Vent

Infos
Le vent est un mouvement atmosphérique directionnel. Dragefestival Fanø au Danemark en juin Il peut apparaître sur n'importe quelle planète disposant d'une atmosphère. Il est engendré par les mouvements de masses d'air, provoqués par leur réchauffement différentiel par l'énergie solaire et par la rotation de la planète. Sur Terre, plusieurs régions ont des vents caractéristiques auxquels les populations locales ont données des noms particuliers. Il est source d'é
Vent

Le vent est un mouvement atmosphérique directionnel. Dragefestival Fanø au Danemark en juin Il peut apparaître sur n'importe quelle planète disposant d'une atmosphère. Il est engendré par les mouvements de masses d'air, provoqués par leur réchauffement différentiel par l'énergie solaire et par la rotation de la planète. Sur Terre, plusieurs régions ont des vents caractéristiques auxquels les populations locales ont données des noms particuliers. Il est source d'énergie et a été utilisé à travers les siècles à divers usages comme les moulins à vents, la navigation à la voile, le vol-à-voile ou plus simplement le sèchage.

Cause du vent

Diagramme qui montre comment les vents sont déviés pour donner une circulation anti-horaire dans l’hémisphère Nord autour d’une dépression. La force de gradient de pression est en bleu, celle de Coriolis en rouge et le déplacement en noir La pression atmosphérique en un point est le résultat de la masse de la colonne d’air au-dessus de ce point. Les différences de pression qu’on note sur le globe terrestre sont dues à un réchauffement différentiel entre ces points. Cette différence est la force qui déplace l’air. Si la Terre ne tournait pas sur son axe, la circulation serait donc directe entre les centres de haute et de basse pression. Cependant, cette rotation dévie l’air dans la direction perpendiculaire au déplacement par rapport à un observateur au sol. En fait, c’est l’observateur qui bouge mais on l’appelle quand même force de Coriolis. Elle est proportionnelle à la vitesse de l’air déplacé mais vers la droite dans l’hémisphère Nord et à gauche dans celui du sud. Lorsque la somme vectorielle de ces deux forces est devenue presque égale mais opposée, la direction du déplacement de l’air se stabilise pour être perpendiculaire au gradient de vent. La petite différence qui subsiste, plus la friction près du sol, laisse une accélération vers la plus basse pression, la direction du vent reste donc orientée un peu plus vers les basses pressions ce qui fait que le vent tourne autour des systèmes météorologiques. La force de Coriolis s’exerce sur de longues distances et varie de nulle à l’équateur à maximale aux pôles. Dans certaines situations, le déplacement d’air ne s’exerce pas sur une distance suffisante pour que cette force ait une influence notable. Le vent est alors causé seulement par le différentiel de pression. Voici trois cas qui se produisent lorsque la circulation générale des vents est nulle ou très faible :
- L’air froid plus dense en haut d’une montagne y crée une pression plus forte que dans la vallée. Le gradient de pression fait alors dévaler la pente à l’air sur une distance insuffisante pour que la force de Coriolis le dévie. Cela génère donc un vent dit catabatique. On rencontre ce genre d’effet le plus souvent la nuit. Ils sont également très communs au front d’un glacier, par exemple, sur la côte du Groenland et de l’Antarctique à toute heure.
- Durant le jour, près des côtes d’un lac ou de la mer, le soleil réchauffe plus rapidement le sol que l’eau. L’air prend donc plus d’expansion sur terre et s’élève créant une pression plus basse que sur le plan d’eau. Encore une fois cette différence de pression se crée sur une distance très faible et ne peut être contrebalancée par Coriolis. Une brise de mer (lac) s’établit donc. La même chose se produit la nuit mais en direction inverse, la brise de terre, alors que c’est la rive qui devient plus froide.
- Dans certaines conditions de contrainte, par exemple dans des vallées très encaissées, l’air ne peut que suivre un chemin. Si le gradient de pression devient perpendiculaire à la vallée, le vent sera généré exclusivement par la différence de pression. Dans d’autre cas, la balance s’exerce entre la pression et la force centrifuge. C’est le cas des tornades et des tourbillons de poussières où le taux de rotation est trop grand et la surface de la trombe est trop petite pour que la force de Coriolis ait le temps d’agir. Finalement, dans le cas de nuages convectifs comme les orages, ce n’est pas la différence de pression mais l’instabilité de l’air qui donne les vents. La précipitation ainsi que l’injection d’air froid et sec dans les niveaux moyens amènent une poussée d'Archimède négative (vers le bas) dans le nuage. Cela donne des vents descendants qui forment des fronts de rafales localisés.

