Productivité

Infos
En sciences économiques, la productivité est une mesure de l’efficacité de la production. On distingue la productivité en volume (ou productivité physique), qui mesure le rapport entre le nombre d'unités produites et la quantité de facteurs de production utilisés) et la productivité en valeur (rapport entre la valeur de la production et le coût des facteurs de production). Le concept de productivité est par ailleurs utilisé dans d’autres domaines.
Productivité

En sciences économiques, la productivité est une mesure de l’efficacité de la production. On distingue la productivité en volume (ou productivité physique), qui mesure le rapport entre le nombre d'unités produites et la quantité de facteurs de production utilisés) et la productivité en valeur (rapport entre la valeur de la production et le coût des facteurs de production). Le concept de productivité est par ailleurs utilisé dans d’autres domaines.

Approche économique

Mesure

La productivité est un ratio obtenu en divisant la production par l'un des facteurs de production employé pour l'obtenir. On peut ainsi calculer la productivité du travail, la productivité du capital, des investissements, des matières premières, etc. Le terme productivité employé seul sous-entend le plus souvent « productivité du travail ». Il existe également une notion de productivité globale des facteurs (PGF), qui vise a synthétiser la productivité d'ensemble du processus de production. Cette variable mesure approximativement le progrès technique. On peut mesurer également la productivité par quantité d'énergie utilisée ou la productivité d'une unité de production ou d'une chaîne de production.

Productivité du travail

La productivité du travail est définie comme la production (en terme de quantité de biens ou de services produits) obtenue pour chaque unité du facteur de production « travail » utilisé. Par exemple, si le travail est mesuré en nombre d’heures travaillées, la productivité sera égale au ratio entre la quantité produite sur une période temporelle (un jour, une semaine, une année) et le nombre total d’heures travaillées par les employés pendant cette période.

Gain de productivité

Un gain de productivité est, pour une quantité de travail et/ou d'outils de travail identique, une amélioration de la production d'une unité de production, ou d'une entreprise Le gain de productivité se mesure comme la différence entre deux productivités à deux dates données. Ce gain peut être évalué en valeur absolue (gain absolu par travailleur) ou en valeur relative (taux de variation exprimé en pourcentage). Le gain de productivité est un surplus qui peut être distribué aux salariés (hausse des salaires, prime, promotion, baisse de la durée du travail...), à l'entreprise (augmentation des fonds propres, financement des investissements), aux actionnaires (hausse des dividendes) ou aux consommateurs (baisse des prix). La hausse de la productivité est due à plusieurs facteurs : l'organisation du travail, la motivation, la performance du matériel, l'environnement de l'entreprise, le climat social, l'expérience et la qualification, la responsabilité et la confiance...Pour les économistes, le terme "technologie" est souvent utilisé, dans un sens large, pour englober tout ce qui détermine la productivité. Traditionnellement, on considère que les gains de productivité possibles ne sont pas aussi importants selon les secteurs. En particulier ils sont faibles dans certains services. Ce qu'avait déjà constaté Adam Smith en donnant l'exemple des coiffeurs, et qu'a généralisé l'économiste William Baumol, sous l'appelation « maladie de Baumol ». Certains services sont toutefois susceptibles de connaître des gains de productivité importants notamment du fait de l'informatisation. On considère que la productivité est un concept qui s'applique bien aux produits standardisés à qualité constante (blé, acier, container) et moins biens aux produits où l'innovation est constante (informatique). La productivité s'applique mieux à l'agriculture et l'industrie qu'aux services et ce pour deux raisons. Le service rendu n'est pas assimilable à un nombre d'actes (nombre de visites médicales, de cours donnés) et la productivité physique est difficile à évaluer. Le coût des services est fonction du coût salarial et toute augmentation du coût salarial transmise dans les prix apparaît comme une augmentation de la productivité en valeur. La productivité a un rôle clef dans la compréhension de la croissance économique. Cette idée, dont sont emblématiques les théses d'Adam Smith sur "la richesse des nations" (sous la forme particulière de la division sociale du travail), a un aspect tautologique, puisque le revenu par tête et le niveau de productivité dans une économie sont, a peu de choses prés, deux manières d'écrire la même chose (fraction entre la production et le nombre d'habitants). Cet aspect tautologique ne doit pas induire en erreur, il montre au simplement que la productivité est immanente à la croissance. De nombreux débats ont remis en cause les effets pervers des gains de productivité, notamment en termes d'emplois. Au XIX éme siécle ces positions ont donné lieu à des mouvements de protestations allant jusqu'à des destructions de machines (le ludisme). Toutefois l'effet des gains de productivité sur l'emploi est plus complexe à évaluer. Pour s'en rendre compte il suffit de considérer que la productivité en France a été multipliée par un facteur égal à 20 au cours du XXème siécle : si les gains de productivité avaient des effets négatifs sur l'emploi, la situation de l'emploi à la fin du 20ème siècle aurait été beaucoup plus détériorée que celle effectivement constatée. En outre la corrélation entre périodes de gains de productivité et situation de l'emploi supportent plutôt la thèse d'un effet bénéfique des gains de productivité.

Approche au niveau individuel

Au niveau individuel, la productivité résulte de deux types de considérations
- Sur le rendement, relativement à la question de l’énergie (comment ai-je travaillé)
- Sur l’efficience, relativement à la question de l’intelligence (qu’ai-je fait ?)

Approche managériale

Les concepts de DPO et de ProMES ont été développés. La motivation des employés est importante pour augmenter leur productivité.

Goulet d’étranglement

L’amélioration de la productivité, certes liée au progrès technique, dépend aussi du processus de production du système considéré, et des procédés de fabrication.
- Diminution de la productivité - L’amélioration du rendement en dehors du chemin critique d’un processus de production diminue la productivité.
- Paradoxe de la productivité – Le paradoxe précédent s’explique par la diminution du ratio économique associé (à production égale, l’amélioration du rendement entraîne une diminution du volume de travail effectué).
- Augmentation de la productivité - L’amélioration du rendement n’augmente la productivité que si l’amélioration considérée s’applique au goulet d’étranglement du système de production considéré.

Efficience, performance

La recherche de la productivité par action sur l’efficience relève de l’analyse de la valeur et de la gestion de la qualité, et de l’utilisation intelligente du temps travaillé..

Voir aussi

- Toyotisme (Système de Production Toyota)
- Kaizen

Voir aussi

- Fonction de production
- Modèle de Solow ==
Sujets connexes
Analyse de la valeur   Bien (économie)   Capital   Chaîne de production   Construction mécanique   Efficience   Entreprise   Fabrication   Facteurs de production   Fonction de production   Gestion de la qualité   Investissement   Kaizen   Matière première   Modèle de Solow   Motivation   ProMES   Production   Productique   Productivité globale des facteurs   Progrès   Progrès technique   Ratio   Rendement   Réseau PERT   Saturation   Sciences économiques   Services (économie)   Toyotisme   Travail (économie)   William Baumol  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^