Agence spatiale européenne

Infos
L’Agence spatiale européenne ou ESA, European Space Agency, est une agence spatiale fondée Le grand atlas universalis de l'espace ISBN 2852299100 le . Elle est chargée de la coordination des projets spatiaux de 17 pays européens, dont chacun détient une voix au conseil. Le directeur général, élu par le conseil tous les quatre ans, est en 2006 Jean-Jacques Dordain. Le budget 2006 de l'ESA est estimé à 2 904 millions d'euros. E
Agence spatiale européenne

L’Agence spatiale européenne ou ESA, European Space Agency, est une agence spatiale fondée Le grand atlas universalis de l'espace ISBN 2852299100 le . Elle est chargée de la coordination des projets spatiaux de 17 pays européens, dont chacun détient une voix au conseil. Le directeur général, élu par le conseil tous les quatre ans, est en 2006 Jean-Jacques Dordain. Le budget 2006 de l'ESA est estimé à 2 904 millions d'euros. En 2005 l'effectif de l'ESA en personnel s'élevait à 1907 personnes. La contribution de chaque citoyen européen pour l'espace civil n'atteint que le 1/4 de celui d'un citoyen des États-Unis. Bâtiment de l'ESA à Darmstadt en Allemagne

Histoire et attributions

L'ESA a remplacé deux organisations datant du début des années 1960, l'Organisation européenne pour la mise au point et la construction des lanceurs (ELDO) et le Conseil européen de recherches spatiales (ESRO). Dès sa création en 1975, l'ESA a géré le programme Ariane, qui a donné son indépendance spatiale à l'Europe, après l'échec du programme Europa 2 : ces échecs répétés de la fusée Europa (7 échecs en 1972 sur 7 lancements, à cause d'une mauvaise coordination), avaient découragé les partenaires européens, et initialement seule la « France gaulliste » souhaita poursuivre un programme spatial pour s'affranchir de la tutelle américaine (voir le refus nord-américain de lancer en 1972 le satellite commercial franco-allemand, "Symphonie" ). Après de délicates négociations entre France, Allemagne et Royaume-Uni, un accord fut trouvé fin 1973 pour relancer un projet de lanceur de satellites, qui sera nommé plus tard Ariane. La maîtrise d'œuvre fut confiée au CNES français (Centre national d'études spatiales), et la motorisation à la société française Société européenne de propulsion (SEP). Cette fusée Ariane, qui en est à sa cinquième version majeureAriane 5 existe par exemple en plusieurs modèles : Ariane 5 G, 5 G+, 5 GS, Ariane 5 ECA, est lancée depuis la base de Kourou en Guyane : l'ESA finance les deux tiers du budget annuel du Centre spatial guyanais, et a également payé sa modernisation pour la mise au point de la série des lanceurs Ariane. L'ESA gère en outre une série de programmes scientifiques ou de R&D technologique, ainsi que des programmes d'application (télécom, navigation, observation de la Terre).

Pays membres

Les pays participants à l'ESA ne font pas nécessairement partie de l'Union européenne et inversement : ainsi la Norvège et la Suisse sont membres de l'ESA ; a contrario les pays ayant adhéré en 2004 à l'Union européenne n’en sont pas membres. La Grèce et le Luxembourg eux sont devenus membres de l'ESA en 2005. Cinq pays sont candidats à l'Agence : République tchèque, Estonie, Hongrie, Pologne et Roumanie. Trois de ces pays ont déjà signé des accords avec l'ESA (voir ci-dessous). Le Canada est un membre associé, État coopérant à statut privilégié. Les pays membres de l'ESA Les 17 pays membres (hors Canada) sont :
- ;
- ;
- ;
- ;
- ;
- ;
- ;
-, depuis le ;
- ;
- ;
-, dès le ;
- ;
- ;
- ;
- ;
- ;
-. L'ESA, dans le but de resserrer les liens avec les pays européens non-membres, avait conclu des accords (les accords d’États coopérants européens) permettant la participation limitée du pays contractant, avec :
- (2003)
- (2003)
-

Langues

Selon la convention signée par les 17 pays membres, les réunions de travail de l'Agence se déroulent en français, en anglais et en allemand. Tous les documents officiels de l’Agence sont également traduits dans ces trois langues. Les autres documents ne sont toutefois publiés qu’en français et en anglais.

Direction

Présidents du Conseil de l’Agence

- Hubert Curien : juin 1981 - juillet 1984

Directeurs généraux successifs

- Jean-Marie Luton (1990 - 1997)
- Antonio Rodotà (1997 - 2003)
- Jean-Jacques Dordain (depuis 2003).

Conseil ministériel des 6 et 7 décembre 2005

Le Conseil ministériel à Berlin, présidé par le ministre néerlandais de l'Économie, Laurens Jan Brinkhorst, a réuni
- les 17 États membres
- les 5 candidats
- le Canada
- ainsi que des représentants de l'Union européenne, d'Eumetsat et de l'European Space Science Committee. Le montant total de 8 225 M€ de contributions a alors été acté (95 % du total demandé — à comparer aux 78 % des 10 Md€ obtenus lors du précédent conseil à Édimbourg en 2001). Les délégations ont adopté 6 résolutions :
- le plan à long terme « Découvertes et compétitivité » (Discovery & Competitiveness),
- le niveau des ressources,
- l'exploitation de la Station spatiale internationale (ISS),
- le secteur des lanceurs,
- le financement du Centre spatial guyanais,
- l'évolution de l'ESA.