Calcul du vent

Le vent géostrophique est parallèle aux isobares avec les plus basse pression à gauche Le vent dépend donc de plusieurs facteurs. Il est la résultante des forces qui s'exercent sur la parcelle d'air: la pression, la force de Coriolis, la friction et la force centrifuge. Le calcul complet se fait avec les équations du mouvement horizontal des équations primitives atmosphériques. En général, la force centrifuge est négligée car la vitesse de rotation autour de la dépression est trop lente et sa valeur est donc très petite par rapport aux autres forces. Cependant, dans une circulation rapide comme celle d'une tornade, il faut en tenir compte. Avec ces équations, les cartes météorologiques permettent d’estimer le vent en connaissant la pression, la latitude, le type de terrain et les effets locaux même si on n’a pas de mesure directe.
- En altitude, la friction est nulle et on peut obtenir pour l’aviation un estimé du vent par les équations du vent géostrophique.
- Près du sol, dans la couche limite, la friction cause une diminution des vents par rapport à l’estimé précédent selon ce qu’on appelle la spirale d'Ekman. En général , le vent est de 50 à 70% du vent géostrophique sur l’eau et entre 30 et 50% de ce vent sur la terre ferme. Plus le vent est diminué par la friction, plus il tourne vers la plus basse pression ce qui donne un changement vers la gauche dans l’hémisphère Nord et vers la droite dans celui du Sud.
- Dans les endroits accidentés où le flux d’air est canalisé ou dans les situations où le vent n’est pas dû à une balance entre pression et force de Coriolis comme mentionnés précédemment, le calcul est beaucoup plus difficile. Parmi ces cas on note : :
-le vent antitriptique où on a une balance entre la pression et la friction ; :
-le vent catabatique où l'air froid descend des hauteurs ; :
-le vent anabatique où de l'air est forcé vers le haut d'une pente.

Échelle de fluctuation du vent

Spectre de Van der Hoven Pour une altitude inférieure à 1000 mètres environ, là où se trouvent les ouvrages bâtis, les forces de frottement dues à la rugosité du sol et les phénomènes thermiques régissent en grande partie les écoulements d’air. Ces phénomènes engendrent des fluctuations de la vitesse du vent, dans le temps et dans l’espace, susceptibles d’exciter les structures les plus souples. Cette zone est appelée couche limite de turbulence atmosphérique. L’analyse spectrale de la vitesse du vent dans la couche limite turbulente permet de mettre en évidence plusieurs échelles temporelles de fluctuation. La figure ci contre montre l’allure d’un spectre de densité de puissance représentatif de la vitesse horizontale du vent à 100 mètres au dessus du sol d’après Van der Hoven. Les sollicitations répétées et aléatoires des turbulences peuvent solliciter les modes propres de certains ouvrages et conduire à leur ruine si cela n'a pas été pris en compte lors du dimensionnement (comme par exemple le pont de Tacoma en 1940).

