Malakoff (Hauts-de-Seine)

Infos
Malakoff est une commune du département des Hauts-de-Seine, dans la région Île-de-France, en France. Ses habitants sont les Malakoffiots. Depuis le 1 janvier 2005, la ville de Malakoff fait partie, avec les communes de Bagneux, Clamart et Fontenay-aux-Roses, de la Communauté d’agglomération Sud de Seine.
Malakoff (Hauts-de-Seine)

Malakoff est une commune du département des Hauts-de-Seine, dans la région Île-de-France, en France. Ses habitants sont les Malakoffiots. Depuis le 1 janvier 2005, la ville de Malakoff fait partie, avec les communes de Bagneux, Clamart et Fontenay-aux-Roses, de la Communauté d’agglomération Sud de Seine.

Histoire

La commune de Malakoff est l'une des plus jeunes du département. Son territoire, longtemps champêtre et forestier, n'abrite que peu de maisons jusqu'à la fin du siècle, juste des chemins transversaux et quelques remises à gibier. Ce territoire peu peuplé dépend de la paroisse de Vanves, sous le nom de « Petit-Vanves ». Au début du siècle, sur les lieux où se développera bientôt Malakoff, les carrières ont fourni des pierres en abondance pour la croissance de Paris. En 1845 naît une agglomération sous l'impulsion d'Alexandre Chauvelot, ancien rôtisseur fortuné qui se lance dans des opérations immobilières. Des terrains en friche sont alors vendus, par lots, à des ouvriers et employés qui y construisent des maisons. La zone urbaine achevée vers 1850, constituée de petites maisons individuelles, est baptisée "La Nouvelle-Californie". Malakoff par Henri Rousseau (1898) C'est en 1868 qu'est apparu le nom de Malakoff. Un décret signé le 8 novembre 1883 par le président de la république Jules Grévy officialise la séparation avec Vanves. Le nom de Malakoff provient du nom d'une tour défensive près de Sébastopol. La prise de cette tour par les armées de Napoléon III commandées par Patrice de Mac Mahon a permis la prise de la ville de Sébastopol pendant la guerre de Crimée en 1855. L'exploit fut célébré dans toute l'Europe et, en France, Alexandre Chauvelot reconstitua la tour au sud de Paris. En 1870, en pleine guerre franco-prussienne, la tour de Malakoff édifiée par Chauvelot est démolie du fait de son usage comme point de mire par les canonniers ennemis aux portes de Paris. À l'époque, la ville compte près de 6000 habitants. A partir de 1920, les rues de Malakoff ont été pavées, équipées de l'éclairage public et des égouts. Des logements sociaux, des écoles, des crèches, et une poste ont été construits à partir de 1930. En 1971, a été inauguré le Théatre 71 dont le nom rend hommage à la Commune de Paris. En 1972, a été créé le stade nautique intercommunal Châtillon-Malakoff. Depuis les années 1980, l'activité industrielle basée à Malakoff et aux alentours a décliné. Le site Thomson-CSF de Malakoff et de Montrouge a été fermé en 1993. Aujourd'hui, Malakoff se caractérise par la présence d'une trame urbaine mixte (pavillonnaire / collectif) et l'implantation du fort de Vanves.

Transports

Malakoff est traversée par la Coulée Verte du Sud Parisien au-dessus de laquelle passe la ligne du TGV Atlantique. Malakoff est desservie par :
- la ligne 13 du métro de Paris, avec deux stations :
- Malakoff - Plateau de Vanves
- Malakoff - Étienne Dolet
- la gare de Vanves - Malakoff sur la ligne Paris-Montparnasse - Versailles-Chantiers.
- Plusieurs bus parisien

Personnalités

- Léo Figuères, Maire de 1965 à 1995.
- Eugène Christophe, Cycliste (1885-1970), Vainqueur de Milan-San Remo et premier porteur du maillot jaune du Tour de France.

