Lycée Henri-IV

Infos
La Tour Clovis Le lycée Henri-IV est un établissement français d'enseignement secondaire et supérieur, situé 23, rue Clovis à Paris, dans le V arrondissement, non loin de l'église Saint-Étienne-du-Mont et du Panthéon. Son proviseur actuel est Patrice Corre. Le lycée, meilleur de France selon certains critères100 % de réussite au baccalauréat depuis cinq ans ; du classement des lycées d'excellence de L’Étudiant, décembre 2006., traditionnel rival du lycé
Lycée Henri-IV

La Tour Clovis Le lycée Henri-IV est un établissement français d'enseignement secondaire et supérieur, situé 23, rue Clovis à Paris, dans le V arrondissement, non loin de l'église Saint-Étienne-du-Mont et du Panthéon. Son proviseur actuel est Patrice Corre. Le lycée, meilleur de France selon certains critères100 % de réussite au baccalauréat depuis cinq ans ; du classement des lycées d'excellence de L’Étudiant, décembre 2006., traditionnel rival du lycée Louis-le-Grand, accueille plus de 2500 élèves, du collège aux classes préparatoires. Il est réputé pour ses résultats au baccalauréat mais aussi au concours général, ainsi qu'aux concours d'entrée aux grandes écoles, spécialement pour les littéraires (École des chartes, ENS Ulm filière littéraire, ENS lettres et sciences humaines), bien qu'il soit régulièrement classé premier pour les scientifiques (École polytechnique, ENS Ulm filière scientifique, ENS Lyon, École des mines de Paris, École centrale Paris, etc.) et les commerciales (HEC, ESSEC, ESCP-EAP, EDHEC, etc.). À noter que chaque année, près du quart des nouveaux normaliens (toutes filières confondues) sont issus des classes du lycée Henri-IV. Il est également classé monument historique pour certains de ses bâtiments hérités de l'ancienne abbaye Sainte-Geneviève, qui datent du au : tour Clovis (ancien clocher de l'abbaye, cf. ci-contre), réfectoire (actuelle chapelle), cabinet des Médailles (cabinet de curiosité), etc. Des travaux récents (vers 1996) de rénovation ont permis de mettre au jour des vestiges d'époque carolingienne. Anecdote amusante, un couple de faucons crécerelles nicherait depuis quelques années dans la tour Clovis.

Histoire

Entrée sur la rue Clovis À l'origine se trouve une abbaye, instituée en 502 par Clovis en l'honneur de SS. Pierre et Paul. Elle est d'abord de règle bénédictine. En 512, elle reçoit le corps de sainte Geneviève. Pillée à plusieurs reprises par les Normands, elle accueille des chanoines séculiers qu'on appellera par la suite les « génovéfains ». Au , ceux-ci sont réformés par Suger, abbé de Saint-Denis. Il les oblige à constituer un atelier de copistes et une bibliothèque. La discipline se relâche de nouveau par la suite. En 1619, Louis XIII donne l'abbaye en commende au cardinal de La Rochefoucauld, qui en fait le chef d'ordre de la Congrégation de France, qui réunit tous les chanoines augustiniens. Collège Henri-IV ou lycée Napoléon Les chanoines sont chassés lors de la Révolution. Leur riche bibliothèque (58 000 imprimés et 2 000 manuscrits - troisième bibliothèque en Europe après le Vatican et la Bodleian Library à Oxford) échappe à la dispersion. L'abbaye, elle, est remplacée par un établissement d'enseignement qui prend le nom d'École centrale du Panthéon en 1791, puis de lycée Napoléon, ce qui fait d'Henri-IV le premier lycée français, historiquement parlant. Lors de la Restauration, le lycée est rebaptisé lycée Corneille, puis le nom se stabilise en lycée Henri-IV. Il devient alors un lycée chic, que fréquentent les fils de Louis-Philippe et la haute aristocratie.

Le collège

Il accueil les élèves de son secteur. Il est composé de:
-5 classes de 6ème
-5 classes de 5ème
-5 classes de 4ème
-6 classes de 3ème Certains professeurs du collège sont aussi professeurs au lycée ce qui laisse entendre une bonne instruction au petit lycée Henri IV. Le collège est aujourd'hui dirrigé par la principal adjointe de l'établissement Henri IV : Madame Martin. Une proportion de 46 % des élèves du collège ont put acceder au collège en 2006-2007.