Vent réel, vitesse, apparent

- Vent réel : le vent que l'on ressent à l'arrêt, lié à un déplacement de l'air qui nous entoure. C'est par exemple le vent au sol, dont la force et la direction nous sont communiquées par les bulletins météorologiques. La notion de vent réel est utilisée pour préciser, sur des engins mobiles, la vitesse de déplacement de la masse d'air où ils évoluent, pour la différencier des autres vents comme le vent apparent ou le vent dû à la vitesse.
- Vent vitesse ou Vent relatif : le vent généré par le déplacement du mobile, égal en intensité, de même direction, et opposé en sens, à la vitesse relative de celui-ci. C'est par exemple le vent que l'on ressent lorsque l'on se déplace à vélo, en l'absence de tout vent réel.
- Vent apparent (pour la navigation maritime) : le vent tel qu'il est ressenti depuis le mobile, somme vectorielle des deux précédents, c’est-à-dire du vent réel et du vent relatif, ou vent vitesse. La notion de vent apparent est surtout utilisée en voile ou en char à voile : en effet, le vent ressenti sur le bateau dépendra non seulement du vent réel, mais également de la vitesse du bateau, ce qui conduit à devoir ajuster le réglage des voiles. C'est le vent que reçoit effectivement une voile.

Mesure du vent

- Échelles :
- La vitesse du vent est mesurée par les marins en utilisant l'échelle de Beaufort, échelle fermée à 12 niveaux, s'ils n'ont pas d'instruments pour la noter. Cette échelle relie l'effet du vent sur la mer (hauteur des vagues, production d'embruns, etc.) à sa vitesse. Autrement, ils utilisent les nœuds.
- Au sol et en altitude, le vent est mesuré en km/h, en mètres/seconde ou en nœuds.
- Le vent est relevé :
- Au sol et en mer, sa vitesse est donnée par un anémomètre et sa direction est mesurée par une girouette.
- En altitude, on l'obtient par radio-sondage en suivant le mouvement d'un ballon-sonde.
- Depuis l'espace, grâce aux instruments d'un satellite météorologique, on peut obtenir les vents dans toute l'atmosphère. Ces données sont particulièrement utiles aux endroits inhabités comme les déserts et les océans.

Quelques vents célèbres

Personnages dans le vent Šventoji, Lituanie
- Alizé : Vent régulier de nord-est dans l'hémisphère Nord et de sud-est dans l'hémisphère Sud.
- Aquilons : Vents mauvais annonciateurs de tempête
- Autan blanc : Vent du sud-est sec et chaud, soufflant en Haut-Languedoc.
- Autan noir : Même vent que l'Autan blanc, mais plus bref. Est parfois accompagné de pluie.
- Balaguère : Vent venant d'Espagne et parfois de bien plus loin, souffle dans les vallées des Pyrénées un vent du sud qui amène avec lui un parfum d'Aventure.
- Bise : Vent froid soufflant du nord ou du nord-est.
- Breva : Vent soufflant le plus souvent le jour dans la région du lac de Côme.
- Bora : Vent froid de nord-est allant de Europe de l'Est vers l'Italie. Souffle surtout l'hiver sur l'Adriatique ou la mer Noire.
- Cers : Vent d'ouest ou de sud-ouest dans le bas Languedoc, il est désigné aussi sous le nom de narbonnais dans la région de Narbonne. Froid en hiver, chaud en été, toujours sec, il amène le beau temps.
- Chammal
- Chamsin : Vent du sud , chaud et sec, soufflant en Égypte au printemps.
- Chinook : Vent d'ouest sortant des Rocheuses, d'origine identique au vent de Foehn.
- Etesien : Vent de nord-ouest venant de Grèce
- Fœhn : Vent de montagne sec et chaud, de mer Méditerranée vers les Alpes, soufflant principalement au printemps en Suisse et au Tyrol.
- Galerne : vent de nord-ouest, froid et humide, dans l'ouest de la France.
- Gregale : Vent de nord-est venant de Grèce
- Harmattan : Vent de nord-est, très sec, soufflant en hiver et au printemps en Afrique occidentale.
- Hegoa : Vent du sud, chaud et sec, mais suivi de pluies au Pays basque.
- Joran : Thermique venant du Nord, soufflant les soirs d'été depuis la montagne de Chaumont au lac de Neuchâtel (Suisse)
- Khamsin : venant d'est, connu au moyen orient, on prétend là-bas que ce vent rend fou, ou qu'il provoque des migraines.
- Leste : Vent d'est, chaud et sec, soufflant à Madère.
- Levanter : Vent d'est qui traverse le détroit de Gibraltar
- Levêche : Vent du sud sec et étouffant dans le sud de l'Espagne et en Oranie.
- Libeccio : Vent d'ouest ou du sud-ouest, violent en toutes saisons, qui traverse l'Italie et la Corse.
- Marin : Vent de sud chaud et humide soufflant de la mer Méditerranée vers la Provence et le Languedoc.
- Meltemi : Vent du nord, froid, soufflant en Turquie et en Grèce dans la mer Egée, surtout pendant l'été.
- Mistral : Vent du nord, soufflant violemment, en toutes saison, dans la vallée du Rhône, en Provence et aux Îles Baléares.
- Mousson : Vent d'Asie méridionale, soufflant vers la mer en hiver et vers la terre en été.
- Nordet : Vent froid du nord-est dans l'hémisphère nord, chaud dans celui du sud.
- Pampero : Vent d'ouest en Argentine, soufflant de juillet à septembre, principalement dans le Rio de la Plata.
- Simoun : Vent du sud, sec et chaud en Afrique du Nord soufflant dans diverses directions.
- Sirocco : Vent du sud, sec et chaud, l'été, en Afrique du Nord ; humide et chaud, l'été, en Italie du Sud.
- Suroît : Vent du Sud-Ouest qui apporte chaleur et beaux temps.
- Tramontane : Vent froid du nord-ouest et du nord qui souffle en Languedoc et dans le Roussillon.
- Vaudaire : Vent du sud-est en Suisse.
- Vendavel : Vent d'ouest qui traverse le détroit de Gibraltar
- Vent d'autan : Vent de sud-est allant de la mer Méditerranée vers Toulouse
- Williwan : Vent soufflant le long de l'Alaska
- Zéphyr : Vent doux, chaud, venant de l'Est