Démographie


- Pyramide des âges :
-de 0 à 19 ans : 6 757 (23%)
-de 20 à 64 ans : 18 613 (63, 4%)
-de 64 ans et plus : 4 049 (13, 6%)

Catégories socio-professionnelles

-Artisans, commerçants, chefs d’entreprises : 991 (7, 2% des actifs)
-Cadres : 2 436 (17, 7%)
-Professions intermédiaires et techniciens : 2 129 (15, 4%)
-Agents de maîtrise : 850 (6, 2%)
-Employés : 3 061 (22, 2%)
-Agents de service : 838 (6, 1%)
-Ouvriers spécialisés ou qualifiés : 1 532 (11, 1%)
-Retraités : 4 680

Administration

Les maires de Malakoff

Jumelages

-Avec le Rayon 1 Mai (Moscou)
- 25px Corsico depuis 1970.
- 25px Izmaïlovo depuis 1965.
-Le collège Henri-Wallon avec 25px Vrilissia en Grèce.
-Le collège Paul-Bert avec le lycée de 25pxMarl en Allemagne.

Équipements

Accueil de l'enfance

-Une halte-garderie et six crèches dont une crèche familiale et une structure multi accueil : environ 300 personnes
-Un lieu d’accueil et d’échange d’expérience pour les enfants de moins de trois ans et leurs parents (Maison ouverte)
-Cinq centres de loisirs primaires : 400 personnes
-Huit centres de loisirs maternels : 380 personnes
-Trois structures jeunes de quartier (H.Barbusse, P.Valette, J.Prévert) : 150 personnes (fréquentation régulière)
-Un centre de loisirs adolescents : 25 personnes

Accueil des chômeurs

Deux structures d’accueil consacrées à la recherche d’emploi (AMIRE, Mission locale)

Accueil du troisième âge

-Trois foyers résidences pour personnes âgées : 104 personnes
-Trois clubs retraités : 250 personnes
-Un établissement d’hébergement de personnes âgées dépendantes (Maison des Poètes) : 70 personnes

Enseignement

Enseignement (nombre d’enfants scolarisés)

-Huit écoles maternelles : 1 250
-Sept écoles élémentaires : 1 650
-Deux collèges : 1 020
-Un lycée professionnel : 250
-Un groupe scolaire privé Notre-Dame de France : 250

Enseignement supérieur

-Université de droit Paris-V René-Descartes
-École nationale de la statistique et de l'administration économique (ENSAE)

Santé

-Un centre municipal de santé : le centre Ténine
-Un centre de santé associatif
-Médecins généralistes en ville : 18
-Médecins spécialistes en ville : 14
-Pharmacies : 14

Loisirs Culture

-Un conservatoire municipal de musique, danse et théâtre (environ 800 adhérents)
-Un théâtre, scène nationale : le
-Un cinéma : le "Marcel Pagnol"
-Une bibliothèque-discothèque de 60 000 volumes : la bibliothèque Pablo Neruda
-La Maison des Arts

Sports

Environ 8 000 entrées par semaine sur l’ensemble des structures :
-Deux stades : le stade Marcel Cerdan et le stade Lénine
-Cinq gymnases et un centre gymnique
-Six aires de jeux libres
-Neuf courts de tennis dont deux couverts
-Un stade nautique intercommunal avec la ville de Châtillon

Monuments

- Lampadaire à gaz dans le sentier du TIR
- Pièce d'une facade portant les armes de la ville, située à l'entrée nord-est du parc Léon Salagnac.

Évènements

Voir aussi

===
Sujets connexes
Alexandre Chauvelot   Arrondissement d'Antony   Bagneux (Hauts-de-Seine)   Bus parisien   Canton de Malakoff   Chef-lieu   Châtillon (Hauts-de-Seine)   Clamart   Communauté d’agglomération Sud de Seine   Commune de Paris (1871)   Communes des Hauts-de-Seine   Corsico   Coulée Verte du Sud Parisien   Eugène Christophe   Fontenay-aux-Roses   France   Gare de Vanves - Malakoff   Gare de Versailles - Chantiers   Gentilé   Guerre de Crimée   Guerre franco-allemande de 1870   Hauts-de-Seine   Henri Rousseau   Izmaïlovo   Jules Grévy   LGV Atlantique   Ligne 13 du métro de Paris   Léo Figuères   Malakoff - Plateau de Vanves (métro de Paris)   Malakoff - Rue Étienne Dolet (métro de Paris)   Milan-San Remo   Montrouge   Moscou   Napoléon III   Paris   Pyramide des âges   Sébastopol   Thales (entreprise)   Tour Malakoff   Vanves  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^