru I al Rusiei ru:Пётр I sh:Petar Veliki simple:Peter I of Russia sk:Peter Veľký sl:Peter Veliki sr:Петар Велики sv:Peter I av Ryssland tg:Пётр I Вели́кий th:สมเด็จพระเจ้าซาร์ปีเตอร์ที่ 1 แห่งรัสเซีย tr:I. Petro (Rusya) tt:Piter I uk:Петро I Романов ur:پیٹر اعظم vi:Pyotr I của Nga zh:彼得大帝
Sujets connexes
Ahmet III   Alexis Ier de Russie   Alphabet cyrillique   Amsterdam   Anatole Demidoff   Angleterre   Auguste II de Pologne   Azov   Bataille de Lesnaya   Bataille de Narva   Calendrier julien   Catherine Ire de Russie   Charles XII de Suède   Crimée   Danemark   Divisions administratives de la République de Carélie   Empereur   Empire ottoman   Estonie   Finlande   Grande Ambassade   Habsbourg   Isaac Newton   Ivan V de Russie   Journal   Kopeck   Lettonie   Liste des sources de Spa   Livonie   Londres   Marcial (Spa russe)   Mark Antokolski   Mer Baltique   Moscou   Mètre   Natalia Narychkina   Neva   Orthodoxie   Paul Delaroche   Pays-Bas   Pologne   Poltava   Principauté de Liège   Prusse   Rouble   Russie   Rīga   Saint-Pétersbourg   Saint Synode   Saxe   Servage   Sophia Alexeievna   Streltsy   Sultan   Suède   Taganrog   Traité de Nystad   Tsar   Turquie   Ukraine   Voltaire  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^