Utilisations du vent

par les plantes :
- Anémochorie, dispersion des graines par le vent par l'homme :
-Le moulin à vent, et sa descendante, l'éolienne
-La voile, utilisée sur les voiliers
-Le char à voile
-Le cerf-volant
-La planche à voile

Vent et mythologie

Le dieu du vent dans la mythologie japonaise Beaucoup de légendes religieuses personnifient le vent :
-Éole en Grèce antique
-Fujin de la Mythologie japonaise

Références

Voir aussi

===
Sujets connexes
Afrique du Nord   Alaska   Alizé   Alpes   Antarctique   Anémochorie   Anémomorphose   Anémomètre   Aquilon   Argentine   Asie   Atmosphère (astronomie)   Aviation   Aérodynamique   Balaguère   Ballon-sonde   Bise   Bora   Cerf-volant   Cers (vent)   Chammal   Char à voile   Chinook (vent)   Circulation atmosphérique   Convection   Corse   Couche limite   Cyclone   Désert   Détroit de Gibraltar   Environnement Canada   Espagne   Europe de l'Est   Force centrifuge   Force de Coriolis   Fujin   Galerne   Girouette   Glacier   Gradient   Groenland   Grèce   Harmattan   Hémisphère Nord   Isobare   Italie   Joran   Khamsin   Kilomètre par heure   Lac de Côme   Languedoc   Liste des vents de France   Lituanie   Madère   Marin (vent)   Mer Adriatique   Mer Méditerranée   Mer Noire   Migration (matière)   Mistral (vent)   Moulin à vent   Mousson   Mythologie japonaise   Météorologie   Nautisme (voile)   Navigation maritime   Nordet   Océan   Orage   Oranie   Ouragan   Pays basque   Personnification   Planche à voile   Planète   Poussée d'Archimède   Pression   Provence   Pyrénées   Rafale descendante   Refroidissement éolien   Rhône   Résonance   Satellite météorologique   Service météorologique du Canada   Simoun   Sirocco   Spirale d'Ekman   Suisse   Suroît (vent)   Tempête   Terre   Tornade   Toulouse   Tourbillon de poussière   Tramontane   Tyrol   Vaudaire   Vecteur   Vent anabatique   Vent antitriptique   Vent apparent   Vent catabatique   Vent d'autan   Vent géostrophique   Vent relatif   Vitesse relative   Voile (navire)   Voilier   Zéphyr  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^