Seconde intercalaire

Infos
Seconde intercalaire

Définition

Une seconde intercalaire, également appelée saut de seconde ou seconde additionnelle, est un ajustement d'une seconde du temps universel coordonné (UTC) pour qu'il reste, conformément à sa définition, à moins de 0, 9 seconde du temps universel (UT) défini par la position (ou plus exactement par l'orientation) de la Terre par rapport aux étoiles. Si l'UTC est extrêmement stable, mesuré par un ensemble d'horloges atomiques, la durée d'un jour solaire moyen, liée à la rotation de la Terre, l'est beaucoup moins : de nombreux facteurs plus ou moins périodiques influencent cette rotation, le terme dominant sur le long terme étant un ralentissement dû à la dissipation d'énergie dans les phénomènes de marée engendrés par l'action gravitationnelle du Soleil et surtout de la Lune. Afin de maintenir UTC à moins de 0, 9 seconde du temps universel (UT1), il convient parfois d'ajouter ou de retrancher une seconde intercalaire. Ce système a été introduit en 1972 et permet de tenir compte simplement du ralentissement de la rotation de la Terre.

Principe

Une seconde intercalaire est ajoutée quand la différence entre UTC et UT1 approche de 0, 9 s. Au jour prévu, la seconde suivant 23:59:59 UTC est marquée 23:59:60 UTC qui elle même sera suivie de 00:00:00 en date du lendemain. Dans un tel cas, la journée du 30 juin ou du 31 décembre aurait une durée de 86401 secondes au lieu des 86400 habituelles. Si la rotation de la Terre s'accélérait, il serait également possible d'enlever une seconde en passant de 23:59:58 à 00:00:00 sans qu'il y ait un 23:59:59 ce jour-là. Dans un tel cas, la journée du 30 juin ou du 31 décembre aurait une durée de 86399 secondes au lieu des 86400 habituelles. Notons que ce cas ne s'est encore jamais produit. Les secondes intercalaires sont ajoutées à (ou retranchées de) la fin de la dernière minute du dernier jour du mois précédant le ou le . De plus, si le ralentissement ou l'accélération de la rotation de Terre devait s'accroître de sorte que l'écart maximum de 0, 9 s ne puisse plus être assuré dans la même période de 6 mois, il serait possible d'insérer ou de retrancher une seconde intercalaire supplémentaire avant un ou un . Ce cas ne s'est encore jamais produit depuis 1972. C'est le Bureau Central du Service International de la Rotation Terrestre et Systèmes de Référence situé à l'observatoire de Paris qui définit ces secondes intercalaires et les annonce à l'avance par un bulletin d'information publié tous les 6 mois.

Historique

Depuis la création de ce système, il y a eu 23 « secondes intercalaires ». La dernière date du 31 décembre 2005, la précédente avait été ajoutée le 31 décembre 1998; cet intervalle de 7 ans fut le plus long sans modification depuis l'introduction du système en 1972. La date de la prochaine seconde intercalaire n'est pas prévisible avec exactitude, elle sera annoncée par l'IERS quelques mois à l'avance. Le décalage actuel entre TAI et UTC est de 33 secondes. Note importante : le tableau ci-contre donne la date et l'heure d'ajout de la seconde intercalaire en temps UTC. Pour la France, la Belgique, et la Suisse il faut rajouter une heure en hiver et deux heures en été. Donc ce n'est pas dans la nuit de la Saint Sylvestre 2005 qu'il fallut compter à partir de 61 pour passer en 2006. Cette seconde intercalaire fut rajoutée entre 0:59:59 et 1:00:00 le 1 janvier 2006. Pour le Québec, il faut retrancher 5h en hiver et 4h en été.

UTC

L'UTC est défini par la recommandation 460-6 de l'UIT-R en 1986 pour l'usage calendaire civil. Il diffère du temps atomique international (TAI) défini par le Bureau international des poids et mesures d'un nombre entier de secondes. Le temps atomique international établit une échelle régulière isochrone à usage scientifique. Elle est établie à partir d'un ensemble de plus de 250 horloges atomiques disséminées sur le globe; elle ne tient donc pas compte des variations de la rotation terrestre. L'instabilité du TAI est plusieurs millions de fois plus faible que celle de l'UT1 liée à la Terre. C'est pourquoi l'UTC est aligné par rapport au TAI depuis 1972, plutôt qu'à l'UT1 comme c'était le cas depuis 1961, au moyen des secondes intercalaires annoncées dans le Bulletin C de l'IERS. L'IERS publie également dans son bulletin D, la différence UTC - UT1 avec une exactitude de 0, 1 seconde à destination des utilisateurs ayant des besoins d'accéder à UT1 à mieux que 0, 9 seconde près. Cette correction permet notamment d'améliorer la précision en longitude des systèmes de géolocalisation et de navigation terrestre. La valeur actuelle (juin 2007) de cet écart est -0, 2 s.

Futur des secondes intercalaires

Depuis quelques années il existe un mouvement de pression, venant des États-Unis en particulier, suggérant d'abandonner les secondes intercalaires dans leur forme actuelle. Elles seraient remplacées par des... heures intercalaires, la première se produisant vers l'an 3000 ! Ainsi petit à petit l'heure de tous les jours serait découplée de la rotation terrestre : à Greenwich par exemple le midi solaire moyen se décalerait lentement du midi légal. Les raisons sont, entre autres, liées au fait que certains systèmes informatiques seraient incapables de les gérer, mais surtout au développement des Système de positionnement par satellites : dans quelques années viendront s'ajouter aux systèmes existants (GPS, Glonass) les systèmes Galileo (Europe), Gagan/IRNSS (Inde), Compass (Chine, MSAS/QZSS (Japon). Ces constellations de satellites, en plus de permettre le positionnement, diffusent le temps et permettent de caler les récepteurs sur une échelle de temps, par exemple l'UTC. Il est donc important que tous ces systèmes transmettent la même échelle de temps, pour permettre leur interopérabilité; par ailleurs la continuité de cette échelle commune est importante. Cette réforme est discutée actuellement à l'ITU-R, (Commission WP7A). Lors de la dernière réunion qui a eu lieu à Genève (11-14 septembre 2007) il a été décidé une redéfinition de l'UTC. Il sera proposé l'année prochaine le principe d'une suppression des secondes intercalaires. Il sera mis au vote des états membres; si 70% des votants sont d'accord les secondes intercalaires seront arrêtées vers 2011-2013. UTC deviendra une échelle continue. On pourra même envisager une suppression du Temps atomique international qui ferait double usage. La différence DUT1 entre UTC et UT1 serait alors diffusée par l'IERS de façon continue (via internet par exemple) et non plus par palier de 0, 1 s. ==
Sujets connexes
Bureau international des poids et mesures   DUT1   Galileo (système de positionnement)   Global Positioning System   Greenwich   Horloge atomique   International Earth Rotation and Reference Systems Service   Observatoire de Paris   Rotation   Seconde (temps)   Système de positionnement par satellites   Temps atomique international   Temps universel   Temps universel coordonné   Terre   Union internationale des télécommunications  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^