Le lycée

La Tour Clovis À cause de sa sectorisation dans un quartier favorisé (le Panthéon), le collège Henri-IV accueille aujourd'hui principalement des élèves provenant de catégories sociales élevées. L'affectation dans les lycées n'étant pas strictement sectorisée, les élèves du second cycle du lycée sont sélectionnés en fonction de leur dossier scolaire. Ils proviennent de plus d'une centaine de collèges différents de Paris et de sa banlieue. 10 à 12 % sont issus de collèges de ZEP ou zones difficiles, ce qui ouvre la possibilité d'un brassage social que ne permettrait pas l'application d'une carte scolaire très contraignante car définie selon des critères uniquement géographiques. Le lycée Henri-IV affiche toujours des taux de réussite au baccalauréat supérieurs à la moyenne académique (autour de 85%) et aux attentes du ministère (autour de 93%) : De plus, le lycée offre un très fort taux d'accès de la seconde au bac, permis par la forte sélection qui prévaut à l'entrée en seconde.

Les classes préparatoires

On trouve à Henri-IVSelon . :
-douze classes littéraires :
-quatre hypokhâgnes A/LIndifférenciées depuis la rentrée 2006, elles ont pour nom LS1 à LS4. Auparavant elles étaient séparées en HK1 et HK2, préparant aux khâgnes Ulm, et HCl1 et HCl2, préparant aux khâgnes LSH. Dans les faits, l'ancienne classification persiste. et quatre khâgnes A/LLa K1 et la K2 préparent à l'ENS Ulm, la Cl1 et la Cl2 à l'École normale supérieure lettres et sciences humaines.,
-une hypokhâgne et une khâgne B/L,
-une hypochartes et une chartes ;
-huit classes scientifiques :
-deux MPSIConservant leurs noms de HX2 et HX3 de l'époque où les mathématiques supérieures étaient indifférenciées., une MP et une MP
-Parfois encore nommées XM et XM' selon l'ancienne qualification des mathématiques spéciales.,
-une PCSIConservant son nom de HX1 de l'époque où les mathématiques supérieures étaient indifférenciées. et une PC
-Parfois encore nommée XP' selon l'ancienne qualification des mathématiques spéciales.,
-une BCPST 1 et une BCPST 2Encore nommées Agro 1 et Agro 2. ;
-quatre classes économiques :
-deux années d'ECS.
-deux années d'ECE. Les classes préparatoires du lycée sont le règne de l'excellence et du prestige. Chaque année, Henri-IV place la quasi-totalité de ses promotions dans les plus prestigieuses écoles de France (HEC, Ecole Polytechnique, ENS). La sélection à l'entrée est extrêmement forte et ne sont recrutés que les meilleures élèves de France et de l'étranger. Le lycée Henri-IV se trouve, chaque année, dans l'immense majorité des filières de CPGE, sur le podium des classements. Le lycée comporte également une classe de préparation aux études supérieures (CPES) depuis septembre 2006. Cette classe a pour vocation de permettre à des jeunes boursiers de rattraper le niveau en « culture générale » de leurs camarades de CPGE, issus souvent de milieux plus favorisés, et de leur permettre ainsi de faire plus facilement des études supérieures. Ils bénéficient pour cela d'un encadrement privilégié (petite classe, tutorat), d'aides matérielles (fourniture d'un ordinateur, logement en cité universitaire) et de nombreux avantages culturels (gratuité dans des musées, à l'opéra, au théâtre, etc.). La classe a 11 heures en commun et de 16 à 19 heures de cours spécialisés (lettres, économie et sciences sociales ou sciences) sur le site du lycée Henri-IV.. Le fait que quelques élèves de cette classe aient abandonné en cours d'année, préservant les avantages qui leur avaient été octroyés (ordinateur portable, par exemple) a pu faire débat. Le fait que les CPGE soient essentiellement littéraires (12 divisions sur 24) a deux conséquences : d'une part, le lycée est réputé littéraire ; et d'autre part, le pourcentage d'étrangers en CPGE est faible (les CPGE littéraires recrutant surtout dans les lycées français de métropole). Les classes préparatoires recrutent sur toute la France et pour partie à l'étranger.

