Collège en France

Infos
Le collège est, en France, un établissement qui a pour mission d'assurer le premier niveau de l'enseignement secondaire, entre l'école primaire et le lycée. Il existe des collèges publics et des collèges privés. Les collèges publics ont le statut détablissement public local d'enseignement (EPLE). Ne pas confondre avec le Collège de France.
Collège en France

Le collège est, en France, un établissement qui a pour mission d'assurer le premier niveau de l'enseignement secondaire, entre l'école primaire et le lycée. Il existe des collèges publics et des collèges privés. Les collèges publics ont le statut détablissement public local d'enseignement (EPLE). Ne pas confondre avec le Collège de France.

Organisation

Le collège est organisé en quatre classes et trois cycles :
- sixième (11-12 ans) : cycle d'adaptation
- cinquième (12-13 ans) et quatrième (13-14 ans) : cycle central
- troisième (14-15 ans) : cycle d'orientation. L'organisation est similaire à celle du lycée. Les enseignants de collège sont des professeurs certifiés, agrégés, PEGC (Professeurs d'Enseignement Général de Collège) et des enseignants d'EPS (Professeurs ou chargés d'enseignement d'EPS). A l'origine, les PEGC avaient été créés à partir du corps des instituteurs et étaient bivalents (ils enseignaient deux disciplines). Ils devaient faciliter la transition avec l'école primaire ou un seul enseignant assure toutes les matières. Le corps des PEGC est maintenant en extinction. Ils sont progressivement remplacés par des certifiés et agrégés, statutairement monovalents, ce qui repose régulièrement la question de l'utilité de la bivalence au collège.

Coût

Le coût annuel moyen d'un collégien français atteint 7 401 euros et a augmenté de 33% entre 1990 et 2004Source : rapports d'audits consacrés à «La grille horaire des enseignements », cité dans Marie-Estelle Pech, Anne Rovan, « Éducation : la facture flambe, les notes stagnent » dans Le Figaro du 17/10/2006, .

Objectifs

En 1999, le ministère a annoncé quatre grands objectifs pour le collège :
-acquisition de savoirs et de méthodes de travail
-construction de comportements durables et de respect mutuel
-préparation d'un projet de poursuite d'études
-lutte contre les difficultés par une pédagogie adaptée à chacun (pédagogie différenciée) D'autre part, le collège doit assurer deux missions :
-transmettre à tous les collégiens une culture commune par la transmission d'un bagage commun de connaissances, de savoirs, de compétences, la maîtrise des langages, la culture des humanités, la culture scientifique et technique.
-favoriser l'éclosion des talents des élèves par l'épanouissement de leur intelligence et de leur sensibilité.

Programme

Voir dans les articles détaillés de chaque classe (sixième, cinquième, quatrième, troisième).

Évaluation

L'enseignement reçu au terme de la scolarité au collège est sanctionné en fin de troisième par le Diplôme National du Brevet (contrôle continu sur la classe de 3 puis épreuves écrites en histoire/géographie, mathématiques et français). L'obtention du Brevet n'est ni nécessaire ni suffisante pour entrer au lycée, cette entrée étant décidée en conseil de classe. On considère généralement qu'obtenir le Brevet est plus facile que d'être admis en classe de seconde.

Orientation

Pour tous les collégiens (élèves des classes générales ou des classes d'enseignement adapté), l'élaboration d'un projet d'orientation est un objectif essentiel. L'Éducation nationale a l'obligation de proposer à tous les élèves, quelles que soient leurs difficultés, une poursuite d'études en lycée général ou en formation qualifiante (loi de 1989).

Adaptation et intégration

Pour les jeunes (12-16 ans) en grande difficulté, il existe des dispositifs particuliers relevant de « l'enseignement adapté ». Le secteur de l'adaptation scolaire et de la scolarisation des élèves handicapés (ASH) concerne aussi bien l'École élémentaire que le collège. Au titre de l'adaptation scolaire, existent pour le second degré, depuis 1985, des SEGPA (
Sections des Enseignements Généraux et Professionnels Adaptés) ainsi que des EREA (Etablissements Régionaux d'Enseignement Adapté). Les enseignements adaptés sont ouverts aux jeunes présentant des « difficultés scolaires graves et persistantes », après examen de leur dossier par une commission spécialisée. Ces sections et établissements ont succédé aux S.E.S (« Sections d'Enseignement Spécialisé ») que les adolescents avaient depuis longtemps rebaptisés « Sections Enfants Sauvages ». Les SEGPA sont annexées dans des collèges ordinaires. Les EREA, accueillant des jeunes aux difficultés souvent plus lourdes, disposent de locaux propres et de moyens renforcés (psychologue, éducateurs, etc). En dehors de Paris, tous les EREA assurent également un internat. À partir de 2005, des transformations ont été introduites du fait de deux lois fondamentales qui ont sensiblement modifié le cadre de référence habituel. Il s'agit de :
- la loi du 11 février 2005 pour l'égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées,
- la loi d'orientation et de programme pour l'avenir de l'école du 23 avril 2005. Ces deux textes réaffirment le droit à la scolarisation de tous les élèves handicapés et introduisent la notion de parcours de formation. L'objectif est de s'ajuster au plus près des besoins de chaque élève handicapé. Ainsi, à présent, les SEGPA sont considérées comme appartenant au milieu ordinaire par opposition aux établissements dits spécialisés. Les SEGPA peuvent donc accueillir des élèves orientés par :
- la CDO (
Commission Départementale de 'O'rientation). Celle-ci examine tous les dossiers d'élèves en difficulté qui lui ont été transmis. Elle se prononce sur l'opportunité pour l'élève concerné de poursuivre ses études en SEGPA ou en collège. Les élèves orientés par cette commission poursuivent leur cursus (6/5/4/3) en SEGPA et ont vocation à poursuivre leurs études en lycée professionnel. On vise pour ces élèves l'obtention d'un diplôme de niveau V : le CAP.
- la CDA (
Commission des Droits et de 'A'utonomie des personnes handicapés) qui étudie les dossiers d'élèves handicapés. Cette commission peut proposer une scolarisation en SEGPA à un élève handicapé si elle pense que cela peut l'aider dans son parcours. Les élèves orientés par cette commission sont particulièrement suivis car ils sont fragiles. On élabore donc un PPS (Projet Personnalisé de Scolarisation). L'objectif est de voir si cet élève est bien à sa place en SEGPA, si tout se déroule bien. Ce PPS est réexaminé tous les ans. Selon ses possibilités, l'élève pourra poursuivre ses études soit en lycée professionnel (LP), soit en instituts médicaux pédagogiques (Impro) ou dans une autre structure spécialisée. L'enseignement en collège adapté est sanctionné en fin de troisième par le CFG, (C
'ertificat de Formation Générale). C'est le premier des diplômes délivrés par l'Éducation nationale (niveau V bis). Il ouvre la possibilité d'accéder au lycée professionnel ou à des métiers demandant un faible niveau de qualification. ==Aide:
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^