Programmes optionnels


- Observation de la Terre :
- EOEP-3 (programme-enveloppe d’observation de la Terre) (2008-2013) 1, 245 Md€
- Télécommunications :
-Artes (2006-2010) 0, 543
- Vols habités :
- exploitation ISS, Elips, (2005-2008/9) 0, 711
- Lanceurs :
- Acep (Ariane-5) (2006-2010) 0, 142
- Arta (Ariane-5) (2007-2010) 0, 436
- Verta (Vega) (2006-2010) 0, 244
- Résolution CSG (2006-2008) 0, 253

Nouvelles activités


- Observation de la Terre :
- GMES (phase 1) (2006-2008) 0, 253
- Exploration :
- Aurora/ExoMars/Clipper (2006-2009/11) 0, 724
- Télécommunications :
- Alphasat (2006-2010) 0, 04
- Small GEO (2006-2010) 0, 05
- Lanceurs :
- FLPP (2006-2009) 0, 283
- Technologie :
- GSTP (2006-2008) 0, 214

Organes

- Siège à Paris
- European Astronaut Centre (EAC) (Centre des astronautes européens) à Cologne, en Allemagne
- European Space Astronomy Centre (ESAC) (Centre européen d'astronomie) à Villafranca del Castillo, en Espagne
- European Space Operations Centre (ESOC) (Centre européen des opérations spatiales) à Darmstadt, en Allemagne
- ESA Centre for Earth observation (ESRIN) (Institut européen de recherches spatiales) à Frascati, en Italie
- European Space research and Technology Centre (ESTEC) (Centre européen de recherche et de technologie spatiales) à Noordwijk, aux Pays-Bas

Projets

Un des projets de l'ESA en ce moment (2004) est le projet Quichotte dont le but est de protéger la Terre contre le risque de collision par tout géocroiseur en déviant celui-ci de façon minime, mais suffisamment tôt :
- (voir aussi service public)
- Projet Galileo, le système de positionnement européen. Il sera civil et non militaire contrairement à son homologue américain. Il sera également beaucoup plus précis (1m près)
- Projet Phoenix Phoenix, pour valider le concept de lanceur spatial réutilisable européen
- Projet Darwin

Corps européen des astronautes

Le Corps européen des astronautes de l'ESA regroupe les astronautes de l'ESA à Cologne en Allemagne.

Anciens membres


-Umberto Guidoni (Italie)
-Jean-Pierre Haigneré (France)
-Claudie Haigneré (France)
-Philippe Perrin (France)
-Gerhard Thiele (Allemagne)
-Michel Tognini (France)

Membres en activité


-Jean-François Clervoy (France)
-Frank De Winne (Belgique)
-Pedro Duque (Espagne)
-Léopold Eyharts (France)
-Reinhold Ewald (Allemagne)
-Christer Fuglesang (Suède)
-André Kuipers (Pays-Bas)
-Paolo Nespoli (Italie)
-Claude Nicollier (Suisse)
-Thomas Reiter (Allemagne)
-Hans Schlegel (Allemagne)
-Roberto Vittori (Italie)

Actions vers les jeunes

L'ESA a toujours eu une politique d'information de la jeunesse par de nombreux moyens pédagogiques mis en oeuvre au travers de diverses expositions. Elle a signé, en 1986, une convention de partenariat avec l'Association PARSEC qui diffuse l'information scientifique sur la Côte d'Azur. Elle a été renouvelée le 23 juin 2001, par Jean-Jacques Dordain, directeur général de l'Agence.

Notes et références de l’article

Voir aussi

===
Sujets connexes
ADM-Aeolus   Allemagne   André Kuipers   Années 1960   Ariane 5   Arianespace   Arta   Association PARSEC   Astéroïde géocroiseur   Belgique   Berlin   Canada   Centre national d'études spatiales   Centre spatial guyanais   Christer Fuglesang   Claude Nicollier   Claudie Haigneré   Cologne   Communauté européenne   Conception et fabrication assistées par ordinateur   Conseil européen de recherches spatiales   Corot (satellite)   Côte d'Azur   Darmstadt   EADS Phoenix   Espace (cosmologie)   Espagne   Estonie   Euro   Europe   European Space Operations Centre   ExoMars   Exoplanète   France   Frank De Winne   Frascati   Fusée Ariane   Fusée Europa   Future Launcher Preparatory Program   Galileo (système de positionnement)   Gaullisme   Gerhard Thiele   Grèce   Guyane   Hans Schlegel   Hermès (navette spatiale)   Hongrie   Hubert Curien   Industrie spatiale   Italie   Jean-François Clervoy   Jean-Jacques Dordain   Jean-Pierre Haigneré   Kourou   Latitude   Liste des agences spatiales   Longitude   Lune   Luxembourg (pays)   Léopold Eyharts   Mars Express   Michel Tognini   Noordwijk   Norvège   Paolo Nespoli   Paris   Pays-Bas   Pedro Duque   Philippe Perrin   Pologne   Programme Aurora   Programme Smart 1   Projet spatial Darwin   Recherche et développement   Reinhold Ewald   Roberto Vittori   Roumanie   Royaume-Uni   République tchèque   Service public   Société européenne de propulsion   Station spatiale internationale   Suisse   Suède   Symphonie (Satellite)   Terre   Thomas Reiter   Travaux publics   Umberto Guidoni   Union européenne   Vega   Venus Express  
#
Accident de Beaune   Amélie Mauresmo   Anisocytose   C3H6O   CA Paris   Carole Richert   Catherinettes   Chaleur massique   Championnat de Tunisie de football D2   Classement mondial des entreprises leader par secteur   Col du Bonhomme (Vosges)   De viris illustribus (Lhomond)   Dolcett   EGP  
^