Anciens élèves célèbres

Chanteurs

- Guy Béart
- Patrick Bruel, qui fait allusion au lycée dans la chanson Place des grands hommes
- Camille
- Raphael

Écrivains, lecteurs, philosophes

- Marc Benda
- Jean-Marie Benoist
- Jean-Louis Bory
- Jacques de Bourbon Busset
- Jean Clair
- Christian Combaz
- Casimir Delavigne
- Olivier Delorme
- Léon-Paul Fargue
- Michel Foucault
- Paul Fournel
- Georges Friedmann
- André Gide
- Alfred Jarry
- Guy de Maupassant
- Prosper Mérimée
- Alain Minc
- Alfred de Musset
- Paul Nizan
- Jean d'Ormesson
- Georges Perec
- Jean Prévost
- Jean-Paul Sartre
- Albert Thibaudet

Personnalités, journalistes

- Didier Haudepin, acteur, producteur et réalisateur
- Emile Aillaud, architecte
- Léon Blum, homme politique
- Emmanuel Chain, journaliste
- Marina de Van, cinéaste, comédienne
- Georges-Eugène Haussmann, préfet de Paris
- Claude Imbert, journaliste
- Léo Lagrange, ministre de la Jeunesse et des sports du Front populaire (1936)
- Philippe Léotard, acteur de théâtre et de cinéma,
- Paul Massot, médecin, homme politique du
- Etienne Mougeotte, journaliste, dirigeant de télévision
- Mazarine Pingeot, écrivain, agrégée de philosophie, fille du président François Mitterrand
- Jean Plantureux, dit Plantu, dessinateur de presse
- Barbet Schroeder, cinéaste
- Jorge Semprun, ancien ministre de la culture espagnol et membre de l'Académie Goncourt
- André Vingt-Trois, Archevêque de Paris et Cardinal

Anciens professeurs célèbres

- Henri Bergson, philosophe
- Émile Chartier, dit Alain (philosophe)
- Georges Pompidou, Président de la République
- Etienne Borne, Philosophe et homme politique
- André Alba, Professeur d'histoire et écrivain
- Jean-Louis Bory, Professeur de français, écrivain, (Prix Goncourt) , critique de cinéma
- Léon Feugère, Professeur de français, écrivain .
-Jacques Gason, Professeur de lettres latines Cloître

Notes

Voir aussi

===
Sujets connexes
Abbaye   Abbaye Sainte-Geneviève de Paris   Académie Goncourt   Alain (philosophe)   Alain Minc   Albert Thibaudet   Alfred Jarry   Alfred de Musset   André Alba   André Gide   André Vingt-Trois   Baccalauréat (France)   Barbet Schroeder   Camille (chanteuse)   Carte scolaire   Casimir Delavigne   Chanoine   Christian Combaz   Classe préparatoire aux grandes écoles   Classes préparatoires économiques et commerciales   Claude Imbert   Clovis Ier   Collège   Concours général   Didier Haudepin   ESCP-EAP   Emmanuel Chain   Espagne   Faucon crécerelle   France   François Mitterrand   Georges Friedmann   Georges Perec   Georges Pompidou   Guy Béart   Guy de Maupassant   HEC   Hautes études commerciales (Paris)   Henri Bergson   Jacques de Bourbon Busset   Jean-Louis Bory   Jean-Marie Benoist   Jean-Paul Sartre   Jean Clair   Jean Prévost   Jean d'Ormesson   Khâgne B/L   Louis-Philippe Ier   Lycée   Lycée Louis-le-Grand   Lycée en France   Léo Lagrange   Léon-Paul Fargue   Léon Blum   Léon Feugère   Marc Benda   Marina de Van   Mathématiques, physique   Mazarine Pingeot   Michel Foucault   Normands   Olivier Delorme   Panthéon de Paris   Paris   Patrick Bruel   Paul Fournel   Paul Massot   Paul Nizan   Paul de Tarse   Philippe Léotard   Physique, chimie   Pierre (apôtre)   Pierre Corneille   Plantu   Prix Goncourt   Prosper Mérimée   Raphael (chanteur)   Restauration française   Révolution française   Sainte Geneviève  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^